L’incontournable classement annuel des « Money-makers » publié par le magazine Billboard révèle le nom et le montant des revenus des quarante musiciens les mieux payés des Etats-Unis en 2013. Sont pris en compte uniquement les ventes de disque (en point de vente et sur internet), les tournées et les droits d’auteurs.

Et, alors qu’on s’attendait à entendre le nom de Beyoncé ou Jay-Z (couple élu le plus puissant de l’année), la grande gagnante est Taylor Swift ! Devançant largement ses concurrents, la chanteuse cumule 39,7 millions de dollars de recette en 2013.

 Il faut dire que l’année a été productive pour la musicienne. Son dernier album « red », 8ème au classement des ventes 2013, s’est écoulé a prés de 10 millions d’exemplaires et sa tournée nord-américaine « red tour » de 7 mois à généré plus de 30 millions de dollars !

Kenny Chesney, le célèbre chanteur de country, occupe la deuxième place du classement en cumulant 33 millions de dollars grâce à sa dernière tournée et à la vente de ses disques. Suivit de Justin Timberlake qui a fait son grand retour et affiche 31,5 millions de dollars au compteur. Malgré son dernier album « The 20/20 Experience », le plus vendu de l’année 2013, et sa tournée des stades aux côtés de Jay-Z, l’artiste occupe la dernière marche du podium.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=vNoKguSdy4Y[/youtube] 

Classement Billboard des 40 artistes les mieux payés

1. Taylor Swift – 39,7 millions

2. Kenny Chesney – 33 millions

3. Justin Timberlake – 31,5 millions

4. Bon Jovi – 29,4 millions

5. Rolling Stones – 26,2 millions

6. Beyoncé – 24,4 millions

7. Maroon 5 – 22,3 millions

8. Luke Bryan – 22,1 millions

9. Pink – 20,1 millions

10. Fleetwood Mac – 19,1 millions

11. Justin Bieber – 18,9 millions

12. Bruno Mars – 18,8 millions

13. One Direction – 18 millions

14. Jason Aldean – 17,9 millions

15. George Strait – 16 millions

16. Jay-Z – 15,7 millions

17. Michael Bublé – 14,5 millions

18. Mumford & Sons – 14,2 millions

19. Dave Matthews Band – 15,9 millions

20. Rihanna – 13,8 millions

21. Paul McCartney – 13,8 millions

22. The Eagles – 13 millions

23. Celine Dion – 12,7 millions

24. Trans-Siberian Orchestra – 12,5 millions

25. Phish – 12,4 millions

26. Kanye West – 11,6 millions

27. Blake Shelton – 10,3 millions

28. John Mayer – 10 millions

29. New Kids on the Block – 9,9 millions

30. Zac Brown Band – 9,9 millions

31. Imagine Dragons – 9,4 millions

32. Jimmy Buffett – 9,4 millions

33. Elton John – 9,4 millions

34. Rascal Flatts – 9,2 millions

35. Rush – 9,1 millions

36. Miranda Lambert – 8,8 millions

37. Lil Wayne – 8,8 millions

38. Tim McGraw – 8,8 millions

39. Eminem – 8,5 millions

40. Carrie Underwood – 8,1 millions

la première bande annonce de Sin city vient d’être enfin dévoilée. Les fans s’impatientaient depuis bien trop longtemps. Mais cette nouvelle bande annonce est à la hauteur des attentes,  réalisé par Robert Rodriguez et Frank Miller, Sin City: j’ai tué pour elle (Sin City: A Dame to Kill For, en VO) s’annonce tout aussi sombre et lugubre que le premier volet, profitez donc de la bande annonce en attendant le film !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=nqRRF5y94uE[/youtube]

La saison 3 de homeland s’est terminée hier sur canal+, sur un événement des plus tragiques, la mort de Brody !  Pour tout ceux qui se pose la question de savoir si la série va continuer, rassurez vous c’est le cas ! En effet, la diffusion de la saison 4 de Homeland pourrait débuter aux États-Unis le 19 octobre prochain. MAIS attention ce n’est pas totalement confirmé par Showtime. Pour les nostalgiques de Brody, il est en effet bien mort dans la série mais rassurez vous, selon l’interprète de Saul Berenson, l’ancien chef de la CIA, a répondu sans hésitation. « Je dirais que non. Je ne pense pas qu’on le verra de manière régulière mais qu’il reviendra occasionnellement lors de scènes plus émouvantes. » Nicholas Brody, répparaîtra sous forme de flasback pour soutenir Carry dans ses nouvelle épreuves. Nous devrions retrouver notre carry enceinte en turquie. S’il n’est pas encore certain qu’elle gardera l’enfant, le showrunner David Nevins nous affirme,ce dernier sera bien présent dans la suite de la série et que la maternité de Carrie devrait bien sûr jouer un rôle important.

 

 

Ballet en trois actes

Musique de Tchaïkovski, chorégraphie et mise en scène de John Cranko.

Le chorégraphe sud-africain s’est inspiré du roman en vers de Pouchkine (1832) et centre le récit sur ses quatre principaux personnages que sont le dandy blasé et oisif Onéguine, la belle et romantique Tatiana, du poète Lanski et sa fiancée Olga et aussi de l’opéra du compositeur russe. Une évocation somptueuse et mélodramatique  de l’aristocratie russe du XIXème siècle.

Jusqu’au 5 mars

Palais Garnier

www.operadeparis.fr

 

Attention on ne rigole avec les moumoutes aux Etats unis, Andrew Greene, ex employé de Jordan Belfort, poursuit Martine Scorses en justice pour diffamation. Il l’accuse de s’être volontairement moqué de sa moumoute dans son film le loup de Wall Street. 

Il incarne P. J. Byrne dans le film, ou tous ses collègues se moque de lui au sujet de sa postiche. Même  son nom a été changé pour Nicky «Rugrat» Koskoff, Il incarne un homme des plus malsains roi des manigances et des arnaques, il rase le crâne d’une secrétaire face à Leonardo DiCaprio et participe à des orgies avec ses collègues et des prostituées.

Andrew Greene reproche au film de donner une trop mauvaise image de lui. . Il demande que le film soit retiré des salles, alors que le loup de wall street est sorti il y a plus de deux mois aux États-Unis et disparait peu à peu des écrans américains, sa procédure a t’elle encore du sens ? 

Les studio fox s’apprête à relancer la production d’un nouvel épisode des 4 fantastiques. Pour ce nouvel opus, la fox a mit le paquet !

Les quatre acteurs sont vont très bientôt finaliser leur contrat pour ensuite très vite débuter le tournage. Tous les plus bankable des acteurs d’hollywood sont réunies, Miles Teller de The Spectacular Now, Kate Mara qu’on adore  dans la série House of Cards et Jamie Bell qu’on a applaudit comme danseur étoile dans Billy Eliott, Sans oublier Michael B. Jordan, héros de Fruitvale Station.

Ils seront donc les quatre héros qui, ont côtoyé d’un peu trop prés un nuage radioactif se transforment en super héros avec de super pouvoirs: Miles Teller sera le savant érudit, Reid Richards qui devient Mr. Fantastic,  Jamie Bell: prend le rôle de Ben Grimm alias la Chose, surprenant étant donné sa carrure

Sortie sur les écrans : Juin 2015

La suite du film, les trois frères sort ce mercredi en salles, si de nombreux fans l’attendent avec impatience, la critique n’est pas tendre avec ce second opus au goût de déjà-vu.

La presse n’y est pas allée avec le dos de la cuillère au sujet du second film de Pascal Légitimus, Bernard Campan et Didier Bourdon. Les qualificatifs sont cinglants, « nul », « graveleux » ou encore « triste », les Inconnus ne font pas l’unanimité du côté des journalistes. Mais ces derniers se défendent et estiment que seul l’avis de leur public comptera. Le premier opus qui avait rassemblé, 6.5 millions d’entrées a représenté un véritable succès populaire et a contribué à l’ascension du trio comique, avec des phrases aussi cultes que « cent patates ! » ou « c’est la cata, c’est la cata, c’est la… ca-ta-strophe ! ». Au final, les trois frères, le retour, rendra heureux les fans de la première heure mais risque de décevoir la jeune génération désormais habituée au one man show et au stand up.

Après A Bout Portant et Pour Elle, Fred Cavayé présente son nouveau film Mea Culpa, où il réunit ses deux acteurs fétiches, Gilles Lellouche et Vincent Lindon. 

De prime abord, le scénario laisse penser à un film d’action plutôt réservé à la gente masculine mais son réalisateur, Fred Cavayé, a été le premier surpris de voir que le film « plait énormément aux femmes ». Ces dernières ont effectivement été très nombreuses lors des avant-premières. Le film raconte l’histoire de Simon, ancien flic et écorché vif qui suite à un accident de la route qu’il a provoqué va tout perdre. Alors qu’il s’enfonce dans le marasme, il doit venir en aide à son fils de 9 ans,Théo, ce dernier témoin d’un règlement de compte mafieux se retrouve menacé par l’organisation criminelle. Simon avec l’aide de son ancien collègue flic, Franck, va tout faire pour protéger son fils. Une course contre la montre débute alors jusqu’à un final à couper le souffle. Grâce à ce troisième film, Fred Cavayé s’impose comme l’un des meilleurs réalisateurs français du genre, les américains s’arrachent d’ailleurs déjà l’adaptation de son film. La sortie en salles est prévue ce mercredi. 

Après la sortie de la chanson Can’t Remember to Forget You chanté par le duo composé de Rihanna et Shakira, le clip était très attendu par les fans. Ces derniers n’ont pas été déçus puisque les deux stars de la musique s’y montrent plus sexy que jamais!

Beaucoup en ont rêvé, c’est désormais chose faite, la colombienne et la native des Barbades ont posé leurs voix sur un titre commun, Can’t Remember to Forget You. Le clip sortit aujourd’hui, est glamour et sexy à l’image des deux chanteuses, réalisé par Joseph Kahn, réalisateur des clips de Mariah Carey ou encore d’Eminem. Afin d’illustrer les paroles de la chanson qui racontent les difficultés à surmonter une rupture, les deux jeunes femmes dansent sensuellement sur deux murs opposés. Puis, on les retrouve s’enlaçant torridement dans un lit, un clip provocateur mais terriblement sexy! Après une longue pause, suite à la naissance de son fils Milan, qu’elle a eu avec le footballeur Gerard Piqué, Shakira revient sur la scène musicale avec un nouvelle album à son nom. En tout cas cette chanson aux notes reggae et pop-rock semble bien être le tube des mois à venir. 

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=o3mP3mJDL2k[/youtube]

Ca y est, les nommés pour les Césars 2014 ont été dévoilés. Des films tels que « La vie d’Adèle » en font parti.

Pour son édition 2014, les nommés pour le César du meilleur film sont Les Garçons et Guillaume à tableLa Vie d’Adèle, Neuf mois ferme, La Vénus à la fourrure,Jimmy P. et L’inconnu du lac. Julie Gayet est nommée pour le César de la meilleure actrice dans un second rôle pour son rôle dans Quai d’Orsay. Adèle Exarchopoulous, actrice principale du film La vie d’Adèle, est est nommée dans la catégorie meilleur espoir féminin. Fanny Ardant (dans Les beaux jours), Bérénice Béjo (dans Le passé), Catherine Deneuve ( Elle s’en va), Sara Forestier ( Suzanne), Sandrine Kiberlain ( Neuf mois ferme), Léa Seydoux (La vie d’Adèle) et Emmanuelle Seigner (La Vénus à la fourrure) sont nommées dans la catégorie « meilleure actrice ». Pour les hommes, Mathieu Amalric (Jimmy P.), Michel Bouquet (Renoir), Albert Dupontel (Neuf mois ferme, Guillaume Gallienne (Les Garçons, et Guillaume à table), Fabrice Luchini (Alceste à bicyclette), Mads Mikkelsen (Michael Kohlhaas) et Grégory Gadebois (Mon âme par toi guérie), sont nommés dans la catégorie « meilleur acteur« .

 

Vous n’avez peut être pas eu le temps de regarder les Grammy awards ce week-end, la soirée la plus cool de l’année.  Pour cette nouvelle année tout le monde était sur son 31, en passant par Myley cirus, stevie wonder, les daft punk (toujours avec leurs casques) et bien d’autres. Il y a eu des petites bizarreries ou des trio à ne pas rater et que l’on voulait absolument vous montrer, voici pour vous le best of de cette 56ème cérémonie. 

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x1adg0o_daft-punk-pharrell-stevie-wonder-get-lucky-2014-grammys_music[/dailymotion]

Un trio qui restera dans les mémoires !

 

Pharrell se trouverait il trop petit ? 

1

 

 

Un clown a réussit à marcher sur le tapis rouge mais est ce le seul de la soirée ? 

2

 

Madonna improvise un nouveau style :

Valait il mieux éviter cette robe Alicia keys ?

Beyonce enflamme les grammy awards !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=nOAf15WcKxE[/youtube]

La série policière de TF1 s’est donc achevée hier soir devant plus de 7,5 millions de téléspectateurs. La commissaire Lescaut aura accompagné les jeudi soir des français pendant vingt-deux ans. 

Ce dernier épisode intitulé « Mère et Filles » était rempli d’émotions et a fait réagir les fans de la série notamment sur Twitter.  Pour sa dernière enquête, Julie a du gérer le retour de sa fille cadette, Babou, qui se retrouve alors mêlé dans un trafic de drogue. Des flash-backs ont accompagné ce final avec notamment des images de Julie et des ses filles au début de la série. Pour ces derniers épisodes, de nombreux personnages de la série ont fait leur retour dont Motta, l’acolyte de Julie, ou encore Sarah, sa fille ainée. Au terme de l’épisode, Julie Lescaut rend son insigne pour enfin se consacrer pleinement aux siens. Véronique Genest estime qu’il s’agissait du bon moment pour conclure la série qui était toujours au top en terme d’audience. Elle regrette toutefois l’absence de Mouss Diouf, figure emblématique de la série et décédé en 2012. La comédienne compte bien continuer sa carrière mais il n’est plus question de recommencer une série. 

Alors que la saison 3 de Homeland doit être diffusée à partir du 30 janvier sur Canal +, elle a déjà livré ses secrets aux Etats-Unis et de nombreux fans ont été déçu de la suite de l’intrigue.

Lors des deux premières saisons, les aventures de Nicholas Brody et Carrie Mathison ont réunis devant leur poste des millions de téléspectateurs, il semblerait que la troisième saison manque de panache. La saison 1, débutait avec le retour du soldat Brody aux Etats-Unis après une détention de huit ans par des terroristes en Irak. L’agent du FBI, Carrie Mathison est, quant à elle, persuadée que l’homme s’est fait retourné le cerveau en Irak et qu’il est un espion à la solde de terroristes. Leurs péripéties avaient tenu en haleine les fans durant les deux premières saisons avec de nombreux rebondissements mais cette troisième saison s’annonce moins palpitante. D’autant plus que certains clichés de séries américains font leur apparition, notamment des histoires d’amours.  De plus, la fin questionne le téléspectateur sur l’éventualité d’une quatrième saison. 

Nicolas Maduro, le président du Vénézuela, a prononcé un discours ce mercredi à l’Assemblée nationale pour s’opposer aux telenovelas. Les aficionados de ces feuilletons à rebondissements doivent-ils craindre leur suppression?

Les telenovelas violentes? C’est en tout cas ce que pense Nicolas Maduro, le chef d’état est persuadé que ces feuilletons transmettent de mauvaises valeurs aux jeunes générations, notamment autour du culte de la drogue, des armes et de la violence. Dans un pays marqué par le trafic de drogues et les nombreux règlement de compte, le pouvoir entend mettre en place une politique de pacification et d’éducation de la jeunesse. Les telenovelas représenteraient un aspect négatif de la culture vénézuelienne, c’est pourquoi le président a confié à sa ministre de la communication, Delcy Rodriguez, un plan de refonte de l’industrie télévisuelle.

Nicolas Maduro incrimine notamment le feuilleton, De todas maneras Rosa, où la violence est très présente, l’héroine y assassinant sa mère. Le président aspire en effet à une modification en profondeur de la culture au Vénézuela, il déclare: « Nous croyons à une culture avec moins de criminalité, voire sans criminalité du tout ». Enfin que les fans du genre se rassurent, il restera toujours les telenovelas des autres pays latino-américains!

L’Académie des Oscars a révélé ce jeudi, l’ensemble des films sélectionnés en vue de la cérémonie du 2 mars prochain. Gravity et American Bluff sont les deux films les plus nommés avec dix sélections chacun. 

Chaque année, les Oscars sont un évènement du microcosme hollywoodien, les stars ne manqueront pas de sortir, encore une fois, leur plus belle tenue pour briller sur le tapis rouge. Parmi les films sélectionnés, deux partent grand favori pour décrocher la statuette ultime, celle du meilleure film. Il s’agit de Gravity d’Alfonso Cuaron et d’American Bluff de Steve McQueen. Pour l’oscar de la meilleure actrice, nous retrouvons Meryl Streep, nominée pour la 18e fois, elle sera toutefois face à Cate Blanchett, Amy Adams et Sandra Bullock pour leurs rôles respectifs dans Blue Jasmine et les deux films favoris de la compétition. Malgré la déception pour la vie d’Adèle, la France est tout de même nommée dans deux catégories, tout d’abord dans celle du scénario adapté avec « Before Midnight » où la française Julie Delpy a joué. Mais aussi pour le meilleur film d’animation avec « Ernest et Célestine ». Rendez-vous le 2 mars pour les résultats!

Le biopic sur la vie d’Yves Saint Laurent sortit en salle ce mercredi n’obtient pas que des louanges, le film est en effet l’objet de nombreuses déceptions. 

L’année sera riche en hommage au créateur Yves Saint Laurent, en effet ce n’est pas moins de deux films sur son histoire qui sortiront en salle en 2014. Le premier a été réalisé par Jalil Lespert et a donc fait son apparition dans les salles mercredi, les premiers chiffres sont tombés et le film a effectué un bon démarrage au box office avec 78000 entrées. Toutefois la critique cinématographique n’est pas tendre avec le film, les cahiers reprochent au réalisateur de s’être cantonné à la vie du créateur pour expliquer son talent et son génie. Le site parle même d’une pâle histoire romantique entre tromperies, coucheries et passion. Toutefois les prestations de Pierre Niney et Guillaume Gallienne semblent relever l’ensemble du film, le must restant la voix off du film en la personne de Pierre Bergé. 

Shia Labeouf ne sais plus quoi faire pour se faire pardonner son plagiat !

sa nouvelle idée, écrire tout simplement dans le ciel qu’il est désolé, imaginez vous si tout le monde devez présenter ses excuses comme cela, le ciel serait bien assombrit ! Shia LaBeouf a donc fait inscrire dans le ciel un nouveau message d’excuses. «Je suis désolé Daniel Clowes». Il a ensuite posté la photo sur son twitter officiel 

Pour rappel, le jeune acteur américain avait  recopié des passages entiers de l’œuvre du dessinateur. Un plagiat si grossier et mal dissimulé n’est pas passé inaperçu, il a néenmoins était courageux en présentant immédiatement ses excuses au monde entier.

 

L’année cinématographique s’achève, il est donc temps de dresser un bilan des tops et des flops de l’année 2013. La première constatation étant que le cinéma français semble marquer le pas cette année, avec une fréquentation en baisse. 

Le premier du box office est le film d’animation, Moi, Moche, et Méchant 2 avec 4.640.852 entrées, la tête de classement n’avait pas eu un score en dessous des cinq millions depuis 1992 et Basic Instinct. En effet, aucun gros film n’est sorti cette année ce qui aurait permis de doper la fréquentation des salles de ciné. La meilleure performance française est à attribuer au film, Les Profs avec 3,9 millions d’entrées, une belle surprise pour les producteurs du film puisque personne ne pensait le voir à cette belle cinquième position. D’autres films ont tiré leur épingle du jeu en particulier, Guillaume et les garçons à table ou encore Paulette avec la regrettée Bernadette Lafont. Du côté des flops, on retrouve plusieurs productions françaises comme, Des gens qui s’embrassent, alors que le casting composé de Kad Merad et de Monica Bellucci était plutôt alléchant. Mais le plus gros flop revient à la confrérie des larmes avec Jérémie Rénier qui n’a fait que 33000 entrées dans toute la France. 

