Akhenaton, le rappeur d’IAM, participe à la campagne publicitaire de Coca-cola « Choisis le bonheur ». A partir du 26 avril, les téléspectateurs pourront regarder un clip d’une minute et écouter la chanson Vivre maintenant, interprétée par Akhenaton.

L’ensemble du cachet sera reversé à quatre associations dont Action contre la faim et la fondation Abbé Pierre.

Le chanteur, de son vrai nom Philippe Fragione, a été séduit par liberté que Coca-cola lui avait laissée pour écrire sa chanson.

L’artiste a pu compter sur le géant du soda pour financer une partie de l’exposition « Hip-Hop, du bronx aux rues arabes » qui se tient du 28 avril au 8 juillet à l’Institut du Monde Arabe.

Le festival Art Rock se place sous le thème Yeah !!! La Mode à l’occasion de sa 32ème édition. Il se concentrera sur la mode et les relations que les stylistes entretiennent avec la mode. Saint-Brieuc accueillera des musiciens, danseurs, stylistes et plasticiens des quatre coins du monde.

C’est d’ailleurs le créateur de mode Jean-Charles de Castelbajac qui a créé l’affiche 2015.

Placebo, the Do, Super Discount 3, Lilly Wood And The Prick, Christine And The Queens, Yelle, Selah Sue, Shaka Ponk, Ky Mani Marley, Ibeyi, Shamir, Dominique A et bien d’autres se produiront sur scène.

Les 22, 23 et 24 mai à Saint-Brieuc (Côtes d’Armor)

Le 9ème album de Radiohead se fait attendre depuis la parution de leur dernier opus The King of Limbs en février 2011.

Phil Selway, le batteur de Radiohead, a confié à Drowned in Sound que le groupe avait commencé à préparer leur nouvel album. Après des séances de travail à l’automne 2014, ils se sont réunis de nouveau en mars pour évaluer leur création.

Pour l’instant, ni de titre d’album, ni de date de sortie… Parution en automne ? en 2016 ? Les paris sont ouverts…

Depuis la fin de leur tournée en 2012, les membres du groupe ont conduit plusieurs projets en solo.

Le chanteur Thom Yorke s’est associé avec le bassiste des Red Hot Chili Peppers, Flea et le producteur Nigel Godrich pour créer Atoms for Peace en 2009. Ensemble, ils ont créé Amok le 25 février 2013. Thom Yorke a sorti ensuite Tomorrow’s Modern Boxes.

Puis, c’est le tour de Phil Selway de sortir Weatherhouse (6 octobre 2014). Le guitariste, Jonny Greenwood a contribué à la BO du film Inherent Vice de Paul Thomas Anderson.

Lors de l’émission des Anges 7 du 20 avril, Amélie Neten a quitté l’aventure. Elle ne pouvait plus tolérer l’ambiance dans la villa au Brésil. La Belge, en pleur, a annoncé à Eddy qu’elle ne supportait plus l’attitude de Vivian ni celle de Micha. Elle est d’ailleurs partie sans leur dire au revoir.

Amélie Neten ne s’occupera donc plus de l’association. Personne ne sait qui reprendra son rôle.

Que pensez-vous de ce départ ?

La Star Wars Celebration s’est tenue du jeudi 16 au dimanche 19 avril à Anaheim. Parmi les nombreuses révélations, le teaser de Star Wars VII : le réveil de la force avec Harrison Ford et Peter Mayhew. La bande-annonce a déjà dépassé les 38 millions de vues sur Youtube. Ensuite, Disney et Lucasfilm ont annoncé que John Boyega était un stormtrooper, Daisy Ridley une scavenger habitant dans une épave…

Disney a également dévoilé quelques éléments sur Rogue One, dont l’histoire se situerait entre La Revanche des Sith et Un nouvel espoir.

La sortie en salle de ce Star Wars « hors série » (sans jedi ni la famille Skywalker) est prévue pour le 16 décembre 2016.

 

[youtube]https://youtu.be/ngElkyQ6Rhs[/youtube]

Le 1er avril, Stromae a mis en ligne sur Facebook le clip de sa chanson « Carmen », morceau issu de son dernier album Racine carrée sorti en 2013.

Il est loin d’être tendre avec « le petit oiseau de Twitter ». Dans le clip, l‘oiseau suit partout le chanteur, occupé à regarder son portable et à prendre des selfies. Au fur et à mesure de l’augmentation du nombre des followers, l’oiseau devient énorme et dévore tout les humains sur son passage. On y voit également la Reine d’Angletere et Barack Obama, qui apparaissent ainsi victimes de la société de consommation.

Le chanteur veut montrer les dangers des réseaux sociaux et de la société de consommation qui nuisent aux relations réelles.

Les paroles de la chanson était déjà sévères :

« L’amour est comme l’oiseau de Twitter
On est bleu de lui seulement pour quarante-huit heures
D’abord on s’“affinit”
Ensuite on se “follow”
On en devient fêlé et on finit solo
Prends garde à toi ! »

On doit ce film d’animation au rappeur Orelsan, coauteur, et à Sylvain Chimet qui en est le dessinateur (auteur de BD et réalisateurs des Triplettes de Belleville).

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=UKftOH54iNU[/youtube]

Son clip est un succès avec déjà près de 8 millions de vue !

Raphaël et Jon des Anges 7 ont révélé bien des choses au Mag de NRJ 12. Raphaël a fait des confidences sur sa relation avec Barbara, et explique qu’il n’a jamais été amoureux… Il enchaîne sur Anaïs, actuellement sa petite amie. Il a vraiment fait sa connaissance dans les Anges 7. Tout d’abord as, Raphaël est tombé éperdument amoureux d’Anaïs.

Il nie ensuite les déclarations de Siham, qui avait indiqué que Raphaël avait été payé pour détruire le couple du frère de Vivian. La chroniqueuse tenait ces informations de Nathalie. L’altercation entre Siham et Raphaël a plutôt été violente…

Ensuite, c’est au tour de Jon, il remercie l’émission des Anges qui lui a permis de s’accomplir en tant qu’artiste et d’avancer dans son projet professionnel (single). Puis viennent le temps des confidences amoureuses... Il n’y a pas eu de « bisou » avec Jessica, mais beaucoup de rebondissements dans leur histoire… Un appel à suivre avec attention les prochains épisodes ?

Raphaël laisse échapper que Jon avait mis « un vent » à Jessica

Après réflexion, que pensez-vous de ces révélations ? Vous ont-elles surprises ?

Dès le vendredi 3 avril, M6 proposera NCIS : Nouvelle Orléans. La capitale de la Louisiane et du jazz accueille l’équipe de l’agent spécial Dawyn Pride. Celle-ci enquête sur les crimes concernant les militaires. Scott Bakula incarne le rôle de Pride, personnage basé sur un agent réel du NCIS de la Nouvelle-Orléans, D’Wayne Swear. Ce dernier a aidé à travailler sur les personnages.

Aux Etats-Unis, NCIS : Nouvelle-Orléans, la série a séduit ! Il s’agit du meilleur lancement depuis 10 ans et elle arrive au second rang des séries les plus regardées, après NCIS qui culmine à 18 millions de fidèles hebdomadaires.

[youtube]https://youtu.be/4Ep2AUpnb9A[/youtube]

Le célèbre rappeur américain, Jay-Z propose une nouvelle version de Tidal Hifi, son service de musique en streaming.

Avec le rachat du service de streaming norvégien Wimp (pour 56,2 millions de dollars), qui possède Tidal Hifi, Jay-Z souhaite concurrencer les géants américains comme Apple.

Le film promotionnel de la nouvelle version met en scènes plusieurs artistes qui déplorent le traitement qui leur est réservé par les autres maisons de streaming. Certains artistes, qui seront actionnaires de la société de Tidal figurent dans la vidéo comme Beyoncé, Jack White, Chris Martin, Nicky Minaj et Rihanna.

Sur Twitter et Facebook, de nombreux chanteurs (Madonna, Daft Punk, Arcade Fire, Kanye West…) affichent une photo aux couleurs de Tidal Hifi : bleu turquoise (allusion à la marée) pour soutenir Tidal.

La société communique sur une nouvelle « direction pour l’industrie de la musique, d’un point de vue à la fois créatif et commercial ». Tidal souhaite proposer des sons de qualité, 25 millions de chansons, 75 000 clips… A l’occasion d’une conférence de presse, Alicia Keys a sous-entendu que certains morceaux pourraient y être publiés en exclusivité sur Tidal Hifi.

Tidal Hifi propose un service payant d’environ 19,99 dollars par mois dans une trentaine de pays, soit deux fois plus que son concurrent Spotify. Fin 2014, il comptait 512 000 utilisateurs (service payant) en Europe du Nord, Allemagne et Pologne. Spotify en aurait 15 millions, et 60 millions d’utilisateurs au total (services payant et gratuit). Parmi ses autres concurrents, on peut citer Rhapsody, Deezer ou encore Beats Music (Apple).

NRJ 12 proposera une nouvelle série américaine, The Middle, tous les samedis à partir du 18 avril à 14h35.

A Orson, dans l’Indiana, une famille, les Heck, essaie de concilier au mieux leur vie professionnelle  et leur vie de famille avec des moyens limités et des emplois du temps bien chargés ! A cela s’ajoute des problèmes de communication.

Parmi les membres de la famille, les parents, Mike et Frankie. Le père est gestionnaire de carrière, étourdi et franc. La mère vend des voitures et essaie de stimuler sa famille avec son sens de l’humour. Ensuite, il y a leurs enfants, Axl, Sue et Brick, chacun avec leur particularité. L’un se promène en caleçon toute la journée, l’autre n’arrive jamais à rien et le dernier a un sac à dos comme meilleur ami...

Lundi 30 mars au soir, NRJ 12 diffuse le 17ème épisode des Anges 7… D’après certains extraits, Jessica explose en sanglot et souhaite quitter le Brésil.

Alors que s’est-il passé ?

Dans une interview de Jeremstar, la 3ème candidate de Secret Story à participer aux Anges en aurait eu mare des tensions avec Shanna qui lui reprochait d’être trop proche de Thibault. Jessica en aurait également eu ras-le-bol de la télé-réalité.

Que pensez-vous du départ de Jessica ?

Dan Weiss et David Benioff, créateurs de la série Game of Thrones, l’ont fait savoir ce week-end, ils n’attendront pas la fin du livre (A Song of Ice and Fire) pour terminer la série. Cette annonce a été faite à l’occasion d’une conférence à l’université d’Oxford en Angleterre.

La cinquième saison (sortie en avril) devrait résumer le tome 4 et le tome 5. Ainsi, à la fin de la saison 5, téléspectateurs et lecteurs seront au même point. Certains éléments du tome VI pourraient également être dévoilés.

Même si George R. R. Martin publie son 6ème tome cette année, il n’aura jamais le temps d’écrire le dernier tome avant le lancement des autres saisons.

Ainsi, la série dévoilera des éléments majeurs de l’intrigue. Même si les scénaristes prendront quelques libertés avec le livre (certains personnages mourront dans la série mais resteront en vie dans le livre), ils vont dans la « même direction » que l’auteur.

Ils ont indiqué qu’ils ne désiraient pas faire traîner en longueur la série qu’ils souhaitent terminer en sept ou huit saisons.

En attendant, les lecteurs et téléspecteures peuvent toujours s’interroger sur les aventures d’Arya, Tyrion, Danny, Sansa, Sam, Bran, Jaime et tous les autres…

Voici la bande annonce de la saison 5 :

[youtube]https://youtu.be/wViILXQfX7Y[/youtube]

 

Et n’oubliez pas Winter is coming…

C’est une terrible nouvelle pour les fans de One Direction…. Zayn Malik a annoncé, le mercredi 25 mars qu’il quittait définitivement le groupe… Le chanteur de 22 ans a posté ce message sur le compte Facebook du groupe vers 18h heure française.

One direction

Depuis, les réseaux sociaux se sont enflammés : effusion de témoignage d’amour, de tristesse mais aussi de soutien… Sur Twitter certains fans se sentent « brisés », « effondrés ». Ils sont « inconsolables »…

On peut être rassuré, les quatre autres membres du groupe continueront tout de même leur tournée mondiale. Leur prochain album devrait sortir l’année prochaine.

Le groupe One Direction, alors composé de Liam Payne, Harry Styles, Niall Horan, Zayn Malik et Louis Tomlinson était arrivé à la troisième place de la 7ème saison du X Factor britannique en 2010. Depuis, ils ont suscité un enthousiasme fou auprès des jeunes, notamment avec les chansons comme What Makes You Beautiful, Steal My GirlStory Of My Life...

[youtube]https://youtu.be/UpsKGvPjAgw[/youtube]

Après 13 ans de pause, X-Files revient ! La Fox a annoncé mardi 24 mars la reprise de service des agents du FBI Fox Mulder et Dana Scully. Ils enquêteront de nouveau sur des affaires étranges liées à des phénomènes paranormaux.

David Duchovny et Gillian Anderson interpréteront les 2 rôles principaux pour six épisodes. Le tournage commencera cet été mais la date de diffusion reste inconnue.

Chris Carter, producteur et réalisateur se remettra lui aussi au travail !

En neuf saisons et 202 épisodes (de 1993 à 2002), la série a connu un succès mondial ! Elle a notamment remporté 16 Emmy Awards et 5 Golden Globes !

Théâtraliser et mettre en scène une oeuvre si complexe, si riche et d’après un roman si célèbre est un véritable défi que la Compagnie « Les Apprentis de l’invisible » relève à merveille. Il fallait au départ une excellente  adaptation du texte, elle a été assurée par le metteur en scène  David Goldzahl sur une traduction d’André Markowicz , interprétée par une troupe professionnelle, investie et  passionnée . Les six acteurs talentueux jouent à eux seuls plus de dix personnages (à noter la performance d’Eilias Changuel assurant à la fois le rôle du Général et de la Générale  Epantchine –truculent !) et échangent sur les thèmes chers à l’auteur : le bien, le mal, l’héritage, ce qui nous est donné ou pas en naissant : la pauvreté, la richesse, la santé…

La pièce, fidèle au roman, ne raconte que la première partie. Espérons que la troupe prépare déjà la deuxième. A voir absolument avant le 11 avril du mardi au samedi à 21h30. Bon-plan étudiants: 10 € au lieu de 26 €

Théâtre des Déchargeurs – 3 rue des Déchargeurs-75001 Paris

Loc  01 42 36 00 50

Envie de se divertir dans les salles obscures ? Les 22, 23 et 24 mars, la séance de cinéma est à 3,50€ !

Cette année, Pierre Richard, Aure Atika, Vincent Lacoste, Richard Berry, Lolita Chammah, Tonie Marshall et Camille Chamoux sont les ambassadeurs de cette 16ème édition.

L’année dernière, les cinémas avaient totalisé plus de 2,6 millions de spectateurs ! Depuis son lancement en 2000, le Printemps du cinéma a enregistré 38 millions d’entrées !

Peut-être allez-vous vous laisser tenter par une comédie (The Voices, Birdman…), un film de science-fiction (Divergente 2 : l’insurrection…), un film d’action (Nightrun, Kingsman : services secrets…) ou encore Big eyes, Timbuktu, Selma et bien d’autres…

 

Kendrick Lamar a dévoilé son 3ème album To Pimp A Butterfly une semaine en avance !

L’imprévu de cette révélation embrase la toile et l’album rencontre déjà un certain succès.

Les 16 nouveaux titres sont emprunts d’un discours politique profond. En effet, le rappeur californien se montre engagé. Par exemple, le morceau The Blacker The Berry fait allusion aux violences policières et inter-communautaires aux Etats-Unis.

Dans cet album, très dense, (single sorti en septembre 2014) côtoie des chansons calmes comme Instiutionalized ou Hood Politics.

Par contre, le titre interprété par l’artiste californien au Colbert Report en décembre 2014, accompagné de Bilal, Anna Wise et Thundercat ne figure pas dans l’album.

Le dernier album du rappeur, Food Kid, M.a.d.d, sortit en 2012 avait connu un grand succès.

143 événements culturels dont une centaine de festivals ont été supprimés ou annulés en 2015. Emeline Jersol, médiatrice culturelle du Nord a entrepris de diffuser une « cartocrise » recensant tous les festivals touchés.

Parmi les victimes : Les Voix de Gaou dans le Var où Sting et Placebo avaient chanté, le Festival du film asiatique de Dauville, les Musik’elles du Val de Marne… A Orléans, le festival de jazz (Loiret) qui existait depuis 25 ans a dû être supprimé. Les gros festivals sont également menacés comme les Eurockéennes (100 000 personnes attendues pour 2015).

Pourquoi cette telle hécatombe ?

On peut citer la chute de fréquentation ou encore l’augmentation des prix des cachets. Mais ce sont surtout les coupes budgétaires des villes, conseils généraux et régionaux qui ont porté un coup fatal à tant de festivals. Les dotations de l’Etat devraient baisser de 11 milliards d’euros en 3 ans, obligeant les localités à faire des choix. Les festivals vivent essentiellement grâce aux subventions publiques. Un changement à la direction de la mairie peut également jouer dans la balance…

Le ministère de la culture (2% des aides directs aux festivals) propose des « pactes pour la culture » afin que les villes conservent leur budget culturel pendant 3 ans. Clermond-Ferrand, Cambrai et Strasbourg sont déjà signataires. Mais ce sera loin d’être suffisant.

Les festivals ont aussi été fragilisés par les grèves des intermittents du spectacle en 2014. Le festival d’Avignon a été obligé de réduire ses spectacles.

La France a besoin de maîtriser son budget et doit faire des économies. Mais ne faudrait-il pas établir un plan à long terme ? Si réduire considérablement le budget dédié à la culture semble facile, pense-t-on à l’avenir ? Un pays qui laisse de côté la culture manque de perspectives, de créativité. Sans art, sans musique, que reste-t-il pour mettre de la joie dans notre vie ?

 

Johnny Depp, alias Jack Sparrow, s’est blessé à la main en Australie où tournait le 5ème opus de Pirates des Caraïbes. La blessure serait survenue hors des plateaux de tournage mais on ignore ce qui s’est passé. La star de 51 ans est rapatriée aux Etats-Unis afin de subir une opération.

Son absence de quelques semaines ne devrait pas avoir de conséquences sur la date de sortie du film en juillet 2017 dont le tournage a débuté le mois dernier avec les réalisateurs Joachim Rønning et Espen Sandberg.

Dans Pirates, Dead Men Tell No Tales (Les morts ne racontent pas d’histoires), le capitaine Salazar (Javier Bardem), échappé du  triangle du Diable, cherche à tuer tous les pirates… Face aux pirates fantômes, les seules chances de survie de Jack Sparrow : trouver le légendaire Trident de Poséidon. Son possesseur aura alors un contrôle total sur les mers. Sur sa route, Jack rencontrera le capitaine Brand, un fantôme souhaitant venger son frère et Carina Smyth, la fille de Barbossa…

Les précédents volets de Pirates des Caraïbes ont rapporté près 3,6 milliards de dollars.

 

 

Mardi 10 mars à Los Angeles, le tribunal a rendu Robin Thick et Pharell Williams coupables de plagiat pour leur tube « Blurred lines ». Pour avoir copié « Got to give it up » de Marvin Gaye, les chanteurs devront payer plus de 7 millions de dollars aux héritiers du chanteur soul.

[youtube]http://youtu.be/fp7Q1OAzITM[/youtube]

Pendant les deux semaines de procès, 8 jurés ont dû comparer les mélodies de « Blurred lines » et « Got to give it up » et déterminer si elles étaient similaires. A la suite des délibérations, le jury a estimé que Pharell Williams et Robin Thicke avaient violé les droits d’auteur de Marvin Gaye.

