Études : réussir ou échouer ? C’est à vous de choisir !

réussir ou échouer

La grande question quand on commence une nouvelle année est souvent : vais-je réussir ou échouer ? Eh bien tout dépend de comment vous allez vous comporter au fil des mois. Que vous décidiez de réussir ou de tout rater, voici comment ça pourrait se passer…

 

Souvent, les élèves qui ne font qu’échouer répètent inlassablement les mêmes erreurs. De même que ceux qui s’en sortent haut la main prennent toujours les bonnes décisions au bon moment. À vous, donc, de choisir votre camp. Même si on sait pertinemment lequel ferait davantage plaisir à vos parents !

 

Etre ou ne pas être attentif en cours

 

Premier point crucial pour réussir ou échouer cette année : l’attention que vous allez avoir en cours. Libre à vous de ne rien écouter si vous souhaitez galérer pendant vos révisions, et potentiellement rater vos examens. En faisant cela, vous aurez deux fois plus de travail pour mémoriser toutes les informations essentielles à votre réussite.

 

Sinon, vous pouvez aussi choisir d’être attentif afin de retenir plus facilement tout ce que vos professeurs vous enseigneront au fil des mois. Les révisions vous sembleront alors bien plus faciles, et les partiels bien moins compliqués.

 

Faire confiance à ses acquis… ou pas

 

Autre erreur souvent commise : celle de se reposer sur ses acquis ! En effet, ça n’est pas parce que vous cartonniez dans telle ou telle matière l’an dernier, qu’il en sera de même cette année… Pour réussir, mieux vaut donc travailler et donner votre maximum dans chaque cours.

 

Sauf si vous préférez faire confiance à votre bonne étoile mais, dans le cas des études, elle est rarement d’un grand secours. Ne vous fiez pas non plus à vos camarades qui semblent tout survoler sans fournir aucun effort : ils doivent en faire un minimum pour obtenir de bons résultats.

 

L’organisation : la clé de la réussite

 

Au collège et au lycée, c’est assez facile de s’organiser : il suffit de faire ce que les profs vous demandent. Mais pour les études supérieures, c’est une autre histoire ! Selon l’établissement choisi, vous pouvez être amené(e) à établir vous-même votre emploi du temps, et n’avez personne derrière vous pour vérifier que vous avez bien appris votre leçon.

 

Il est dont primordial de bien structurer vos cours et de bien organiser vos semaines, afin de ne jamais vous retrouver à rédiger une dissertation la veille du rendu, ou à réviser quelques jours avant les examens… sinon c’est l’échec assuré.

 

Bien gérer sa vie sociale

 

Ha, les soirées étudiantes du jeudi soir… qui n’a jamais été tenté de toutes les faire, surtout quand il n’y a pas les parents derrière ? Problème : à trop vouloir faire la fête, on risque d’en oublier les études, et de rater son année. En sortant trop souvent, vous risquez en effet d’être fatigué(e). Et quand on est fatigué, on a plus de mal à se concentrer et à mémoriser.

 

Bien sûr, vous pouvez vous accorder une grosse soirée et pourquoi pas une nuit blanche de temps en temps. Mais pour le bon déroulement de vos études, mieux vaut que ça ne soit pas trop souvent !