Le loup de Wall Street, sorti sur les écrans cette semaine démarre fort. Et vu la prestation de Leonardo DiCaprio, on comprend pourquoi ! 

Le loup de Wall Street vous emmène dans une course folle, où on se prend vite au jeu. Voici le synopsis : L’argent. Le pouvoir. Les femmes. La drogue. Les tentations étaient là, à portée de main, et les autorités n’avaient aucune prise. Aux yeux de Jordan et de sa meute, la modestie était devenue complètement inutile. Trop n’était jamais assez. Dans ce film, on se fait attraper, insulter, les gros mots fusent, et ça en devient vite stressant. On y découvre Leonardo DiCaprio complètement dépassé par la drogue, l’alcool et les femmes, et qui ne fait plus aucune distinction entre le bien et le mal. Une scène le montre en train de ramper, bave aux lèvres, victime d’un abus de médicaments. Le loup de Wall Street, c’est 3h d’adrénaline, où l’on peut admirer la décadence d’un homme attiré par toujours plus d’argent. 

Miley Cyrus n’en fini plus de provoquer. Cette fois-ci elle simule un orgasme dans son nouveau clip. Sympathique. 

Quand Miley Cyrus arrêtera t-elle de provoquer ? Pour l’instant, la chanteuse suit une ligne de conduite plutôt douteuse. Après avoir créé la polémique avec son dernier clip Wrecking Ball, elle revient toujours plus trash. Dans son prochain clip « Adore You » dont elle vient de divulguer un extrait, on peut voir la chanteuse, lovée dans des draps, à moitié nue, glissant une main dans culotte. Et en prime, elle simule un orgasme ! L’intégralité du clip, disponible le 26 décembre va faire parler. L’ex star de Disney écorne définitivement l’image de la petite fille parfaite. Il ne reste plus qu’à espérer que la chanson soit réussi. Car faire du buzz autour d’une chanson c’est bien, mais encore faut-il qu’elle soit bien ! 

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=lFhCUVYUCjc[/youtube]

Nymphomaniac, nouveau film de Lars Von Trier fait beaucoup parler. Mais encore faut-il se rendre au cinéma pour le voir ! 

Comme le disait le réalisateur allemand Rainer W. Fassbinder, il faut du sang, du sperme et des larmes pour réussir un mélodrame. C’est donc plutôt réussi pour le film Lars Von Trier. Il interroge sur la pulsion sexuelle, comme sur le dégout qu’elle peut nous faire ressentir. Même si les affiches étaient plutôt provocantes, rassurez-vous, d’après les premières personnes à avoir vu le film, il n’y a qu’une infime partie de scènes de sexe. Le reste du film montre le désespoir, la fascination, l’imagination, la frustration. Loin d’une simple vidéo youporn. Il est quasiment certain que la promotion faite autour de ce film peut rebuter certains spectateurs, mais il suffit simplement d’oser ! 

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=yJJGgXYMD7c[/youtube] 

Le dernier album de Beyoncé, dont les ventes ont commencées vendredi a battu un record sur le site Itunes. 

Beyoncé, diva incontestable, et incroyable chanteuse vient de battre un record de vente sur l’Itunes Store. Mis en ligne vendredi, son nouvel album éponyme l’a propulsé en haut du podium. Même Apple a fait publié un communiqué pour parler de ce record incroyable : « C’est devenu l’album vendu le plus vite sur iTunes dans le monde, avec un nombre sans précédent de 828 773 albums vendus sur les trois premiers jours ». Le record était jusqu’ici détenu par Justin Timberlake, avec son album 20/20 Experience qui s’était écoulé à 580 000 unités dans le monde sur sa première semaine. 

Cet engouement pour le nouvel album de Beyoncé est peut-être du au mystère qui l’entourait. Habituellement, lors d’une sortie mondiale d’album, des singles sont envoyés aux radios, à la presse, des interviews sont préparées. Mais pour Beyoncé, rien de tout ça, elle n’avait même pas annoncé la date de sortie de son album à cette date. Elle a publié l’intégralité de l’album en toute discrétion. 

 

James Cameron a annoncé que trois films verront le jour, qui formeront la suite d’avatar. 

James Cameron sera bientôt en Nouvelle-Zélande. Trois nouveaux films formeront la suite d’Avatar, l’un des plus grands succès du cinéma ces dernières années. A partir de 2016, les films qui vont être tournés les uns après les autres, sortiront tout les 12 mois. Le réalisateur canadien prévoit un budget d’au moins 300 millions d’euros par film ! La Nouvelle-Zélande, pays où de nombreux films ont été tournés, comme le Hobbit, ou le Seigneur des Anneaux, permet aux réalisateurs d’avoir des décors tous plus magnifiques les uns que les autres. Pour la première fois donc, Avatar pourra être tourné dans ce pays, berceau de l’imagination féerique. 

 

Dès mercredi prochain, vous pourrez découvrir une nouvelle version du roman culte, Angélique, marquise des anges. Ce nouveau film se veut plus proche du roman et surtout plus profond. 

Ariel Zeitoun a pris un risque en adaptant de nouveau le roman de Anne et Serge Golon car passer après le film de Bernard Broderie réalisé en 1964 n’est pas une mince affaire. Et c’est à Nora Arzeneder que revient la lourde tâche de remplacer la cultissime Michèle Mercier. Le rôle du comte de Peyrac sera quant a lui repris par Gérard Lanvin, ce dernier passionné de rôle de costumes avait pourtant connu une traversée du désert suite à son rôle aux côtés de Coluche dans Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine. Les premières critiques sont plutôt bonnes, le Figaro parle par exemple d’un film beaucoup plus proche du roman que la première version. Le film sort mercredi 18 décembre en salle, c’est à ce moment que le public rendra son verdict. 

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=FjeuxDwLGdw[/youtube]

Cinquante nuances de Grey, le film tiré de la trilogie devrait nous ébahir. Surtout grâce à Jamie Dornan qui vous dévoilera son corps de rêve. 

Cinquante nuances de Grey, le premier volet de la trilogie érotique qui devrait sortir début 2015, mettra en scène Jamie Dornan et Dakota Johnson. Le couple vit une relation torride, ponctuée de phase sado-masochiste, qui seront mise en scène dans le film. Le premier tome de leurs aventures (sexuelles) a connu un véritable succès aux Etats-Unis, en France, les lecteurs semblaient tout de même plus timide. Quoi qu’il en soit, dans le livre, Christian Grey est souvent nu donc forcément Jamie Dornan le sera aussi ! Il a accepté de montrer l’ensemble de son corps au plus grand nombre de ses fans. Malheureusement, les images du tournage risquent de ne pas être diffusées facilement, il faudra donc attendre février 2015. Soyez patients ! 

 

La Reine des Neiges vient tout juste de battre le fameux Hunger Games. Et c’est une bonne nouvelle pour l’industrie Disney ! 

La Reine des Neiges s’empare de la première place du box-office américain ce week-end après avoir battu des records lors de sa sortie à Thanksgiving. Le film a récolté plus de 31,6 millions de dollars sur ces trois derniers jours. Pour une recette totale de 190,1 millions ! Disney avait mis le paquet sur la promotion du film, avec un thème parfaitement adapté à Noël. La Reine des Neiges risque donc de faire fureur, puisqu’il s’agit de l’un des seuls films d’animation projeté en salle pendant les vacances de fin d’année. 

Hunger Games arrive donc en deuxième position avec seulement 27 millions de dollars de recette ce week-end. Depuis sa sortie, le deuxième volet des aventures de Katniss a engendré près de 673 millions de recettes, presque autant que le premier volet sorti l’année dernière. En attendant, le film devrait logiquement commencer à s’essouffler, tandis que La Reine des Neiges n’en est qu’à ses deux premières semaines ! Au final, le monde magique de Disney pourra t-il définitivement détrôner Hunger Games ? Pour l’instant c’est le cas!

 

Dans le cadre de son festival consacré à Diderot, le théâtre du Ranelagh présente La Religieuse, roman de l’encyclopédiste Denis Diderot. Une mise en scène de Nicolas Vaude d’après une adaptation de Christelle Reboul et Marie-Laurence Tartas.

Suzanne Simonin est envoyée au couvent pour étouffer le scandale de sa naissance hors mariage. Contrainte par sa mère de prononcer ses vœux, elle rejoint un couvent où elle devient très vite la cible de moqueries et d’humiliations stimulées par la mère supérieure. Avec l’aide de l’avocat Manouri elle parvient à changer de couvent mais cette deuxième maison se révèle aussi insupportable que la première pour d’autres raisons.

La Religieuse n’est pas à proprement parler un pamphlet contre la religion, Suzanne est d’ailleurs croyante. Teinté d’anticléricalisme le texte repose d’abord sur le paradoxe qui consiste à envoyer des jeunes filles de force au couvent. Avant la Révolution française et dans une société exclusivement chrétienne, l’anticléricalisme ne se manifeste que rarement, dans des textes de toute façon promis à la censure.

Dieu merci peu de doutes qu’aujourd’hui les couvents n’ont rien de commun avec celui de La Religieuse ! Pour s’en convaincre il faut voir le très beau documentaire de Philip Groning, Le Grand Silence. Pendant six mois l’auteur a superbement filmé les occupants du monastère de la Grande Chartreuse à côté de Grenoble. Difficile d’imaginer que ces hommes puissent vivre ici contre leur gré tant l’engagement y est total !

Christelle Reboul qui joue Suzanne est très juste (on la préfère au théâtre que sur TF1 !). C’est un vrai bonheur que de l’entendre. Son approche du personnage n’est pas intellectuelle, le corps vibre et c’est tout à fait entier. Le comédien Frédéric Andrau est lui aussi très bien, il a un beau charisme et une sincérité touchante. En revanche la mère supérieure est décevante (Marie-Laurence Tartas). Sous ses airs de vielle matrone elle est un peu ridicule.

Incontestablement il y a un beau travail de mise en scène qui a pour point de départ le texte et comme point d’arrivée la lente décrépitude de Suzanne. Enfin il faut saluer la prestation de Christine Plubeau à la viole de gambe, très émouvante.

 

Jusqu’au 31 décembre au théâtre du Ranelagh. 1h15 sans entracte.

http://www.theatre-ranelagh.com/

 

 

La belle et la bête, classique de Disney dans les années 90 est remis au goût du jour, à travers un spectacle au théâtre Mogador et un film prochainement en salle.

Le dessin animé Disney connu par plusieurs générations d’enfants est actuellement joué au théâtre Mogador à Paris, déjà vu par plus de 35 millions de spectateurs dans le monde et joué notamment à Broadway. Un spectacle musical magique agrémenté de décors impressionnants et de personnages marquants. Le célèbre conte a également été revisité au cinéma par Christophe Gans avec dans le rôle de la bête Vincent Cassel et de la belle Léa Seydoux. Le reste du casting est prometteur avec André Dussolier ou encore Audrey Lamy. Le film s’inspire plus du conte de Madame de Villeneuve que du dessin animé de Disney mais la bande-annonce diffusée récemment laisse entrevoir un film plein de mystères et de féerie. Le film sort le 12 février prochain dans les salles. Alors à vous de faire votre choix entre cinéma et théâtre pour un retour en enfance garantie!

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Br3sErpjMQo[/youtube]

La Reine des Neiges de Disney qui sort aujourd’hui dans vos salles de cinéma, risque de vous faire passer un merveilleux hiver

Ce nouveau Disney met en scène une version moderne du conte d’Andersen la Reine des Neiges. Porté par deux réalisateurs aux mondes opposés Chris Buck et Jennifer Lee, ce dessin animé mêle tradition et modernité, le tout ponctué de chansons. Il s’agit du premier dessin animé chanté depuis le Roi Lion, et honnêtement les titres sont incroyables. Tout particulièrement la chanson « Le Renouveau », interprété par Emmylou Homs et Anais Delva. Vous êtes prêts à avoir la chair de poule ? 

L’histoire de ces deux soeurs séparées par une terrible malédiction vous fera passer pas toutes sortes d’émotion. Olaf le bonhomme de neige et Swen le renne, les deux personnages comiques vous feront sourire tandis que la jolie Anna vous emmènera avec elle dans sa mission : sauver sa soeur et son royaume. La version américaine a déjà fait un tabac aux Etats-Unis, et risque de démarrer très fort en France. L’occasion de découvrir de magnifiques voix françaises, comme celle d’Emmylou Homs et Anais Delva. Tous en salle aujourd’hui pour ce nouveau Disney ! 

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=uyP70r9PS6A[/youtube]

Cette semaine, de nombreux films très attendus font leur apparition sur grand écran. Hunger Games, The Immigrant, La Marche et d’autres…

Avec les températures qui deviennent de plus en plus froides, et la neige qui fait son apparition, quoi de mieux qu’une bonne séance de cinéma ? Et avec les sorties de cette semaine, il y a de quoi faire. Tout d’abord, le nouveau volet de la saga Hunger Games. Vous allez retrouver Katniss Everdeen,Peeta Mellark qui quittent leur district pour la tournée de la victoire. 2h25 de suspense, de bagarre, d’histoire d’amour, le cocktail parfait pour une soirée d’hiver. 

Dans un autre style, le film The Immigrant avec Marion Cotillard et Joaquin Phoenix vous plongera dans les années 20. Une histoire de prostitution sur fond d’histoire familiale et de jalousie. Un bon moment loin de l’agitation des fêtes de Noël. Mais le film de la semaine pourrait bien être La Marche, qui retrace la célèbre «Marche des Beurs» qui ralliera Paris depuis Marseille. Un film poignant sur les discrimination porté par des acteurs incroyables. 

Si vous voulez voir de très grands acteurs réunis dans un film du style Very Bad Trip pour sénior, laissez vous tenter par Last Vegas. Pour ceux qui aiment la nature, le magnifique film-documentaire Amazonia vous fera vivre l’expérience d’un jeune singe captif lâché au milieu de la forêt amazonienne, qu’il ne connait absolument pas. 

La Marche qui doit sortir demain, est déjà la cible d’un scandale. Une chanson illustrant le film attaque directement l’hebdomadaire Charlie Hebdo

Une chanson réalisée en marge du film La Marche, fait bondir la rédaction de Charlie Hebdo. En accord avec Hugo Sélignac, le producteur du film, une dizaine de rappeurs connus (Akhenaton, Disiz, Kool Shen, Nekfeu etc) ont composés et interprétés une chanson qui fait polémique. Il s’agit en réalité d’un passage, de quatre phrases, qui pose soucis. Ce passage se trouve dans le 7ème couplet : « D’t’façon y’a pas plus ringard que le raciste / Ces théoristes veulent faire taire l’islam / Quel est le vrai danger : le terrorisme ou le taylorisme? / Les miens se lèvent tôt, j’ai vu mes potos taffer / Je réclame un autodafé pour ces chiens de Charlie Hebdo. »

Comme vous pouvez l’imaginer, il s’agit de cette dernière phrase qui ne plait pas vraiment à Charlie Hebdo. Mais la société de production du film préfère mettre un peu de distance entre le film et cette chanson : « Ce long métrage est républicain, pacifique et apolitique. A l’opposé du message de la partie incriminée dans ce titre musical qui ne fait pas partie de la BO, le film prône la liberté d’expression et la non-violence. Ni la production, ni le réalisateur Nabil Ben Yadir, n’ont été et ne sauraient être associés à l’écriture de ces textes, qui, nous le déplorons et le reconnaissons, peuvent choquer. » C’est dit ! 

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=rQ3qJdfZdIM#t=317[/youtube]

Hunger Games 2 est l’un des films les plus attendus cet hiver. Plongez-vous au coeur d’une histoire qui ne vous laissera pas de marbre !

Hunger Games : L’embrasement, le deuxième volet de la saga fait réaliser à quel point le cinéma américain peut réunir des foules ! Il s’agit du démarrage record, beaucoup mieux que la sortie du premier volet. Grâce à Hunger Games 2, le réalisateur Francis Lawrence ainsi que les maisons de production ont engrangés aux Etats-Unis plus de 161 millions de dollars. Il s’agit du deuxième meilleur démarrage de l’année derrière Iron Man 3, et surtout du quatrième meilleur lancement de toute l’histoire du cinéma. 

Le deuxième volet d’Hunger Games qui arrive sur nos écrans demain devrait réunir du monde. Grâce à la pub qui a été faite, mais aussi grâce aux nombreux fans qui attendent la suite avec impatience. A en croire l’avant première au Grand Rex la semaine dernière, les spectateurs seront au rendez-vous. Jennifer Lawrence qui interprète Katniss Everdeen avait d’ailleurs reçu l’Oscar de la meilleure actrice dans son rôle de nymphomane dépressive du film Happiness Therapy. 

[poll id= »179″]

 

 

 

Monter Hamlet dans une salle d’armes un peu miteuse des années 70 avec ses rouflaquettes, jukebox, et costumes kitsch, etc., était-ce une bonne idée ?… Pas si sûr.

Le metteur en scène, Dan Jemmett, a-t-il voulu faire un concours du costume le plus laid ? Prouver, une fois n’est pas coutume, le caractère intemporel de l’auteur (!) ? Certes c’est très drôle, quelques provocations ici et là, un tube d’Elvis, deux trois libertés avec le texte qui demeure tout de même intacte (Dieu merci !), mais était-ce bien nécessaire ?

Clairement la première partie, un peu bouffonne, ne nous paraît pas être à la hauteur. Oui d’accord Shakespeare c’est passer du rire au larmes, etc. On sait merci. Mais là c’est un peu léger tout de même : le fameux to be or not to be est gravé sur le carrelage blanc d’une pissotière. L’aphorisme métaphysique le plus célèbre du théâtre est relégué au rang de graffiti de toilettes. Quitte à être original…

Mais c’était sans compter la deuxième partie du spectacle ! Après la scène des fossoyeurs, on aime à penser que le metteur en scène a enfin pris la mesure de la gravité de la pièce. Et de nous offrir les monologues de Podalydès, dans le rôle titre, tout à fait convaincants. Il faut voir cet acteur, droit, simple et vif. A la différence des acteurs moyens, il n’a pas besoin d’en faire des caisses comme on dit familièrement. Il est au proscenium (l’avant scène), et le texte vient naturellement sans coquetteries ni artifices, juste la rigueur et le rythme qu’imposent le texte (traduit par Yves Bonnefoy).

En 2009, Dan Jemmett faisait entrer Eduardo De Filippo au répertoire de la Comédie-Française avec La grande magie. Spectacle baroque et désopilant (excellent Hervé Pierre !!), sans doute que ce spectacle fit date. Tel ne sera pas le cas de son Hamlet.

Néanmoins nous vous invitons sans retenue a goûter la poésie du texte et a apprécier la fulgurante prestation de Denis Podalydès, qui ne déçoit jamais. Et enfin pour cette deuxième partie donc, plus grave et plus profonde.

 

Jusqu’au 12 janvier, salle Richelieu. 3h10 avec entracte. Réservation par internet ou par téléphone. La Comédie-Française offre la possibilité aux scolaires, aux étudiants et jeunes de moins de 28 ans, de se rendre au théâtre pour une somme dérisoire (parfois gratuitement !). Se renseigner directement sur le site internet, rubrique Tarifs.

Le chanteur américain Pharrell Williams diffuse le clip de son morceau « Happy ». Un clip qui dure 24 heures ! 

Pharrell Williams vous embarque dans sa vie pendant 24h. C’est grâce à son tout nouveau clip « Happy » réalisé par les Français de We are From L.A. Normalement, le clip vidéo de base dure 4 minutes, mais le chanteur américain a vu les choses en grand et il a décidé d’en faire une vidéo de 24 heures mise à disposition sur le site 24hoursofhappy.com. Il s’agit du plus long clip de l’histoire ! 