Richard Busch, avocat de la famille Gaye a déclaré que les deux accusés avaient sciemment moderniser « Got to give it up » de 1777 pour leur tube « Blurred Lines » de 2013. 

Avec « Blurred Lines », Robine Thicke et Pharell Williams ont gagné plus de 10 millions de dollars à eux deux.

 

[youtube]http://youtu.be/yyDUC1LUXSU[/youtube]

Henry-David Cohen, jeune comédien, a décidé, un jour, de prendre l’indispensable (quelques sous, quelques fringues et sa planche de surf) et de partir faire le tour du monde.
15 mois plus tard, à son retour, il a voulu vous le raconter dans un show aussi frais que chaleureux.
Un spectacle où la participation du public est de mise, aux anecdotes (souvent véridiques) croustillantes, et dont on ressort avec la banane des meilleures soirées entre potes.
A découvrir d’urgence !

LE TOUR DU MONDE EN 180 VANNES
One Man Show comique
De Henry-David Cohen et Arnaud Gidoin
Avec Henry-David Cohen
Chaque dimanche (jusqu’au 19 avril) à 17h.
Théâtre Les Feux de la rampe, 34 rue Richer. 75009 Paris.

Infos et réservations: 01 42 46 26 19 et www.theatre-lesfeuxdelarampe.com

Les premiers noms des participants au festival Rock en Seine (28 au 30 août 2015) sont tombés, parmi eux, des habitués et des nouveaux :

The chemical Brothers, the Libertines, Alt-J, The Offspring, Tame Impala, Etienne Daho, Fauve, Interpol, Gramatik, Raphael Saadiq, Jungle, John Butler Trio, Rodrigo y Gabriela, Benjamin Clementine, Mark Lanegan Band, Ben Howard, Run the Jeels, Fuzz, My Morning Jackvet, Pond

A l’occasion de la journée de la femme le 8 mars, les guides-conférenciers proposent des visites gratuites dans les lieux qui ont compté pour les femmes célèbres.

À Paris:

Bordeaux :

À Caen

À Albi

 

A 85% féminine, la profession désire également protester contre la loi Macron et la loi sur la simplification de la vie des entreprises. La suppression de la carte professionnelle, remplacée par un registre déclaratif menacerait la profession. Les guides-conférenciers craignent une fraude qui entrainerait la baisse de la qualité des visites, du chômage pour les vrais guides-conférenciers car jugés trop chers et enfin une dévalorisation de l’image de la France. Ils réclament un débat, un état des lieux de la profession et le maintien de la carte professionnelle et de la formation spécifique. Ils manifesteront les mardis devant Bercy entre 12h et 14h.

 

 

La Grosse Radio propose des tirages au sort pour gagner des places de concert !

Le gagnant du concours rock remportera des places pour le concert de The Neal Morse Band le 9 mars au Divan du Monde (Paris). Neal Morse jouera son nouvel album (The Grand Experiment) entouré par d’autres artistes. Les Suédois Beardfish seront en première partie. Le vainqueur du concours métal gagnera des places pour la tournée de  Freak Kitchen en mars ( le 11 à Paris, le 14 à Nantes, le 15 à Bordeaux) ou l’album Comfortable Hate de Black Bomb A (sortie le 2 mars). Le concours reggae offre une place de concert pour aller voir Biga Ranx à l’Olympia le 14 mars. Vous pourrez y découvrir les morceaux de son nouvel album Nightbird (dans les bac le 9 mars).

Date limite des inscriptions  sur www.lagrosseradio.com : 23 février 00h.

Edouard Baer (maître de cérémonie) et Dany Boon (président) animeront la 40ème édition des César ce soir au théâtre du Châtelet à partir de 21h. Aucun favori ne se distingue clairement, le suspense sera donc de mise. Parmi les films qui sont le plus représentés, La famille Bélier d’Eric Lartigau (6 millions d’entrées) est nommé 6 fois, Hippocrate de Thomas Lilti 7 fois et Les combattants du jeune réalisateur de 34 ans Thomas Cailley 9 fois. Saint-Laurent Bertrand Bonello est nommé 10 fois et Yves Saint Laurent de Jalil Lespert 7 fois. Du coup, deux acteurs sont nommés pour le même rôle (Yves Saint Laurent) : Gaspar Ulliel pour son rôle dans Saint Laurent et Pierre Niney pour son rôle dans Yves Saint-Laurent. Le film Timbuktu du Mauritanien Abderrahmane Sissako et Hippocrate ou encore Les combattants semblent être les favoris pour obtenir le César du meilleur film… Autre événement des César, Kristen Stewart, l’actrice américaine sera présente pour son rôle dans Sils Maria (catégorie meilleur second rôle).

Alors d’après vous, quel film recevra le César du

Les Combattants, de Thomas Cailley
Eastern Boys, de Robin Campillo
La Famille Bélier, d’Eric Lartigau
Hippocrate, de Thomas Lilti
Saint Laurent, de Bertrand Bonello
Sils Maria, d’Olivier Assayas
Timbuktu, d’Abderrahmane Sissako

 

Céline Sciamma pour Bande de filles
Thomas Cailley pour Les Combattants
Thomas Lilti pour Hippocrate
Bertrand Bonello pour Saint Laurent
Olivier Assayas pour Sils Maria
Abderrahmane Sissako pour Timbuktu
Robin Campillo pour Eastern Boys

 

Juliette Binoche dans Sils Maria
Marion Cotillard dans Deux jours, une nuit
Catherine Deneuve dans Dans la cour
Emilie Dequenne dans Pas son genre
Adèle Haenel dans Les Combattants
Sandrine Kiberlain dans Elle l’adore
Karin Viard dans La Famille Bélier

Guillaume Canet pour La prochaine fois je viserai le cœur
Niels Arestrup pour Diplomatie
Pierre Niney pour Yves Saint Laurent
Gaspard Ulliel pour Saint Laurent
François Damiens pour La Famille Bélier
Romain Duris pour Une nouvelle amie

Marianne Denicourt dans Hippocrate
Claude Gensac pour Lulu femme nue
Izïa Higelin dans Samba
Charlotte Le Bon dans Yves Saint Laurent
Kristen Stewart dans Sils Maria

Éric Elmosnino pour La Famille Bélier
Guillaume Gallienne pour Yves Saint Laurent
Louis Garrel pour Saint Laurent
Reda Kateb pour Hippocrate
Jérémie Rénier pour Saint Laurent

Lou de Laâge pour Respire
Joséphine Japy pour Respire
Louane Emera pour La Famille Bélier
Karidja Touré pour Bande de filles
Ariane Labed pour Fidelio, l’odyssée d’Alice

Kévin Azaïs dans Les Combattants
Ahmed Dramé dans Les Héritiers
Kirill Emelyanov dans Eastern Boys
Pierre Rochefort dans Un beau dimanche
Marc Zinga dans Qu’Allah bénisse la France

12 Years a Slave de Steve McQueen
Boyhood de Richard Linklater
Deux jours, une nuit de Jean-Pierre et Luc Dardenne
Ida de Pawel Pawlikowski
Mommy de Xavier Dolan
The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson
Winter Sleep de Nuri Bilge Ceylan

Mathieu Amalric, Stéphanie Cléau pour La Chambre bleue
Cyril Gely, Volker Schlöndorff pour Diplomatie
Sólveig Anspach, Jean-Luc Gaget pour Lulu Femme nue
Lucas Belvaux pour Pas son genre
Cédric Anger pour La Prochaine Fois je viserai le cœur

Les Combattants, de Thomas Cailley
Qu’Allah bénisse la France, d’Abd al Malik
Elle l’adore, de Jeanne Herry
Fidelio, l’odyssée d’Alice, de Lucie Borleteau
Party Girl, de Marie Amachoukeli, claire Burger, Samuel Theis

Christophe Beaucarne pour La Belle et la Bête
Josée Deshaies pour Saint Laurent
Yorick Le Saux pour Sils Maria
Sofian El Fani pour Timbuktu
Thomas Hardmeier pour Yves Saint Laurent

(et aussi des autres catégories : meilleur scénario original, meilleur costume, meilleure musique…)

A l’Assemblée Nationale, les députés ont beaucoup débattu sur l’ouverture des commerces le dimancheAurélie Filippetti, ancienne ministre de la Culture et de la Communication, a étendu le débat à celui des bibliothèques, amendant ainsi la loi. Les maires devront donc s’occuper également de la question des bibliothèques municipales.

L’association Bibliothèques Sans Frontières soutient l’ouverture des bibliothèques le dimanche, notamment via sa campagne « Ouvrons + les bibliothèques ! », commencée il y a un an. Elle trouve qu’il est nécessaire que ces lieux de savoir soient ouverts pour permettre au plus grand nombre de profiter des livres, des journaux ou autres médias… En France, les bibliothèques ne sont ouvertes que quinze heures par semaine en moyenne ! Les horaires réduits empêchent de nombreuses personnes, dont les jeunes, d’accéder à la culture. Les bibliothèques nord-américaines, asiatiques ou européennes des grandes villes sont parfois ouvertes 20 heures sur 24 !

Sans parler du dimanche, de nombreuses bibliothèques françaises sont fermées le lundi et au moins une autre matinée dans la semaine et ferment à 18h… Pas facile pour faire des recherches ou trouver un endroit calme où travailler quand on est étudiant.

Évidemment, il faudrait que le budget alloué à la culture soit suffisant au sein des collectivités pour pouvoir financer ces ouvertures. L’association Bibliothèques Sans Frontières propose que les recettes fiscales perçues le dimanche servent à créer un fonds de soutien. Affaire à suivre…

Zebrock présente le feuilleton vidéo « Une histoire du rock pour les ados », animé par Edgar Garcia accompagné de B& Mystic Gordon (Demi Mondaine). A l’aide d’archives, d’entretiens et de musiques, les trois épisodes dressent une histoire ludique du rock dans son contexte historique, social, économique et politique. La série disponible sur youtube est tirée du livre « une histoire du rock pour les ados » d’Edger Garcia et Evélyne Pieiller (éditions Au Diable Vauvert).

 

[youtube]http://youtu.be/R468jtqcVAs[/youtube]

Vous connaissez maintenant le principe, largement adopté par les grandes salles de concert du monde et les réseaux de distribution de films : en direct des grandes capitales culturelles, vous assistez, confortablement assis dans le fauteuil de votre salle de cinéma la plus proche de chez vous, à un opéra, un ballet ou un concert ! New York ou Londres, comme si vous y étiez !

Cette fois, c’est le prestigieux  Royal Opera House de Londres qui nous offre un opéra grandiose du compositeur italien  Umberto Giordano (1867-1948) , Andrea Chénier,  dans une mise en scène flamboyante de David McVicar et dont le rôle-titre est interprété par le sublime Jonas Kaufman.

Cette fresque révolutionnaire  est librement inspirée de la vie du poète André Chénier, guillotiné pendant la Terreur.

L’opéra, en italien sous-titré en français sera diffusé dans 163 salles, en direct de Londres, sous la direction musicale d’Antonio Pappano .

Jeudi 29 janvier 2015 à 20h15

Liste des salles et réservations sur le site : rohaucinema.com

 

Yelle est de retour avec un troisième album (le bien nommé) Complètement Fou. En pleine promotion, Julie Budet a accordé à Campusmag un peu de son temps. A la scène comme à la ville, Yelle est pleine de vie et surtout pleine d’humour. Amour, musique et arc-en-ciel, elle nous dit tout !

YELLE-Complètement-Fou

 Ashley Tola : Ton troisième album est dansant et festif. Dans quelle ambiance l’as-tu crée ?

Yelle : Dans des ambiances un peu différentes… On est passé du calme de notre studio en Bretagne à quelque chose d’un peu plus fou, un cadre nouveau pour nous. On était à Los Angeles dans le studio de Dr Luke (grand producteur américain ndlr) en partie. C’était complètement différent de ce qu’on avait l’habitude de voir. Il y a une espèce de double ambiance qui finalement fonctionne bien.

AT : On pourrait même parler de triple ambiance car ton nouvel album est très sensuel…

Yelle : C’est assez rigolo, on ne sait vraiment pas poser la question de quel sujet on allait aborder sur cet album et puis finalement les choses sont arrivées. Et quand on a relu les textes on s’est dit « Tiens c’est marrant on parle beaucoup d’amour, de sensualité, de corps à corps, de sexe… » Mais en même temps, on s’inspire beaucoup de la vie de manière générale, de nos expériences, de nos fantasmes, de nos rêves donc c’est assez logique finalement que ça ressorte de cette manière là.

AT : Il y a quelque chose de super cool sur cet album. Sur Nuit de Baise I, tu chantes et sur Nuit de Baise II, c’est un homme. De qui vient cette idée ?

Yelle : Ce qui s’est passé c’est qu’il y a d’abord eu Nuit de Baise I avec ma voix puis on a commencé à travailler sur Nuit de Baise II. C’est Jean-François Grandmarnier qui a fait les voix témoins. Et quand j’ai entendu sa voix, je me suis dit il n’y avait pas besoin que je la fasse. Ca fonctionne très bien avec la sienne ! C’est super parce que les deux voix se répondent. Ca marche bien, c’est parfait !

AT : Ton album a un côté très 80’s. Quelles ont été tes inspirations ?

Yelle : Oui, il y a des artistes des années 80 que j’apprécie comme Etienne Daho, Chagrin d’Amour, Elli et Jacno, Lio évidemment. Beaucoup de groupes m’ont touché tout au long de ma vie qui m’inspirent toujours aujoud’hui. Mais il n’y a pas d’inspirations particulières. Je n’ai pas l’impression d’avoir écouté quelque chose en particulier. On a fait la musique qu’on avait envie de faire et on a fait ces sons là car ça nous plaisait à ce moment là mais on écoutait pas énormément de choses pendant la composition. On est un peu monomaniaque et on a tendance à être focus sur ce qu’on fait et ne pas écouter ce qu’il se fait ailleurs.

AT : Comment s’est passée ta rencontre avec Dr Luke ?

Yelle : Il nous a découvert via un remix qu’on a fait pour Katy Perry ( Hot’n’Cold ndlr) et puis il était venu nous voir en concert à Los Angeles en 2012. On a su par une autre personne qu’il était hyper fan de nous mais on ne savait pas qui il était. On a googlé son nom et on a commencé à faire des Skype. On a passé des petits moments à parler de tout et n’importe quoi et puis on a commencé à s’envoyer des sons et à travailler à distance. Et puis un jour, il nous a dit de venir à Los Angeles pour qu’on passe du temps ensemble dans le même endroit.

AT : Je trouve que tu dresses le portrait de la femme moderne dans cet album… Comme dans ton titre Jeune Fille Garnement où les femmes assument leur sexualité. Etait-ce une volonté de ta part ?

Yelle : Ce n’est pas un hasard, c’est un truc ancré en moi et qui doit se manifester d’une manière ou d’une autre. Dans Jeune Fille Garnement, j’avais vraiment envie de raconter cette histoire. Une fille qui veut y arriver par tous les moyens possibles et qui utilisent tous ses atouts. C’était pour montrer que les filles peuvent tout dire, tout faire comme les garçons.

AT : Jeune Fille Garnement fait partie des meilleurs titres de Complètement Fou. Comment s’est passée la création de cette chanson ?

Yelle : Il y a un peu de vécu, je suis plus une jeune fille acharnement qu’une jeune fille garnement car j’ai tendance à être obstinée et bosseuse. Ce sont plus des situations qui m’ont inspiré ce morceau, celle de copines par exemple. C’est vrai qu’on avait ces trois mots Jeune Fille Garnement qu’on aimait bien. Une fille qui n’est pas toute lisse et qui fait des choix un peu durs mais qui assume sa volonté.

 AT : Tu as un succès international et pourtant tu chantes toujours en français. C’est par la loyauté pour la langue de Molière ?

Yelle : (rires) Je me rends compte que les gens qui nous suivent aiment qu’on chante en français et du coup j’ai envie de continuer là dedans parce que je trouve que c’est une langue riche dans laquelle il y a plein de choses à puiser. Je suis vraiment fan de tout ce qu’on peut faire avec la langue française. Je ne me vois pas encore chanter en anglais, ça serait presque trahir le public et c’est complétement autre chose. Même si je parle beaucoup cette langue je ne me verrai pas m’exprimer en anglais dans mes chansons.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=13o1i-cgTOA[/youtube]

AT : Yelle ce n’est pas que de la musique, c’est aussi des images. Ton dernier clip Complètement Fou est beau. Quel est ton rapport à l’image ?

Yelle : J’aime bien proposé des choses différentes avec des choses fortes qui marquent les esprits qui soient belles et colorées. Justement, on travaille avec Paul Lespagnard sur les prochaines tenues de scène et c’est une vraie réflexion. On m’a tellement parlé des tenues sur les albums précédents que pour moi c’est évident de continuer à travailler ce truc là.

AT : Même ton propre style a changé. De Pop Up (son premier album ndlr) à Complétement Fou, ton look est totalement différent. Ce sont des phases que tu traverses et ça transparait dans tes albums ?

Yelle : C’est une question d’âge surtout ! Quand j’ai commencé j’avais 22 -23 ans, il y avait quelque chose d’un peu plus punk peut-être. J’ai envie de choses vachement plus pures, plus féminines parce que je vieillis et que j’avais peur de passer le cap des 30 ans et c’est pas si mal. Je ne me pose plus de questions !

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=JqYhuwu614Y[/youtube]

AT : Tu es affiliée au morceau A Cause des Garçons et à la tecktonik. As-tu réussi à te défaire de cette image là ?

Yelle : Plus ou moins… Après ce n’est pas dérangeant. Tout ce que j’ai fait par le passé, je l’ai fait avec beaucoup de joie et de spontanéité à ce moment là et ça fait partie de mon histoire. Et en effet, A Cause des Garçons, Je veux te voir, Parle à ma main font partie de toute l’histoire de notre groupe. Ce n’est pas du tout une casserole. Au contraire, ce sont des chansons dont je suis fière et je suis contente de pouvoir les écouter encore aujourd’hui.

AT : Qu’est-ce que tu écoutes en ce moment ? Quels sont tes artistes du moment ?

Yelle : Je suis assez fan du premier album de Christine & The Queens. Elle a réussi quelque chose en mariant sa voix avec un univers. Elle a vraiment fait quelque chose de très jolie. J’écoute également Sophie un producteur anglais que j’aime beaucoup. Je t’avoue que j’écoute beaucoup mon propre album. (rires) D’une part parce qu’on va bientôt tourner et j’ai besoin de m’imprégner de mes morceaux. Il y a toujours des petits détails qui vont changer car en live c’est totalement différent.

AT : Comment le public a reçu ce nouvel album ?

Yelle : C’est assez rigolo parce que j’avais un peu peur que les gens n’aiment qu’un seul morceau de l’album. Alors que là, tous les morceaux sont évoqués. Tout le monde y trouve son compte !

AT : Et si tu pouvais décrire cet album avec un mot apart « fou » ?

Yelle : (rires) Arc-en-ciel !

Yelle Complétement Fou Because Music

 Selon Les Echos, le Centre national du cinéma prévoit d’encadrer les rémunérations des acteurs les plus bankables. Pour dépendre du CNC, les cachets ne pourront pas dépasser les 990 000 € pour un film de plus de 10 millions d’euros de budget.

Mauvais nouvelle pour Jean Dujardin, Marion Cotillard et Dany Boon…Le Centre national a pris, la semaine dernière, une décision drastique : plafonner les salaires des stars du cinéma français. Désormais, les aides du CNC pourront être supprimées si un certain pourcentage du devis du film est inférieur aux salaires de l’acteur ou du réalisateur.

Par exemple, si le budget d’un film est compris entre 7 et 10 millions d’euros, la rémunération maximale ne pourra pas dépasser 5 % du devis. Pour les budgets supérieurs, la somme du salaire ne pourra pas dépasser 990 000 €.