Clément Durou et Pierre Dupaquier ont donc été contacté pour réaliser ce clip. Ils expliquent : « Nous avons filmé Pharrell 24 fois quatre minutes, et les 336 autres personnes apparaissent chacune dans une séquence. Les internautes peuvent ainsi se déplacer sur une timeline de 24 heures, pour découvrir tous ces artistes dansant sur le même morceau. Et ce sans aucune interruption dans la musique« . Alors, vous êtes prêts pour un marathon musical ? 

Ce mercredi de nombreux films sortent, de tous styles, pour tous les goûts !

Entre crise d’identité, prise d’otage, et boxe, il faudra faire votre choix ! Entre autres cette semaine, on peut noter la sortie du très attendu Capitaine Phillips avec Tom Hanks. Ce film  retrace l’histoire vraie de la prise d’otages du navire de marine marchande américain Maersk Alabama, menée en 2009 par des pirates somaliens. Mais si vous préférez les films où l’on rigole, où on se pose des questions, je vous conseille alors le film de Guillaume Gallienne : Les garçons et Guillaume, à table ! Guillaume Gallienne, sociétaire de la Comédie Française campe ici son propre rôle, ainsi que celui de sa mère, dans un film tendre sur le droit à être différent.

Victor Young Perez c’est le film de gros bras, celui mêle sueur et sang. On y retrouve Brahim Asloum en tant qu’acteur, dans ce mélodrame qui retrace la vie de Victor Young Perez, champion du monde des poids mouche. Les enfants ne sont pas oubliés dans cette semaine cinéma puisque L’Apprenti Père Noël et le Flocon Magique ! Rendez-vous dans vos salles obscures !

 

La Compagnie « les Muettes Bavardes » créée il y a environ deux ans , présente un spectacle original qui évoque l’univers de Boris Vian avec humour, danse  et musique.  A partir de ce « Conte » écrit par Boris Vian pendant la guerre pour sa femme Michèle,  les trois chanteurs-musiciens-comédiens déploient tous leurs talents au service du grand compositeur, chanteur et poète. Au programme, les grands classiques comme « j’suis snob », « la Complainte du progrès » ou « Fais moi mal Johnny, Johnny », mais aussi quelques autres truculentes surprises.  Avec  le très talentueux Luc-Emmanuel Betton qui chante et joue également  à merveille du violoncelle,  la pétillante et jolie Marion Monier qui chante et danse pour notre plus grand plaisir et l’excellente violoniste Blandine Iordan. Un vrai régal pour les fêtes, à voir sans tarder  en famille ! 

AFFICHE-VIAN_Aktéon

 

Tous les samedis et dimanches à 18h
Théâtre de l’Aktéon, 11 rue du Général Blaise, Paris 11ème
Loc 01 43 38 74 62

Après deux mois de lecture, les lycéens ont enfin rendu leur verdict, douze représentants ont annoncé le lauréat du 26e prix Goncourt des lycéens à Rennes ce matin, aux côtés de l’auteur Tahar Ben Jelloun.

Le prix Goncourt des lycéens a donc été attribué au livre de Sorj Chalandon, Le quatrième mur, devant quatre autres romans dont Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre, prix Goncourt 2013. Le prix Goncourt des lycéens a été créé par l’Education nationale et la Fnac afin de permettre aux jeunes lecteurs de faire entendre leur voix. L’auteur est un écrivain et journaliste, interrogé depuis Paris, l’intéressé a déclaré: « Je suis touché et fier pour le livre et d’autant plus touché que ce prix est pur et cristallin ». Le livre raconte l’histoire de Sam, metteur en scène, qui tente de monter une pièce de théâtre, Antigone de Jean Anouilh, en pleine guerre du Liban. Son prédécesseur, Joel Dicker avait rencontré un beau succès en librairie avec, La vérité sur l’affaire Harry Québert qui s’était écoulé à 715000 exemplaires.

 

Après avoir disparu du monde de la musique durant 4 ans, Lily Allen fait son grand retour avec un titre tranchant, Hard up here. La chanteuse pousse à travers ce titre un coup de gueule contre l’hypersexualisation des femmes dans la musique.

A travers ce nouveau titre, la chanteuse a voulu exprimer sa colère face au sexisme et au culte du corps qui sévissent dans l’industrie musicale. Son clip façon rappeurs allie jeunes femmes aux courbes voluptueuses et grosses voitures, une véritable caricature de la musique actuelle. Ce nouveau clip cacherait-elle une attaque directe à Miley Cyrus? En tout cas, les multiplications de twerking dans le clip y ressemblent bien. Les récentes frasques de la jeune chanteuse n’ont pas l’air d’avoir plu à Lily Allen et elle le fait entendre avec ce titre acerbe et ironique. Des médias étrangers comme The Telegraph se sont questionnés sur qui était la plus féministe des deux stars de la pop, une manière de mettre en doute le réel engagement de la jeune maman. L’album de Lily Allen sortira au début de l’année 2014 dans les bacs. 

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=E0CazRHB0so[/youtube]

Lady Gaga n’a plus vraiment à faire ses preuves. Mais son envie de faire le buzz est plus forte qu’elle. 

Vous pensiez que Lady Gaga était allée au bout de ses possibilités pour vous étonner ? Et bien, vous aviez tout faux ! En effet, la chanteuse très spéciale qui vient de dévoiler son nouvel album « Artpop » sur internet, avec quelques jours d’avance a encore fait sensation. Il se pourrait bien qu’elle devienne la première chanteuse a interpréter l’un de ses titres dans l’espace. 

C’est lors du « Zero G Colony Festival » au Nouveau Mexique, en 2015, que Lady Gaga devrait se produire. Ces informations ont été divulguées par le magazine américain US Weekly, mais il se pourrait qu’il s’agisse d’une rumeur. En effet, il est écrit que la chanteuse va suivre un mois d’entrainement spécial, pour pouvoir donner un concert à bord de l’avio spatial Virgin Galactic de Richard Branson. Lady Gaga n’a pas démenti l’information, mais reste l’éternelle mystérieuse.

 

Nymphomaniac, le nouveau film de Lars Von Trier arrive au mois de Janvier sur nos écran. Un film assez osé !

Nymphomaniac raconte la vie sexuelle d’une femme, Joe, jusqu’à ses 50 ans. C’est Stacy Martin et Charlotte Gainsbourg qui campent ce rôle. Le synopsis décrit : «L’histoire est narrée par cette nymphomane autoproclamée. Un soir d’hiver, Seligman retrouve Joe à moitié inconsciente dans une allée, le corps couvert de blessures. Après l’avoir ramenée chez lui, il cherche à comprendre comment elle a pu se mettre dans une telle situation. » Mais outre le résumé plutôt soft du film, les affiches diffusées il y a quelques semaines montraient déjà tout les acteurs en plein orgasme. 

Depuis, des extraits de Nymphomaniac sont sortis mais le nouveau est véritablement spécial. Il montre une scène de sexe, filmée en écran divisées. Sur le même écran, on peut donc voir un homme jouer de l’orgue, une guépard qui tient fermement sa proie, un homme nu marchant et Shia LaBeouf faisant l’amour à l’héroïne. La vidéo, publiée sur Youtube a enfreint les règles concernant la nudité et les scènes de sexe. La chaîne de partage de vidéos en ligne a donc rapidement censuré l’extrait intitulé «The Little Organ School»… avant de le remettre en ligne quelques heures plus tard. Le film Nymphomaniac va donc sûrement déranger les futurs spectateurs, qui feraient mieux de se renseigner avant d’entrer en salle !

 

 

Le prochain X Men risque de déménager ! Avec notre cher Omar Sy national, ce nouveau volet sortira en Mai 2014.

X Men Days of Future Past, le nouveau volet de la saga Marvel, va nous étonner. La bande annonce dévoilée tout récemment mais en avant une conversation existentielle entre Professeur X et Wolverine. Au fil de la discussion, on apprend que ce volet sera consacré à un voyage dans le temps. Wolverine (Logan), devra se réveiller dans son tout jeune corps pour mener à bien une nouvelle mission.  

A la fin de cette vidéo, des scènes d’action s’enchaînent, on y retrouve Tornade, Kitty Pryde, Iceberg, Malicia, Wolwerine, Professeur X, Magneto et Mystique. Mais de petits nouveaux font aussi leur apparition, comme Omar Sy dans le rôle de Lucas Bishop, BooBoo Stewart dans celle de Warpath, Fan Bingbing en Blink, Peter Dinklage en Bolivar Trask et Nicolas Hoult en Fauve. Une multitude de personnages, dans un film haut en couleur, qui va nous scotcher sur nos sièges. Cela dit, il faudra encore attendre un peu avant de découvrir X Men Days of Future Past sur grand écran !

 

 

 

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=eXacbHhO8lo[/youtube]

Lyre le Temps, un groupe de strasbourgeois entame sa nouvelle tournée, avec la sortie de leur nouvel album le 11 Novembre prochain. Une vraie découverte auditive.

Lyre le Temps c’est Ludo, alias Ry’M, Romain (Rhum One) et Quentin (DJ Q), un trio de Strabourgeois qui fonctionne parfaitement bien depuis Avril 2009. Dans ce nouvel album Outside The Box, toutes les musiques ont une histoire, font passer un message concernant leur groupe. Comme par exemple, le titre Going On, qui évoque particulièrement l’histoire du groupe et le voyage pour ne jamais laisser tomber ses rêves. Car Lyre le Temps, c’est un véritable pied de nez à tout ceux qui aurait pu leur dire d’abandonner. 

Comme le dit très bien Ry’M, ce nouvel album est fait pour être interprété en tournée, notamment grâce à une mise en scène recherchée : « En studio, on s’est vraiment rendu compte qu’on enregistrait notre musique pour la jouer sur scène. Et j’aime l’expression tour de chant broadwesque. Je ne pense pas être un Mr Loyal, ça fait trop cirque pour moi, mais effectivement on a le souci du détail et de la mise en scène ». Lyre le Temps débutera donc une tournée le 07 Novembre au Nouveau Casino de Paris, et dans une vingtaine d’autres villes. N’hésitez pas à aller découvrir ce mélange Hip Hop explosif, entre Jazz, Electro, et même ballade swing. 

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=R2iRLPnQF0Q[/youtube]

N’hésitez pas à les suivre sur Facebook : https://www.facebook.com/lyreletemps

Rihanna et Eminem viennent de dévoiler leur nouveau duo, qui fait le buzz et semble convenir à tous leurs fans ! 

Rihanna et Eminem ne se quittent plus. Un nouveau duo The Monster vient confirmer la puissance de leurs deux voix réunies. Après Love The Way You Lie, une première balade, en voici une deuxième. Et il s’agit en prime, d’un extrait inédit du nouvel album du rappeur : « The Marshall Mathers LP 2« , qui semble être parfaitement bien accueilli par les fans et la twittosphère. 

Eminem s’associe à une valeur sûre, à celle qui fait des tubes sans s’arrêter. Surtout, les deux artistes ont déjà 3 duos en commun : Love The Way You Lie, Love The Way You Lie 2 et Numb. The Monster semble être la révélation de cet automne, à en croire les milliers de tweets que l’on peut compter sur le réseau social. Tout le monde affirme qu’il s’agit encore, d’un très beau duo, et qu’il aura beaucoup de succès. On ne se fait pas trop de soucis de ce côté là. 

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=ZDXXi19_7iE[/youtube]

 

Lou Reed, âgé de 77 ans s’est éteint ce dimanche, à New York. Epuisé, il a rendu son dernier souffle dans la ville que l’on associe à son nom

Lou Reed, membre du groupe mythique The Velvet Underground n’est plus. Né en 1942 à Brooklyn, il commence sa carrière au sein des Jades, un groupe de doo-woop, style très à la mode dans les années 50. Homosexuel, ses parents lui font subir un traitement aux électrochocs, qu’il décrira dans une chanson en 1974 : Kill Your Sons. Avec son groupe The Velvet Underground, il défraie la chronique, et choque la population américaine en s’injectant de l’héroïne sur scène. 

Symbole du rock, il restera de Lou Reed, la puissance de sa musique, comme Walk on the Wild Side, et son impact sur la communauté punk. Les artistes du monde entier lui rendent hommage depuis dimanche. Charismatique et profondément ancré dans la culture rock, il représente les années 70. Ces dernières années, Lou Reed ne montait que très rarement sur scène, et s’était passionné pour la photographie. Ses interviews se faisaient rares. Lou Reed, une icône du rock. 

 [youtube]http://www.youtube.com/watch?v=QYEC4TZsy-Y[/youtube]

Son nom ne vous dit peut-être rien. Pourtant, vous allez vous en souvenir. Jamie Dornan va interpréter Christian Grey dans la trilogie filmée Cinquante Nuances de Grey. 

Jamie Dornan, le beau gosse qui posait pour la marque Calvin Klein, est aussi acteur. Pour notre plus grand plaisir d’ailleurs. Charlie Hunnam, qui devait jouer le rôle de Christian, s’est désisté il y a quelques jours, pour laisser la place à notre beau gosse. Vous l’avez peut-être déjà vu dans la série Once Upon a Time, où il joue le shérif Graham. Dans ce nouveau rôle, Jamie Dornan sera le maitre SM de la jeune Anastasia Steele, étudiante avide de sensations fortes. En l’occurrence au niveau sexuel. 

De fil en aiguille, la relation entre Christian Grey et Anastasia Steele évolue, mais les scènes hot dans les livres sont nombreuses. Vont-elles toutes être filmées et insérées dans le film ? Ce qui est évident, c’est que le corps parfait de Jamie Dornan, ne devrait pas nous empêcher pendant ces scènes… D’ailleurs, les personnes qui n’appréciaient pas du tout Charlie Hunnam sont très contente de ce nouvel acteur. Jamie Dornan jouera donc aux côtés de Dakota Johnson dans ce film Cinquante Nuances de Grey, qui devrait sortir en Juillet 2014. 

Abdellatif Kechiche, réalisateur du film La Vie d’Adèle, a réglé ses comptes sur le site Rue89. Il menace même d’attaquer Léa Seydoux. 

Réalisateur controversé depuis certaines révélations de Léa Seydoux, Abdellatif Kechiche a décidé de réaliser une tribune sur un site internet français. Il accuse le quotidien Le Monde : « A Aureliano Tonet de s’expliquer sur sa conception cynique et personnelle de son métier de journaliste. Car encore une fois, je pèse mes mots : ce qui a été écrit et publié contre moi aurait détruit une fois pour toutes ma carrière de cinéaste si mon film n’avait pas été primé à Cannes. Aussi je ne remercie pas ceux qui, au sein de la rédaction d’un quotidien de qualité aussi recommandable que Le Monde d’avoir, avec de pareilles façons de faire, gâché ce qui aurait pu être une très belle fête du cinéma français. » Le réalisateur n’apprécie pas du tout les commentaires, et les articles qui ont pu être publiés sur son compte. Pour lui son film a perdu de la valeur, et les propos de Léa Seydoux sont inadmissibles. 

En ce qui concerne l’actrice, Abdellatif Kechiche déclare que Léa Seydoux l’a humilié : « Parce que mademoiselle Seydoux, qui après m’avoir maintes fois remercié publiquement et en privé et avoir pleuré dans mes bras à Cannes pour lui avoir permis d’y camper un rôle aussi noble, de l’avoir sublimée et de lui avoir tant appris sur l’art dramatique, a, contre toute attente et toute cohérence personnelle, changé radicalement d’attitude envers moi, au risque de démolir, à quelques semaines et jours de sa sortie, un film déjà fragilisé. » Il explique aussi simplement qu’il pourrait l’attaquer en justice : « Elle a des obligations dont elle devra rendre compte et j’y reviendrai, moi. Il lui appartiendra de s’en expliquer devant la justice, car elle est aussi une personne majeure et comptable de ses actes. »

 

 

Dix ans après les faits, Bertrand Cantat évoque pour la première fois la mort de sa compagne, Marie Trintignant.

L’ancien chanteur de Noir Désir, a battu à mort son ex-compagne, il y a 10 ans. Lors d’une interview accordée aux Inrockuptibles, Bertrand Cantat revient pour la première fois sur ce drame : « Je ne suis pas dans le déni de ce qui s’est passé, je sais que j’ai commis l’irréparable. Après avoir accompagné Marie à l’hôpital, j’ai été viré et je suis revenu à l’appartement. Pour me flinguer. J’ai préparé mon suicide: en faisant couler un bain, en y préparant des lames de rasoir pour m’y trancher les veines et en prenant des médicaments pour m’abrutir. J’en ai trop pris et je me suis effondré. » Il avoue aussi avoir voulu mettre fin à ses jours en prison. Ses enfants lui ont permis de tenir.

Bertrand Cantat ne nie pas sa responsabilité dans la mort de Marie Trintignant, mais il explique ne plus vraiment se souvenir :  » Je n’ai rien compris à ce qu’il s’est passé dans l’action. Je ne me souviens plus dans quel état on était, pas seulement émotionnellement. C’est affreux, abject d’être devenu le symbole de la violence contre les femmes. » Bertrand Cantat est véritablement devenu quelqu’un de mauvais dans la tête des Français, surtout quand ses états d’âmes arrivent quelques semaines avant la sortie de son nouvel album.

 

Gravity est le film à voir cette semaine. Une oeuvre folle et novatrice qui laisse place à un véritable voyage dans l’espace.

Gravity, c’est l’histoire de George Clooney et Sandra Bullock en mission à 600 km d’altitude. En pleine opération de maintenance, le vaisseau est pulvérisé, provoquant la chute des deux personnages. Les deux astronautes vont devoir se confronter au froid, a la gravité, mais surtout à l’infini. Après le tournage, qui a duré 4 ans et demi, le réalisateur Alfonso Cuaron a travaillé sur la 3D, pour faire ressentir aux spectateurs la réalité de l’espace. Grâce à des effets incroyables, Gravity nous fait sentir comme des astronautes, vivant dans l’espace.

Gravity n’a que des critiques élogieuses, et prouve avec sa sortie aux Etats-Unis qu’il reste l’une des plus grosses sortie de cette année. En effet, le film a déjà réalisé plus de 170 millions de recettes aux Etats-Unis et obtient le soutien de grands noms du cinéma, comme James Cameron. Ce dernier déclare : « J’ai été absolument terrassé. Je pense que c’est le meilleur film sur l’espace jamais réalisé. » Le deuxième homme à avoir marché sur la lune, Buzz Al-Drin a lui aussi fait un commentaire sur ce film : « J’ai été très impressionné par la façon dont la réalité de la gravité zéro est dépeinte. » Courez vite dans vos salles, le film Gravity sort aujourd’hui !

Si la fréquentation des jeunes de 18 à 28 ans augmente régulièrement à l’Opéra National de Paris, c’est grâce aux multiples actions menées par cette géante institution publique culturelle (1800 collaborateurs !) auprès des universités et Grandes Ecoles et c’est grâce aussi à l’investissement total d’un homme passionné: Christophe Ghristi, Directeur du service pédagogique, mais aussi de la Dramaturgie, de l’Edition et de la Communication, oui tout cela  à la fois ! Christophe Ghristi  a tout de même dégagé un peu de temps de son agenda de M

inistre pour nous recevoir et nous expliquer comment ce processus de sensibilisation demande de la persévérance, des compétences pointues et la mise en place de partenariats durables et originaux.  

 Christophe GHRISTI

CM : Pouvez-vous nous dire comment est structuré le Service Pédagogique de l’Opéra de National de Paris que vous dirigez depuis 2009, après votre mission au Capitole de Toulouse ?

C.G. Il y a trois  programmes pédagogiques au sein de  ce service :

– Un qui vise le Jeune Public, c’est-à-dire les élèves de la Maternelle au Lycée, dans toute la France, ce qui représente 18500 jeunes qui ont pu assister à  70 représentations spécialement créées pour eux.