Ce revirement du CNC n’empêchera pas les rémunérations excessives mais ce sera désormais au producteur de compléter les financements ailleurs qu’avec l’institution cinématographique. Cet encadrement des salaires intervient après la remise du rapport Bonnell sur la production du cinéma français qui critiquait entre autres l’excès des salaires des acteurs.

Spotify a dévoilé son top des artistes les plus écoutés sur sa plateforme de sa plateforme musicale. Tour d’horizon de ce cru 2014.

2014 touche à sa fin, il est donc l’heure du bilan. Spotify livre son classement des artistes les plus écoutés de cette année. Comptant 30 millions d’utilisateurs, la plateforme de streaming musical donne un aperçu des tendances musicales de 2014.

En France, c’est le chanteur belge Stromae qui est l’artiste le plus écouté dépassant le rappeur américain Eminem et le groupe de pop anglais Coldplay. Le rappeur issu du groupe Sexion d’Assaut Black M est lui le premier artiste français avec sa 5e place au classement.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=CAMWdvo71ls[/youtube]

Sans grande surprise, c’est le titre Happy de Pharrel Williams qui a été le plus écouté en 2014. Suivi par le remix de « Prayer in C » de l’allemand Robin Schulz pour Lily Wood & The Prick et le titre folk de Milky Chance « Stolen Chance ».

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=iX-QaNzd-0Y[/youtube]

 

 

 

C’est le tout nouveau spectacle de cet original et dynamique quintette à cordes … vocales, qui chante  a capella et qui se prépare à attaquer son fameux – mais austère- programme romantique allemand. Soudain, tout  déraille : Tensions,  jalousies, souvenirs et fantasmes ressurgissent. Une vraie tempête s’installe et tout part à la dérive !

Brahms et Saint-Saens côtoient  Scorpions, Léo Ferré , le Chanteur de Mexico, Schubert ou Mylène Farmer,… Un spectacle  déjanté avec des chanteurs lyriques talentueux qui s’en donnent à cœur joie et ça se voit à travers leur énergie et une  forte complicité  installée entre eux.

Du mercredi au samedi à 21h, dimanche à 17h – Théâtre Ranelagh, 5 rue des Vignes-75016 Paris – Loc 01 42 88 64 44

 

Annoncé pour vendredi, la bande annonce de Jurassic World a finalement été dévoilée dans la nuit de mardi à mercredi. Le quatrième volet de saga jurassique s’annonce grandiose !

Amis des Tyrex ou autres velociraptors, tenez-vous prêts ! Le très attendu Jurassic World de Colin Trevorrow vient de dévoiler sa bande-annonce (sans Omar Sy). Il s’agit du quatrième volet de la saga lancée par Steven Spielberg en 1993. Ces films ont été adaptés des livres de Michael Crichton.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=wmzAfqhphq8[/youtube]

La sortie en salle de Jurassic World est prévue pour juin 2015.

Que serait Halloween sans une bonne dose de frissons ? Si vous ne savez pas quoi regarder ce soir. Campusmag vous donne trois  films qui vont empêcher de dormir.

1 – Le Projet Blair Witch de Daniel Myrick et Eduardo Sanchez (1999) :

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=4YhyFR4Ou8M[/youtube]

Trois étudiants en cinéma tournent un documentaire sur la légende d’une sorcière vivant dans la forêt de Blair, puis disparaissent mystérieusement après s’être perdus. La bande vidéo, qu’ils ont enregistrée est retrouvée une année plus tard par la police, représente les scènes du film.

2 – L’exorciste de William Friedkin (1973)

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=3Z_36I2Q-_U[/youtube]

En Irak, le Père Merrin est profondément troublé par la découverte d’une figurine du démon Pazuzu et les visions macabres qui s’ensuivent. En même temps, à Washington, la maison de l’actrice Chris MacNeil est troublée par des phénomènes étranges : celle-ci est réveillée par des grattements mystérieux provenant du grenier, tandis que sa fille Regan se plaint que son lit bouge. Quelque temps plus tard, une réception organisée par Chris est troublée par l’arrivée de Regan, qui profère des menaces de mort à l’encontre du réalisateur Burke Dennings. Les crises se font de plus en plus fréquentes. Victime de spasmes violents, l’adolescent devient méconnaissable. Chris fait alors appel à un exorciste.

3 – La Colline à des Yeux de Alexandre Aja (2006)

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=7_OtWfDWnwY[/youtube]

Pour fêter leur anniversaire de mariage, Big Bob Carter, un ancien policier de Cleveland et sa femme Ethel ont demandé à leur famille de partir avec eux en Californie. Big Bob est sûr que faire la route tous ensemble les aidera à resserrer des liens familiaux un peu distendus.

Même si tout le monde vient, personne n’est heureux d’être là. Lynn, la fille aînée, s’inquiète du confort de son bébé. Son mari, Doug, redoute de passer trop de temps près de son beau-père. La jeune Brenda ne pas être allée faire la fête à Cancun avec ses amis. Et Bobby ne s’intéresse qu’aux deux chiens de la famille. Une route désertique va conduire cette famille vers leurs pires cauchemars.

After est une fanfiction, premièrement publiée sous forme d’épisodes sur le site Wattpad (une plateforme dédié à la littérature où chacun peut publier ses propres textes.) Cette fanfiction a connu un véritable succès ! Près d’un milliard de personnes ont lu After dans le monde ! Le succès est tel quel’éditeur américain Simon & Schuster a décidé de le publier en livre. After risque devenir un best seller.

L’histoire ? Tessa est une fille ambitieuse, volontaire et réservée, qui aime à penser qu’elle contrôle sa vie. Son petit ami Noah est le gendre idéal : celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Au moment d’entrer à la fac, son avenir semble tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux… Mais ça, c’était avant qu’un mec étrange la bouscule dans le dortoir.

Ce mec étrange, c’est Hardin, le bad boy sexy de la fac : cheveux ébouriffés, tatouages apparents, lèvre et sourcil piercés et « ce p… d’accent anglais ! ». Il est grossier, provocateur et cruel, bref il est la personne la plus détestable que Tessa ait jamais croisée. Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd littéralement tout contrôle et ne peut s’empêcher de l’embrasser. Un baiser qui va tout bouleverser. Cet homme ingérable au caractère sombre fait naître en elle une passion incontrôlable.

Anna Todd a 26 ans et vit au Texas avec son mari. Avant d’écrire cette série, elle lisait environ 3 livres par semaine… dont Beautiful Bastard, un de ses favoris ! Depuis After, elle se partage entre l’écriture et les conversations avec  les internautes ( + 200.000 followers sur Twitter).

En libraire le 2 janvier 2015. 

Avec mon chien relate la correspondance par sms mordante et hilarante entre un homme et son bulldog anglais.

Véritable super anti-héros, ce bulldog se transforme en BatDog et part en guerre contre le Gang des écureuils et son ennemi juré CatCat, accompagné de Ted le Terrier et son assistant Zombie le pigeon.

Ce chien pas ordinaire occupe le plus clair de son temps à grignoter et faire la sieste et surtout à textoter avec son maître pour lui raconter ses journées.

Avec mon chien nous offre des saynètes truculentes à l’humour anglais, parfois noir et cinglant, mais délicieusement absurde. Un livre drôle pour tous ceux qui ont déjà imaginé avoir une conversation avec leur chien. Soyez sûrs que désormais, ils y réflichiront à deux fois avant de le laisser seul chez eux…

Avec mon chien, 12.95 €

 

Le tour du monde des meilleurs artistes urbains d’aujourd’hui publié dans le dernier livre de Gary Hunter : Planète Street Art.

 

Banksy,

Les villes sont saturées de panneaux publicitaires et de réclames commerciales qui polluent visuellement les rues. En réaction et au fil du temps est apparu un nouveau phénomène artistique qui prend une dimension mondiale: l’art dans la rue, le « Street Art ». Exposé à tous, il est libre et accessible à n’importe qui. Banksy, Blek le Rat, JR, Gaia, et de nombreux autres, sont les grands acteurs de ce mouvement né de l’underground et devenu la dernière tendance de l’art contemporain, dont l’oeuvre en perpétuelle évolution est présentée dans ce livre.

28mm_women_rio_providencia_tree

Fresques monumentales ou miniatures exquises, ces images sont l’exemple le plus représentatif de ce que peut produire l’imaginaire humain quand il est confronté à un paysage urbain aussi fascinant qu’étouffant.

PLANÈTE STREET ART de Gary Hunter en librairie le 8 octobre. 19 €50

 

 

De Paris à Londres en passant par New-York, le street art est partout. Le mouvement artistique comptemporain, né dans les années 60, voit sa médiatisation exploqée grâce à des artistes comme Banksy. Pour rendre hommage à l’artiste anglais, les éditions Hugo Desinge ont décidé de compiler ses plus belles œuvres dans un livre de 128 pages.

PLANET BANKSY_ new cover

Mettant en lumière à la fois la pertinence du travail de Banksy et la manière dont il continue de se répandre, Planète Banksy rassemble les oeuvres du monde entier inspirées par lui, ainsi que certaines de ses créations les plus innovantes et controversées. À travers différents thèmes sur le graffiti, ce livre propose une vue générale sur la manière dont le travail de cet homme esten train de changer la face du monde de l’art moderne et du paysage urbain.

EN LIBRAIRIE LE 16 OCTOBRE 2014

PLANÈTE BANKSY L’HOMME, SON TRAVAIL ET CEUX QU’IL A INSPIRÉS  17,50 €

 

« 46, 8 % des cadres estiment avoir un niveau d’anglais débutant. » Le point de départ de Sky My Boss. Jean-Loup Chiflet (ou John-Wolf Whistle) décide de voler à leur secours en proposant d’adapter sa fameuse méthode ludico-pédagogique pour apprendre les expressions anglaises «finger in the nose».

COUV_SKYmyBOSS

Le principe est simple on prend une expression française, on cherche à la traduire littéralement en s’assurant qu’elle ne signifie absolument rien en anglais et que le résultat est le plus comique possible (effet ludique !), puis on la traduit en bon anglais pour obtenir l’effet pédagogique !

Cette recette a fait ses preuves comme en témoigne le succès de Sky my husband ! Ciel mon mari ! Jean-Loup Chiflet a donc déniché avec amusement le vocabulaire et les expressions les plus utilisées dans les bureaux pour concocter ce petit guide insolite qui pourra certes vous aider mais surtout vous amuser !

Le livre est présenté en recto verso : Une partie Sky my boss ! (français / anglais) et une partie Ciel monpatron ! (anglais/français).

Sky my boss, 12,95 € 

1947. Partition de l’Inde et création du Pakistan. Umber Singh, un père de famille de Sikh est contraint de fuir son village et de tout abandonner derrière lui. Son dernier espoir est d’avoir un fils comme héritier. Mais sa femme donne naissance à une quatrième fille. Umber décide alors de changer la destinée de cet enfant en l’élevant comme un garçon et en « le » mariant à une jeune fille.

C’est dans cet univers sombre et trouble qu’Anup Singh nous plonge pendant 1h50. Le malaise d’une jeune femme coincée dans la destinée d’un homme, tout ça pour plaire à son père qui refuse de regarder la vérité en face. Kanwar, interprétée par Tillotama Shome, se retrouve face à ce problème d’identité. Il ne pourra compter que sur l’aide de son épouse Neeli.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=Gnmkv4tO9YQ[/youtube]

Plus qu’un drame familial, le Secret de Kanwaar est un film d’une beauté sans égale. Pour son deuxième film, Anup Singh filme le Penjhab de façon et l’illustre avec une bande originale signée Béatrice Thiriet.

Le Secret de Kanwaar d’Anup Singh, en salle depuis le 3 Septembre

Bientôt 20 ans que Friends existe ! Pour fêter cet anniversaire, Jimmy Kimmel a décidé de réunir les trois actrices de la série américaine pour un sketch historique. De quoi rendre les nostalgiques du show heureux…

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=BhsFpFU8EeA[/youtube]

 Dans The Late Night, Jimmy Kimmel a l’habitude de surprendre le public. Le présentateur d’ABC, qui avait comme invité Jennifer Aniston, a décidé de réunir le casting féminin de Friends. Jennifer Aniston, Courtney Cox et Lisa Kudrow étaient toutes les trois réunies pour interpréter les rôles de Rachel, Monica et Phoebe. Pour l’occasion, le plateau était agencé comme l’appartement de Rachel et Monica.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=i4H2JHp5XOQ[/youtube]

Toujours plus loin, toujours plus trash ! NRJ 12 lançait hier soir la quatrième saison de l’Ile Des Vérités. Sans grand étonnement, les candidats se sont montrés vulgaires et violents.

Le pitch était plutôt beau sur le papier : «C’est sur l’île paradisiaque de Tahiti que cinq filles et cinq garçons, isolés de tout, vont apprendre à vivre ensemble pendant deux mois.» Tous les ingrédients étaient  là pour diffuser à la télévision une émission qui explique comment vivre en communauté, s’investir… Que nenni !

Téléréalité oblige, la bêtise humaine prend le dessus.  Dès le premier épisode, les candidats se disputent pour une histoire… de lits.  Un premier groupe prend possession de la villa et prenne les meilleures chambres. D’autres candidats arrivent après coup et décident d’en découdre. «On est arrivé les premiers, on doit s’approprier nos dressings et nos lits. On ne sait pas quand les autres vont arriver donc on est chez nous» s’exclame une candidate. «C’est mon lit, ne touche pas à mes affaires» renchérit une autre. Deux candidates en viennent même au main. Destruction des lits, des les matelas , les candidats sont intenables !

L’Ile des Vérités rentre parfaitement dans la case télé poubelle. Aucun contenu, le but étant de faire l’argent et du buzz. La piètre qualité du programme se fait sentir dans le résultat des audiences. Seulement 260 000 spectateurs étaient devant leurs postes hier soir.

Cette nuit se tenait la 66e édition des Emmy Awards, l’équivalent des Oscars pour la télévision américaine. Pour la deuxième année consécutive, Breaking Bad a remporté quatre prix dont celui de la meilleure série dramatique.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=JNaNCatORCk[/youtube]

Lancée en janvier 2008, Breaking Bad conte les aventures de Walter White. Professeur de chimie au lycée à Albuquerque dans l’état du Nouveau Mexique, il doit subvenir aux besoins de sa femme enceinte et de son fils handicapé. Son monde s’écroule lorsqu’il apprend qu’il souffre d’un cancer du poumon en phase terminale et qu’il lui reste deux ans à vivre. Faute de moyens financiers, White se lance dans la fabrication et le deal de méthamphétamine pour assurer un avenir à sa famille. Pour mener à bien cette opération, il s’associe avec un de ses anciens élèves Jesse Pinkman.

Dans les deux rôles titres, nous retrouvons Bryan Canston dans le rôle de Walt. Cet acteur est plus connu sous les traits de Hal dans la série Malcom.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=6VLglDrFeuo[/youtube]

Pour le rôle de Jesse Pinkman, le réalisateur Vince Gillighan, a préféré choisir une tête moins connue des écrans : Aaron Paul.

La série fait aussi parler d’elle grâce à ses similitudes avec  Pulp Fiction. Des fans ont même décidé de compiler les similitudes entre Breaking Bad et le classique de Quentin Tarantino sorti en 1994.

tumblr_mlawwsrtHA1qzpxx1o5_1280

tumblr_mvi4flcvti1rucwflo3_500

Mais que serait une série sans la musique pour l’accompagner ? Breaking Bad plait aussi pour sa bande originale éclectique. Des artistes comme Gnarls Barkley, JJ Cale ou encore Beastie Boys se côtoient.

Le 29 décembre dernier, AMC diffusait l’ultime épisode de la cinquième et dernière saison de Breaking Bad rassemblant quelque 10,3 millions de téléspectateurs.

Dimanche s’achevait la 11e édition de Rock en Seine. Le festival musical francilien accueillait, du 22 au 24 aout, pendant trois des artistes au Parc de Saint Cloud. Pari réussit pour la manifestation, Rock en Seine bat son record de visiteurs.

Rock en Seine a réunit pour cette édition 2014, 120 000 spectateurs. Un chiffre record qui ravit le directeur du festival François Missonier. « On a fait complet les trois jours, soit 120.000 spectateurs en trois jours, ce qui veut dire que le record (118.000 en 2013) est à nouveau battu. » Malgré des dates avancées, Rock en Seine se déroulait généralement le dernier week-end, et la grève des intermittents du spectacle le festival a su trouver son public. Chaque soir sur scène, les intermittents ont pris la parole pour rappeler leurs revendications.

UNE PROGRAMMATION ALLECHANTE

Cette année, Rock en Seine a mis les petits plats dans les grands. La line up se composait de groupes mythiques comme Blondie, des piliers de la musique électronique comme The Prodigy ou Portishead. Le festival a aussi invité des artistes qui ont fait l’année 2014 : Lana Del Rey, Arctic Monkeys , Flume ou encore St Vincent. Comme à chaque édition, Rock en Seine propose une programmation éclectique aux festivaliers.

Rock en Seine 2015 battra-t-‘il le record de 2014 ? Rendez-vous l’année prochaine !

Comme chaque année depuis 1984, MTV organise sa cérémonie de remise de prix récompensant les meilleurs clips de l’année. L’édition 2014 s’est déroulée dimanche soir à Los Angeles.

A l’inverse de l’année dernière, les MTV Video Music Awards n’ont pas connu de scandales. Miley Cyrus, qui s’était amusée à twerker sur scène l’an dernier, a remporté le prix du clip de l’année pour son titre Wrecking Ball. Dans la vidéo, réalisée par le très controversé Terry Richardson, l’ancienne petite protégée de Disney se balance en sous vêtement sur une boule de démolition. La chanteuse a quand même réussi à marquer le coup en invitant un SDF à récupérer son prix.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=My2FRPA3Gf8[/youtube]

Autre grand moment fort de cette soirée, le live de Beyonce qui a fait un medley de tous les titres de son dernier album Beyonce. Du désormais célèbre Drunk in Love à Fearless en passant Partition, la diva a revisité tous ces titres sur la scène du Forum. En clou du spectacle, Be en pleurs a reçu le prix d’honneur « Michael Jackson Video Vanguard Award » de la part de son mari Jay Z et de leur petite Blue Ivy. Plus proche que jamais le couple le plus glamour du show-business en a profité pour un terme aux rumeurs sur leur supposé séparation.

D’autres artistes ont été sacrés la nuit dernière. Drake a remporté la statuette pour le meilleur clip avec « Hold On We’re Going Home ».

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=GxgqpCdOKak[/youtube]

Après le décès de Robin Williams et de Lauren Bacall, le monde du 7e art dit au revoir à Richard Attenborough. Le réalisateur et acteur anglais s’est éteint à l’âge de 90 ans. Le cinéma tout entier est en deuil.

Dimanche 24 Aout, Richard Attenborough est décédé. L’acteur et réalisateur anglais a succombé à la maladie à l’âge de 90 ans. Né le 29 aout 1923 à Cambrige, Attenborough a eu une carrière au cinéma sans égal. Il a joué dans de nombreux films comme La Grande Evasion ou encore Jurassic Park.

ACTEUR MAIS PAS QUE…

Richard Attenborough était également un grand réalisateur. Il connaît l’apogée de sa carrière avec le film Gandhi sorti en 1982. Le long métrage retrace l’histoire de l’historique du Mahatma Gandhi. Le succès est tel qu’il remporte pas de moins de 8 oscars pour ce film.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xni6no_gandhi-bande-annonce-vf_shortfilms[/dailymotion]

David Cameron, le premier ministre britannique, a été le premier à réagir. Il salue le travail du cinéaste. « Son jeu dans Brighton Rock était brillant, sa mise en scène de Gandhi était étonnante. Richard Attenborough était l’un des grands du cinéma ».