– Un autre projet, intitulé « Dix mois d’Ecole et d’opéra »,  est fondé sur un partenariat exceptionnel entre l’Opéra national de Paris et les Académies de Paris, Versailles et Créteil, donc avec l’Education Nationale.  Cela  représente plus de 30 classes et environ mille élèves   inscrits en Réseaux d’Education Prioritaire. Ces élèves sont en immersion  tout le long de l’année avec l’Art Lyrique et la danse, et participent  à des rencontres, visites, répétitions et  spectacles.

– Enfin, le programme de sensibilisation  « Opéra-Université », qui a permis par exemple en 2012 à 1750 étudiants de tous cursus issus de 62 établissements supérieurs français et étrangers de participer à des conférences, de découvrir le processus de production d’un spectacle, d’assister à des répétitions ou de rencontrer des professionnels.

CM : Quelles Ecoles par exemple ont pu déjà participer à ce projet :

CG : Les Grandes Ecoles telles que L’Ecole Polytechnique ou l’Ecole Centrale, les Ecoles d’Art (Ecole du Louvre, Ecole Estienne)  et aussi, à l’étranger Le Florida State University /School of Dance  aux Etats-Unis.

CM : En quoi consiste la programmation « Convergences »  à l’Amphithéâtre Bastille que vous avez vous-même conçue et qu’apparemment vous affectionnez tant !

CG : Oui en effet, c’est une mission essentielle pour moi que de faire découvrir à un public de plus en plus jeune et  de plus en plus large une alternance d’œuvres rares et d’autres plus connues. Cette année, vous pourrez découvrir des compositeurs tels que Lili Boulanger, Louis Vierne, Matthias Pintscher ou Gabriel Dupont mais aussi  écouter Darius Milhaud, Prokoviev ou Mahler.

Nous avons établi le « Pass’Convergences », un forfait de 95 € qui permet d’assister à 11 rendez-vous sélectionnés dans la série choisie, Bleuet ou Pivoine soit à peine 9 € le concert !

CM : Si vous aviez un conseil à donner aux lecteurs de Campus Mag , ce serait lequel ?

CG : Et bien n’hésitez pas  à venir voir ce que vous ne connaissez pas ! Si c’est programmé dans la série « Convergences », c’est qu’il y a une raison, faites-moi confiance, vous ne serez pas déçus !

 

Miley Cyrus, la chanteuse qui fait le buzz, vient de faire voeu de célibat.

Miley Cyrus qui n’hésite pas à se montrer nue, ou dans des poses très suggestives souhaiterait ne plus avoir de garçon dans les pattes. Celle qui ne pense qu’à sa carrière depuis quelques mois, fait bien rire avec sa nouvelle décision. Elle aurait pu choisir de se rhabiller un peu, d’être plus calme, moins rentre dedans. Mais rien de tout cela, elle a choisi simplement de faire voeu de célibat !

Miley Cyrus dont le dernier album est numéro 1 aux Etats-Unis restera donc seule pendant au moins un an. Comme l’a déclaré une source proche de la star : « Miley Cyrus n’a pas prévu d’être la copine de qui que ce soit pour le moment. Elle a fait un pacte pour rester célibataire pendant au moins un an. Elle adore être amoureuse et plein de garçons lui font des avances donc ce sera probablement dur pour elle de rester fidèle à son pacte. Mais elle jure qu’elle va le faire. Elle ne parle que de girl power en ce moment.Ces déclarations sont peut-être bienvenues dans une période où la star devrait se calmer.

Lady Gaga n’en est pas à sa première provocation. Mais celle-ci nous rappelle vaguement le comportement de Miley Cyrus, ou encore Britney Spears.

Lady Gaga devrait sortir dans quelques dizaines de jours, son nouvel album. Très attendu, elle ne devrait pas avoir besoin de faire une promo excessive. Habituée des opérations de communication étrange, la chanteuse n’a vraiment peur de rien. Après avoir paradé dans une robe de viande, ou marché avec des chaussures à la forme indescriptible, la voici maintenant nue ! La pochette de son album ARTPOP met en scène Lady Gaga nue, comme dans une oeuvre de Botticelli. Mais ce n’est pas tout, elle vient de poster une photo du petit livret qui accompagnera l’album, dans lequel on voit la chanteuse de dos, intégralement nue et penchée à côté d’une imposante boule bleue.

Lady Gaga nue, il ne manquait plus que ça. A l’heure où Miley Cyrus, Britney Spears s’exhibent aussi dans leurs clips, on peut vraiment se demander s’il s’agit d’une mode. La photo du livret, publiée sur Instagram a depuis été retirée de son compte, mais elle aura déjà eu le temps de buzzer (peut-être est-ce fait exprès). La star accompagne la photo d’un petit commentaire : « Je transmets d’abord, en guise de bonus, une photo pourrie issue du livret de ARTPOP ». La photo de la pochette est pourrie, ou s’agit-il de la pose qu’on peut observer dessus ? Une chose est sûre, Lady Gaga fait le buzz, et s’assure des ventes pour la sortie prochaine de son album.

applause

Les Inconnus, connus depuis des années pour leurs sketchs, pourraient-ils se séparer de l’un de leur membre ? Bernard Campan, ne serait plus vraiment le bienvenu.

Les Inconnus composés de Didier Bourdon, Pascal Légitimus et Bernard Campan sont à l’affiche d’un film : Les Trois Frères, le retour. La sortie prévue pour le 19 Février 2014 est assez attendue puisqu’elle signe le retour d’un trio qui a fait ses preuves il y a quelques années. Le trio vient de sortir une petite vidéo des coulisses où l’on voit Pascal Légitimus et Didier Bourdon critiquer l’attitude de leur ami Bernard Campan. Ils expliquent : « Le problème, c’est Bernard.On est déçus, ce n’est pas le Bernard qu’on a connu. » Serait-ce la fin d’une amitié de longue date ?

Bernard Campan semble ne plus jouer aussi bien qu’avant, ou ne pas retenir son texte. C’est ce que laisse entendre la vidéo des coulisses. L’acteur, lui, nie la situation et explique que tout va très bien et qu’il est ravi d’être là, même s’il se « fait frapper de temps en temps« .  Bien entendu, il s’agit de fausses coulisses, qui laissent présager d’un humour fidèle à celui que nous connaissons. Le film Les Trois Frères, le retour, signe alors la renaissance d’un trio mythique. N’ayez pas peur, Bernard Campan ne sera donc pas éliminé du montage. Il fera même parti du prochain film, comme dit dans la vidéo des coulisses.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x15y0yb_les-coulisses-des-trois-freres-la-suite_news[/dailymotion]

Miley Cyrus fait décidément le buzz tous les jours ! Son dernier album est désormais en tête des ventes aux Etats-Unis. 

Son relooking extrême semble avoir payé. La chanteuse, au début simple actrice d’une série pour ados, a totalement changé d’apparence pour devenir un symbole sexuel. Son nouvel album Bangerz, sorti lundi aux Etats-Unis s’est écoulé à plus de 250 000 exemplaires en moins d’une semaine, d’après le magazine spécialisé Billboard. Être nue dans un clip, faire une danse très sexy à la télé, ou encore obtenir une proposition pour un film pornographique semble avoir un véritable impact sur la carrière de la jeune femme. Propulsée en tête des ventes, Miley Cyrus pourrait bien prendre la grosse tête.

Miley Cyrus continu de faire la promotion de son nouvel album, comme hier sur le plateau de Ellen DeGeneres. Elle s’est étalée sur sa rupture avec Liam Hemsworth, et a précisé qu’elle était parfaitement heureuse depuis. A en croire sa façon de se comporter, on pourrait croire qu’elle cherche un remplaçant ! Ou alors simplement à buzzer, quitte à se mettre à dos les parents de ses fans. Car sa transformation ne fait pas plaisir à tout le monde. En tout cas, elle est numéro 1 des ventes aux Etats-Unis et c’est exactement ce qu’elle voulait.

The Walking Dead est l’une des séries les plus populaires du moment. Avec l’arrivée de la saison 4, certaines rumeurs vont bon train.

Dans cette nouvelle saison de The Walking Dead, certains couples sont sur le devant de la scène. Attention Spoiler ! Après la mort de Lorie dans la saison 3, il nous semble que Maggie et Glenn vont prendre la place laissée par le couple Lorie et Rick. Lors d’une interview l’acteur Steve Yeun qui interprète Glenn, était gêné quand le journaliste lui a demandé si Maggie allait avoir un enfant :  » Vous savez, je pense que cela pourrait arriver. Bien sûr que je ne peux rien affirmer par rapport à ce sujet… » Même si l’information n’est pas très claire, le couple s’était déjà fiancé dans la saison 3 ce qui laisse penser à un futur encore radieux.

Dans la saison 4 de The Walking Dead qui a démarré hier soir, la prison sera envahie par les zombies, mais personne ne sait comment ils ont réussi à pénétrer dans l’enceinte. Certaines vidéos ont révélé que les grilles n’allaient pas tenir à cause de la horde de Walkers ou alors qu’un traître attirait les zombies avec des cadavres. Y’aurait-il un traitre ? Dimanche prochain, vous pourrez découvrir l’épisode 2 de cette série, qui devrait vous révéler bien d’autres surprises.

La Vie d’Adèle sort dans les salles obscures aujourd’hui. Les nombreuses critiques à l’encontre d’Abdellatif Kechiche pourraient avoir eu un impact négatif sur le film.

La Vie d’Adèle a remporté la palme d’or au festival de Cannes de cette année. Ce n’est que le septième film français a avoir été récompensé depuis 1955. Ce qui laissait donc penser que le film (dont la critique est plutôt positive) serait accueilli avec beaucoup d’enthousiasme. Hors de multiples polémiques ont opposés le réalisateur Abdellatif Kechiche à Léa Seydoux sur les coulisses du tournage. Alors que tout le monde craignait que le thème du film (une histoire d’amour entre deux jeunes femmes) n’entraîne des propos déplacés, c’est finalement le comportement du réalisateur qui est remis en question. Cette polémique a tout simplement pris le pas sur l’enthousiasme que reflétait la sortie de ce film.

Certains spectateurs avaient affirmés sur les réseaux sociaux qu’ils n’iraient pas voir un film où le réalisateur à maltraité ses actrices. D’autres trouvent inadmissible toutes ses révélations négatives, qui viennent ternir l’un des chefs d’oeuvres de cette année. Même Abdelattif Kechiche, le réalisateur a commenté la sortie de son film : « Selon moi, ce film ne devrait pas sortir, il a été trop sali. La Palme d’or n’a été qu’un bref instant de bonheur. Ensuite, je me suis senti humilié, déshonoré. J’ai senti un rejet de ma personne que je vis comme une malédiction. » La Vie d’Adèle, pourtant, est salué unanimement, et reste l’une des plus belles sorties de cette année 2013.

Britney Spears refait le buzz avec sa chanson Work Bitch. Le clip vient de sortir, et laisse sans voix… 

Britney Spears que l’on connaissait en parfaite petite écolière dans Oops I Did It Again, nous fait clairement peur dans son nouveau clip. Work Bitch pourrait être qualifié d’horrible clip, représentant la femme comme un objet ou un animal (cela dépend vraiment des scènes). Pourtant, tout le monde aime le corps parfait de celle qui a fait le buzz en se rasant la tête ou en se mariant plusieurs fois. Honnêtement, ce clip fait planer un sérieux doute quant à sa capacité a être l’idole des jeunes, comme avant.

Femmes tenues en laisse, tenues de latex, requin, pole dance, en coupant le son, on pense directement à un début de film pornographique, érotique ou profondément étrange. Il n’y a pas une seconde soft dans cette nouvelle chanson, pas même le titre Work Bitch. Le texte laisse à désirer, le clip aussi, seule Britney Spears est jolie. Tout est logique. Si vous regardez le clip, pensez à cacher les yeux de petites têtes !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=pt8VYOfr8To#t=224[/youtube]

Le réalisateur Abdellatif Kechiche, estime que le film a été trop sali et qu’il ne mérite pas de sortir. Explications. 

Dans une interview accordé au magazine Télérama, le réalisateur de La Vie d’Adèle a déclaré : « La Palme d’or n’a été qu’un bref instant de bonheur. Ensuite, je me suis senti humilié, déshonoré. J’ai senti un rejet de ma personne que je vis comme une malédiction ». De récentes révélations des deux actrices Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos ont profondément touchées le réalisateur. Elles expliquaient que le tournage avait été horrible.  Abdellatif Kechiche n’a pas manqué de réagir en déclarant à propos de Lea Seydoux : « Elle vole la vedette au film, ainsi qu’à Adèle Exarchopoulos. Elle ne mesure pas les conséquences désastreuses de ses propos qui vont empêcher les spectateurs d’entrer dans la salle avec un coeur vierge et un regard bienveillant. »

Le réalisateur fait part aussi de son envie d’éjecter Lea Seydoux au cours du tournage, car elle n’était vraisemblablement pas compatible. Pour se défendre des attaques contre sa propre personnes, Abdellatif Kechiche a déclaré : « Ces déclarations, c’est pire que de cracher dans la soupe, c’est un manque de respect pour un métier que je considère comme sacré. Pourquoi est-elle venue à Cannes pleurer, remercier, monter les marches, passer des journées à essayer des robes et des bijoux? Quel métier fait-elle? Actrice ou artiste de gala? » Pas sûr que les gens aient encore envie de payer une place de cinéma pour aller voir La Vie d’Adèle.

L’AFFAIRE MAKROPOULOS. 

Un opéra du compositeur tchèque  Léos Janacek (1853-1928) d’après l’œuvre de Karel Capek. Conte métaphysique dans lequel l’héroïne, Emilia Marty , agitant un élixir qui lui a permis de vivre 337 ans, pose la question de l’immortalité et aussi du mythe de la femme éternelle. A découvrir !

Du 16 septembre au 2 octobre à l’Opéra Bastille

LUCIA DI LAMMERMOOR .Lucia di Lammermoor (saison 2006/2007)

Opéra de Gaetano Donizetti (1797-1848), inspiré par Walter Scott, où règnent la folie et le désespoir dans un décor de châteaux en ruine dans la brume écossaise. Un chef d’œuvre où la voix de soprano est reine, notamment dans la célèbre scène de la folie qui demande des qualités vocales exceptionnelles ! Un chef d’oeuvre à voir absolument!

Du 7 septembre au 9 octobre à l’opéra Bastille

LA DAME AUX CAMELIAS;

Ballet sur une musique de Chopin, chorégraphié par John Neumeier, d’après l’œuvre d’Alexandre Dumas. Marguerite Gauthier avait déjà inspiré Verdi, avec son sublime « Traviata ». Le chorégraphe  John Neumeier se penche également sur ce drame  de l’ amour, du sacrifice et de la  solitude, avec finesse et créativité.

Du 21 septembre au 10 octobre à l’Opéra Garnier

www.operadeparis.fr

 

Pièce de Luigi Pirandello, créée à Rome en 1923, mise en scène de Louis Arene. Une nuit, deux hommes se retrouvent à une terrasse de café et engagent la conversation. L’un d’eux se sait condamné par un mal incurable…une interrogation sur la vie et la mort. Par la troupe de la Comédie Française.

Jusqu’au 3 novembre

Studio-Théâtre – Carroussel du LouvreLa Fleur a la bouche
de Luigi Pirandello

Le chiffre d’affaire du marché du disque est en progression de 6,1 % au premier semestre. Grâce aux bonnes ventes d’albums et donc grâce à Daft Punk. 

Le Syndicat national de l’édition phonographique vient de publier ses résultats concernant la première partie de l’année 2013. Il peut désormais compter plus de 217,8 millions d’euros de chiffre d’affaire. Ce succès est dû aux nombreux albums très attendus qui sont sortis en ce début d’année. Comme Random Access Memories de Daft Punk. Ce nouvel opus de nos deux artistes masqués est sorti le 21 Mai et comptabilise plus de 500.000 ventes depuis cette date. Il a battu plusieurs records dans le numérique en dépassant les 150.000 téléchargements en France, dont une moitié en seulement une semaine.

Comme le dit Stéphane Le Tavernier, patron pour Sony Music France et président du syndical national de l’édition phonographique : « On ne peut pas résumer la croissance du premier semestre aux Daft Punk, mais un album peut créer une dynamique, redonner envie aux gens d’aller dans les magasins ou de s’abonner à un service de streaming ». Là où nous pouvons être fiers, c’est que neuf des dix albums les plus populaires viennent d’artistes ou de groupes français.

[poll id= »170″]

Le nouveau single de Britney Spears a fuité dimanche sur le web. Un mix d’électro, de dance, avec toujours la patte Brit-Brit. 

Work Bitch porte bien son nom. Après des mois d’absence, Britney Spears revient à l’assaut des dancefloors, avec ce titre. Ayant fuité sur le web, la chanteuse à diffusé une version de meilleure qualité sur son site, déclarant avoir beaucoup travailler sur ce titre. Même si l’instrumental donne envie de bouger, les paroles, elles, laissent à désirer. En voici un passage : « Tu as l’air sexy en bikini, mais tu ferais mieux de travailler … Tu veux un corps sexy, tu veux une Bugatti, tu veux une Maserati, tu ferais mieux de travailler ». Cela étant dit, il y a là un single qui devrait ravir les fans de la chanteuse, pour preuve les 1,4 million de vues.

Sur la couverture du single Work Bitch, on trouve la chanteuse en tenue à paillettes, avec plumes sur l’épaule et décolleté plongeant. Une pochette quelque peu aguicheuse mais qui reste fidèle à toutes les précédentes. Britney Spears semble cependant plus proche de ses fans avec des messages de remerciements sur Twitter : « Je suis vraiment bouleversée et si reconnaissante pour votre appui. La Britney Army est incroyable. J’en ai presque les larmes aux yeux. Je vous aime. » D’après Elijah Blake, son compositeur, les fans vont être « très surpris par ce nouvel album. Je dirais que ce disque marque le retour de Britney d’une manière complètement inattendue sur beaucoup d’aspects. Elle prépare une nouvelle matière et swingue sur de nouveaux terrains et genres. »

Le single est disponible à l’achat, dès aujourd’hui.

[poll id= »167″]

C’est le jeu le plus attendu de l’année. GTA V risque de faire passer de belles nuits blanches aux gamers à partir d’aujourd’hui. 

GTA V (Grand Theft Auto V), sort ce mardi dans le monde entier. Attendu depuis plus de 5 ans, les vrais fans étaient réunis en masse pour découvrir en premier ce nouveau jeu. Ce nouveau numéro de GTA, a coûté la somme de 200 millions d’euros aux studios Rockstar entre frais de production et marketing. C’est une dépense supérieure au film dit blockbusters, comme Wolwerine ou Elysium. GTA V est donc le jeu le plus cher, puisque le record  était détenu par Star Wars : The Old Republic estimé à 150 millions d’euros.

La sortie de GTA V a poussé des millions de fans à précommander le jeu aux Etats-Unis, ils attendaient depuis tellement longtemps. En temps normal, un jeu sort tous les ans, mais pour celui là, il a fallu attendre 5 ans. Quoi qu’il en soit, c’est un véritable business, qui pousse les gamers à acheter à n’importe quel prix, juste pour le plaisir du jeu. GTA V devrait rapporter beaucoup plus que GTA IV, soit normalement plus de 230 millions d’euros en 24h. Peut-être que ce nouveau jeu battra le record, et rentrera dans le Livre des records pour « meilleur démarrage d’un produit culturel ».

[poll id= »168″]

Comme tous les mercredi, les sorties cinéma se comptent par dizaine. Planète Campus vous donne son avis sur les films à voir de toute urgence.

Cette semaine, il y aura des films pour tout le monde. Des gros films d’actions, mais aussi des films historiques, chacun trouvera son bonheur. Dans le style Comédie Action, vous allez savourer le nouveau film de Michael Bay No Pain No Gain.  Trois kidnappeurs vont tenter de s’approprier la vie d’un riche homme d’affaire et vont devoir commettre des actes criminels. D’après une histoire vraie ce film devrait vous tenir en haleine jusqu’à la fin. Si vous aimez les films tirés de faits réels, surtout allez voir Le Majordome. Un homme de couleur noir raconte à travers ce film ses années passées à travailler aux côtés de 8 présidents américains. Ou comment l’Amérique évolue à travers l’histoire d’un seul homme.

En ce qui concerne les films un peu plus dramatique. Jimmy P : Psychothérapie d’un indien des plaines, tiré du livre du psychanalyste Georges Devereux est vraiment intéressant. Un homme à la sortie de la seconde guerre mondiale souffre de violents maux de tête, qui lui donne l’impression d’être dans un autre monde. Grâce à Devereux, l’homme va doucement sur la voie de la guérison.

Gibraltar, un film avec Gilles Lellouche, touche aux petits trafics. Marc Duval devient agent d’infiltration pour la douane française. De petits trafics en petits trafics, il se rend compte qu’il est simple de gagner de l’argent. C’était sans compter les risques encourus pour sa famille, et lui même.

Ce sont vraiment les 4 plus grosses sorties de la semaine. Même si on peut noter aussi Tip Top, Copains pour toujours 2, Voyage sans Retour, Rock the Casbah, Océane. 

N’hésitez pas à nous faire part de vos avis sur ses films !

La belle actrice américaine va passer derrière la caméra pour réaliser son premier long métrage. Elle adaptera le roman autobiographique de l’auteur israélien Amos Oz.

Natalie Portman va réaliser son premier long métrage. Pour se faire, elle a décider d’adapter au grand écran le roman « Une histoire d’amour et de ténèbres » de Amos Oz. Pour cela, l’actrice née à Jérusalem en 1981 va retourner dans son pays d’origine pour repérer les lieux de tournage.
Elle a déjà signé le scénario qu’elle va réaliser en collaboration avec deux autres auteurs, toujours anonymes pour le moment. Amos Oz a lu et validé le canevas. « Une histoire d’amour et de ténèbres » retrace la vie du romancier, de son enfance à Jérusalem à son arrivée dans un kibboutz en passant par son engagement politique.

Ce n’est pas la première fois que Natalie Portman passe derrière la caméra. Pour le film à sketches « New-York I Love You », elle avait déjà réalisé un court métrage.

How I Met Your Mother tire bientôt se révérence. La série, suivit dans le monde entier va connaître sa dernière saison.

Après huit ans de série, les téléspectateurs vont (enfin) découvrir comment Ted et la mère de ses enfants se sont rencontrés. Pour mettre en haleine les fans, les créateurs Carter Bays et Craig Thomas ont réalisé une vidéo hilarante.

Alors que Ted Mosby a commencé il y a huit ans à raconter à ses enfants l’histoire de la rencontre avec leur mère, ces derniers n’en peuvent plus ! Ils ont dû rester assis sur un canapé durant huit longues année… Et ils en veulent visiblement à leur père. Ils n’ont pas vu le jour pendant toutes ces années, ils ne se sont même pas lavés et ne sont pas allés aux toilettes… voilà le pitch de ce teaser très amusant qui annonce le début de la neuvième (et dernière) saison de How I Met Your Mother, le 23 septembre prochain.

Il faudra alors quitter Ted, Robin, Lily, Marshall et le déjanté Barney…

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=dMXIHlEaMtE[/youtube]

« The French Lion », Tel est le surnom de Natanja, en référence à la crinière de locks qui pousse sur sa tête.

Ce jeune Guadeloupéen est arrivé en métropole il y a des années, dans le but de réussir dans le monde de la musique. Depuis lors, il écume les sound-systems et les salles de concerts, partageant avec son public une grande énergie positive et communicative.

L’univers de ce passionné de musique tourne autour du Reggae, mais il ne rechigne jamais à explorer de nouveaux univers musicaux. Que ce soit le hip-hop, le Ragga, le blues ou le funk, il les a tous essayés, mais toujours en les appliquant à son propre style.

S’il n’est pas encore une star internationale, Natanja est suivi par un public de fidèles, chaque jour plus nombreux. Il s’est fait connaître par ses nombreux concerts et ses freestyles sur internet. Natanja est un travailleur acharné, il ne s’arrête jamais. Il travaille actuellement sur un projet musical qui sortira à la rentrée de septembre. Mais le meilleur moyen de découvrir l’artiste, c’est encore et surtout sur scène ! D’autant que depuis l’année dernière, il évolue avec les « Lions » une formation de très bons musiciens accompagnés de choristes qui apportent beaucoup de profondeur à sa musique et améliore encore le jeu de scène. A consommer sans modération !

Les affiches du film L’Inconnu du lac ont été censurées à Versailles et à Saint-Cloud.

A la demande des mairies (les deux UMP), la société JCDecaux a été obligée de retirer toutes les affiches du film L’Inconnu du Lac des deux villes.
Le film de Alain Guiraudie, qui est sortie en salle, le 12 juin dernier, a été présenté au Festival de Cannes dans la section Un certain regard. Il raconte l’histoire d’amour entre deux hommes, Michel et Franck. Le film a été interdit au moins de 16 ans et ne cesse de provoquer la polémique.

L’affiche du film, au centre de la controverse, a été dessinée par Tom de Pékin et représente deux hommes qui s’embrassent, à l’arrière plan, on peut deviner des hommes nus, et une scène de fellation.

Contacté par Rue89, la mairie de Saint-Cloud s’explique « On a été harcelés de coup de fils, de mails depuis jeudi dernier. Certains Clodoaldiens se sont déplacés en personne à la mairie ». Du côté de Versailles, la direction de la communication « dément formellement avoir contacté Decaux pour demander le retrait des affiches mais dit comprendre que l’affiche puisse choquer un public qui se retrouve désarmé face à des affiches qui abordent la sexualité dans la rue ». Pourtant, selon Metronews l’entreprise JCDecaux affirme n’avoir fait que « répondre à la demande contractuelle des mairies ».

Les Français choqués par un dessin homosexuel, décidément, on aura tout vu !

La 55ème édition de la Biennale de Venise ouvre ses portes ce week end. Pour la première fois, le Vatican participe à cette grande exposition internationale d’art contemporain.

Le Vatican se met à l’art contemporain. Cette année, un des nombreux pavillons nationaux de la Biennale sera consacré au Vatican, nouveau participant à l’exposition de la fondation italienne.

Pour cette première participation, le Saint-Siège a choisi d’évoquer la Genèse et ses 11 premiers livres. Des artistes comme le photographe Joseph Koudelka ou le peintre Lawrence Carroll seront exposés dans le pavillon. Pour l’occasion, le commissaire du pavillon a également invité Tano Festa, peintre qui a oeuvré sur la Chapelle sixtine de Michel-Ange notamment.

Une beau programme s’annonce donc pour cette 55ème exposition internationale d’art contemporain de la Biennale de Venise.

photo : GABRIEL BOUYS/AFP

 

Fidèle à son éclectisme, La Femme nous attire dans un monde aux multiples facettes dans son premier album. Psycho Tropical Berlin distille l’image de la femme dans toute sa puissance et ses faiblesses sans jamais tomber dans les clichés. Entre sons électro, coldwave, rock en passant par le psychédélique et des touches de musique indienne, La Femme invoque des périodes et des imaginaires différents à travers des morceaux propres et travaillés agissant comme des psychotropes. Rencontre avec Marlon, l’un des deux leaders du groupe.

Racontez-nous d’abord comment s’est formé le groupe ?

Le groupe a été formé par Sacha et moi. Au début on a mis sur le net beaucoup de chansons qu’on avait écrites et montées sur GarageBand, puis comme on a eu des propositions pour des gros concerts, on a formé le groupe La Femme et on a recruté une chanteuse, un batteur, un bassiste, etc. On a ensuite commencé à faire des concerts, on est partis très tôt aux Etats-Unis et là bas on a fait 24 dates en 3 mois, c’était énorme ! Quand on est rentrés, on nous a ouvert toutes les portes : festivals, labels, etc. Depuis deux ans, on fait des tournées, ça bouge pas mal.

Pourquoi avoir appelé votre groupe La Femme alors qu’il a été fondé par vous et Sasha ?

Tout simplement parce qu’on sollicite beaucoup de voix de filles et ça sonnait bien.

Qu’est-ce qui vous a décidé à sortir votre premier album ?

On avait plusieurs bonnes chansons et on voulait vraiment en faire un album. Quand on est rentrés des États-Unis il y a deux ans, on a commencé à l’enregistrer et à le produire nous-mêmes. On pensait le sortir plus vite, finalement ça nous a pris deux ans puisqu’on voulait être pointus en son et en être fiers.

On remarque que le groupe n’est pas figé. Outre la diversité de courants musicaux, électro, rock, etc. vous faites appel à des chanteuses extérieures au groupe. Vous n’avez pas peur de trop vous éparpiller musicalement ?

Non parce que c’est nous (Sasha et Marlon, ndlr) qui écrivons et qui composons tout, donc on ne peut pas vraiment s’éparpiller. Il y a des chansons sur lesquelles certaines voix font plus l’affaire que d’autres, mais on n’a jamais trouvé LA chanteuse qui pouvait tout faire. Ça rejoint aussi la philosophie de La Femme, ce n’est pas une chanteuse, une femme, mais tout un ensemble.

Quelles sont vos influences musicales ?

Surtout les années 60 et 80 et plus globalement tout le 20ème siècle. Les débuts de l’électro avec Kraftwerk, Giorgio Moroder, la cold wave aussi et puis les sixties avec la surf music, le twist, le yéyé, la période Gainsbourg et Dutronc entre autres.

La chanson « La Femme » se termine par « venue pour rompre le silence, la femme vous tend sa main blanche. Si vous la saisissez, ce sera le frisson de votre vie ». C’est la 3ème chanson de l’album, peut-on parler d’une promesse faite à ceux qui vous écoutent ?

Oui c’est un peu ça. « La Femme » peut représenter le groupe, mais elle parle aussi de la femme en général. Il y a une double lecture.

Cette chanson donne vraiment à la femme une image de tentatrice, de succube…

Oui c’est complètement ça ! D’ailleurs si on avait eu 500 000 euros pour le clip, on aurait représenté des Détracteurs d’Azcabane. On voulait créer une image de femme spectre qui vient hanter l’homme, qui le pourchasse partout. Il y a tout un côté mystérieux, mystique, qui émane d’un monde à la fois paradisiaque et jouissif.

La dernière chanson « Welcome America » est un clin d’oeil à votre expérience américaine ?

C’est un clin d’œil effectivement, mais ce qui est drôle c’est que cette chanson a été écrite avant que l’on parte aux USA.

C’était une chanson prémonitoire et un objectif alors…

Exactement. D’ailleurs j’ai souvent entendu que des écrivains ou d’autres artistes écrivaient sur un truc et que ça finissait par se réaliser.

Vous êtes un peu superstitieux, non ?

Non pas vraiment, mais on aime beaucoup jouer avec ça, car on sait que beaucoup le sont. C’est pourquoi on met des paroles un peu bizarres dans nos textes pour que les gens se posent des questions, même s’il n’y a rien derrière, ça nous amuse beaucoup.

Comptez-vous retourner aux Etats-Unis ?

Oh oui ! On est actuellement en train de préparer un départ pour janvier prochain. Je ne sais pas pour combien de temps, mais c’est sûr qu’on va y retourner. J’ai très envie d’aller au Japon aussi, mais c’est beaucoup d’investissement. Il faut avoir des subventions. Faire venir tout un groupe et le matériel, coûte très cher, donc c’est compliqué pour le moment. On a vraiment hâte de pouvoir jouer au Japon, je suis sûr qu’on rencontrera un vrai public là-bas.

Pensez-vous pouvoir vous développer davantage musicalement aux USA ?

Je pense oui ! Déjà en vivant des expériences folles, en rencontrant des gens, et puis retrouver le public, avoir de bons soutiens là-bas pour nous développer encore à leur contact.

On relève plusieurs types de figures féminines : sensuelle, menaçante, apeurée, triste, infidèle, trompée, féministe, celle qu’on fuit parce qu’elle est synonyme de problèmes. La plupart du temps elles sont malmenées dans l’album. Est-ce là votre propre vision de la femme ?

Peut être oui, mais elles ne sont pas forcément malmenées, ce sont juste des femmes dans plusieurs histoires différentes. Ce sont des situations que l’on rencontre tous. « Françoise » par exemple, est triste et abandonnée, elle est dans la complainte, oui, là c’est plutôt la femme fragile. C’est souvent lié à ce qu’on a vécu, mais parfois on s’inspire d’un sujet et on le remodèle.

Quelles sont vos principales sources d’inspiration pour les paroles ?

La vie, l’amour, l’histoire, la mort, la société, bref des sujets universels. Ce sont des histoires que l’on aurait pu vivre parfois. On s’est inspirés de plusieurs situations, par exemple pour « From Tchernobyl with love » (disponible sur format digital, ndlr), on s’est appuyés sur l’histoire. Elle parle d’un liquidateur qui devait éteindre le feu de la centrale de Tchernobyl, il s’est sacrifié en s’exposant aux radiations. Cette chanson évoque un mec qui écrit une dernière lettre à sa femme et ses enfants avant de mourir, il lui explique que la vie est belle, que tout va bien, qu’il a hâte de les retrouver alors qu’il sait très bien qu’il va mourir.

Des concerts prévus ?

On va faire une grosse tournée dans toute la France. Paris, Biarritz, Bordeaux, Pau, Strasbourg entre autres, on se produira aussi en Suisse, en Belgique et ça finira en novembre, au Trianon où l’on fêtera à fond la fin de la tournée. On sera aux festoches aussi : les Eurockéennes, les Vieilles Charrues, les Francofolies et plein d’autres.

Propos recueillis par Saba Agri

Crédits photo : jf.julian

Maître Gims, le chanteur du groupe de rap Sexion d’Assaut, vient de sortir un album solo. Après la notoriété qu’il a acquise au sein du groupe, le chanteur peut maintenant se lancer en solo en toute confiance. Mais il ne quitte pas la Sexion d’Assaut pour autant !

La voix de Maitre Gims, qui donne leur originalité à des titres comme Désolé ou encore Ma direction, est disponible sur le nouvel album solo de l’artiste ! Sorti le 20 mai 2013, Subliminal est le nouvel opus du rappeur, Gandhi Djuna, de son vrai nom.

Le rappeur né au Congo a commencé la musique très tôt. Débutant le rap au sein du collectif 3e type, Maitre Gims a ensuite tenté une carrière solo et a travaillé avec des pointures du rap français comme Sniper ou Youssoupha.

Mais Maitre Gims ne quitte pas Sexion d’Assaut, dont le succès n’est plus à faire. Le groupe a vendu près de 600 000 exemplaires avec son album L’Apogée, mais a aussi raflé deux NRJ Music Awards et une nomination aux Victoires de la Musique.

Maitre Gims se produira en concert à l’Olympia le 31 mai, et poursuivra la tournée de Sexion d’Assaut.

Ray Manzarek, le grandiose claviériste des Doors est décédé lundi 20 mai des suites de son cancer du canal biliaire, à l’âge de 74 ans.

1965, Ray Manzarek rencontre Jim Morrison à Venice Beach, en Californie. Ils décident alors de former le groupe mythique The Doors. On doit à ce musicien, écrasé par la vie chaotique et la personnalité excessive du leader, de nombreux titres légendaires, comme Light My Fire ou encore Break on Through. «Beaucoup de ce qui a fait la gloire des Doors était dû à M. Manzarek, avec son penchant pour le mélange des courants musicaux, l’ancien et le nouveau, du blues au classique, de la poésie parlée au psychédélique», explique la nécrologie du Washington Post.

Entre 1967  et 1972, les Doors ont enregistré huit albums et vendu 100 millions de disques. Mais le groupe se sépare après la mort, en 1971, de Jim Morrison.

De nombreuses personnalités ont rendu hommage à Ray Manzarek, dont Slash, guitariste des Guns N’Roses. « Repose en paix Ray Manzarek, les mots de suffisent pas », écrit-il sur Twitter.

Après le tragique décès de Jim Morrison, Manzarek a continué sa carrière en jouant seul, ou dans des groupes. Ainsi, il avait essayé de reformer Les Doors, en vain.

 

Le nouvel album de Daft Punk « Random Access Memories », qui avait déjà « fuité » sur internet, est sorti lundi dans les bacs. Mais ce nouvel opus ne semble pas à la hauteur des attentes…

Après une stratégie marketing très élaborée gâchée par les « fuites », le nouvel opus « Random Access Memories » du duo français est sorti officiellement ce lundi. Pourtant, dès le jour de sa sortie, l’engouement semble retombé. Outre les titres « get lucky » et « instant crush» dont le succès est indéniable, le reste de l’album est jugé mou et incohérent.

Le titre Get lucky, en collaboration avec Pharrel Williams a été classé numéro un peu après sa sortie.

Daft punk, un groupe d’électro aux influence funk et disco, connaît un premier succès en 1997 avec son album Homework. Quatre ans plus tard, les deux français, reconnaissables grâce à leurs casques, reviennent avec Discovery dont les tubes One more time, et Harder, Better, Faster, Stronger feront le tour du monde.

 

Elle aurait eu 30 ans cette année. Une exposition retrace sa vie et son oeuvre, au musée juif de Londres du 3 juillet au 15 septembre.

On se rappelle de la mort tragique d’Amy Winehouse, en juillet 2011. La diva de la soul, avec son style rétro et son chignon XXL a rejoint le triste club des icônes décédés à l’âge de 27 ans.
L’exposition « Amy Winehouse : a family portrait » (en français « Amy Winehouse : un portrait de famille ») retrace la vie de cette fabuleuse chanteuse. Sa guitare, sa collection de CD, des vêtements ou encore son grammy award, y seront exposés.

Cette retrospective sera mise en scène au musée juif de Londres, à Camden, du 3 juillet au 15 septembre. Le commissaire de l’exposition n’est d’autre qu’Alex, le frère de la chanteuse, aussi directeur de la Fondation Amy Winehouse La famille de l’interprète de Back to Black s’est fortement investie dans l’évènement.
« Amy était très fière de ses origines juives londonniennes. Nous n’étions pas religieux mais nous tenions à la tradition », a-t-il declaré à l’édition britannique du Vogue.

L’édition 2013 du plus renommé des festivals consacrés au septième art ouvrira ses portes demain. Entre glamour et films d’auteur, le festival de Cannes promet de nous en mettre plein les yeux.

Dès demain, les objectifs du monde entier seront tournés vers la Croisette. En ouverture, le Festival de Cannes 2013 projettera le film très attendu Gatsby le magnifique, de Baz Luhrmann. Leonardo Dicaprio et Carey Mulligan, en couple à l’affiche, monteront donc les marches du Palais dès demain.

Cette année, le président du Jury est Steven Spielberg, qui sera entouré de jurés de prestige et de charme telle que Nicole Kidman. Côté cérémonie, Audrey Tautou sera la maîtresse de soirée de cette édition 2013.

Parmi les 19 films en lice pour la Palme d’or, six sont français et un seul est réalisé par une femme, il s’agit du long métrage de Valérie Bruni-Tedeschi, Un château en Italie. Des réalisateurs habitués de la Croisette seront en compétition comme David Soderbergh (Ma vie avec Liberace) qui avait obtenu la palme en 1989 avec Sexe, mensonge et vidéo, ou encore les décalés mais pas moins talentueux frères Coen qui reviennent cette année avec Inside Llewyn Davis. Côté français, François Ozon, déjà nommé en 2003 pour Swimming Pool, présentera Jeune et jolie.

Enfin, le séduisant Ryan Gosling montera les marches, puisqu’il est à l’affiche du nouveau long métrage ultra violent de Nicolas Winding Refn avec qui il a déjà tourné Drive.

 

 

 

 

6 minutes de violence insoutenable. Le nouveau clip d’Indochine College Boy, évoque le harcèlement à l’école mais choque la France.