Après la fuite du script de The Hateful Eight, c’est le générique du prochain film de Quentin Tarantino qui est maintenant disponible sur Internet.

Quentin Tarantino aurait-il la poisse ? ou est-il tout simplement imprudent ? Les premières images de son prochain western The Hateful Eight ont fuité sur Internet. Même si le réalisateur américain avait menacé d’arrêter la production de ce long métrage pour cause de leak, Tarantino a préféré retravailler son travail.

Dans cette vidéo de plus d’une minute, nous pouvons voir le générique du 8e film du réalisateur. Au casting, Bruce Dern et Samuel L Jackson avec qui il avait déjà collaboré pour Pulp Fiction et Django Unchained .

[youtube]http://youtu.be/-6nSTRW5xBI[/youtube]

The Hateful Eight raconte l’histoire de deux camps de chasseurs de primes qui s’affrontent pendant une tempête de neige.

Malgré la polémique dont Stromae fait l’objet, il a refusé en mai dernier une photo à une fan, le Belge fête aujourd’hui le succès fulgurant de son album Racine Carrée. Retour sur le destin formidable de l’artiste de 29 ans.

Il y a un an jour pour jour Stromae sortait Racine Carrée. Un deuxième album qui a tout écrasé sur son passage. L’album du belge a été vendu 1,88 millions de fois. Si la crise du disque existe, elle n’est pas passée par le buisness du Belge. Le directeur de Mercury, Oliver Nusse s’en félicite et est fier  que «l’album le plus vendu en France depuis le début de la crise du secteur discographique avec 1,88 million d’exemplaires vendus à ce jour.»

Paul Van Haver, de son vrai nom, est apparu en 2010 avec son titre Alors on Danse .

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=7pKrVB5f2W0[/youtube]

Mais c’est grâce à Racine Carrée que le maestro a réussi à s’imposer dans le monde la musique francophone mais aussi internationale. La star Belge a fait sa première télévision américaine en juin dernier sur le plateau du Late Night de Seth Mayers.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=o5EtlwuWZuE[/youtube]

Le succès de Racine Carrée est simple, cet opus est une machine à tube. Les singles Papaoutai et Formidable ont tous les deux atteris en haut du hit-parade belge et français.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=S_xH7noaqTA[/youtube]

Plus qu’un chanteur, Stromae est aussi créateur. Le jeune homme de 29 ans a lancé dernièrement sa propre marque de vêtements.  La stromaemania ne risque pas de s’arrêter de sitôt. Ses cinq dates au Palais Omnisport de Paris Bercy prévues à l’automne sont déjà toutes complètes.

 

 

Comme chaque année, le magazine Forbes dévoile son classement des actrices les mieux payées d’Hollywood. Cette année, c’est Sandra Bullock qui surplombe le classement.

Il aura suffi d’un film dans l’espace pour que Sanda Bullock s’envole dans le classement Forbes des actrices les mieux payées d’Hollywood. En l’espace d’un an, la comédienne a remporté plus de 51 millions de dollars.

C’est grâce au raz-de-marée Gravity, film d’Alfonso Cuaron, que Sandra Bullock  a pu gagner autant d’argent. Elle y joue le rôle d’une astronaute dans une expédition spatiale qui tourne mal.

LA LAWRENCE MANIA

En deuxième position, on retrouve Jennifer Lawrence, la nouvelle coqueluche d’Hollywood. La jeune de femme de 23 ans a remporté plus de 34 millions de dollars grâce à American Bluff et Happiness Therapy. La lauréate de l’Oscar de la meilleure actrice en 2013 a encore de beaux jours devant elle, elle sera à l’affiche d’Hunger Games : La Révolte et d’X Men : Days of Future Past.

Aujourd’hui, Louis De Funes fêterait ses 100 ans. De Funes reste un des acteurs les plus populaires du cinéma français. De l’Avare à La Grande Vadrouille en passant par Le Corniaud, son humour reste indémodable.

Comment oublier cette fameuse scène entre Louis de Funès et Henri Guybet dans Les Aventures de Rabbi Jacob sorti en 1973 ?

[dailymotion]https://www.dailymotion.com/video/x2y4ig_salomon-est-juif_fun#from=embediframe[/dailymotion]

Grâce à ses inimitables mimiques Louis de Funès détient le record du box-office français : 120 millions de spectateurs. Un succès qui s’explique par sa normalité : « Il personnifie ce qu’on aime le moins chez nous. Il est le chefaillon, le mauvais flic. Tout ce qu’on adore détester », explique Sophie Adriansen, auteure de « Louis de Funès – Regardez-moi là vous ! à l’AFP.

De nombreux humoristes et comédiens, comme Alexandre Astier, se disent inspirés par l’humour unique de Louis de Funes. Un musée lui est même dédié dans la commune de Cellier près de Nantes. Très populaire, le Musée de Louis propose une immersion dans la vie intime de l’acteur qui fêterait aujourd’hui ses 100 ans !

Dans le cadre de son programme Summer of the 90’s, Arte a décidé de se plonger dans l’univers de la musique électronique. 50 minutes, d’images, d’interview qui reviennent sur 25 ans de musique électronique de sa naissance jusqu’à aujourd’hui.

« Je suis contre la techno, contre la musique parce que ça fait trop de bruit. » Ce sont les déclarations d’une vieille dame qui assiste, malgré elle ,à la techno parade. Ce sont aussi les premières images de ce documentaire. Cette phrase, qui n’est pas anodine, est le fil conducteur de ces 53 minutes. Réalisé par Dimitri Pailhe, Bienvenue au Club retrace l’histoire de l’électro à travers le monde : de Détroit, à Paris en passant par Berlin. Tous les aspects de la musique électronique sont passés à la loupe, mettant fin une bonne fois pour toute aux clichés.

Ce documentaire est rempli d’interviews. Il laisse la parole aux tenors du style comme Laurent Garnier, Manu Le Malin, Miss Kittin ou encore The Hacker mais aussi à la jeune génération qui a repris le flambeau comme Brodinski et Club Cheval.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=eBu8n0qmKfU#t=3162[/youtube]

Disponible pendant 7 jours sur Youtube, Bienvenue au Club est destiné à tous les amoureux de la musique électro. Pendant ces 53 minutes de pure beauté, Dimitri Pailhe déclare sa flamme à cet univers qui prêche la perte de soi, l’unité et la liberté tout simplement.

 

Trois mois après la descente de Rohff dans un magasin Unkut, les images de la scène ont enfin été diffusé. La vidéo montre l’agression d’un vendeur de la boutique.

Depuis bientôt deux ans, les rappeurs Booba et Rohff se mènent une bataille sans merci à coup de punchlines et de messages d’insultes sur les réseaux sociaux. Comme deux collégiennes, les deux artistes ( ?) se donnent en spectacle. Pour gagner des points de street cred peut être ?

Pourtant, l’histoire commençait plutôt bien. En 2003, on les retrouvait en train de raper ensemble sur la même instru.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x27ihg_c-est-nous-la-rue-rohff-booba-rim-k_music[/dailymotion]

Mais c’est en 2012 que tout se corse après que Booba s’autoproclame roi du rap français (en toute modestie) dans son titre Wesh Morray. Rohff, tout peiné (le pauvre), décide de se venger dans son titre Wesh Zoulette. «C’est pas New York ici c’est Paris/ T’es pas Nas et j’suis pas Jay-Z/ T’es qu’un grand nase du Jack dans la vessie». lâche Rohff.  Pour mettre fin à toutes ces chamailleries,  Booba donne rendez-vous à Paris à son rival. Rohff débarque avec ses gardes du corps dans une boutique Unkut, marque du rappeur de Boulogne, est frappe les vendeurs. Lâcheté quand tu nous tiens !

Le rap français était déjà assez mal considéré dans notre pays mais ce genre de rixe met encore plus à mal son image. Ce genre de ragots décrédibilise le mouvement. Booba et Rohff cherchent-ils à imiter les américains ? Il n’y a de fortes chances…

Heureusement qu’il y a des rappeurs comme Oxmo Puccino, Joke, Kerry James qui relèvent le niveau ! LE RAP FRANÇAIS N’EST PAS MORT !

Qui a dit que les festivals ne se tenaient qu’en été ? Pour une 5e année, le MAMA Festival prend ses quartiers à Paris du 15 au 17 Octobre. L’événement musical se tiendra un peu partout dans Paris de Pigalle à Montmartre.

100 CONCERT ET 50 CONFERENCES

Cette année, le MaMa Festival met les petits plats dans les grands et proposent une line up de très bonne qualité. Au programme de ce cru 2014 du MaMA Festival : Rocky, Camp Claude, Hippocampe Fou, Pigeon John, Erotic Market, Natas Loves You…

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=osKoMp7GbcA[/youtube]

Des conférences sur le thème de la musique se tiendront au Trianon. Un débat sur le pouvoir du digital sera organisé  sous la forme de cette question « Souveraineté numérique et exception culturelle : technologie et musique en duel ou en duo ? » entre autres…

Intéressé(e) ? Toutes les informations sont à retrouver sur le site du MaMa Festival.

La première bande-annonce de 50 Nuances de Grey le film a été dévoilée hier après-midi. Réalisé par Sam Taylor-Johnson, le long métrage est adapté de la saga érotique d’EL James.

En vrai succès littéraire, il était logique que 50 Nuances de Grey soit adapté au cinéma. Ecrit par EL James, le roman érotique raconte l’histoire d’un amour torride entre Anastacia Steele et le beau et riche Christian Grey. Au fur et à mesure de leur relation, la jeune femme va découvrir le monde du sadomasochisme grâce ou à cause de ce dernier. Pour incarner les deux amants, le casting s’est porté sur Jamie Dornan et Dakota Johnson.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=SfZWFDs0LxA[/youtube]

50 Shades of Grey est à la base une fan fiction Twilight. L’écrivaine EL James a donc décidé son projet encore plus loin en publiant une trilogie. Malgré un niveau littéraire assez bas, la saga a su trouver des adeptes. Reste à savoir si le film sera moins nul que le livre…

Après le succès du premier volet de Plane en 2013, Disney remet le couvert cette année avec Plane 2. Dans ce film, Dusty Crohopper est devenu une vraie star. Acclamé, reconnu, il est au sommet de sa gloire mais une terrible nouvelle va venir chambouler sa vie. Son moteur est endommagé et ne peut pas être changé. Il décide alors de se reconvertir en pompier du ciel. Il peut compter sur une équipe de choc pour l’initier à ce difficile et dangereux métier : Blade Ranger, un hélicoptère qui ne fait pas dans la dentelle, Lil’ Dipper une fan de Dusty, Windlifter un hélicoptère de transport lourd qui a un léger penchant pour la philosophie et les aventureux parachutistes du feu. Dans leur bataille contre les incendies, Dusty va découvrir ce qu’il en coûte de devenir un vrai héros…

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=kR8HeObnQTY[/youtube]

Planes 2 est un film qui pourra plaire aux grands comme aux petits. 1h20 de pur bonheur. Le film de Robert Gannaway est drôle et touchant à la fois. Les graphismes du film sont à tomber par terre. Envolez-vous avec Dusty pour vivre une aventure pleine de rebondissements !

i43khcc74l7q50k6

Planes 2 en salle le mercredi 23 juillet.

Qui d’autres que Beyonce pour promouvoir un film ? Alors qu’elle sortait son dernier album sans aucune promotion en décembre, la chanteuse a une fois de plus réussi à créer le buzz. La femme de Jay-Z a dévoilé dimanche dernier le teaser du film 50 Shades of Grey tiré de la saga littéraire érotique de E.L James du même nom.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=KLq2h-4sUd4[/youtube]

Dans ce teaser de 15 sec, nous pouvons voir Christian Grey incarné par Jamie Dornan de dos dans son bureau, des genoux sous une table, une clef dans une serrure. 15 petites secondes qui annoncent la sortie officielle de la bande annonce ce jeudi.

Une chose est sûre, Beyonce pourrait bien faire partie de la bande originale du film. Dans le teaser dévoilé sur son compte Instagram, nous pouvons entendre un remix de son sensuel Crazy in Love. Chaud devant !

50 Shades of Grey en salle en le 11 Février 2015

Après le biopic Yves Saint Laurent de Jalil Lespert qui mettait en scène le duo Pierre Niney  – Guillaume Gallienne, c’est désormais au tour de Bertrand Bonello de faire découvrir son film sur Yves Saint Laurent. Boudé par Pierre Bergé, le compagnon du créateur Français, le long métrage avait fait sensation au 67e festival de Cannes.

Dans Saint Laurent, Bonello retrace la vie d’Yves Saint Laurent de 1967 à 1976. Dans le premier rôle, un Gaspard Ulliel méconnaissable . Pierre Bergé est lui incarné par Jérémie Renier et l’élégant Louis Garrel joue le rôle du troublé et troublant Jacques de Basher. Au casting, on retrouve également  Léa Seydoux, Valerie Donzelli ou encore Valeria Bruni Tedeschi…

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=KD3oMnv17OA[/youtube]

Saint Laurent de Bertrand Bonello en salle le 24 septembre prochain.

John Garner est décédé dans sa maison de Los Angeles, hier, Dimanche 20 Juillet. Annonce faite par la police. Le comédien, âgé de 86 ans avait des problèmes cardiaques. C’est dans le film La Grande Evasion de John Sturges sorti en 1963 qu’il s’est fait connaître sur grands écrans.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x2iafw_la-grande-evasion-trailer_shortfilms#from=embediframe[/dailymotion]

Mais il avait surtout marqué les esprits avec les séries « Maverick » et « Deux cents dollars plus les frais ».

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x2iafw_la-grande-evasion-trailer_shortfilms#from=embediframe[/dailymotion]

Marié depuis 1956, il avait deux filles.

Pendant quatre de jours de musique, la place de l’Hôtel de Ville a vibré aux sons de la musique de Ben L’Oncle Soul, Fauve, ou encore Breton. Cette année, le Festival a réussi à séduire 100 000 spectateurs. Un succès qui s’explique par sa gratuité et surtout sa programmation à tomber par terre. Pour cette 3e année, Fnac nous a proposé 28 artistes sur deux scènes et une line up éclectique : électro, rock, pop, variété française tout le monde trouvait son compte. Des artistes renommés comme Gaetan Roussel, Julien Doré, Bernard Lavilliers et des jeunes artistes comme Mø, Breton, Nach ou Moodoïd

Dans le public, des jeunes et moins jeunes tous unis pour une seule et même chose l’amour de la musique. Plutôt chanceux, les festivaliers ont pu profiter d’un soleil de plomb les deux premiers JOURS de festival mais le mauvais temps n’a pas réussi à abattre les festivaliers.

Un grand merci à Cécile Legros, Nicolas Pons, Pauline Letallec, Cyrille Massetec et toute l’équipe de Fnac Live pour nous avoir fait vibrer pendant ces quatre jours. On se donne rendez-vous l’année prochaine !

Samedi dernier, Pablo Povani se produisait avec son groupe Moodoïd sur la scène du parvis de l’hôtel de ville au Festival Fnac Live. L’occasion pour Campusmag de rencontrer le leader de ce groupe venu d’ailleurs. Tout juste sorti de scène, le visage maquillé de paillettes, Pablo nous plonge dans l’univers joyeux et psychédélique qu’est Moodoïd.

Ashley Tola : Comment s’est lancée l’aventure Moodoïd ?

Pablo Povani : Quand j’ai fini mes études, je suis parti en stage très loin de Paris et je me suis retrouvé pour la première fois tout seul. J’avais plein de groupes avant mais j’étais souvent musicien. Et là, je me suis dit « Putain c’est quand même fou j’aimerais bien pouvoir chanter tout seul avec une guitare.» J’ai trouvé une guitare là-bas et je me suis mis à écrire plein de chansons. Au bout de 5 mois, je me suis retrouvé avec tellement de chansons que je me suis dit « c’est fou il faut que je les joue ces chansons je n’en peux plus ». Tous les jours, je rentrais de mon stage et je jouais ces chansons en boucle. A la fin de mon stage, je suis revenue à Paris et j’ai cherché des musiciens.

AT : Si je te dis que ta musique est hallucinogène. Tu comprends le parallèle ?

PP : Totalement ! En effet, il a quelque chose de très aérien, très large une sorte de grand paysage mou où on pourait s’allonger nu avec des centaines de gens… (rires)

AT :  Quelles sont tes inspirations ?

PP : A la base, j’ai fait des études de réalisateur, j’ai écrit beaucoup de court-métrages. Je suis inspiré par le mouvement surréaliste, l’absurde, le burlesque aussi par le théâtre comme Ionesco. Ces personnes ont crée un univers que je trouve très poétique et plein de non sens. Avec Moodoïd, il y a cette volonté de créer des petites vignettes. Il y a vraiment ce désire de faire de Moodoïd une sorte de totale liberté, création et juste un endroit où on s’amuse comme des enfants dans une salle de jeux.

AT : Et du côté de la musique, qu’est-ce qui t’inspires ?

PP : Je suis bien content d’être en 2014. Je trouve qu’il y a plein de choses intéressantes qui se passent. Je suis très touché par la musique de Connan Mockasin ou des groupes de Brooklyn comme Dirty Projectors, MGMT. Ces musiques m’inspirent beaucoup. Par exemple, ce que j’aime chez MGMT c’est qu’ils sont très libres et ils font ce qu’ils veulent. Ils n’ont aucune contrainte. C’est ce que j’aime chez eux, il y a quelque chose de très surprenant, très soignée. On sent que ce sont des travailleurs. Il y a ce désire d’être concentré et de s’appliquer et surtout de faire ça le mieux possible.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=xCuthCn8zxs[/youtube]

AT : On range souvent Moodoïd dans le courant psyche-pop comme Tame Impala, qu’est-ce que tu en penses ?

PP : Il y a une partie de Moodoïd qui est proche de ce mouvement là, mais en même temps avec le disque que j’ai fait j’ai envie de montrer une certaine ouverture et que Moodoïd ce n’est pas que ça. C’est un truc beaucoup plus vaste parce que moi ce que j’écoute c’est beaucoup plus varié que ça. J’ai envie que Moodoïd ça soit quelque chose sans code, sans genre, sans foi ni loi (rires). Moodoïd c’est la liberté au sens de naïveté. J’écris d’une manière très spontanée sans jamais me dire que je dois faire un couplet ou un refrain. Ce que je fais ce sont toujours des étapes de ma vie.

AT : Pourquoi avoir choisi Moodoïd comme nom de scène ?

PP : Je voulais que le groupe s’appelle émotions bizarres ou sentiments étranges. Evidemment, on n’allait pas écrire émotions bizarre ou sentiments étranges sur les affiches. (rires) Du coup, je voulais créer un mot qui récapitule ça. Donc j’ai choisi le mot mood (sentiments en anglais ndlr) et –ooïd comme bizarroïde, astéroïde tous les noms en –oïde qui sont incompréhensibles. Je trouve le nom simple, graphique et j’aime bien qu’il y ait que des ronds partout dans ce titre.

AT : Et quel est le rapport de Moodoïd  avec le public ? C’est une sorte de communion ? Un Woodstock revival ?

PP : Jusqu’à maintenant, on a une exposition très diverse. Du fait qu’on a fait beaucoup de premières parties comme pour Phoenix par exemple. On a aussi joué dans de grands festivals, dans des caves (rires), des péniches… En 6 mois, on s’est retrouvé à vivre ce qu’un autre groupe aurait pu vivre en 1 an ou 2 ans. Du coup, chaque expérience a été une phase d’apprentissage. A la fois c’est hyper euphorique puisque ‘à chaque fois on est hyper excité car c’est un nouveau contexte mais en même temps ça demande aussi une implication et une concentration énorme parce que tu ne sais jamais comment tu vas charmer le public. Nous pour l’instant c’est plus facile de le faire dans une salle de 100 personnes que dans une de 1000.

AT : Quel est ton concert préféré ?

PP : Notre premier concert au Trabendo quand on a sorti notre EP, on ne savait pas qu’il y avait du monde qui allait venir. On s’est retrouvé dans un truc comme ça : « mais qu’est-ce qui se passe ? » C’est fou pourquoi il y a des gens qui viennent nous voir. Les gens étaient très curieux et attentifs. Ils venaient comme si on arrivait d’une autre planète commme des OVNIS… (rires) Il y avait quelque chose comme ça de très intimidant, en même temps hyper émouvant et très joyeux.

AT : Comment as-tu rencontré les musiciennes de Moodoïd ?

PP : Ça été très long ! Ce n’est pas facile de trouver des musiciennes et je voulais absolument travailler avec des filles car je ne l’avais jamais fait. J’avais vraiment envie que Moodoïd soit une expérience nouvelle. C’est vraiment un contexte nouveau d’être seul avec des filles. ça ne m’était jamais arrivé. Tout est très différent. Cela crée un nouveau contexte de travail et un autre contexte de vie puisqu’on part en tournée ensemble, on apprend à se connaître. Ça change ma personnalité, quand je suis avec mes copains je suis totalement différent que quand je suis entourée de filles. Peut-être que je suis plus chic, plus élégant, plus classe. Je suis dans un rapport de retenu. Vu que je suis le seul garçon dans le groupe, j’ai envie d’être le chenapan, l’élément perturbateur celui qui chamaille, le taquin ! Du coup, elles m’envoient chier et ça m’amuse vachement. C’est enfantin et ça me correspond bien. En même temps, avec chacune d’entre elles j’entretiens une sorte de rapport privilégié. Ça crée une sorte de contexte où je me sens hyper bien !

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=cl5jcJbHcSg[/youtube]

AT : Quels sont les futurs projets de Moodoïd ?

PP : La sortie de notre premier album Le Monde de Möo en Aout. C’est le gros projet de notre année 2014. Notre  prochaine est avec Damon Albarn (chanteur du groupe Blur et Gorillaz) au festival Les Inrocks. Ça va être assez impressionnant et génial ! Ça sera aussi la première fois qu’on présente notre disque à Paris. Sinon, on démarre notre tournée à partir de la rentrée.

Primé par le Jury au festival de Cannes cette année, le film Mommy  de Xavier Dolan a désormais son trailer.  Dans ce long métrage, Xavier Dolan se penche sur l’adolescence et les relations mère-fils comme dans J’ai Tué Ma Mère son premier film.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=ArkOM1desII&list=UUswHC88dKQaV0MMpkKh86Xw[/youtube]

Mommy est le croisement de trois destins, trois vies.  Steve, un ado victime de trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité, retourne vivre chez sa mère, Diane après s’être fait virer d’un centre de rééducation. Une rencontre va changer leurs vies à jamais, celle de Kyla leur voisine d’en face qui va apporter à ce duo détonnant la paix.

Au casting, on retrouve des habitués de l’univers Dolan : la talentueuse Anne Dorval, Suzanne Clément et Antoine-Olivier Pilon.  Mommy sort le 8 Octobre prochain !

 

20h, la place de l’Hôtel de Ville est noire de monde. Malgré une chaleur accablante, le public parisien est au rendez-vous ! Ils l’attendent tous le fameux, le célèbre et l’extravagant Julien Doré. Les musiciens s’installent sur scène et les premières notes de Viborg, titre tiré de son album Løve, retentissent. Une scène d’une beauté incroyable, le soleil se couche sur le parvis de l’Hôtel de Ville et Julien Doré nous charme avec cette belle ballade.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=bW0Xft9frdc[/youtube]

Le gagnant de la Nouvelle Star 2007 défend son dernier album avec génie et fantaisie, il enchaine les titres tirés de son dernier opus comme En Attendant l’Hiver ou encore Hotel Thérèse. L’artiste n’en oublie pas ses grands succès comme Kiss Me Forever et Les Limites.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=KJ5miTHZXV8[/youtube]

Point culminant de ce live, le fameux Paris-Seychelles repris par tout le public. Plus qu’un chanteur, Julien Doré est une bête de scène. Il chante, danse, saute, tombe, il vit tout simplement. Cette joie de vivre est contagieuse et ne laisse personne indifférent.  Il joue avec le public, le taquine et va à sa rencontre. Il traverse la foule, grimpe jusqu’en haut de la régie et lance des confettis sur les spectateurs.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=cmE_aahc448[/youtube]

Julien Doré termine ce magnifique concert avec Corbeau Blanc où il  lance à la foule un « Ce soir je vous quitte ! ». 1h de live d’exception, Fnac Live a mis la barre très haut pour cette première journée de festival. On a hâte de voir la suite…

Johnny Winter est décédé aujourd’hui à l’âge de 70 ans. Le chanteur de blues mais également guitariste a connu l’âge d’or du rock américain. C’est sur sa page Facebook officielle que l’annonce de sa mort a été faite : « L’icône du blues du Texas Johnny Winter est mort à 70 ans. Il est décédé le 16 juillet dans sa chambre d’hôtel à Zurich. Sa femme, sa famille et les membres de son groupe sont bouleversés par la perte d’un être aimé et d’un des plus grands guitaristes du monde », indique un court communiqué.

[youtube]http://youtu.be/wQPlU5q1CBI[/youtube]

Johnny Winter, de son vrai nom John Dawson Winter III, avait débuté la musique à l’âge de 15 ans avec le titre School Day Blues. Le chanteur albinos a également eu la chance de participer au festival de Woodstock en 1969.

[youtube]http://youtu.be/M6kPQLLLYAc[/youtube]

Depuis quelques années, une nouvelle catégorie de personnes a fait son apparition : les trolls. Aucun lien avec une créature de petite taille, à l’ère d’Internet un troll est « une personne qui participe à une discussions (…) dans le but de susciter ou nourrir artificiellement une polémique, et plus généralement de perturber l’équilibre de la communauté concernée » selon Wikipedia.

Elton John a décidé aussi de se la  jouer troll. Le chanteur Britannique a annoncé, mardi dernier, pendant un concert à Carcassonne la fin de sa carrière. «No more shows, no more music, no more songs» (fini les concerts, la musique, et les chansons). Vent de panique chez les fans, la presse s’emballe, l’Indépendant a titré sans hésitation : « Elton John annonce la fin de sa carrière à Carcassonne». 

Mais que les fans se rassurent, le chanteur de Your Song « blaguait ». Confirmation faite par son attaché de press Garry Furrow. Elton John, le nouveau roi du troll ? Vraisemblablement…

C’est un coup de tonnerre dans le monde du comics ! Marvel a décidé de faire de Thor une femme ! L’annonce a été faite hier sur le site internet de la maison d’édition américaine. Inspiré de la mythologie scandinave, Thor est un personnage crée en 1962 d’1m95 et 320 kilos. Souvent vu comme machiste le personnage de Thor prend désormais un nouveau virage. «Ce n’est plus le héros mâle classique qui sera capable de tenir le puissant marteau Mjölnir, et une toute nouvelle héroïne va naître qui sera digne du nom Thor. Qui est-elle? D’où vient-elle et quelle est sa relation avec le royaume d’Asgard et l’univers Marvel ?» explique le communiqué diffusé.

Autre bonne nouvelle, le créateur du personnage Jason Aaron souligne qu’elle ne sera pas une plante verte. Elle sera une héroïne à part entière. Pas de « Thorette, ce n’est pas mademoiselle Thor, ce n’est pas Thorita. Elle est Thor. Mais différente de tous les Thor que vous avez vus auparavant». explique son créateur.

Un changement de sexe qui a pour but de séduire «un public qui pendant longtemps n’était pas la cible des BD de super-héros en Amérique: les femmes et les filles.»La nouvelle Thor n’est que le 8e comics à offrir à une femme le rôle titre.

Comme chaque année, Orange RockCorps invite les jeunes à donner de leurs temps à une association. Depuis le 11 Juin dernier, 1500 volontaires ont donné 4 heures de leur temps à 21 associations. Cette année 300 jeunes ont rénové les locaux de l’Institut Médio-Educatif Jacques Maraud à Andilly dans le 95. 150 autres jeunes bénévoles ont donné un coup de jeune au site de Saint Geniève des Bois.

Pour féliciter, tous les bénévoles ont été invités à participer au concert Orange RockCorps. Situé au Trianon, les jeunes ont pu assister aux lives de Wiz Khalifa, Azealia Banks, Indila et Cut Killer. Au total, 1500 volontaires réunis pour une soirée inoubliable.

DSC_6931 (2) DSC_7218 (2) DSC_7261 (2) DSC_7714 (2)

Depuis 2009, ce sont plus de 30 000 volontaires qui ont participé au programme Orange RockCorps : au total, plus de 120 000 heures de volontariat pour aider plus de 350 associations en France. Près de 75 000 volontaires sont aujourd’hui inscrits à travers toute la France.

Rob et Manny sont deux losers qui vendent des matelas dans un Centre Commercial paumé, à quelques kilomètres de Las Vegas. Ils passent leurs journées à glander devant le magasin à fumer des cigarettes et se raconter leurs vies minables. Exaspéré par la médiocrité de ses vendeurs, leur patron embauche une petite nouvelle Isabelle, une magnifique femme d’origine argentine. La jeune femme va briser la vie monotone de Rob et Manny en leur proposant de tuer son ex-mari en échange de 200 000 dollars.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=FFtP2jBPRZY[/youtube]

Two Hundred Thousand Dirty, c’est 1h30 de pure folie. Timothy L Anderson signe une comédie drôle et complètement absurde. Un film qui s’oppose totalement aux productions américaines classiques. De l’action, du suspens et de l’humour, ce sont les trois ingrédients du premier long métrage d’Anderson. Mention spéciale pour C. Clayton Blackwell qui joue le rôle de Martin un jeune homme tout le temps défoncé qui aime philosopher sur la vie. Si vous êtes fan des films indés, filez voir Two Hundred Thousand Dirty qui sort en salle le 16 Juillet prochain.

Two Hundred Thousand Dirty de Timothy L. Anderson en salle le 16 Juillet.

Max Boublil semble accro au 7e art ! Après Les Gamins sorti l’an dernier, le jeune humoriste joue les playboys dans le dernier film de Nicolas Cuche.

[youtube]http://youtu.be/bPDugvQDPTE[/youtube]

Prêt à Tout, c’est l’histoire de Max trentenaire qui a fait fortune grâce à Internet. Il mène la belle vie mais quelque chose semble lui manquer… l’amour…  Un jour, il regarde le JT et voit Alice son amour de FAC. Engagée, elle milite contre la fermeture de son usine. Ni une ni deux le jeune homme décide d’utiliser son argent pour séduire son amour de jeunesse. Il rachète l’usine et décide de se faire  passer pour un simple ouvrier, tout ça au nom de l’amour. Quand on aime on ne compte pas !

Prêt à tout est une comédie romantique qui ne délaisse pas l’humour. Gros coup de coeur pour le duo Aissa Maïga / Max Boublil. L’alchimie entre les deux acteurs est palpable. Ils forment un couple efficace et réaliste.

Prêt à Tout, disponible en DVD et VOD depuis le 3 Juin

Les fans l’attendaient avec impatience, le nouvel album de Lana Del Rey est enfin sorti ! Après son premier opus Born To Die, acclamé par la critique, la chanteuse Américaine est de retour avec Ultraviolence. Terminé les couronnes de fleurs et les ballades romantiques, Lizzy Grant nous offre un second LP sombre, triste et tourmenté pour notre plus grand plaisir.

[youtube]http://youtu.be/NCPXd3BtbAU[/youtube]

Ultraviolence se veut plus rock et soul. Lana Del Rey a enregistré ce disque en 6 semaines dans un studio de Nashville. La belle a même collaboré avec Dan Auerbach chanteur du groupe The Black Keys. L’union des deux artistes a donné naissance au très bon West Coast. 

[youtube]http://youtu.be/oKxuiw3iMBE[/youtube]

Les thèmes fétiches de Lana Del Rey sont toujours les mêmes : l’amour, l’alcool et la drogue autant destructeurs les uns que les autres. Le titre Ultraviolence en est le parfait exemple :

He hurt me but it felt like true love

Jim taught me that

Loving him was never enough

[youtube]http://youtu.be/EJSk2RySqKg[/youtube]

Cependant, Lana ne laisse pas de côté son amour pour la gloire et l’argent. Dans Money Power Glory la pin up  fait l’apologie du bling bling, titre qui fait évidemment référence à National Anthem.

La belle New- Yorkaise a mis de sa personne pour ce dernier album, chaque titre retrace les moments les plus sombre de sa vie : « J’ai l’impression de faire des chansons joyeuses mais quand je les fais écouter, on me dit à quel point elles sont tristes. Je ne peux pas m’évader de ma vie, qui a été assez tumultueuse », a-t-elle confié aux Inrocks

Ultraviolence est à l’image de Lana Del Rey, provoquant, mélancolique et beau. « Je demeure rongée par le doute, la tristesse. Je n’ai que le flou, le vide devant moi. Et je n’aime pas ne pas savoir où je vais », a-t-elle conclu.

Si vous cherchiez un deuxième Born To Die, passez votre chemin ! Ultraviolence est un petit chef d’œuvre sans égal. Telle une sirène dans l’Odyssée d’Homère, Lana Del Rey nous charme pour nous plonger dans un univers obscure et violent.

 

Avec Atebaya, Joke s’impose dans le milieu très fermé du rap-français. A peine âgé de 24 ans, Gille Soler de son vrai nom nous avait promis du « lourd » pour ce premier album et tout ce que nous pouvons dire c’est qu’il tient ses promesses. Ateyaba, l’addition d’une musique aux inspirations américaines et de punchlines très bien senties. En pleine promotion de son premier album, Joke s’est livré à la rédaction de Campus. Bob vissé sur la tête, il nous confit tout : de ses débuts dans la musique à ses impressions sur le rap français actuel.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=IrwG0izcMlg[/youtube]

 

Comment as-tu commencé dans le rap ?

Joke : J’ai commencé vers 10 ans. C’est mon grand cousin qui me faisait écouter du rap. Je me suis mis à écrire tout seul. Et de là, je me suis dit que c’était la chose qu’il me plaisait le plus. Au début j’ai commencé à faire mes trucs tout seul. J’ai acheté un micro avec des potes. C’était à l’époque où je rentrais au lycée. Pendant tout l’été on a enregistré des morceaux. J’ai commencé à poster sur Myspace et de là, j’ai commencé à me faire quelques contacts dont notamment Teki Latex (membre du groupe TTC ndlr) et j’ai sorti mon premier projet sur le label de Teki Latex.

Ton nom de scène Joke (blague en anglais ndlr) est-ce une façon de dire que tu ne prends pas au sérieux dans le monde du rap ?

Non, pas du tout. Quand j’ai pris ce nom de scène j’étais assez jeune dans les 14-15 ans. C’est plutôt par rapport à mon écriture. Il y a beaucoup de jeux de mots, de traits d’esprits dans les blagues et je trouvais que ça correspondait un peu à ma manière d’écrire.

Ton première album s’appelle Ateyaba (son deuxième prénom  ndlr) . Pourquoi l’avoir nommé ainsi ? Est-il une sorte d’autobiographie voire une thérapie ?

Non. Je ne me livre pas trop dans cet album. Il y a quelques petites phrases de temps en temps. Cet album est une œuvre qui me ressemble. C’est ce que j’ai voulu donner de moi mais j’ai quand même contrôlé ce que j’ai donné.

Comment s’est préparé ce premier album ?

Ca fait très longtemps que je le prépare dans ma tête. Je l’avais en tête depuis un moment et je m’étais des instrus de côté depuis 2008. Seulement au niveau musical. Du côté de l’écriture ça s’est fait sur le vif.

Comment définirais-tu ton rap ? Militant comme dans le titre Ateyaba ?

Je défends quelque chose mais je ne pense pas que je fasse un rap militant. Il y a des artistes qui font vraiment du rap militant et je ne suis pas dans cette case-là. Mon rap je le définie comme moi. C’est moi ! J’ai plusieurs facettes et puis un jour quelque chose me révolte et j’ai envie d’en parler donc j’en parle. C’est quelque chose de naturel.

Quand on écoute ta musique, ta production est très américaine. Te sens-tu proche du rap français ?

Le truc avec le rap français c’est qu’il est un peu fermé…. Musicalement en tout cas. Mais en ce moment ce qu’il fait me parle de plus en plus. Je me sens proche des artistes comme Mac Tyer… Ce n’est pas dans le type de rap mais c’est dans le mouvement. Il y a une certaine émulation, quelque chose se créée.

Que penses-tu des clashs dans le rap français ?

Les clashs ne m’intéressent pas trop. Ca fait rire ! Ca nous désert tellement. Mais les clashs, ce n’est pas mon truc. Ce sont des ragots. Moi c’est la musique qui m’intéresse.

Plus qu’un musicien, tu portes une grande importance aux visuels. Quel est ton lien à l’image ?

Je suis impliqué dans tout ça. Que ce soit au niveau de l’image, des clips j’y ajoute toujours mon grain de sel. Les pochettes de mes deux EPS et de mon album ont été faites avec mon ami Ben qui fait partie de mon crew. Un vrai travail à deux ! Pour moi ça va ensemble. J’essaye de faire des choses que j’aime voir et entendre.

Quels sont tes futurs projets ? Une tournée ? Un deuxième album ?

Le deuxième album… Je pense que je vais commencer en Juillet prochain. Ma tournée commence à la rentrée, je serai à la Cigale le 6 Novembre.

Après avoir fait sensation avec son tube Sail, Aaron Bruno l’homme qui se cache derrière le projet Awolnation s’est produit avec ses musiciens sur la scène de la Maroquinerie le 2 juin dernier. Crinière blonde, regard revolver, le chanteur de 35 ans revient pour CampusMag sur son parcours dans le monde impitoyable de la musique.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=JaAWdljhD5o&feature=kp[/youtube]

Comment t’es-tu lancé dans le projet AWOLNATION ?

Je n’ai pas vraiment voulu créer ce projet. Mon dernier groupe s’est séparé et je n’avais donc nulle part où aller. J’ai décidé d’écrire mes propres chansons et faire la musique tout seul parce que je ne voulais pas reformer un nouveau groupe après tout ceux dont j’ai fait partie avant. On signe avec une maison de disque puis on lâche l’affaire encore et encore… Des hauts et des bas, des peines de cœur, des échecs… J’ai juste senti qu’il était temps de faire les choses tout seul. J’ai aussi senti que j’étais prêt, je joue de tous les instruments. Assez bien pour m’enregistrer tout seul. Je ne dis pas que je suis un grand musicien loin de là, j’écris juste des chansons et je suis capable de les enregistrer.

Quelles sont tes influences ?

Tout ! Tous les genres, je suis influencé par tout. Des Beatles à Michael Jackson en passant par Radiohead. J’aime les artistes que je viens de citer mais il y a tellement d’autres styles que j’apprécie. Par exemple, Nirvana a changé ma vie. Toute la musique punk rock du début des années 80. Le hip-hop des années 90. La pop aussi, j’adore Prince même des chansons de Madonna ! Quand j’étais enfant, j’étais forcé d’écouter tout ce que ma mère écoutait. Mais j’aime aussi des trucs que personne n’écoute. J’aime juste les bonnes chansons ! Joe Dassin est juste incroyable ! Les Américains ne le connaissent pas mais j’ai découvert sa musique il y a deux ans. Et j’écoute souvent sa musique surtout quand je viens ici en France.