Le clip met en scène un élève harcelé. D’abord des boulettes de papier lui sont jetées, puis son casier dégradé. Ensuite, il est passé à tabac par ses camarades avant d’être crucifié puis exécuté devant une assemblée aveugle. La tension monte, jusqu’au moment où l’irréparable est commis : le meurtre.

Pour Xavier Dolan, le réalisateur, la vidéo ne fait que retranscrire le monde dans lequel nous vivons. « Je voulais aller jusqu’au bout, non pas pour choquer, mais pour montrer que cette situation est possible parce que rien ne l’empêche », explique-t-il. « La question n’est pas de se demander pourquoi suis-je allé aussi loin, mais qu’est ce qui empêcherait un groupe d’adolescents d’aller aussi loin (…) des gens se font lapider partout », continue le cinéaste.

Dénoncer la violence par la violence ? C’est l’interrogation de nombreux internautes qui ont vu cette vidéo. Nicola Sirkis défend l’idée d’une démarche éducative. « La violence du clip n’est pas gratuite. Pour moi, c’est la même démarche que lorsque la sécurité routière réalise un clip choc pour sensibiliser aux accidents de la route. C’est plus éducatif qu’autre chose » affirme le chanteur. Mais la violence des images prend le pas sur la valeur éducative que défend Nicola Sirkis.

Mais tous ne sont pas de son avis. Françoise Laborde, membre du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) dénonce des images « d’une violence insoutenable ». Pour elle, ce court-métrage n’a pas « sa place en journée sur des chaînes de musique ». Ce à quoi Xavier Dolan rétorque « Ca m’embête. Sur ce genre de chaîne, on voit tellement de scénarios racistes, violents, dégradants, surtout pour les femmes. Cela me paraît absurde que ce clip soit censuré ». Si les internautes estiment que ce clip est « esthétique », d’une « beauté rare » et « tellement percutant », Françoise Laborde répond « La mort, ce n’est pas esthétique. La violence ce n’est pas esthétique. La torture ce n’est pas esthétique ».

Le CSA prévoit de l’interdire au moins de 16 voire 18 ans, à l’instar du clip de Marylin Manson. Une enquête réalisée par le ministère de l’éducation national montre qu’un élève sur 20 se dit harcelé de manière sévère ou très sévère. Une réalité qu’à voulu mettre en avant le groupe français.

Eric Judor revient sur grand écran dans le rôle d’Arnaud Dubois, un jeune homme issu de la grande bourgeoisie, qui ressemble plus à un Mohamed qu’à un Arnaud. Lorsqu’il apprend que son père a fait un test de paternité et que sa mère a eu une aventure avec Saïd, un professeur de Tennis à Djerba avant sa naissance, Arnaud quitte la maison familiale du Vésinet, la banque Berthier où il travaille, persuadé qu’il est arabe, et s’installe dans une cité où il devient vendeur de kebabs. Il rencontre en boite Mustafa qui lui présente sa sœur Sabrina dont il tombe éperdument amoureux au premier regard. Pour conquérir son cœur, il sait qu’il doit taire ses origines sociales, se faire passer pour un maghrébin comme elle et se fait appeler Mohamed. Là commence un véritable parcours semé d’embuches et de quiproquos. Rencontre avec Eric, sans Ramzy.

Mohamed Dubois est le premier long-métrage d’Ernesto Oña, comment l’avez-vous rencontré et quelles sont les raisons qui vous ont poussé à travailler avec lui ?

Mon ami Youssef Hajdi, mon partenaire de jeu dans le film [Mustafa, ndlr] et dans la série Platane, est venu me voir un jour en me disant qu’on lui avait proposé un second rôle dans Mohamed Dubois. Il m’a fait lire le scénario que j’ai trouvé super drôle et Youssef m’a mis en contact avec Ernesto. Je l’ai rencontré, j’ai discuté avec lui pour en savoir plus, j’ai regardé les courts-métrages qu’il avait fait précédemment et j’ai accroché. C’est comme ça que j’ai été amené à travailler avec lui.

Le côté jeune Français qui part à la recherche de ses origines maghrébines, rappelle beaucoup Il était une fois dans l’Oued, où vous avez d’ailleurs joué avec Ramzy le rôle de commerçants. Pensez-vous qu’Ernesto s’est inspiré de ce film pour écrire le scénario ?

Je ne pense pas. Le film Mohamed Dubois est en réalité tiré d’une histoire vraie. De ce que Ernesto m’a raconté quand je l’ai rencontré la première fois, c’est l’histoire quasi vraie de l’un de ses potes qui a un physique d’arabe et qui a voulu savoir si c’était un pur hasard ou s’il avait vraiment des racines qu’il ignorait. Je crois qu’effectivement la mère de son ami avait réellement eu une aventure avec un maghrébin, donc le film a un fond qui s’appuie sur une réalité.

Beaucoup de comédies prennent comme objet la vie dans la cité, en quoi Mohamed Dubois se démarque de ces films selon vous ?

Selon moi, il y a une différence dans l’écriture et la représentation des personnages. Les médias donnent trop souvent à voir des jeunes issus des cités qui parlent avec agressivité, qui portent une capuche sur la tête et qui s’expriment en verlan. Je trouve que le film sort de ces clichés et porte un regard tendre sur ces mecs-là. Quand on voit Youssef Hajdi ou Mhamed Arezki, par exemple, qui interprètent des personnages qui savent parler, qui sont gentils, doux, ça m’a rappelé des mecs de cité que je connais et qui sont loin des clichés de violence véhiculés par les médias. Je trouve que c’est une bande de potes très attachante, à l’image des Bronzés, mais les vrais pour le coup, car ils sont vraiment bronzés !

Plus jeune, vous a-t-on souvent confondu avec un Mohamed ?

(Rires) Alors pas tant que ça, en revanche, depuis que je fais le duo avec Ramzy, les gens m’appellent souvent Ramzy. Ils doivent se dire au fond que je suis arabe, alors qu’en fait ma mère est autrichienne et mon père guadeloupéen. Par contre, personne ne se trompe avec Ramzy, on ne l’a jamais appelé Eric bizarrement… Au bout de 15 ans de carrière, je me suis habitué, d’ailleurs dans ma tête, je m’appelle Ramzy.

C’est finalement peut-être pour ça qu’Ernesto vous a choisi pour incarner le personnage principal…

Sûrement ! Au départ, Ernesto m’a dit qu’il cherchait un arabe pour incarner Mohamed Dubois, mais lorsque Youssef m’a fait lire le scénario et que je m’y suis intéressé, le fait que je joue un mec qu’on prend pour un arabe alors qu’il ne l’est pas, est devenu une évidence pour lui, en plus c’est un peu ce qui m’arrive dans la vie. Donc l’histoire m’a forcément parlé tout de suite.

C’est la première fois que vous jouez avec ces acteurs ?

J’avais uniquement tourné avec Youssef dans Platane et dans Halal Police d’Etat, mais pas avec les autres.

En regardant le film pourtant, on a vraiment l’impression de voir une vraie bande de copain, vous avez l’air de vous être bien éclatés, est-ce que cette complicité est restée entre vous ?

Ah ça c’est sûr qu’on s’est bien marrés entre nous ! Dès le premier jour de tournage, tout le monde était très à l’aise, il y avait une superbe ambiance et je pense que ça transparaît beaucoup à l’écran. Nous sommes restés très bons amis après le film.

Quelle est votre scène préférée ?

Il y en a une qui m’amuse beaucoup, celle où j’arrive dans la salle de boxe, je fais croire à Sabrina que je sais boxer et je l’assomme dès notre première rencontre sans le vouloir. Je trouve ça amusant que ce premier coup de foudre se traduise par un coup de poing, l’idée d’assommer la femme que t’aime, alors que tu veux juste l’impressionner m’a fait beaucoup rire !

Y a-t-il une scène qui vous a moins plu ?

Rien ne m’a déplu, par contre j’ai été assez gêné d’embrasser une femme à l’écran, c’était la première fois. J’ai plus l’habitude de jouer dans des comédies avec des grosses blagues où l’histoire d’amour est un sujet que l’on survole, alors que là, embrasser Sabrina m’a mis mal à l’aise, c’était particulier. Mais au final, la gêne est partie car Sabrina est une partenaire formidable pour jouer, donc c’était cool, mais particulier pour moi.

Comment se passe un tournage avec l’effervescente Biyouna ?

Elle est hilarante et à la fois très facilement cadrable. Il n’y a aucun problème pour tourner avec elle, c’est pas le bordel. Lorsqu’elle joue ses scènes, elle est très professionnelle tout en rajoutant sa touche personnelle. C’est Biyouna quoi, elle est folle et c’est génial de tourner avec elle, j’ai l’impression d’être avec Ramzy en fille. Je la connaissais déjà avant le film car Ramzy produit son spectacle que je suis allé voir. J’adore cette femme, humainement, elle est formidable. Ramzy et moi sommes attachés à elle, on a l’impression qu’elle nous considère comme ses enfants. D’ailleurs les premières scènes tournées l’ont été avec elle, du coup, j’avais immédiatement l’impression d’être en famille.

Mohamed Dubois, sortie en salle le 1er mai 2013

Le meilleur ou le moins pire ? À vous de juger. En salle depuis le 24 avril, les fans de Iron Man pourront à nouveau frissonner devant la carapace métallique du super héros qui vient encore délivrer le monde d’une menace apocalyptique. Cette fois-ci, le méchant s’appelle Mandarin (le scénariste n’aimerait-il pas les chinois ?) et sort Iron Man de son sommeil.

Dans le troisième volet de la saga, Tony Stark est un industriel plein aux as qui a retrouvé une vie normale en l’absence de méchants pas beaux à éliminer pour sauver la planète. Iron Man ne restera pas longtemps devant sa télé à manger des pizzas en buvant de la bière devant un match de baseball, car un certain Mandarin veut s’en prendre au président des Etats-Unis. Ouf, l’honneur est sauvé, il n’est pas condamné à prendre du bide sur son canap’.

Les amateurs de combats, de voitures qui explosent (jusqu’à embraser l’écran) et de répliques de la mort ne seront pas déçus, car Iron Man revient plus fort et plus déterminé que jamais.

 

La plantureuse Dita Von Teese participera bientôt à un épisode des Anges de la Téléréalité 5. Invitée exceptionnelle de l’émission de NRJ12, la danseuse new burlesque prodiguera peut-être des conseils aux candidats pour s’effeuiller avec sensualité.

Après Pamela Anderson, Craig David, Shannen Doherty, Coolio et Kim Kardashian, c’est la célèbre strip-teaseuse, mannequin, danseuse burlesque, couturière et actrice américaine Dita Von Teese qui va rencontrer les anges 5 à Miami.

Peu de temps après la visite de Kim Kardashian, c’est la belle plante de 40 ans qui viendra donner des conseils aux candidats sur leur carrière.

Divers artistes se succèderont pour le plus grand bonheur des mélomanes à L’international. Parmi eux, Your Happy End offre une Pop mélangeant les styles et puisant chez Portishead, Broken Bells, Menomena, Alt-J et El-P entre autres. Pour apprécier DJ Set Skoob Le Roi et Leyan, il faut être prêt à tout entendre, entre des sons reggae, Hip-Hop, électro et un spectacle de claquettes, on vous le dit, il faut s’attendre à tout.

 

L’international

5/7, rue Moret, 75011 Paris

Samedi 20 avril à 18h

Info et réservation au 01.42.64.58.22

Gratuit

A partir du 19 avril, le Musée d’Art moderne (MAM) de la Ville de Paris et le CENTQUATRE ouvrent leurs portes au virtuose du dessin et icône du Pop Art, Keith Haring, dont les œuvres subversives, symboliques, voire mystiques, rayonnent aux quatre coins du Globe. Vous connaissez sûrement ses loups, ses cœurs, ses arbres colossaux et ses petits bonshommes tantôt blancs tantôt multicolores qui, semblables comme des ombres, s’embrassent, se mordent, s’enlacent, se tordent, s’entassent dans des paysages chimériques hantés par la vie, l’amour, la maladie, la mort et l’enfer.

Génie de la ligne, directe et épurée, le pop artiste et activiste Keith Haring s’expose au MAM de Paris qui, avec le CENTQUATRE, lui consacre une rétrospective majeure, rassemblant plus de 250 œuvres, dont une quinzaine de grands formats : « The political line ». Car le dessin du créateur américain, en plus d’être unique, renferme une dimension politique. Ses « subway drawings » réalisés dans le métro, ses fresques murales données aux badauds, ses peintures, ses dessins et ses sculptures illustrent ses obsessions et ses protestations : contre le racisme, l’injustice, la violence, l’Apartheid en Afrique du sud, la menace nucléaire, la destruction de l’environnement, l’homophobie et l’épidémie du sida (qui cause sa mort en 1990). Le MAM de Paris, comme le CENTQUATRE, qui exposera les créations monumentales de Keith Haring, parmi lesquelles Les Dix Commandements (1985), veut d’abord éclairer la dimension politique d’une œuvre qui, reproduite et standardisée, accouchera rapidement de milliers de produits dérivés.

Jusqu’au 18 août 2013 au Musée d’Art moderne de Paris

11 rue du Président Wilson, Paris 6e

Et au CENTQUATRE, 5 rue Curial, Paris, 19e

Tarif : 5 et 5,50 euros

Photo : Monkey, 1982, Collection privée © Keith Haring Foundation

« NE TRAVAILLEZ JAMAIS ! ». Tels sont les mots avec lesquels Guy Debord, chef de file des « situs » et auteur de La Société du spectacle, macula en 1953 l’un des murs de la capitale, perdu au fond de la rue de Seine. Et celui qui ne travailla jamais, qui ne descendît jamais dans les mines de charbons, mais qui descendît des litrons d’alcool, exporte sa révolution – lettriste, situationniste, marxiste – au temple de la culture patrimoniale, la Bibliothèque nationale de France (BnF), jusqu’au 13 juillet 2013.

L’exposition « Guy Debord. Un art de la guerre » propose aux visiteurs de (re)découvrir, au travers de centaines de photos, manuscrits, tracts, revues, l’œuvre magistrale et fondamentale du chantre de la contestation et chancre de la consommation. A la fois poète, artiste, cinéaste, essayiste, directeur de revue et marxiste, Guy Debord a voulu utiliser le papier, la pellicule, le pavé comme des armes pour mitrailler la société du spectacle, ses charniers maquillées, ses consommateurs aliénés, ses citoyens qui, remplis de pain s’endorment devant les jeux télé. Au berceau de l’Internationale lettriste (1952-1957), puis de l’Internationale situationniste (1957-1972), deux mouvements politico-artistiques prônant le bouleversement de la vie et le dépassement de l’art, et désireux d’en finir avec la dictature de la marchandise, Debord a voulu dénoncer les mécanismes pervers de notre société et in fine « changer le monde »… Ce dont veut rendre compte la BnF en exposant, chronologiquement, les travaux individuels et collectifs de l’auteur de La Société du spectacle (1967) et de ses camarades.

Jusqu’au 13 juillet 2013 à la BnF

Site François Mitterrand – Quai François-Mauriac, Paris 6e

Prix : 5 euros

Jusqu’au 19 mai, le musée du Quai Branly brosse l’histoire fascinante, en dessins et estampes, d’un « nomade » de France perdu aux confins de l’Asie. Son nom : Paul Jacoulet. Sa profession : artiste. C’est avec poésie, que l’exposition du Quai Branly, Un artiste voyageur en Micronésie, revient sur les traces d’un créateur-explorateur conquis par les panoramas paradisiaques de l’Asie du Sud-Est, le Japon, la Corée, la Chine et la Micronésie, ainsi que par la beauté des hommes et les femmes qui peuplent ces contrées.

A la croisée de l’art et de l’ethnologie, l’exposition Un artiste voyageur en Micronésie rassemble plus de 160 croquis, dessins, aquarelles, estampes traditionnelles et ukiyo-e exceptionnels fixant pour l’éternité sur le bois, le tissu ou le papier, les îlots merveilleux qui bordent l’empire du milieu et ses peuples mystérieux. Le Quai Branly propose aux visiteurs de découvrir l’œuvre fleuve, plus dense que la forêt tropicale de l’Asie sud-orientale, de Paul Jacoulet, en empruntant un parcours thématique : L’artiste voyageur, une section qui zoome sur la Corée, la Chine et la Mongolie ; Vers la lumière des îles de Micronésie qui se focalise sur la civilisation micronésienne, mais aussi sa faune et sa flore ; L’art du tatouage qui constitue pour les Micronésiens une seconde peau, naturelle, sensuelle, rituelle ; L’art de la parure qui s’intéresse aux bijoux et textiles que revêtent les hommes et les femmes de Micronésie ; L’intime qui rassemble de superbes nus mâtinés d’un subtil érotisme ; et L’univers de Paul Jacoulet qui expose ses crayons, ses pinceaux, ses carnets de voyage et ses croquis.

Evadez-vous en Micronésie…

Jusqu’au 19 mai 2013 au Musée du Quai Branly

37, quai Branly, Paris 7e

Prix : 6 euros

Après Ikea, la France voit débarquer jeudi soir un autre phénomène suédois : Real Humans, la série de Lars Lundström sur des robots humains (Hubots), diffusée sur Arte à 20h50.

Âme sensible s’abstenir… Si les personnages lisses comme des poupées, au regard fixe et au sourire malicieux vous font frémir, n’allumez pas votre télé. Pour les autres, rendez-vous ce soir sur Arte, pour découvrir la nouvelle série suédoise tant attendue, Real Humans, une série 100 % « hubots ».

La série se construit autour des ces robots hyperréalistes qui ressemblent à des êtres humains, à l’exception près qu’un port USB dans leur cou fait toute la différence. Conçus pour aider les humains dans leurs diverses tâches, certains vont commencer à développer des sentiments humains comme l’amour, la colère ou la vengeance au point de devenir dangereux. Real Humans raconte les dérives de ces hubots, ou comment l’homme est dépassé par la machine qu’il a lui-même créée.

RH

Les amateurs de science-fiction pourront donc y trouver leur compte et choisir leur camp entre les hubots qui se comportent comme des humains au point de vouloir sortir de leur condition de sujet pour gagner leur indépendance, ou les véritables hommes qui cherchent discrètement à les brider et à les détruire. La série pose des questions sur l’humanité : les hubots doivent-ils avoir les mêmes droits que les hommes ? Ont-ils le droit de nous priver de notre propre liberté ? Peut-on avoir des sentiments amoureux pour ces machines ?

RH2

Autant que les intrigues, le jeu des acteurs est époustouflant dans leur manière d’interpréter avec justesse ces hubots, à la fois artificiels et capables de s’humaniser pour véhiculer une atmosphère étrange et parfois dérangeante.

RH4

Njut !

Dans une interview accordée au magazine L’Express paru mercredi, Gilles Bernheim a révélé avoir fait appel à quelqu’un pour rédiger son livre Quarante méditations juives (Stock, 2011). Son rédacteur a plagié plusieurs ouvrages dont Questions au judaïsme de Jean-François Lyotard.

C’est décidément la grande période des confessions. Après Cahuzac qui a avoué avoir détenu un compte caché en Suisse, c’est maintenant le Grand rabbin Bernheim qui est passé aux aveux concernant cette fois-ci une affaire de plagiat. Le rédacteur auquel il a fait appel a effectivement recopié des passages d’ouvrages déjà parus. « C’est la seule et unique fois que je me suis livré à un tel arrangement (…) J’ai été trompé. Pour autant, je suis responsable. Je demande pardon aux auteurs dont les textes ont été copiés, aux personnes qui ont lu ces méditations, ainsi qu’à mon éditeur qui n’était pas informé de l’existence d’un tiers », a-t-il déclaré au magazine.

Lorsque les accusations de plagiat avaient commencé à fleurir sur des sites comme Strass de la philosophie et Archéologie du copier-coller, le Grand rabbin avait formellement nié les faits et s’en explique dans les colonnes de l’Express aujourd’hui. « Ma réaction devant la première évidence de plagiat a été émotionnelle, précipitée et maladroite. Je l’analyse rétrospectivement comme du déni. Aujourd’hui, je le regrette », a-t-il confié.