Comme définirais-tu ta musique ?

Je suis contre le fait de définir la musique. La musique c’est de la musique. Je pourrais dire que c’est de la pop car c’est populaire. J’adore le métal et il y a clairement des influences metal dans ce que je fais. Je refuse d’avoir quelque conque étiquette sur ma musique.

Quelles sont tes inspirations pour composer et écrire ?

Mes expériences dans la vie… Mais surtout les émotions humaines et pourquoi nous les ressentons. Ce mec triste que tu croises dans la rue pourquoi est-il triste ? Sa femme vient de le quitter ? Ou son meilleur ami l’a blessé ? Il a perdu son travail ? On ne saura jamais. J’observe les êtres humains qui m’entourent au maximum. La nature est aussi très importante pour moi. M’entourer de la nature qui n’a pas été impactée par la vie humaine. Trouver un lien entre les émotions brutes et la nature. J’ai passé tout mon hiver loin de l’agitation dans une ferme avec ma petite amie et mon meilleur ami. Faire du surf, écrire des chansons toute la journée… Je n’ai cependant pas beaucoup bossé parce que je profitais tellement de cette ambiance zen et paisible. Mais cette ambiance sera au cœur de mon prochain album.

La musique est-elle un moyen pour toi de passer un message ?

Pas intentionnellement du moins. J’ai déjà fait ça auparavant mais ma musique est assez personnelle.

Ce n’est pas ton premier concert à Paris. En 2012, tu t’étais produit sur la scène de la Fleche d’Or. Comment est le public français ?

Notre premier concert était plus cool. Le public ne savait pas trop comment réagir. Ils se demandaient sans doute s’ils devaient danser, sauter ou s’assoir. Peut –être que ce soir le concert sera un peu plus fou !

Quels sont tes futurs projets ?

Je vais terminer mon nouvel album d’abord. Mais je travaille sur d’autres choses. Je souhaite parrainer d’autres artistes Je vais les produire et leur écrire des chansons.

La Comédie en cinq actes de Molière ne cesse d’inspirer les metteurs en scène. C’est Clément Hervieu-Léger qui s’y est attaqué pour cette fin de saison en proposant le rôle d’Alceste  à son acteur fétiche Loïc Corbéry ainsi qu’à l’équipe de « La Critique de l’Ecole des Femmes » qu’il avait montée en 2011.  Il est le premier metteur en scène au Français à renoncer aux costumes historiques pour cette pièce. Imperméable gris pour Alceste, petite robe courte, grise aussi, pour Célimène, tous les costumes sont sombres et classiques des années cinquante, sans doute pour accentuer la mélancolie profonde de cet « Atrabilaire Amoureux ». Le parti pris est de décrire plus le milieu social dans lequel évolue les personnages que l’époque elle-même. Du coup les regards se concentrent plus sur les visages, les expressions et le texte que sur la beauté des costumes à laquelle on est plus habitué. On en oublie que cette œuvre est une comédie, tant la mélancolie, voire la dépression et le désespoir y règnent.

Après les premiers  instants qui surprennent, on s’attache vite aux personnages, à leur jeu tout en finesse et retenue et on se régale sans diversion de ces magnifiques alexandrins, plus contemporains que jamais traitant de la trahison, du désir et de l’hypocrisie (Photo Brigitte Enguérand)

Salle Richelieu

Jusqu’au 17 juillet

www.comedie-francaise.fr

Pour sa 18ème édition, Fiest’A Sète, le festival des musiques du monde, a mis les petits plats dans les grands. « Des artistes venus de tous les horizons convergeront vers Sète et le pourtour du Bassin de Thau pour jouer avec le public la carte de la découverte, de la diversité et de la fête populaire (et gratuite !) », explique José Bel, le directeur du festival.

250 artistes du monde entier

30 000 festivaliers se retrouverons du 24 juillet au 08 août 2014 pour bouger aux rythmes d’artistes internationaux : Éthiopie, États-Unis, Israel, Mali, Cuba, France, Serbie, République Tchèque, Royaume-Uni, Jamaïque, ou encore l’Argentine, l’Espagne et le Maroc, de nombreux pays seront là pour représenter la diversité.

Un programme chargé vous attend. En plus des concerts et des 250 artistes présents, des expositions, des projections, des afters sur la plage et des stands de cuisine du monde seront organisés. De quoi faire saliver vos papilles !

Programme et informations pratiques

Du 24 juillet au 08 août 2014
www.fiestasete.com
Sur Facebook

PROGRAMME FIESTASETE

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=6ZXkO1q91ko[/youtube]

« Nous avons été nombreux à aimer de nombreux films, mais nous n’avions pas assez de prix à distribuer. C’est toujours un problème. Nous avons débattu plus longtemps », a expliqué Jane Campion, présidente du jury de ce 67e Festival de Cannes, à l’issue de la cérémonie de clôture. Retour sur le palmarès 2014, entre bonnes surprises et désillusions.

Classement

Longs métrages
Palme d’or – Winter Sleep de Nuri Bilge Ceylan (Turquie)
Grand prix – Le meraviglie d’Alice Rohrwacher (Italie)
Prix d’interprétation masculine – Timothy Spall dans Mr. Turner (Royaume-Uni)
Prix d’interprétation féminine – Julianne Moore dans Maps to the Stars (États-Unis/Royaume-Uni)
Prix de la mise en scène – Bennett Miller pour Foxcatcher (États-Unis)
Prix du scénario – Andreï Zvianguintsev et Oleg Negin pour Leviathan (Russie)
Prix du jury – Ex-æquo Mommy de Xavier Dolan (Canada) et Adieu au langage de Jean-Luc Godard (Suisse/France)

Courts métrages
Palme d’or du court métrage – Leidi de Simon Mesa Soto (Colombie/Royaume-Uni)
Mentions spéciales – Aïssa de Clément Tréhin-Lalanne (France) et Yes We Love de Hallvar Witzo (Norvège)

Concernant la palme d’or, décernée au Turc Nuri Bigle Ceylan, la présidente du jury Jane Campion est sans appel : « L’intérêt de ce film, c’est son honnêteté brute, sans pitié. Si j’avais les tripes pour être aussi honnête que ce réalisateur, je serais fière de moi. »

Du côté des critiques, cette année manque, selon eux, d’un film choc comme lors de la précédent édition avec La Vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche, mais les découvertes sont nombreuses offrant un souffle nouveau à l’un des festivals les plus importants du monde.

C’est une première. Du 30 mai au 1er juin, La Villette (Paris) présentera son festival de culture urbaine, Villette Street Festival.

Un esprit « do it yourself »

La street culture est aujourd’hui reconnue comme une culture à part entière, dans un esprit « do it yourself » dans des domaines parfois avant-gardistes. Tout un week-end vous est programmé pour découvrir dans la Grande halle tous les acteurs de ce mouvement sous toutes ses formes : culturelles, artistiques et sportives.

La Villette Street Festival est bien plus qu’un simple festival, « c’est un terrain d’expérimentation et d’expression artistique et sportive », explique le site de l’événement. La Grande halle devient donc un véritable lieu de rencontre.

Deux grandes soirées de concerts réuniront des groupes hip hop cultes comme Public Enemy et KRS-One ou ses nouveaux ambassadeurs comme Oddisee, Pusha T, Flatbush Zombies et the Underachievers.

Hip-hop, rap US, battles de danse, tournoi de basket, performances de street art, beatbox, footfreestyle ou encore skate, double dutch et food trucks, il y a de quoi vous apporter un peu de street culture et pourquoi pas s’y initier !

Renseignements pratiques

Dates/horaires : le 30 mai à 20h, le 31 mai et le 1er juin à partir de 14h
Tarifs : concerts du 30 mai et 31 mai : 35€ – TR 28€
Entrée gratuite pour l’ensemble du festival en dehors des concerts
Accès : Grande halle de la Villette – Métro Porte de Pantin
Informations : 01 40 03 75 75, www.villette.com

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=vbLyVMuc6wU[/youtube]

Plus de vingt ans, la mythique série télévisée Power Rangers va voir le jour sur grand écran.

Les héros colorés reviennent ! Non ce se sont pas les Télétubbies mais bien les Power Ranger qui vont débarquer au cinéma. La maison de production Lionsgate a noué un partenariat avec la marque Saban Brands, qui possède les droits des Power Rangers. Ce sera « un film d’action original basé sur les iconiques Power Rangers », a confirmé la marque.

Des forces colorées

Les Power Rangers sont un groupe de trois jeunes garçons et deux filles qui peuvent se transformer en super héros vêtus de combinaisons de couleurs. Force Rouge, Force Rose, Force Bleu, Force Verte et Force Jaune reviennent pour combattre le mal !

Cependant, aucune date de sortie n’a été confiée par la maison de production Lionsgate à l’origine de Twilight ou Hunger Games. Un film a gros budget s’annonce-t-il ?

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=8b9j1ojwS8M[/youtube]

LA PARIS BEER WEEK #1

Quand ?
Du 24 mai au 1er juin 2014.

Où ?
Plus de 20 lieux sur toute l’Ile-de-France, dont une quinzaine sur Paris.

Quoi ?
Un concours de brassage amateur, des brassins publics, des dégustations en présence de brasseurs, des soirées gastronomiques, des conférences et ateliers thématiques,des reportages et des documentaires…

Bref, une série d’événements uniques et plus de 1000 bières différentes à découvrir !
Et pour clôturer cette semaine de fête, une journée entière consacrée à la bière artisanale en co-production avec le Café a.

Présentation

Portée et organisée par la communauté des passionnés de bières d’Ile-de-France, la Paris Beer Week s’adresse au grand public,en particulier à ceux qui voient encore dans la bière une boisson fade et terne. Elle se fixe pour objectif de faire connaître et de défendre des produits brassicoles non standardisés, créatifs, s’inscrivants dans une démarche qualitative et porteurs d’une identité forte. Il s’agit de mettre en avant la scène brassicole française en pleine ébullition, ainsi que les meilleures productions étrangères, les deux restant hélas méconnues de nos compatriotes. En effet, Paris, capitale mondiale du goût, une des villes les plus visitées au monde, devient l’espace d’une semaine une grande capitale brassicole.

La Paris Beer Week rassemble 

Les organisateurs

S’inscrivant dans la mouvance “consomm’acteur” – consommer moins mais consommer mieux – l’association Bières et Papilles s’attache à promouvoir la bière artisanale depuis 2010.

Les participants

Les participants sont des brasseries (c’est à dire des fabricants de bière), des caves spécialisées en bières, des bars, des distributeurs, des biérologues et des associations qui proposeront au sein de la Paris Beer Week divers évènements.

Le public

Le grand public, en particulier ceux qui voient encore dans la bière une boisson fade et terne ! Durant toute la durée du festival, le public pourra assister à toute une gamme d’évènements relatifs à la bière :

Ou tout simplement en se rendant dans des bars/clubs servant de la bière artisanale pendant la période du festival afin de déguster quelques produits originaux dont certains spécialement conçus pour l’occasion !

Le concours de bière d’amateurs

Le brassage amateur en France se développe très rapidement et participe à l’effervescence et au dynamisme du renouveau brassicole français. Bien que les productions d’amateurs restent habituellement dans l’ombre, elles sont systématiquement à la pointe de l’innovation dans l’explosion des sens, et recèlent parfois de véritables bijoux ! En effet, quelle limite à la création lorsque l’on brasse dans sa cuisine, pour ses proches, entre passionné(e)s ?

C’est pourquoi la Beer Week fera la part belle à ces aventuriers du malt et du houblon, à ces amoureux de la mousse, des bulles et du fourquet, en organisant le premier concours de bières d’amateurs de Paris. Les échantillons présentés seront dégustés par un jury de professionnels et d’amateurs reconnus afin de récompenser les meilleures productions et la remise des prix aura lieu lors de la soirée de clôture de la beer week. Les candidats peuvent s’inscrire jusqu’au 1er mai inclus en déposant leur bière dans l’un des lieux partenaires ou en les envoyant par colis postal.

Plus d’informations en cliquant ici.

L’Eurovision, grand concours européen de chanson, reste encore aujourd’hui assez « ringard » en France. Et pourtant, cette année l’innovation était au rendez-vous puisque la victoire est cette année revenue à un artiste transsexuel !

La candidate autrichienne, Conchita Wrust, un travesti de 25 ans a remporté la première place en interprétant Rise like a phoenix (« Comme un phénix renaissant »), véritable manifeste pour le droit à être sexuellement « différent ». Le tout dans une robe moulante dorée, la femme à barbe a tenu à adresser un message de tolérance au monde entier.

Et tout particulièrement à la Russie, la Biélorussie ou encore l’Arménie qui avaient tenté de lui nuire en faisant circuler une pétition destinée à ne pas diffuser son passage dans leur pays. Un pied de nez qui cible encore d’avantage Moscou et son gouvernement qui a adopté plusieurs lois homophobes.

Conchita Wurst, ou Tom Neuwirth dans la vie civile, s’est vu  largement félicité pour sa performance sur les réseaux sociaux. Josef Ostermayer, le ministre autrichien de la Culture a d’ailleurs salué une « victoire en Europe pour la tolérance et le respect ». Il est vrai que l’Autriche, souvent considérée comme conservatrice, a, grâce à l’intervention acclamée de la chanteuse, sût redorer son image.

La tolérance, à travers cette victoire d’un travesti à l’Eurovision, est mise à l’honneur. Brigitta Ohlsson, la ministre suédoise des affaires européennes, a d’ailleurs déclaré sur Twitter « Félicitation Conchita ! Formidable vote. Citoyens de l’UE, utilisez maintenant votre droit de vote pour une Europe ouverte ».

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=QRUIava4WRM[/youtube]

 

Le kiosque à journaux, reflet de l’actualité, est à l’honneur avec la 2ème édition de « Paris aime ses kiosques » qui aura lieu du 12 au 18 mai prochain.

Pour 88% des Franciliens, les kiosques font partie de la vie de quartier et pour 82% d’entre eux, ils sont des points de repère dans la ville. Démontrer le rôle majeur du kiosque de presse est tout l’enjeu de cette 2ème édition. Débats, rencontres et expositions organisées autour d’un kiosque dans chacun des arrondissements de la capitale. Ce sont ainsi 20 kiosques sur 340 qui seront en fête pour parler de la liberté et la diversité de la presse !

Capture d’écran 2014-05-09 à 14.54.25

Le public pourra, par exemple, assister à une conférence-débat organisée par un titre de presse avec un journaliste ou une personnalité invitée (auteur, artiste, sportif ou comédien). Il pourra aussi découvrir une exposition sur la presse à l’École, organisée par le Centre de Liaison entre l’Éducation Nationale et les médias d’information ou encore une exposition sur la photographie de presse conçue par Reporters sans Frontières.

Retrouvez toute la programmation de « Paris aime ses kiosques » ici

Il est rare que la sortie d’un film suscite autant de vives réactions. Au nom du fils, une comédie noire du Belge Vincent Lannoo qui sort sur grand écran ce 7 mai, lève le tabou sur la pédophilie au sein de l’Eglise. De quoi faire bouillir de colère les catholiques de Civitas, une association catholique française notamment connue pour sa participation active aux nombreuses Manif pour tous et pour avoir voulu faire interdire le film Tomboy sur Arte en février dernier.

Un film blasphématoire ?

Sorti en Belgique le mois dernier, le film avait plutôt été bien accueilli sur les écrans. Ce n’est pas le cas de certains Français : « Ce film s’accompagne d’une campagne d’affiches blasphématoires. Blasphèmes, antichristianisme et banalisation (apologie ?) du meurtre de religieux catholiques, voilà le travail de Vincent Lannoo », explique France Jeunesse Civitas sur son site web.

cinema-au-nom-du-fils

Avec une pointe d’humour noir, Au nom du fils raconte l’histoire d’une mère catholique très pratiquante découvrant que le prêtre qu’elle a hébergé et en qui elle avait confiance a abusé sexuellement de son fils adolescent. Pour le groupe Civitas, c’est une réelle « attaque contre le christianisme ».

Coup dur pour le réalisateur

En raison de la polémique, peu de salles de cinéma ont pris le risque de diffuser Au nom du fils. Il sera seulement projeté dans une vingtaine de salles à travers toute la France et dans trois salles à Paris : à l’UGC Ciné Cité Les Halles, à L’épée de Bois rue Mouffetard et Publicis Cinémas aux Champs Elysées. Un réel coup dur pour Vincent Lannoo qui avait vu son film récompensé en Belgique par le Magritte du meilleur espoir masculin.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=6fGHgOAVMeU[/youtube]

Très belle initiative de l’Opéra de Paris d’avoir programmé ce chef d’œuvre malheureusement méconnu de Bellini. Le compositeur de Norma et des Puritains ne s’est pas directement inspiré de la tragédie de Shakespeare pour répondre à une commande de la Fenice de Venise en 1830. Le librettiste Felice Romani a d’ailleurs puisé l’intrigue dans des récits italiens de la Renaissance. Ne vous attendez donc pas à assister à la rencontre coup de foudre entre Roméo et Juliette lors d’un bal , ils sont déjà amoureux l’un de l’autre dès le début du spectacle. Point de déclaration d’amour la nuit au balcon mais des déclarations de guerre entre les deux clans ennemis, celui des Montaigu mené par Roméo lui-même, présenté ici comme un vrai chef de guerre ayant pourtant tout essayé pour rétablir la paix. Mais ce qui vous surprendra le plus, c’est le fait que le rôle de ce légendaire et mythique amoureux soit incarné par une femme, chanté par une voix de femme donc, par une mezzo-soprano. Ainsi l’a voulu Bellini, par choix esthétique sans doute et c’est très certainement la raison pour laquelle l’œuvre n’a pas connu le succès mérité. Le résultat est troublant dès l’entrée en scène de Roméo, et surtout dès la rencontre des deux femmes qui n’ont de cesse de se déclarer leur amour, qui vont s’embrasser, s’enlacer et se rejoindre dans la mort. Difficile d’y croire mais la magie opère lorsque ces deux voix , celle de la mezzo Karine Deshayes, sublime et profonde et celle de la soprano Ekaterina Siurina, cristalline et émouvante se marient à merveille, transcendées par la musique grandiose du compositeur. Une fois oublié le « choc » du début, on se laisse porter par l’histoire d’un couple appartenant à des familles ennemies dont on connaît déjà la fin tragique, la mise en scène de Robert Carsen, sobre mais efficace , baignée de rouge, et par la direction musicale fougueuse de Bruno Campanella. (Photo Opéra de paris, CH. Leiber)
Jusqu’au 23 mai
Opéra Bastille
www.operadeparis.fr

C’est un grand jour pour les fans de la saga Star Wars. Le casting officiel de Star Wars VII, attendu fin 2015 au cinéma, a été dévoilé mardi soir sur le site officiel du film, une nouvelle information rejoignant les autres savamment distillées au compte-gouttes.

Photo de famille

Une photo de famille a été prise lors de la lecture du script avec l’ensemble de l’équipe et a été publiée sur le site accompagnée d’un commentaire du réalisateur J.J Abrams : «  C’est à la fois très excitant et à peine réel de voir le cast original et les brillants nouveaux acteurs réunis pour permettre à ce monde de revivre une fois de plus. On commence le tournage dans quelques semaines, et chacun fait de son mieux pour que les fans soient fiers ». De quoi ravir les fans à l’approche de la journée mondiale de la saga, le 4 mai prochain.

star-wars-episode-7-cast-announce

Acteurs incontournables et petits nouveaux

Qui rejoindra le trio incontournable Harrison Ford/Carrie Fisher/Mark Hamill ? Sur la photo, on apperçoit évidemment Anthony Daniels, Peter Mayhew et Kenny Baker, avec, à leurs côtés sept nouveaux : John Boyega, Daisy Ridley, Adam Driver, Oscar Isaac, Andy Serkis, Domhnall Gleeson, Max von Sydow.