Gilles Bernheim a l’intention de présenter ses excuses à Dolores Lyotard lorsqu’il reviendra de son voyage à Jérusalem.

Les affaires de plagiat sont prises très aux sérieux et peuvent parfois conduire à ternir durablement l’image de la personne concernée. En Allemagne, Annette Schavan, ministre de l’Education, avait dû démissionner en février dernier après des révélations de plagiat sur sa thèse de philosophie.

 

Photo : Reuters

 

La maison de production Miramax a mille fois raison de vouloir adapter le chef d’oeuvre de Martin Scorsese, Gangs of New York, en série télévisée. Sorti en 2002, ce film multi-nominé (mais jamais couronné) aux Oscars, et au casting rêvé (Leonardo DiCaprio, Cameron Diaz, Daniel Day-Lewis,…) revient sur les conflits sanglants qui, au XIXe siècle, opposèrent immigrés irlandais et natifs new-yorkais. Les premiers éléments de Gangs of New York, la série, révélés…

La série télévisée Gangs of New York qui, adaptée du film de Martin Scorsese, sortira prochainement sur le Petit écran, ne se focalisera plus sur Big Apple. « La série retracera la multitude d’événements entourant le crime organisé au tournant du XXe siècle et peu après aux Etats-Unis, pas seulement New York, mais aussi dans d’autres villes comme Chicago, et La Nouvelle-Orléans », explique sur son site Web la maison de production et de distribution Miramax, sans préciser si Scorsese prendra ou non possession de la caméra…

« Cette époque dans l’histoire et l’héritage des Etats-Unis es riche en personnages et en histoires que l’on ne peut explorer complètement dans un film de deux heures », déclare le cinéaste déjà passé du Grand au Petit écran pour la série « contrastée » Boardwalk Empire, poursuivant : « Une série télévisée nous donne le temps et la liberté créative de donner vie à ce monde. Je suis enthousiaste à l’idée de faire équipe avec Miramax pour raconter ces histoires. »

Gangs of New York, la série, séduira-t-elle plus de téléspectateurs que sa « grande soeur » Boardwalk Empire qui, distribuée sur la chaîne HBO, raconte l’apparition d’une mafia « alcoolisée » dans la ville d’Atlantic City lors de la Prohibition ? Sera-t-elle, comme elle, partiellement réalisée par Martin Scorsese ?

Photo : Gangs of New York, Martin Scorsese, 2002.

Ca mord chez Trierweiler. Le tribunal examine aujourd’hui sa plainte contre Alix Bouilhaguet et Christophe Jakubyszyn, les auteurs de la biographie sur la première dame, La Frondeuse, qui fait état de sa liaison passée avec Patrick Devedjian, alors tous deux mariés de leur côté.

La journaliste de France 2, Alix Bouilhaguet, le journaliste Christophe Jakubyszyn, chargés du service politique de TF1-LCI et Yves Derai, directeur des éditions du Moment qui a édité La Frondeuse, ont été assignés devant le tribunal de grande instance de Paris pour atteinte à la vie privée. La compagne de François Hollande réclame 40 000 euros de dommages et intérêts portant sur des passages du livre lui prêtant une relation avec Patrick Devedjian il y a quelques années. La justice examine mercredi après-midi cette plainte, mais étudiera plus tard celle pour diffamation déposée par Valérie Trierweiler.

Crédits photo : Reuters

Quentin a été éliminé de l’émission Top Chef à l’issue de l’épreuve des restos disputée avec ses coéquipiers Jean-Philippe et Joris. Le jury composé d’anciens de l’émission n’a pas apprécié le concept proposé par la team Quentin et n’a pas goûté les plats, ce qui a mis notre candidat préféré en colère.

« Je regrette que l’on n’ait pas été assez lisibles sur le concept. Mais c’est un peu dommage aussi de la part des anciens candidats qu’ils n’aient pas imaginé que notre menu aille plus loin qu’une soupe à l’oignon, un poulet au maïs et une salade de fruits. Ca aurait été des clients lambda, ok, mais là c’est énervant. Ca n’a pas été diffusé, mais on a poussé un gros coup de gueule à leur encontre ! », a-t-il pesté.

Quentin peut tout de même se rassurer car il a obtenu la voie de sa nouvelle petite amie, Noémie, ancienne candidate de l’émission qui appréciait déjà la cuisine de l’aspirant chef durant la saison précédente. L’honneur du couple est donc sauvé.

 

Après avoir fait couler le sang de sa fiancée, le mannequin Reeva Steenkamp, le jour de la Saint Valentin, le sprinter paralympique sud-africain, Oscar Pistorius, fera couler l’encre de Mandy Wiener et Barry Bateman, les deux journalistes mandatés par la maison d’édition Pan Macmillan pour écrire un livre sur « l’histoire d’Oscar et Reeva ».

L’histoire d’Oscar Pistorius passionne les foules avides de destins funestes et d’héros déchus… Tant et si bien que certains osent même, quelques semaines après le meurtre du mannequin sud-africain, Reeva Steenkamp, intervenu le 14 février 2013, le jour de la fête des amoureux, faire leur beurre sur le drame. Comment ? En maintenant une émission de téléréalité consacrée à la victime, en diffusant un documentaire sur l’affaire, en annonçant la mise en chantier d’un livre sur le feuilleton judiciaire…

Comme vient de le faire la maison d’édition sud-africaine Pac Macmilan. Et le livre en question, qui reste pour l’instant un projet, arbore déjà un titre bien accrocheur : Derrière la porte : l’histoire d’Oscar et Reeva. Alléchant. Comme la date de sa publication qui, millimétrée pour booster les ventes, coïncidera avec celle de l’issue du procès d’Oscar Pistorius, ce champion paralympique – et olympique – accusé de l’assassinat de sa petite amie.

L’annonce de la maison d’édition intervient une semaine jour pour jour après la distribution d’un documentaire produit par la chaîne britannique BBC sur le drame, suivi par plus d’un million de téléspectateurs… Une envie de surfer sur le succès donc. Pour réussir son coup, Pan Macmillan a confié la rédaction du livre à deux plumes « expertes », la célèbre journaliste et auteure du best-seller Killing Keble Mandy Wiener et le chroniqueur judiciaire Barry Bateman.

Dans un communiqué, la maison d’édition explique que le livre « explorera les personnages, en mettant l’accent évidemment sur Oscar Pistorius et Reeva Steenkamp. Il relatera aussi ce qui se jouera à l’audience, dévoilera les preuves et expertises, avec en toile de fond la conduite de l’enquête de police, le système de la justice pénale en Afrique du Sud, la culture de la violence en Afrique du Sud et la nécessité pour la société de créer des héros imparfaits destinés à échouer ». Une mécanique bien huilée et un livre calibré pour devenir le prochain best-seller de Mandy Wiener.

Photo : Oscar Pistorius, le mercredi 20 février, au tribunal de Pretoria. REUTERS/Siphiwe Sibeko.

Carla Bruni sort bientôt un nouvel album, Little French Songs, dans lequel elle semblerait se lâcher sur François Hollande d’après l’interprétation de RTL. Une chanson qui parle d’un pingouin pourrait faire référence au successeur de son époux Nicolas Sarkozy.

« Il prend son petit air souverain, mais j’le connais moi, l’pingouin, n’a pas de manière de châtelin… Hé le pingouin ! Si un jour tu recroises mon chemin, je t’apprendrai, le pingouin, je t’apprendrai à me faire le baise-main », chante Carla Bruni. Ferait-elle référence au 15 mai 2012, au moment de la passation de pouvoir à l’issue de laquelle Hollande n’a pas raccompagné Sarkozy à sa voiture, comme le veut la tradition ? Et la chanson continue : « Ni laid ni beau, l’pingouin, ni haut ni bas, ni froid ni chaud, l’pingouin, ni oui ni non… » Ca tombe bien, l’un des surnoms du chef de l’Etat est « Monsieur ni oui ni non ». D’autres passages de la chanson peuvent faire clairement référence au président actuel selon RTL. C’est le cas de l’extrait « Tiens l’pingouin, t’as l’air tout seul dans ton jardin », qui pourrait s’appuyer en réalité sur la photo officielle de Hollande à l’Elysée, ce qui n’est pas impossible parce qu’autrement, que ferait un pingouin dans un jardin ?

 

Photo officielle de François Hollande à l'Elysée

Photo officielle de François Hollande à l’Elysée

Cannes s’offre Gatsby le Magnifique pour faire l’ouverture de son prestigieux festival du cinéma. Même si la tradition veut que le festival démarre sur une avant-première mondiale, le film de Baz Lurhmann fera exception pour l’édition 2013.

En contournant la tradition, le Festival de Cannes offrira une ouverture placée sous le signe du glamour avec comme acteur Leonardo DiCaprio, Carey Mulligan et Tobey Maguire pour fouler le fameux tapis rouge.

Le film tiré du roman du même nom écrit par Francis Scott Fitzgerald et paru en 1925, sortira à New York cinq jours avant le début de la manifestation à Cannes le 15 mai. Thierry Frémaux, délégué général du festival, a expliqué au Figaro les décisions qui ont été prises : « Initialement, le film devait sortir à Noël 2012. Mais il n’était pas prêt. Baz Luhrmann est un cinéaste très méticuleux. Nous avons repris contact avec les studios. Pour des raisons stratégiques, la Warner tenait à sortir le long-métrage le 10 mai. Nous avons obtenu que cette sortie ne se fasse qu’aux USA, afin que Gatsby puisse faire l’ouverture du festival le 15 mai ».

La 66e édition démarrera donc très fort avec des acteurs prestigieux, espérons que le film soit aussi éblouissant que ses acteurs.

Le chanteur Damien Saez, dont le nouvel album intitulé Miami sort le 18 mars, fera l’objet de censure par la RATP. La pochette présentant les fesses d’une jeune femme sur lesquelles est posée une Bible, n’est pas du goût de tout le monde. Une interdiction qui fera sûrement un bon coup de pub pour l’artiste.

La couverture de Miami est jugée choquante pour les publicitaires de la RATP qui estiment que cette affiche peut aller à l’encontre de leur devoir de neutralité. Une jeune femme en sous-vêtements plaque une bible sur ses fesses, ce qui peut heurter la sensibilité de certains usagers des transports en commun. La régie publicitaire de la RATP justifie son choix en précisant que l’affiche « pouvait choquer une partie des voyageurs en fonction de leur conviction religieuse » et que le personnel des transports parisiens en charge de l’affichage avait « une obligation de neutralité ». Outre cette censure totale de l’affiche, celle-ci sera recouverte d’un sticker dans certains magasins de disques.

La maison de disque et Damien Saez aiment visiblement jouer sur les codes et la transgression, puisque l’affiche de son précédent album, J’accuse, a été interdite par la RATP en 2010. Elle représentait une femme nue dans un chariot de supermarché, ce qui n’a pas non plus été apprécié par les sociétés d’affichage Decaux et Clear Channel.

Si cette affiche est plutôt banale dans la mesure où elle réchauffe encore le plat sexe et religion qui n’a rien de neuf ou de transcendant, la censure peut attiser la curiosité et faire un bon coup de publicité à l’album et à son artiste.

 

Rencontre avec un rockeur solitaire à l’âme dévorée par les vers

Saez trempe sa plume dans l’acide, comme d’autres trempent leur paille dans le Crystal ou la cocaïne, pour mieux l’enfoncer dans les plaies suppurantes du monde occidental. Et suintent le vice, la came, le fric… Treize années ont passé depuis la sortie de Jeune et Con, l’hymne d’une génération sacrifiée sur l’autel du capitalisme et de l’hyper-consommation, qui lui a permis de se faire un (re)nom.

Dans son nouvel opus, Miami, Damien Saez renoue avec une prose « du réel » portée par un son rock quasi-insurrectionnel, mâtiné de pop et d’électro, et hantée par les monstres sacrés de la chanson. Les ballades mélancoliques aux instru’ dépouillées y côtoient les chansons rock aux cordes saturées. Ses obsessions restent les mêmes, celles d’un « jeune » homme esseulé, un peu paumé, qui brûle le pavé des citées polluées, de Paris à Miami, qui croise la chemin des voyous, des catins, des sans-le-sou, des lupins, mis au ban de la société, celles d’un éternel enragé qui crache sa bile sur les rois de Wallstreet et leur cour de vautours. Rencontre avec un rockeur solitaire à l’âme dévorée par les vers…

Damien Saez © Julien Mignot

Damien Saez © Julien Mignot

Pourquoi avoir choisi de baptiser ce nouvel album Miami et pas Los Angeles ou New York ? Quels sens cristallise cette ville de Floride pour vous ?

Miami, parce que c’est beaucoup plus club. Los Angeles incarne surtout le cinéma et la musique. Miami, c’est Miami Beach, qui incarne les vacances de la superficialité. C’est surtout la vision qu’en ont les gamins d’ici. Ce qu’incarne Miami influence la sexualité des adolescents de notre pays. C’est une gamine de douze qui porte un string au collège.

Le visuel de Miami montre dans un même cadre les fesses d’une femme – la miamian-type un peu bling en maillot de bain – et la Bible, qu’elle tient dans ses mains. Pourquoi choisir d’associer sexe et religion dans une même image ?

Parce que c’est les Etats-Unis. C’est le paradoxe total entre moralisation et sexualisation. Ils jurent sur la Bible quand ils deviennent présidents et en même temps ils possèdent la plus importante industrie pornographique du monde. Sur le dollar, c’est écrit « On croit en Dieu ». J’aime bien la photo aussi, car la position de la fille transforme la Bible en une sorte de rempart… Comme si elle protégeait son cul. C’est une photo ambiguë. Elle ne montre pas tout. C’est le paradoxe entre la morale et le délire.

Craignez-vous de voir le visuel de Miami censuré par les régies publicitaires, comme ce fût le cas en 2010 pour J’accuse, qui représentait une jeune femme nue lovée dans un caddy ?

Bien sûr ! Ça ne va pas passer. Chez iTunes, ils n’en ont déjà pas voulu. Mais eux, ils peuvent aller mourir. Et les autres, c’est pareil. Ils sont en phase avec rien. Et pourtant… J’arrive dans une salle, il y a une télé allumée, je tombe sur une pub. C’est une pub Citroën avec une gamine, qui doit avoir trois ou quatre ans, sur un cheval, nue, pour vendre une voiture. Nouvelle pub Citroën avec un cheval, et toute la symbolique qu’il y a autour, pas un poney, un cheval, et une enfant pas loin du stade du bébé, sur le cheval, nue… Mais, ce n’est pas un caddy, c’est Citroën.

Pochette du nouvel album de Saez, "Miami".

Pochette du nouvel album de Saez, « Miami ».

Dans Rochechouart vous semblez faire un clin d’œil un peu cynique à la chanson de Jacques Dutronc Il est cinq heures, Paris s’éveille lorsque vous chantez « Il est cinq heures/les éboueurs/vident les cœurs/des villes en pleurs ». Pourquoi ?

Ce n’est pas ma volonté. Pour moi, ce n’est pas une référence à la chanson de Dutronc. C’est drôle. Lorsqu’on rentre sur Paris le soir vers cinq heures, c’est exactement ce qui se passe. A cette heure-là, on voit la ville qui se réveille. D’où la phrase « Les éboueurs/vident les cœurs/des villes en pleurs ». Pour être honnête, cela raconte un peu le parcours de mon frère. Les scènes décrivent exactement ce qui se passe. Dans son cas, une chevauchée sur les camions poubelles, où il croise les dealers et les filles de ces quartiers-là. C’est l’une de mes chansons préférées.

Les chansons Le Roi et Cadillac noire m’évoquent le dernier film de Cronenberg, Cosmopolis, dans lequel un Golden Boy parcourt New York dans sa limousine. « Dans ma Cadillac noire/Je traverse les villes/Je ramasse les filles ». Avez-vous vu ce film ?

Non, je ne l’ai pas vu. En revanche, ces chansons me rappellent American Psycho. Il est dans sa limo et il ramasse des putes. J’ai toujours du mal à parler de mes chansons. Mais, il m’arrive de faire référence à certains films. Dans la chanson Que sont-elles devenues, y’a une réelle référence, puisqu’il y’a la phrase « On projette en sourdine un dernier tango » et qu’à la fin je me prends pour Brando [Marlon Brando dans le film de Bertolucci Le Dernier Tango à Paris, ndlr].

La drogue est omniprésente dans Miami : le murmure lancinant « Cocaïne, cocaïne » dans Miami, les vers « J’me tape des bangs à Bangkok/De la ganja sur le Gange » dans Que sont-elles devenues et bien sûr la chanson Des drogues. Pourquoi ?

Parce que je pense que la drogue est omniprésente dans nos sociétés occidentales. On cumule. Quand on voit le nombre de gamins aux pétards et le nombre d’antidépresseurs consommés dans nos sociétés. C’est beaucoup de drogues. Ça ne concerne pas 10% de la population. Dans Des drogues, je parle de toutes les drogues. « Des drogues pour les sanitaires », cela veut dire qu’on te vend n’importe quoi, même pour décorer tes chiottes. Les drogues, ce ne sont pas seulement celles qu’on se met dans le nez ou dans la veine. C’est l’iPhone aussi. C’est ce phénomène d’accoutumance. A la fin [de la chanson Des drogues, ndlr], la drogue devient carrément un verbe : « dédrogues-toi ».

Vous refusez le label d’artiste engagé pour lui préférer celui d’artiste enragé ? Qu’est-ce qu’un artiste enragé ? Qu’insuffle la rage à votre écriture ?

Je ne me revendique pas artiste enragé. En revanche, je pense que, de nos jours, une écriture réaliste semble être une écriture engagée. Mais, il y a une différence entre l’engagement et l’écriture réaliste. Fils de France est une chanson engagée, parce qu’elle est gratuite, parce qu’elle concerne un moment précis. Mais, quand je cite des choses, des faits, je suis dans le constat. Je me mets un peu dans la peau de Zola, celle de décrire réellement ce qui se passe. C’est une écriture réaliste. Moi, c’est comme cela que je vois le truc. L’engagement, je l’associe avec quelque chose de l’ordre de la personne. On s’engage personnellement. Cela va plus loin que d’écrire un texte.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=3JAQHbEHCw8[/youtube]

Miami de Damien Saez, sortie le 18 mars 2013.

En téléchargement gratuit sur saez.mu, la chanson « Miami », extraite de l’album Miami.

 

Omar Sy, révélation d’Intouchables et trublion du « SAV » de la chaîne cryptée, est au faîte de sa Gloire. Après avoir décroché le César du Meilleur acteur, détrôné Yannick Noah au sommet du classement des personnalités préférées des Français et inauguré son double de cire au Musée Grévin, l’enfant de Trappes s’apprête à vivre le rêve américain. Car Omar Sy a décroché un rôle dans la superproduction américaine X-Men.

Omar Sy incarnera un mutant dans le cinquième volet de X-Men, X-Men : Days of Future Past, qui sortira dans les salles obscures le 16 juillet 2014. Un rôle à mille lieues de celui de l’éternel « mec de banlieue » auquel on le cantonne habituellement. C’est par un tweet que le réalisateur américain Bryan Singer, aux commandes du prochain X-Men, qui propulsera dans le passé nos mutants préférés pour sauver l’humanité (ça promet), a annoncé l’arrivée du Français dans le casting du blockbuster.

« Très heureux d’accueillir le brillant Omar Sy de l’incroyable film Les Intouchables au casting de X-Men : Days of Future Past », a-t-il écrit samedi sur le réseau qui gazouille sans donner plus de détails sur le rôle du Français ou ses futurs superpouvoirs.

Omar Sy jouera aux côtés (s’il-vous-plaît) de la belle actrice récemment oscarisée, Jennifer Lawrence (Hunger Games, Happiness Therapy), du talentueux Michael Fassbender (Shame, Prometheus) et de l’acteur sexissime qui incarne Wolverine dans les trois premiers épisodes de la saga des super-héros, inspirée d’un comic Marvel, Hugh Jackman (Les Misérables).