Un budget ambitieux

Précédemment dans l’univers Star Wars, nous avions appris que le scénario de l’épisode 7 sera basé sur les deux sagas initiales (1977-1983 et 1999-2005) mais aussi les premiers chiffres concernant le budget. « Nous n’avons pas encore tout le budget », a admis Alan Horn, avant de préciser que, de toute façon, « ces films ambitieux, issus de grosses franchises, du point de vue des dépenses, avoisinent les 175-200 millions de dollars, ce genre de chiffre. » Et oui, on ne choisit pas d’offrir une suite à l’une des plus grandes sagas cinématographiques de l’histoire du cinéma sans s’en donner les moyens (financiers bien sûr!).

« Tu passes le bac, nous on le braque ». Et c’est le célèbre rappeur La Fouine qui sera le chef d’orchestre de ce « braquage ». A l’affiche du film A toute épreuve d’Antoine Blossier, le rappeur et ses complices, des cancres du lycée Robespierre, vont tout faire pour avoir leur baccalauréat, quitte à voler les sujets.

Voler les sujets du bac ? Une bonne idée ?

Non, il ne s’agit pas d’un remake du film d’action de John Woo du début des années 1990, mais d’une comédie se déroulant au lycée Robespierre. Greg Mollet, feignant et fan de comics, passe son bac cette année et c’est loin d’être gagné. Pour continuer à vivre son grand amour avec Maeva, il envisage un casse improbable, un casse qui doit être invisible et pour cela il monte une équipe de choc, leur mission : voler les sujets du bac. Filatures, repérages et plans rocambolesques, rien ne va se passer comme prévu. Évidemment.

ATOUTEEPREUVE

Scènes drôles et bons jeux d’acteurs

L’équipe ? Des stars du web et du petit écran pour jouer les ados peu studieux comme Thomas Solivéres qui tient le premier rôle de la web-série PuceauX sur Youtube, ou encore la belle Alison Wheeler qui cartonne au sein du Studio Bagel. Egalement présent, Samy Seghir, la révélation de Neuilly Sa Mère. Du côté des adultes, on retrouve donc La Fouine, qui va donner un coup de main aux cancres mais aussi Valérie Karsenti, (Liliane dans Scènes de Ménage) et Marc Lavoine dans le rôle du directeur d’établissement aux allures intransigeantes.

La rédaction de Planète Campus est allée voir cette toute dernière comédie. Notre ressenti ? Un air de déjà-vu de par son scénario mais une recette humoristique qui fonctionne grâce à des scènes cocasses et des révélations du côté des acteurs : La Fouine qui pour son premier grand rôle s’en sort plutôt pas mal. On retrouve également Samy Seghir (Neuilly Sa Mère) qui a bien grandi mais qui, grâce à son jeu d’acteur, sait encore et toujours nous faire rire.

Dans les salles le 9 juillet 2014, A toute épreuve a de quoi vous faire décompresser après vos épreuves du bac ou vos exams !

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=K70O3lQNaxI[/youtube]

 

Vous aimez, que dis-je, vous adorez les super-héros et surtout les personnages de Marvel qui ont bercé votre enfance. Et si aujourd’hui votre admiration n’a pas changé et que vous désirez voir de plus près à quoi ressemble vos idoles aux super-pouvoirs, il suffit de voler, sauter de toile et toile ou encore bondir sur votre surf d’agent (du moins dans votre tête) et de vous rendre au Musée d’Art Ludique.

Symbole de la culture américaine, l’exposition Marvel vous offre des esquisses, des BD, des costumes de cinéma de vos super-héros préférés et plus de 200 objets exposés pour la première fois à Paris, comme le bouclier de Captain America ou encore le marteau de Thor. Une interview exclusive de Stan Lee, le génie caché derrière Marvel, achèvera l’exposition fantastique. Les Avengers, Iron Man, Hulk, Les X-Men, Les 4 Fantastiques, Spider-Man, Le Surfer d’Argent…Ils seront tous à ce super rendez-vous simplement immanquable pour les fans de comics.

Musée d’Art Ludique

Du 22 mars au 31 août 2014
Ouvert Lundi et Jeudi de 11h à 19h/ Mercredi et Vendredi de 11h à 22h
Le Weekend de 10h à 20h – Fermé le Mardi.
Plein Tarif : 15 € / Tarif réduit: 12 €

Et si le nouveau film français Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ? devenait la comédie de l’année devant Supercondriaque de Dany Boon ? En effet, la comédie de Philippe de Chauveron, avec Christian Clavier, Chantal Lauby, ou encore Ary Abittan a attiré 1,7 million de spectateurs après une semaine sur les écrans. Il se place en tête du box-office.

Premier jour : 55 400 spectateurs

Certes, Supercondriaque a fait mieux avec 2,1 millions de fans mais Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ?, s’est offert 55 400 spectateurs le premier jour à Paris. Soit une fréquentation plus élevée qu’Intouchables d’Éric Toledano et Olivier Nakache, deuxième meilleur démarrage d’un film français en 2011 et dont on connaît l’incroyable succès qui en a découlé.

Un synopsis à double tranchant

Claude et Marie Verneuil, interprétés par Clavier et Lauby, sont des cathos bourgeois à tendance « vieille France ». Ils vont devoir faire preuve d’ouverture d’esprit quand leur premier fille épousa un musulman, leur seconde un juif et leur troisième un chinois ! Alléluia, leur quatrième fille vient de rencontrer un bon catholique, leur espoir de marier l’une d’entre elles à l’église se réalisera-t-il ?

Le réalisateur, Philippe de Chauveron, devait se justifier avant la sortie du film, assurant qu’il ne voulait « pas porter de message » politique, mais plutôt « parler de la tolérance ». Plein d’humour et brisant les clichés, Philippe de Chauveron a réalisé un bon coup, avec ou sans l’aide de dieu !

 

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=QerOPic11Tk[/youtube]

Synopsis

A Qalqilya en Cisjordanie, au sein du dernier zoo de Palestine, Yacine (interprété par Saleh Bakri) est vétérinaire. Dévoué à son fils de 10 ans qu’il élève seul, Ziad, il ne l’est pas moins envers les animaux du parc dont il s’occupe avec le peu de moyen dont il dispose. Ziad, extrêmement attaché aux bêtes du zoo passe la majorité de son temps avec eux, et notamment avec un couple de girafe qu’il affectionne particulièrement.

Mais un jour, suite à un terrible raid aérien, le mâle prend peur et décède suite à une mauvaise chute. La femelle, traumatisée par la perte de son congénère, refuse alors de s’alimenter et se laisse peu à peu mourir. Yacine réagit et contacte alors Yohav, son homologue du zoo de Tel-Aviv pour lui demander de l’aide.

Ce dernier propose d’accueillir la girafe dans l’enceinte de son zoo, mais le vétérinaire sait qu’elle est trop faible pour survivre à un tel voyage. Yacine décide alors d’aller chercher lui-même un nouveau compagnon à la girafe, de l’autre côté du mur de séparation, entre Palestine et Israël. 

Une fable qui explique la guerre aux enfants

L’histoire de la girafe du zoo de Qalqilya est une histoire vraie. L’animal, qui a perdu la vie en 2003 durant la seconde Intifada, a ému la communauté internationale. Girafada est un film familial sur fond de conflit militaire.

Rani Massalha, qui signe avec cette fable son tout premier long métrage, s’explique : « De nombreux films ont été consacrés au conflit, mais peu à hauteur d’enfants ». Une mise en scène simple, encore une fois compréhensible par les plus jeunes, qui affiche notamment de nombreux plans larges sur les murs qui encerclent le zoo et retranscrit ainsi l’ambiance renfermée que subissent toutes ces personnes prisonnières d’une guerre qui se déroule dans leur environnement quotidien.

La caméra du réalisateur s’intéresse particulièrement au point de vue du petit garçon. « C’était une manière originale de mettre en lumière le conflit israélo-palestinien » ajoute l’auteur du court-métrage « Elvis de Nazareth » qui a reçu le prix du jury Unifrance en 2012 au festival de Cannes.

Girafada-affiche-12853

La star de la chanson populaire libanaise, Haïfa Wehbé, à l’affiche dans le film égyptien Halawet Rooh, est accusée par des médias d’y adopter une attitude beaucoup trop provocante. Le gouvernement égyptien suspend la diffusion du film.

Sur ordre du Premier ministre

La consigne est claire pour les salles de cinéma égyptiennes. Le Premier ministre par intérim Ibrahim Mahlab leur a ordonné de retirer de leur programmation le film Halawet Rooh réalisé par Sameh Abdel Aziz jusqu’à ce que le comité de censure du ministère de la Culture donne son avis sur le contenu du film.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=KQbX80wETNw[/youtube]

« Pour adulte seulement »

Sorti le 3 avril, avec mention « pour adulte seulement », Halawet Rooh raconte la vie de Rooh, incarnée par la très populaire chanteuse et actrice libanaise Haïfa Wehbé, une jeune femme qui déclenche les passions parmi les hommes de son quartier quand son mari est absent. Sameh Adbel Aziz, le réalisateur, se serait inspiré du film Malèna, réalisé en 2000 par l’Italien Giuseppe Tornatore, et qui mettait en scène Monica Bellucci.

« Un film porno »

« Halawet Rooh : comment produire un film porno égyptien ? ». C’est le titre choc de l’édition de jeudi 17 avril du quotidien Al-Masri Al-Youm. « Le film ne contient pas une seule scène dans laquelle Haïfa ne montre pas une partie de son corps », martèle le critique du journal. Le Conseil national égyptien pour l’enfance et la maternité, qui dépend du ministère de la Famille, rejoint l’idée en affirmant que le film présente « un danger moral » et qu’il pourrait influencer « négativement la morale publique ».

Pas d’outrage selon le producteur

Comment se défendre face à d’accablantes critiques ? Le producteur égyptien du film, Mohamed al-Sobky, a rétorqué que Halawet Rooh « ne contient rien qui soit un outrage aux bonnes mœurs ». Quant à lui, l’ancien ministre de la Culture, Emad Abou-Ghazi, n’accepte pas cette censure de la part du chef du gouvernement. Il a souhaité l’exprimer à l’Agence France Presse (AFP) en déclarant qu’un Premier ministre n’a pas le droit d’ordonner l’arrêt de la diffusion d’un film et qu’il aurait dû s’adresser au bureau de la censure avant de prendre quelconque décision.

Déjà plusieurs films censurés

Cet acte relance le débat houleux de la censure. Dernièrement, c’est Darren Aronofsky le réalisateur du film Noé, sorti fin mars, censuré dans plusieurs pays arabes, notamment en Egypte et au Qatar, estimant qu’il « va à l’encontre des enseignements de l’islam ». Par le passé, l’Égypte avait également censuré le célèbre Da Vinci Code après des plaintes de l’Église copte orthodoxe.

Plus rien ne semble arrêter la machine infernale Sony. Dans un communiqué, la marque japonaise annonce avoir vendu 7 millions de Playstation 4 (PS4) dans le monde entre le 15 novembre 2013, jour de son lancement, et le 06 avril. 20,5 millions de jeux PS4 auraient également été vendus.

Sony détrône Nintendo…

Sony a donc fait deux fois mieux qu’avec le modèle précédent, la PS3 et devient la console la plus rapidement vendue de l’Histoire du jeu vidéo détrônant la Wii de Nintendo ! Mais sur la durée Nintendo en a vendu 100 millions, attendons de voir ce que fera Sony.

Mais aussi Microsoft !

Dans la guerre des consoles, Sony et sa PS4 viennent de remporter une bataille face à Microsoft et sa Xbox One qui n’ont vendu (que) 5 millions de consoles alors qu’elles sont arrivées en même temps sur le marché du jeu vidéo. L’écart semble se creuser entre les concurrents, mais Microsoft préfère rester positif en annonçant que les ventes de la Xbox One dépasseraient de 60 % celles de la Xbox 360 à la même période après sa commercialisation.

Un réapprovisionnement attend la France

Sony a gagné une bataille, mais pas la guerre. Rien n’est encore joué, mais pour mettre toutes les chances de son côté, la firme japonaise va réapprovisionner son stock de PS4 en France, où les magasins connaissent des ruptures de stocks. C’est « une livraison de dizaines de milliers de Playstation 4 supplémentaires en avril et en mai » qui attend les magasins de jeux vidéos français, a annoncé Philippe Cardon le directeur général de la branche française. « Le lancement de la PS4 est exceptionnel à bien des égards, mais nous avons été frustrés de ne pas pouvoir répondre à la demande extraordinaire des joueurs », a-t-il ajouté. Et les gamers ne vont pas le contredire !

Qu’elles stars auront l’honneur de grimper les marches du célèbre tapis rouge cette année ? Marion Cotillard, Meryl Streep ? Le mystère a été enfin dévoilé ce jeudi 17 avril. Les organisateurs de la 67ème édition du plus grand festival de cinéma du monde ont, en effet, révélé la sélection des films qui seront projetés du 14 au 25 mai prochain dans le palais des festivals de la Croisette.

Au total, une vingtaine de films des quatre coins du globe sont en compétition et il y en a autant dans la section « un certain regard » sans compter les films projetés en séances spéciales et les projections hors compétition. Quatre films français ont été retenus pour la compétition cette année.

La présidence du jury revient à Jane Campion, seule réalisatrice à avoir reçu la palme d’or pour « La leçon de piano » en 1993. Elle succède donc au célèbre cinéaste américain, Steven Spielberg. On ne connaît cependant pas encore qui sera à ses côtés pour récompenser les films qui concourent pour obtenir la prestigieuse palme d’or.

Les 17 films en compétition sont :

La catégorie « un certain regard » :

Les séances spéciales :

Les films hors compétition :

 

 

L’année 2014 est placée sous le signe de la commémoration. Hormis celle du centenaire de la Première Guerre mondiale, c’est aussi le 70ème anniversaire du débarquement de 1944 en Normandie. Pour célébrer cet événement, un film exceptionnel allié à un lieu spectaculaire mettent en lumière les tenants et les aboutissants de l’opération qui a changé le monde.

L’Opération Overlord

Les yeux rivés sur les plages de la côte normande, il est difficile d’imaginer que ce lieu paradisiaque fût le théâtre d’affrontements meurtriers lors de l’Opération Overlord. La plus grande opération militaire de la Seconde Guerre mondiale regorge de stratégies inconnues du grand public comme le fait que les Alliés ont gardé le secret de la date et du lieu, et ont réussi à berner les Allemands grâce à de fausses informations.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=qyBVuRHPE0g[/youtube]

Un film exceptionnel

Cette date du 06 juin 1944 est connue de tous, mais ça n’est pas le cas de l’organisation, des enjeux géostratégiques et l’ingéniosité des préparatifs de cette titanesque opération militaire. Les mois d’été mais aussi les mois qui ont précédé l’Opération Overlord ont été décisifs pour l’organisation mondiale. La voix de François Cluzet aux commandes, le film en 3D « D-DAY- Normandie 1944 » de Pascal Vuong retrace, des préparatifs au « Jour J », tout le travail des soldats Alliés, des résistants et des civils français.

Un lieu spectaculaire

Et pour accueillir la commémoration d’un des événements les plus importants de notre histoire, quoi de mieux que La Géode ? Ce cinéma exceptionnel de 400 places incliné à 27° est doté d’un écran hémisphérique de 1.000 mètre carré, parmi les plus grands du monde − 26 mètres de diamètre − qui recouvre la quasi-totalité de la salle. « D-DAY- Normandie 1944 » est à l’affiche de la Géode depuis le 02 avril et n’attend plus que votre présence !

La rumeur persiste sur la toile et les fans du légendaire groupe rock commencent sérieusement à se ronger les ongles d’angoisse. Car si on sait déjà que Malcolm Young, le guitariste rythmique d’AC/DC est gravement malade, certains se raccrochent encore à l’espoir d’un rétablissement rapide qui conjurerait l’avenir compromis du groupe. Or, Peter Ford, le journaliste australien qui a annoncé sur les ondes de sa station radio 3AW l’état de santé du musicien de 61 ans, a également prédit la fin du groupe mythique. 

Selon Peter Ford toujours, le co-fondateur d’AC/DC, compositeur principal des 17 albums de la carrière musicale du groupe serait « retourné vivre en Australie avec sa famille ». Depuis Noël dernier, le guitariste serait soigné à domicile dans sa maison située dans le quartier de East Balmain. Et d’après le quotidien The Sydney Herald, Malcolm Young « ne veut plus continuer avec le groupe » et ce « pour des raisons personnelles ».

Dés l’annonce du journaliste australien, les spéculations quand à la maladie de Malcolm Young ont embrasé les réseaux sociaux. Publiée mardi, les proches du musicien ont commencé par démentir la rumeur mais l’information a continué d’envahir la toile ce mercredi. Un proche, Mark Gable, a finalement avoué au micro de la radio ABC, que l’information quand à l’état de santé du guitariste d’AC/DC était « très sérieuse » et que l’artiste serait sans doute incapable d’enregistrer ou de remonter sur scène un jour.

Le célèbre groupe de Hard Rock australien, né en 1973, a connu un succès planétaire lors de la sortie de l’album « Highway to Hell » en 1979. Actuellement composé de Brian Johnson (chanteur), Angus (guitariste soliste) et Malcolm Young (guitariste rythmique), Cliff Williams (bassiste) et Phil Rudd (batteur), le groupe a déjà souffert en 1980 de la perte d’un de ses membres. En effet, le chanteur de l’époque, Bon Scott est mort brutalement, noyé dans ses propres vomissements suite à une consommation abusive d’alcool.

Reste à savoir si AC/DC se remettra d’un second changement de line-up ou s’il décidera simplement d’arrêter après une brillante carrière qui dure depuis 40 ans maintenant. Le groupe avait d’ailleurs déclaré que 40 concerts internationaux étaient prévus pour l’occasion et début 2014 plusieurs sources déclaraient que les « papis » rockeurs, loin de la retraite, étaient entrain de préparer un nouvel album. Alors, est-ce vraiment la fin du groupe mythique ?

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=l482T0yNkeo[/youtube]

Complètement mordu du petit écran, vous passez la plupart de vos soirées à regarder sans fin vos émissions préférées et votre côté star vous pousse à vouloir vous aussi un jour partager le plateau de ces animateurs que vous voyez tous les jours mais qui, eux, ne vous ont jamais vu ? Ou vous souhaitez simplement approcher d’un peu plus prés vos idoles si souvent invitées dans les émissions télévisées ?

Et bien ne rêvez plus, le site myclap.tv rend tout ça possible ! Il suffit de vous inscrire en ligne sur le site internet pour pouvoir participer gratuitement à l’émission de vôtre choix:  le Grand journal, On est pas couché, l’Oeuf ou la poule, les Guignols de l’infos, On ne demande qu’à en rire…

Selon le programme que vous choisirez, vous serez parfois rémunéré (ce qui reste relativement rare) ou simplement participant bénévole (une distribution de boissons et de gâteaux peu aussi être proposée selon l’émission et l’équipe d’encadrement).

Attention cependant, la célébrité à un prix et les émissions qui ne sont pas tournées en « live » peuvent durer longtemps (jusqu’à 4h de tournage). Ne prévoyez donc pas un planning trop serré !

Lieu : 
Île-de-France

Les adeptes du 7ème art et de ses salles obscures seront ravis ! Du mardi 7 janvier 2014 au mardi 29 décembre 2015, de 9h30 à 22h30, profitez d’un tarif qui défi toute concurrence pour regarder, sans vous ruiner, les derniers films à l’affiche. Cette offre exceptionnelle est pratiquée par les enseignes Gaumont et Pathé uniquement.