C’est une belle opportunité pour le trublion du « SAV » (l’émission humoristique diffusée chaque soir sur Canal +) qui, récemment porté aux nues par le film Intouchables, vivra l’ombre d’un instant – ou pour toujours – le rêve américain et touchera une partie du jackpot de la saga X-Men, dont les anciens volets (X-Men, X-Men 2, X-Men : l’affrontement final, X-Men les origines : Wolverine) ont explosé le box-office américain.

A l’annonce de la nouvelle, les réactions des proches d’Omar Sy se sont multipliées sur Twitter : les réalisateurs Dominique Farrugia et Géraldine Nakache ont félicité le comédien, exilé depuis quelques mois à Los Angeles, avec sa femme et ses quatre enfants. De son côté, Hélène Sy s’est réjouie du parcours de son mari : « Il a commencé au plus bas, maintenant il est ici ».

Crédit photo : © Maxppp/Leparisien/Frédéric Dugit

Dans le duel musical Sophie-Tith – Florian, c’est la jeune adolescente de 16 ans qui a décroché la victoire mardi soir lors de la finale de la Nouvelle Star. Un résultat prévisible tant Sophie-Tith avait déjà su charmer le jury et le public admiratifs.

Un match joué d’avance ? Probablement compte tenu des réactions extrêmement positives du jury et du public à chaque prestation de la jeune femme. Sinclair a même déclaré dans une interview à 20 minutes : « Sophie-Tith n’a que 16 ans, et on voit bien que c’est déjà une artiste majeure. Elle a quelque chose d’exceptionnel ». Tout est dit. Face à Florian, le candidat accusé de manquer de charisme et d’être trop enfermé sur lui-même, Sophie-Tith n’a pu paraître que plus majestueuse aux yeux du public. Les tweets postés pendant le prime étaient largement favorables à l’adolescente qui a enflammé la scène.

Sophie-Tith s’est fait plaisir en interprétant sa chanson préférée, La nuit je mens d’Alain Bashung, ainsi que des chansons audacieuses qui ne lui ont pas fait défaut. Mad World de Tears for Fears, Firework de Katy Perry, Life on mars de David Bowie. De son côté, Florian n’a pas eu la chance de s’éclater sur les chansons de son registre. Mardi soir il a interprété Paradise de Coldplay, Cry Me a River de Justin Timberlake, Iron de Woodkid et Un homme heureux de William Sheller.

Si les spectateurs n’ont eu aucune surprise à l’annonce du verdict, ils ont pu néanmoins apprécier les prestations des deux finalistes et celles des anciens gagnants du télé-crochet, comme Christophe Willem.

Guillaume Fresneau, ex Dahlia, revient sur scène avec son nouvel album, « End of the Season » . Avec ses musiciens, Guillaume forme depuis 2008 Redeye, un groupe aux sonorités folk, et dont les titres évoquent les grands espaces américains. Il a livré le 20 février un set réussi au Divan du monde. 

Guillaume Fresneau en studio.

Guillaume Fresneau en studio.

Le deuxième album de Redeye est ce que l’on appelle un album réussi. En compagnie de ses zikos, Guillaume Fresneau a fait vibrer le Divan du Monde, le 20 février.

C’est magnifiquement servi par un contrebassiste et une violoniste que Guillaume a égréné ses chansons, qui ne sont pas sans évoquer les grandes plaines made in USA.

Car c’est au far-west, aux immenses plaines d’outre-atlantique, à l’Amérique du Nord que l’on songe en se laissant bercer par la musique. On pourrait presque croire que l’on écoute la B.O d’un roadmovie.

Le groupe s’offre la présence ponctuelle d’un cornettiste (sorte de petite trompette) enjoué : le son chaud de l’instrument fonctionne parfaitement avec la musicalité de Redeye. Contrebasse, violon, guitare et cornet : le quatuor ultime du nouveau millénaire !

Guillaume, au chant et à la guitare, envoute la salle avec sa voix grave, tantôt rocailleuse, tantôt veloutée : de quoi séduire le public du Divan du monde.

Redeye au Divan du Monde, 20 février 2013 .©Mauro Melis.

Redeye au Divan du Monde, 20 février 2013 .©Mauro Melis.

Les compositions, courtes mais aux tempi lents, fonctionnent parfaitement sur des publics aussi rock que pop ou folk. Simple, presque timide, Guillaume Fresneau a tenu son set avec charisme et présence. Les chansons du groupe ont bien fonctionné sur scène, confirmant à Redeye qu’il a sa place en live.

L’album « End of The Season » est sorti le 21 janvier 2013. Amateurs de folk, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Tout, tout, TOUT savoir sur Redeye ici.

 

L’attraction de la soirée des Oscars, qui s’est déroulée dans la nuit du 24 au 25 février à Los Angeles, ce n’était pas toutes les stars qui ont défilé sur le tapis rouge. Non. La star du soir, ce fut la First Lady, Michelle Obama, qui a annoncé en direct le lauréat de l’Oscar du meilleur film. 

Grande première : la charismatique et adulée Michelle Obama est devenue hier la première First Lady a intervenir en direct lors d’une cérémonie des Oscars pour annoncer le nom d’un gagnant.

Et si elle n’était pas présente à Los Angeles, elle a tout de même réussi l’exploit de séduire toute l’assistance : c’est en duplex depuis la Maison Blanche, vêtue d’une robe argentée , que Madame Obama a couronné le film de Ben Affleck, Argo. L’ouverture de l’enveloppe a été retransmise sur un écran géant , entouré de lumières et feux d’artifices dorés.

Sourire aux lèvres, Michelle Obama a longuement applaudi Ben Affleck et l’équipe d’Argo, éclipsant presque le bonheur du réalisateur et de ses proches.

Pour voir la prestation de la star Michelle, c’est juste en dessous !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=3yFTyZ-iAbI[/youtube]

Gros carton pour le dernier volet de la saga Twilight, ce week-end : l’équipe du film est repartie les bras chargés de Golden Raspberries, des trophées que tout professionnel du monde du cinéma souhaiterait ne jamais recevoir…   

Cinq « récompenses », rien que ça !! Bingo pour l’équipe de Twilight, qui remporte aux Razzie Awards une flopée de distinctions…

La jeune Kristen Stewart est repartie avec deux trophées pour le prix d’un : celui de pire actrice pour Twilight, mais aussi de pire actrice pour sa prestation dans Blanche-Neige et le Chasseur.

Son collègue mi-homme mi-loup, Taylor Lautner, a lui reçu le prix du pire second rôle pour son interprétation dans le dernier volet de la saga vampiresque.

Histoire de ne rien gâcher, le film en lui même récupère un razzie (pire film), le casting au grand complet également (pire casting), ainsi que le chef d’orchestre du film, Bill Condom, le réalisateur.

Le seul qui échappe à la tempête est Robert Pattinson, le chouchou de ses dames (pourtant nommé dans la catégorie du pire acteur) : Adam Sandler, Mister comédie made in USA, a récolté l’award.

Avec ces cinq distinction, Twilight a fait fort. Point positif : s’il devait y avoir un nouveau volet, il ne pourrait que faire mieux !

Après l’élimination de Philippe, le rockeur-dandy lors de la demi-finale de la Nouvelle Star, il ne reste plus que Florian et Sophie-Tith pour la dernière ligne droite qui mènera l’un des deux à la victoire et à une belle promesse de carrière. Malgré le talent confirmé des deux candidats restant, Sophie-Tith est présentie pour la victoire vendredi prochain.

La jeune femme a livré une prestation encore plus lisse et chargée d’émotion lors du dernier prime. La première chanson, Comment te dire adieu de Françoise Hardy, était interprétée avec justesse, mais l’ennui s’est vite fait sentir et Maurane n’a pas hésité à lui mettre un rouge pour réveiller Sophie-Tith qui semblait se reposer sur ses lauriers. La candidate a rapidement assimilé les critiques et n’a pas manqué de réveiller elle-même le jury en lui assenant une claque vocale avec le titre The A team d’Ed Sheeran qui lui a valu quatre bleu et des commentaires galvanisants : « Je ne t’ai jamais vu chanter comme ça », lui a déclaré Sinclair. La petite brune était aux anges.

Sa dernière chanson, Come together des Beatles a confirmé le talent de la jeune femme, montrant qu’elle méritait sa place en finale. Le public a été conquis, le jury aussi. La justesse des variations de voix et sa capacité à transmettre des émotions fortes, la placent en tête de course. Tout laisse à penser qu’elle sera la gagnante de cette nouvelle édition du télé-crochet musicale, reste à savoir si le jury jouera sur l’effet de surprise en désignant Florian comme vainqueur.

 

Le 38e volet de la cérémonie des César s’ouvrira le 22 février prochain au Théâtre du Châtelet à Pari). Si l’on connaît le nom du maître de cérémonie, le charismatique mais non moins drolatique Antoine de Caunes, celui du président, le trublion du bocal et comédien talentueux Jamel Debbouze, ainsi que ceux de l’ensemble des nominés, les noms des élus qui brandiront dans quelques jours les statuettes des César demeurent un mystère… L’heure est aux pronostics !

Les trois œuvres favorites des Césars 2013 sont, et c’est une réelle surprise, Camille redouble de Noémie Lvovsky (13 nominations et un record de 7 acteurs du film sélectionnés dans les diverses catégories), Amour de Michael Haneke (10 nominations) et De rouille et d’os de Jacques Audiard (9 nominations).

Le film de la réalisatrice, scénariste et actrice parisienne, Noémie Lvovsky, se propulse donc au sommet du palmarès, refoulant dans l’ombre ses camarades français : Comme des frères de Hugo Gélin (nominé pour le César du meilleur premier film tout de même), Radiostars de Romain Levy et sa farandole de jeunes comédiens prometteurs, Les Adieux à la reine de Benoit Jacquot et son trio d’actrices fabuleuses (Léa Seydoux nominée pour le César de la meilleure actrice, Diane Krüger et Virginie Ledoyen), et surtout le sublime film d’Alain Resnais, Vous n’avez encore rien vu… qui ne verra malheureusement pas l’ombre d’un César cette année.

Mais Camille redouble ne raflera probablement pas le gros lot… La fraîche comédie sentimentale de Noémie Lvovsky risque de se faire distancer par les deux gros poissons des César : De rouille et d’os d’Audiard, mais surtout Amour de Haneke qui demeure ultra-favori pour remporter les principales récompenses (meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario et meilleurs acteurs pour l’émouvant duo Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva).

Voici la liste des nominés aux César 2013… Faites vos pronostics ! Les nôtres figurent en gras.

Meilleur acteur :

Jean-Pierre Bacri, dans Cherchez Hortense

Jérémie Renier, dans Cloclo

Jean-Louis Trintignant, dans Amour

Patrick Bruel, dans Le Prénom

Denis Lavant, pour Holy Motors

Vincent Lindon, pour Quelques heures de printemps

Fabrice Luchini, pour Dans la maison

Meilleure actrice :

Marion Cotillard, pour De rouille et d’os

Catherine Frot, pour Saveurs du Palais

Noémie Lvovsky, pour Camille redouble

Corinne Masiero, pour Louise Wimmer

Emmanuelle Riva, pour Amour

Léa Seydoux, pour Les adieux à la reine

Hélène Vincent, pour Quelques heures de printemps

Meilleur film :

Les adieux à la reine de Benoît Jacquot

De rouille et d’os de Jacques Audiard

Amour de Michael Haneke

Camille redouble de Noémie Lvovsky

Dans la maison de François Ozon

Holy Motors de Leos Carax

Le prénom de Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière

Meilleur réalisateur :

Benoît Jacquot, pour Les adieux à la reine

Jacques Audiard, pour De rouille et d’os

Leos Carax, pour Holy Motors

Noémie Lvovsky, pour Camille redouble

François Ozon, pour Dans la maison

Stéphane Brizé, pour Quelques heures de printemps

Michael Haneke, pour Amour

Meilleur second rôle masculin :

Guillaume De Tonquedec pour Le prénom 

Samir Guesmi pour Camille redouble 

Benoit Magimel pour Cloclo 

Claude Rich pour Cherchez Hortense 

Michel Vuillermoz pour Camille redouble 

Meilleur second rôle féminin : 

Valerie Benguigui pour Le prénom 

Judith Chemla pour Camille redouble 

Isabelle Huppert pour Amour 

Yolande Moreau pour Camille redouble 

Edith Scob pour Holy Motors 

 

Nos deux coachs déjantés, Gilbert et Harisson, reviennent dans deux nouvelles vidéos survoltées : ils vous apprennent aujourd’hui à devenir chirurgien esthétique, et baby sitter.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=JNqtsoSiCrg[/youtube]

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=PE4tuFHXR3o[/youtube]

Adhérez à leur page Facebook, visionnez leur chaine Youtube !

  • Edvard Munch : une expo, un ballet au Musée d’Orsay - 12 novembre 2022

    Dans le cadre de l’exposition du peintre norvégien Edvard Munch au Musée d’Orsay – près  d’une centaine de peintures, estampes et dessins – le Ballet National de Norvège est accueilli pour deux soirées nordiques dansantes au Musée.  Au programme des extraits d’œuvres inspirées du dramaturge Henrik Ibsen et interprétées par des danseurs qui déambuleront dans […]

    >> Lire la suite

  • Les Chicos Mambo en Tutu… - 12 novembre 2022

    Vous avez peut-être vu la saison dernière leur flamboyante « Carmen » mais peut-être raté le tout premier spectacle de cette troupe exclusivement masculine : TUTU. Ce spectacle créé en 2014 revient à Paris pour notre plus grand bonheur. Ils sont tous danseurs-acrobates-comédiens regroupés sous le nom de Chicos Mambo…et ils osent tout : porter […]

    >> Lire la suite

  • Christophe Alévêque est de la revue…. - 9 novembre 2022

    ..Comprenez « de presse », puisque, comme à son habitude, il décortique  l’actualité, l’analyse à sa manière avec ses coups de gueule ou ses coups de cœur, sans complaisance, avec humour mais aussi cynisme, colère souvent, rage parfois et sincérité toujours ! Si vous suivez cet humoriste hors-pair, engagé, pas politiquement correct, notez ces deux dates exceptionnelles […]

    >> Lire la suite

  • Un fabuleux « Menteur » au Poche-Montparnasse ! - 8 novembre 2022

    Corneille comme vous ne l’avez jamais vu au théâtre grâce à une mise en scène inventive et drôlissime de cette pièce écrite en  1644, un jeu d’acteurs impeccable et bien sûr des alexandrins toujours aussi délicieux et pertinents à écouter, encore aujourd’hui. C’est le fruit du travail de la metteur en scène Marion Bierry qui […]

    >> Lire la suite

  • King Arthur à l’Opéra Royal de Versailles - 4 novembre 2022

    L’opéra de Henry Purcell créé à Londres en 1691 est présenté dans une mise en scène flamboyante et déjantée signée Corinne et Gilles Benizio (alias Shirley et Dino !) qui tout en respectant scrupuleusement la partition et le texte racontent de façon humoristique la quête du Roi Arthur pour retrouver sa fiancée, la princesse Emmeline […]

    >> Lire la suite

  • Exposition: Frida Kahlo, au-delà des apparences - 27 octobre 2022

    Le Palais Galliera rend hommage à la célèbre peinte mexicaine Frida Kahlo (1907-1954), avec l’objectif d’entrer dans son intimité, son quotidien, partager ses souffrances physiques (elle a contracté la poliomyélite à l’âge de 6 ans), son handicap (elle a eu un accident grave à l’âge de 18 ans) et aussi son engagement politique.   Sont exposés […]

    >> Lire la suite

  • Glenn, naissance d’un prodige - 26 octobre 2022

    Une pièce écrite et mise en scène par Ivan Calberac qui raconte le destin extraordinaire et tragique du pianiste Glenn Gould, qui révolutionna la façon de jouer du piano. Il imposa sa façon de jouer, sa propre lecture de la partition et se permit même de changer des notes ou d’en ajouter! Il a également subi […]

    >> Lire la suite

  • Deux comédies musicales à découvrir à l’Artistic Théâtre  - 23 octobre 2022

    Lorsque trois artistes venant d’horizons différents – Samuel Séné, auteur et metteur en scène, Eric Chantelauze, librettiste-parolier et Raphaël Bancou, musicien – mettent depuis quelques années leurs talents en commun pour créer des comédies musicales,  cela donne des spectacles pluridisciplinaires de haute qualité, qui sont d’ailleurs récompensés (30 nominations et 12 « trophées de la Comédie […]

    >> Lire la suite

  • Le premier salad’bar en France s’appelle Jour ! - 23 octobre 2022

    Si vous ne le connaissez pas encore, allez vite  découvrir ce concept de restauration rapide mais saine, gourmande et copieuse, originale et authentique. Salades fraîches, quiches ou bowls chauds…vous trouverez votre bonheur à des prix très raisonnables, en choisissant vos ingrédients préférés. Un nouveau Jour vient d’ouvrir rue Richelieu, après le succès de plus de […]

    >> Lire la suite

  • Dégustez les meilleures focaccias de Paris ! - 19 octobre 2022

    Dégustez les meilleures focaccias de Paris ! Rien de tel qu’une délicieuse recette italienne, simple, authentique et composée d’ingrédients artisanaux directement venus d’Italie, le temps d’un déjeuner sur place ou à emporter, pour les petites (et grandes) faims ! C’est ce que vous propose le Focaccia Club, spécialisé dans cette recette à base de pain croustillant et […]

    >> Lire la suite

  • Marie-Claude Pietragalla de retour à Paris ! - 17 octobre 2022

    Après être restée 3 mois dans la capitale en 2021, la danseuse revient de nouveau  au Théâtre de la Madeleine pour nous proposer deux spectacles de sa Compagnie, La Femme Qui Danse, son seul en scène et La Leçon d’après l’œuvre de Ionesco. Avec La Femme Qui Danse, l’ancienne danseuse Etoile de l’opéra de Paris […]

    >> Lire la suite

  • Tango contemporain: Los Guardiola à Paris, au théâtre de l’Essaïon - 17 octobre 2022

    Attention coup de coeur! Etoiles du tango international, les deux danseurs Marcelo Guardiola et Giorgia Marchiori communiquent à travers chacun de leur mouvement et de leur regard dans cette « comédie du tango » où danse, théâtre et pantomime se marient  à la perfection. Un grand moment de tendresse, de poésie et d’humour par ce […]

    >> Lire la suite

  • Quand Monsieur Fraize se glisse dans la peau d’une femme… - 17 octobre 2022

    …Cela donne Madame Fraize, son nouveau spectacle, tout aussi déconcertant, à l’humour décalé et parfois absurde. On le reconnaît bien Marc Fraize, même s’il a quitté son pantalon trop court et son polo rouge trop serré pour « flotter dans une robe verte et fendue ». Une manière de rendre hommage à la gente féminine ou de […]

    >> Lire la suite

  • Agnès Jaoui vous invite dans son salon ! - 11 octobre 2022

    Avec ce titre,  Dans mon salon, la scénariste, réalisatrice et chanteuse Agnès Jaoui propose un concert festif, intime et dépaysant autour des musiques qu’elle affectionne , de la chanson française à des mélodies classiques en passant par des thèmes latino-américains. Elle mêlera sa voix chatoyante à celles des artistes lyriques de l’Ensemble Canto Allegre et […]

    >> Lire la suite

  • Berlin, Berlin : une comédie virevoltante des deux côtés du mur! - 11 octobre 2022

    C’est la nouvelle comédie de Patrick Haudecoeur et Gérald Sibleras, déjà récompensée (2 Molières meilleure comédie 2022), aussi rythmée et burlesque que leurs précédentes pièces comme « t’es à la menthe ou thé citron ». C’est le talentueux José Paul qui assure la mise en scène. Berlin Est. Emma et Ludwig veulent s’enfuir et passer à l’Ouest. […]

    >> Lire la suite

© 2023 Planete Campus. Tous droits réservés