Comment obtenir sa place à 3,90 € ? 

C’est très simple. L’offre, valable chaque semaine mais seulement le mardi, est accessible par internet. Appliquant le système de vente flash, il suffit de se connecter sur le site des cinémas Gaumont et Pathé pour réserver sa place.

Attention cependant, cette réservation est obligatoire car cette remise n’est pas proposée directement en caisse. Tous les films ne bénéficient hélas pas de ce tarif incroyable, même si le choix reste large et que vous trouverez forcément un film susceptible de vous plaire. Puis à ce prix, qui ne se laisserait pas tenter ?

8tracks (qui se prononce infinity tracks) est sur le point de révolutionner votre conception de la musique en streaming. Grâce a cette application, vous pourrez écouter et réécouter vos titres préférés sans dépenser le moindre centime… et sans être coupé en plein milieu par des publicités ! On vous le promet, sans arnaque et complètement légal, la plateforme a même été élue meilleure application de l’année par le magazine Time en 2011.

Oui mais comment ça marche ? Pour commencer il faut s’inscrire, et c’est bien là l’unique obligation pour utiliser la plateforme. Basée sur le partage de données, l’application permet à ses utilisateurs de créer des playlists musicales et de les poster sur le site afin d’en faire profiter les autres utilisateurs. Une playlist doit toujours comporter au moins 8 morceaux. 8 tracks ne se préoccupe pas des sources des titres mis en ligne, il peut même s’agir de créations personnelles.

La surface regroupe des milliers de mix comportant des centaines de milliers de titres. Le choix est infini, classé par catégorie musicale, vous trouverez forcément ce que vous voulez entendre ! Encore mieux ? Contrairement aux diverses plateformes de musique en streaming qui existent, aucune coupure publicitaire ne viendra interrompre votre écoute. Les seules publicités du site sont des banderoles non sonores et relativement bien intégrées à l’interface. Et comme 8tracks existe sur ordinateur comme sur smartphone, l’application vous suivra partout pour le plus grand plaisir de vos oreilles !

L’histoire du célèbre manuscrit des Cent Vingt Journées de Sodome, écrit en 1785 par le marquis de Sade, est aussi mouvementée que l’histoire qu’il raconte. Rédigé pendant l’incarcération du « divin marquis » à la Bastille, le manuscrit a été caché, dérobé, vendu et disputé en justice en France mais aussi en Suisse.

L’original des Cent Vingt Journées de Sodome est finalement revenu aujourd’hui à Paris, durant l’année du bicentenaire de la mort du sulfureux écrivain. Son propriétaire actuel a racheté le manuscrit pour 7 millions d’euros. Présenté sous forme de rouleau,  ce répertoire de violentes perversions sexuelles a été récemment rapatrié à Genève. Parfaitement conservé, il sera présenté au public français à l’institut des lettres et manuscrits dès septembre prochain.

Président d’Aristophil et du Musée des lettres et manuscrits, Gérard Lhéritier, est le tout nouveau détenteur du manuscrit. Il témoigne à l’AFP des difficultés rencontrées lors de cette acquisition. « Ce manuscrit exceptionnel, volé en 1982, signalé à Interpol, et disputé par deux familles, est enfin de retour en France, au terme d’une histoire rocambolesque. Mais il m’a fallu trois ans d’âpres négociations ». 

Au total, l’homme d’affaire a dû débourser 7 millions d’euros pour cet original de Sade. Suite à cette transaction le manuscrit est devenu officiellement l’un des trois manuscrits les plus chers conservés en France et est assuré 12 millions d’euros par le groupe d’assurance Lloyd’s.

Rédigé dans sa cellule de la Bastille, à l’insu des gardiens de prison, le manuscrit raconte l’histoire la plus extrême jamais écrite par le marquis de Sade, pourtant connu pour ses textes remplis de perversions dérangeantes et détaillées. L’’auteur est emprisonné à Vincennes en 1777 puis « embastillé » pour des mauvais traitements infligés à des jeunes filles. Suite à huit ans de détention, le marquis a finalement profité de son incarcération pour rédiger un roman scandaleux qui relate les dérives sexuelles de quatre hommes de 45 à 60 ans qui, isolés en plein hiver dans un château, profitent de leur pouvoir absolu pour soumettre à leurs moindres déviances sexuelles les quarante-deux filles et garçons également enfermés. Le récit recense pas moins de six cent perversions.

Fan incontesté du défunt roi de la pop, vous vous repassez en boucle ses vieux titres indémodables qui font encore bouger en rythme des millions de personnes sur la planète ? Rassurez-vous, vous allez bientôt pouvoir changer de disque. Et comme Michael Jackson est à vos yeux indétronable, un nouvel opus composé de 8 titres inédits de la star sera publié mondialement mi-mai 2014 pour le plus grand bonheur de vos futures playlists.

Cinq ans après la mort de cet artiste incontesté, la maison de disque Epic Records, une filiale de Sony, a annoncée la sortie d’un album posthume remanié « XSCAPE », nom de l’une des chansons de la compilation. L’album sera disponible en France à partir du 12 mai prochain. 

Pour composer cet album, la maison de disque a consulté prés de quatre années d’archives de Michael Jackson et a soigneusement sélectionné huit chansons pour lesquelles l’artiste avait déjà enregistré les pistes vocales de son vivant. Par la suite, Epic Records a demandé à ses producteurs de « rendre plus contemporaine » la musique des titres. L’entreprise a cependant expliqué dans un communiqué qu’elle avait précisé aux personnes concernées que ce changement devait « conserver l’essence et l’intégrité » du roi de la pop.

«Michael a laissé derrière lui des performances vocales que nous sommes fiers de présenter à travers la vision de producteurs avec lesquels il a travaillé ou souhaitait fortement le faire» a précisé le PDG d’Epic Records. Et parmi ces producteurs on retrouve notamment des stars internationales comme Timbaland (qui travaille en collaboration avec Justin Timberlake entre autres), Rodney Jerkins (Lady Gaga, Black Eyed Peas…) ou encore le collectif Stargate (Rihanna, Beyoncé…).

Pour les puristes qui refusent toutes modifications au travail du célébrissime interprète de « Billie jean », une édition « deluxe » de l’album « XSCAPE » comprendra les enregistrements originaux des titres inédits. Un premier album posthume est sorti en 2010, « Michael », composé de 9 chansons enregistrées principalement durant la fin de la vie de Michael Jackson.

 

Du 21 au 24 mars, Paris accueillera , porte de Versailles, la 34ème édition du Salon du livre. Malgré un contexte de crise dans le secteur du à une érosion significative de la lecture (fermeture des librairies, révolution numérique…) le ton des communiqués de presse concernant l’événement culturel se veut optimiste. Près de 200 000 visiteurs sont attendus pour cette édition 2014.

Le président du Syndicat de l’édition et du Salon, Vincent Montagne, et le commissaire général, Bertrand Morisset, expliquent au Figaro que « les ­livres devancent l’automobile, l’agriculture, le tourisme… C’est un motif d’optimisme pour tout un secteur dont on a trop dit ces dernières années qu’il était en difficulté. » A leurs yeux, l’année 2014 signera la fin de la crise du secteur du livre.  » Nous avons la conviction que le livre, parce qu’il est inspirant, parce qu’il est éclairant, parce qu’il est enrichissant, parce qu’il est innovant, a un rôle plein et entier dans la réalisation de cette perspective réjouissante » ajoutent-ils même sur un air enjoué.

Cependant, sur le terrain, un discours bien moins optimiste est tenu. En effet, selon une récente étude réalisée par Ipsos pour le magazine Livres Hebdo, les français lisent de moins en moins. En seulement trois ans, le nombre de français ayant lu au moins un livre dans le courant de l’année est passé de 74% en 2011 à 69% en 2013. Et ce même si, selon une étude, la lecture reste toujours aujourd’hui le deuxième loisir préféré des français.

La disparition de deux acteurs majeurs du secteur en 2013, Virgin et Chapitre, tient aussi un rôle significatif dans cette crise dont souffre le monde du livre. Concernant le marché de la lecture numérique les avis son partagés entre ceux qui attendent qu’il prenne de l’ampleur et ceux qui se réjouissent de la lenteur de son évolution. La librairie indépendante est elle aussi gravement touchée. L’optimisme des organisateurs du salon est donc encore loin de faire l’unanimité !

Les studios Universal Pictures viennent d’annoncer que Omar Sy rejoignait le casting du quatrième volet de la saga Jurassic Park. La star d’Intouchables jouera ainsi aux côtés de Bryce Dallas Howard et Chris Pratt dans Jurassic World. Pour le moment aucune information ne circule quant au rôle que tiendra le comédien.

Réalisé par Colin Trevorrow, le nouveau film de la saga, Jurassic World, sortira en salles en juin 2015. Le film succédera à Jurassic Park (1993), Le Monde perdu (1997) et Jurassic Park 3 (2001). Steven Spielberg, qui a réalisé les deux premiers film de la célèbre saga, sera le producteur de ce nouveau volet.

Et rien ne semble pouvoir arrêter l‘acteur français qui sera à l’affiche du tout dernier X-Men, Days of future Past, avant de participer a cette superproduction aux côtés des dinosaures. Le blockbuster, réalisé par Bryan Singer, sortira le 21 mai prochain. Dans ce volet, Wolverine retournera dans le passé afin d’interrompre un événement pouvant avoir des conséquences sur les humains et les mutants. Omar Sy incarnera le rôle de Lucas Bishop et donnera la réplique à des acteurs de références comme Hugh Jackman ou encore  Jennifer Lawrence.

Le 30 avril prochain, l’emblématique super-héros de Marvel,  Spider-man, fera son grand retour sur la toile sous les traits d’Andrew Garfield. Et dans ce nouveau volet intitulé « Le destin d’un héros » du blockbuster The Amazing Spiderman, suite du premier chapitre sorti en juillet 2012, notre célèbre homme araignée va une nouvelle fois devoir combattre le mal. Il défendra les humains d’un nouveau super-méchant: le célèbre électro, incarné par l’acteur Jamie Foxx.

La super-production réunira un casting à la hauteur devant la caméra de Marc Webb, également réalisateur du précédent volet de la saga. Emma Stone, Dane DeHaan (révélé dans Chronicle) et Paul Giamatti, qui incarnera le personnage de Rhino, sont les acteurs principaux de The Amazing Spiderman 2, un cocktail d’acteur qui promet.

Suite à une première bande annonce, une série de spot ainsi qu’une vidéo de trois minutes, le dernier volet de Spider-man, « le destin d’un héros », vient tout juste de publier son ultime trailer. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’on en prend plein la vue: survol de la ville de New-York, affrontements super-musclés, bisous super-langoureux, un Electro super-entrainé, le tout dans un nuage d’effets spéciaux super-impressionnants… Attention les yeux !

Le Printemps du Cinéma fête sa 15ème édition en 2014. Du dimanche 16 au mardi 18 mars, tous les films sont accessibles, pour tous les spectateurs, dans toutes les salles de cinéma en France, et à toutes les séances, au tarif unique de 3,50€ la séance (hors frais supplémentaires pour les films en 3D et les séances spéciales). Une excellente occasion pour voir et revoir pendant 3 jours, tous les films en programmation dans vos salles.

En 2013, le printemps du cinéma avait accueilli 2,6 millions de spectateurs. Le record sera t’il battu cette année ? Selon Richard Patry (président de la Fédération française des cinémas français) interrogé par BFMTV, tout porte à le croire. En effet, « Beaucoup de salles ont battu leur record de fréquentation historique la semaine dernière » (du 26 février au 4 mars) témoigne t-il. La dynamique du printemps ne peut qu’encourager la fréquentation des salles obscures du 7ème art qui explose depuis le début de l’année.

Le phénomène s’explique, selon le directeur, par la présence de films français qui cartonnent comme Supercondriaque, le dernier film de Dany Boon, qui cumule 3 341 906 entrées en deuxième semaine ! Des films à succès comme Les Trois frères le retour, Yves Saint-Laurent, Minuscule ou encore la Belle et la Bête encouragent aussi les fréquentations. Le cinéma populaire « est en pleine forme ».

La mise en place des séances à 4 euros pour les moins de 14 ans en début d’année, pour compenser la baisse de TVA, a permis de « doubler la fréquentation des moins de 14 ans » rapporte Richard Patry. Le prix en baisse ramène un public familial c’est pourquoi ce sont les films populaires familiaux qui marchent. Le président est très positif concernant ce printemps du cinéma et parle même d’une « très belle embellie du cinéma français ».

  • Edvard Munch : une expo, un ballet au Musée d’Orsay - 12 novembre 2022

    Dans le cadre de l’exposition du peintre norvégien Edvard Munch au Musée d’Orsay – près  d’une centaine de peintures, estampes et dessins – le Ballet National de Norvège est accueilli pour deux soirées nordiques dansantes au Musée.  Au programme des extraits d’œuvres inspirées du dramaturge Henrik Ibsen et interprétées par des danseurs qui déambuleront dans […]

    >> Lire la suite

  • Les Chicos Mambo en Tutu… - 12 novembre 2022

    Vous avez peut-être vu la saison dernière leur flamboyante « Carmen » mais peut-être raté le tout premier spectacle de cette troupe exclusivement masculine : TUTU. Ce spectacle créé en 2014 revient à Paris pour notre plus grand bonheur. Ils sont tous danseurs-acrobates-comédiens regroupés sous le nom de Chicos Mambo…et ils osent tout : porter […]

    >> Lire la suite

  • Christophe Alévêque est de la revue…. - 9 novembre 2022

    ..Comprenez « de presse », puisque, comme à son habitude, il décortique  l’actualité, l’analyse à sa manière avec ses coups de gueule ou ses coups de cœur, sans complaisance, avec humour mais aussi cynisme, colère souvent, rage parfois et sincérité toujours ! Si vous suivez cet humoriste hors-pair, engagé, pas politiquement correct, notez ces deux dates exceptionnelles […]

    >> Lire la suite

  • Un fabuleux « Menteur » au Poche-Montparnasse ! - 8 novembre 2022

    Corneille comme vous ne l’avez jamais vu au théâtre grâce à une mise en scène inventive et drôlissime de cette pièce écrite en  1644, un jeu d’acteurs impeccable et bien sûr des alexandrins toujours aussi délicieux et pertinents à écouter, encore aujourd’hui. C’est le fruit du travail de la metteur en scène Marion Bierry qui […]

    >> Lire la suite

  • King Arthur à l’Opéra Royal de Versailles - 4 novembre 2022

    L’opéra de Henry Purcell créé à Londres en 1691 est présenté dans une mise en scène flamboyante et déjantée signée Corinne et Gilles Benizio (alias Shirley et Dino !) qui tout en respectant scrupuleusement la partition et le texte racontent de façon humoristique la quête du Roi Arthur pour retrouver sa fiancée, la princesse Emmeline […]

    >> Lire la suite

  • Exposition: Frida Kahlo, au-delà des apparences - 27 octobre 2022

    Le Palais Galliera rend hommage à la célèbre peinte mexicaine Frida Kahlo (1907-1954), avec l’objectif d’entrer dans son intimité, son quotidien, partager ses souffrances physiques (elle a contracté la poliomyélite à l’âge de 6 ans), son handicap (elle a eu un accident grave à l’âge de 18 ans) et aussi son engagement politique.   Sont exposés […]

    >> Lire la suite

  • Glenn, naissance d’un prodige - 26 octobre 2022

    Une pièce écrite et mise en scène par Ivan Calberac qui raconte le destin extraordinaire et tragique du pianiste Glenn Gould, qui révolutionna la façon de jouer du piano. Il imposa sa façon de jouer, sa propre lecture de la partition et se permit même de changer des notes ou d’en ajouter! Il a également subi […]

    >> Lire la suite

  • Deux comédies musicales à découvrir à l’Artistic Théâtre  - 23 octobre 2022

    Lorsque trois artistes venant d’horizons différents – Samuel Séné, auteur et metteur en scène, Eric Chantelauze, librettiste-parolier et Raphaël Bancou, musicien – mettent depuis quelques années leurs talents en commun pour créer des comédies musicales,  cela donne des spectacles pluridisciplinaires de haute qualité, qui sont d’ailleurs récompensés (30 nominations et 12 « trophées de la Comédie […]

    >> Lire la suite

  • Le premier salad’bar en France s’appelle Jour ! - 23 octobre 2022

    Si vous ne le connaissez pas encore, allez vite  découvrir ce concept de restauration rapide mais saine, gourmande et copieuse, originale et authentique. Salades fraîches, quiches ou bowls chauds…vous trouverez votre bonheur à des prix très raisonnables, en choisissant vos ingrédients préférés. Un nouveau Jour vient d’ouvrir rue Richelieu, après le succès de plus de […]

    >> Lire la suite

  • Dégustez les meilleures focaccias de Paris ! - 19 octobre 2022

    Dégustez les meilleures focaccias de Paris ! Rien de tel qu’une délicieuse recette italienne, simple, authentique et composée d’ingrédients artisanaux directement venus d’Italie, le temps d’un déjeuner sur place ou à emporter, pour les petites (et grandes) faims ! C’est ce que vous propose le Focaccia Club, spécialisé dans cette recette à base de pain croustillant et […]

    >> Lire la suite

  • Marie-Claude Pietragalla de retour à Paris ! - 17 octobre 2022

    Après être restée 3 mois dans la capitale en 2021, la danseuse revient de nouveau  au Théâtre de la Madeleine pour nous proposer deux spectacles de sa Compagnie, La Femme Qui Danse, son seul en scène et La Leçon d’après l’œuvre de Ionesco. Avec La Femme Qui Danse, l’ancienne danseuse Etoile de l’opéra de Paris […]

    >> Lire la suite

  • Tango contemporain: Los Guardiola à Paris, au théâtre de l’Essaïon - 17 octobre 2022

    Attention coup de coeur! Etoiles du tango international, les deux danseurs Marcelo Guardiola et Giorgia Marchiori communiquent à travers chacun de leur mouvement et de leur regard dans cette « comédie du tango » où danse, théâtre et pantomime se marient  à la perfection. Un grand moment de tendresse, de poésie et d’humour par ce […]

    >> Lire la suite

  • Quand Monsieur Fraize se glisse dans la peau d’une femme… - 17 octobre 2022

    …Cela donne Madame Fraize, son nouveau spectacle, tout aussi déconcertant, à l’humour décalé et parfois absurde. On le reconnaît bien Marc Fraize, même s’il a quitté son pantalon trop court et son polo rouge trop serré pour « flotter dans une robe verte et fendue ». Une manière de rendre hommage à la gente féminine ou de […]

    >> Lire la suite

  • Agnès Jaoui vous invite dans son salon ! - 11 octobre 2022

    Avec ce titre,  Dans mon salon, la scénariste, réalisatrice et chanteuse Agnès Jaoui propose un concert festif, intime et dépaysant autour des musiques qu’elle affectionne , de la chanson française à des mélodies classiques en passant par des thèmes latino-américains. Elle mêlera sa voix chatoyante à celles des artistes lyriques de l’Ensemble Canto Allegre et […]

    >> Lire la suite

  • Berlin, Berlin : une comédie virevoltante des deux côtés du mur! - 11 octobre 2022

    C’est la nouvelle comédie de Patrick Haudecoeur et Gérald Sibleras, déjà récompensée (2 Molières meilleure comédie 2022), aussi rythmée et burlesque que leurs précédentes pièces comme « t’es à la menthe ou thé citron ». C’est le talentueux José Paul qui assure la mise en scène. Berlin Est. Emma et Ludwig veulent s’enfuir et passer à l’Ouest. […]

    >> Lire la suite

© 2023 Planete Campus. Tous droits réservés