voyage éco-volontaire

Prêt(e)s pour un voyage éco-volontaire ?

Prendre des vacances ne signifie pas toujours se la couler douce au bord de l’eau. Nous vous avions déjà parlé du WWOOFing il y a quelques temps, solution parfaite pour celles et ceux qui aiment avoir les mains dans la terre. Pour les autres, qui sont plus du style pieds dans l’eau, il est également possible de partir pour un voyage éco-volontaire… à bord d’un trois mâts !

 

Depuis l’année dernière, l’équipe du Kraken, magnifique trois-mâts de 47m de long, vous propose en effet de partir dépolluer l’océan Atlantique pendant vos vacances. Une aventure au cours de laquelle vous partirez à la pêche au plastique et aux filets fantômes, tout en apprenant les bases de la navigation à la voile.

 

Affrété par une jeune association française répondant au nom de Wings of the Ocean, le Kraken est donc un navire école, aux missions écologiques et scientifiques. Créé en 1974 aux Pays-Bas, le bateau fut transformé en trois-mâts goélette en 1983, avant de partir pour les Caraïbes. Revenu dans son pays d’origine en 1985, il navigue depuis en Europe du Nord et participe à diverses festivités.

 

Depuis qu’il a été racheté par l’association, le Kraken a déjà sorti 102 kilos de plastique des océans, parcourus 1300 miles à la voile, et acheminé 15 tonnes de marchandises dans les pays visités.

 

Une aventure humaine et écologique

 

Au-delà du fait que rejoindre l’équipage vous permette de participer à la dépollution de l’océan, voyager à bord du Kraken vous laissera des souvenirs indélébiles. Il s’agit en effet d’une aventure humaine extraordinaire : en plus de prendre pleinement part aux tâches liées à la navigation et à la vie à bord, vous ferez des rencontres exceptionnelles tout au long du trajet. Qu’il s’agisse de vos co-équipiers, des locaux que vous croiserez lors de la dépollution des plages, ou des scientifiques présents sur le bateau pour effectuer des recherches et animer des conférences.

 

Comment participer ?

 

Dans les faits, le Kraken peut accueillir 24 personnes écovolontaires en plus de l’équipage de base. Celles-ci se verront confier des tâches dédiées à la mise en œuvre du bateau et de sa mission. Pour cela, aucune expérience en mer ne sera demandée.

 

En revanche, il vous faudra une assurance santé et voyage. Notez que le français et l’anglais seront les langues officielles du séjour. Mieux vaut donc maîtriser les deux pour être certain(e) de bien vous faire comprendre de tout le monde.

 

Tout au long de son périple, le navire fera des arrêts de 3 à 4 jours dans chaque port, afin d’effectuer le turn over des écovolontaires. Des escales qui laissent également le temps à l’équipe de visiter les environs, de se ravitailler et entretenir le Kraken.

 

Dépendant entièrement de la météo et surtout du vent, il se peut que les dates d’embarquement prévues changent. Si vous souhaitez participer à ce voyage, mieux vaut donc avoir une flexibilité de quelques jours.

 

Les dates de départ et les tarifs sont quant à eux indiqués sur le site internet de l’association. Ces prix comprennent les frais liés au voyage, ainsi qu’à la pension complète. Les extras (achats souvenirs, soirées au bar, etc.) sont quant à eux aux frais des voyageurs.

 

Alors, à quand le voyage éco-volontaire ?


« »

  A lire aussi

  • niksen

    Découvrez le niksen, l’art de ne rien faire sans culpabiliser - 7 mai 2020

    Saviez-vous que savoir ne rien faire sans aucune culpabilité était un art ? Cet art s’appelle le niksen, et nous vient tout droit du Danemark. Un concept qu’il est plutôt intéressant de mettre en pratique en ces temps particuliers.   Comme la grande majorité d’entre nous, vous êtes bloqué(e) chez vous, confinement oblige. Privé(e) de vos […]

    >> Lire la suite

  • capture youtube

    Pour lutter contre le « Corona Poison », Zyad nous demande de rester à la maison - 20 avril 2020

    Si beaucoup ont du mal à vivre cette période de confinement, d’autres profitent du moment pour se montrer créatifs et inventifs. C’est notamment le cas de Zyad, 6 ans : avec l’aide de son papa, il a écrit une chanson contre le « Corona Poison ». Un titre qui fait un carton !   Parti d’un simple délire entre […]

    >> Lire la suite

  • ennui en cours

    Études : 5 jeux à faire quand on s’ennuie en cours - 11 octobre 2019

    Oui, on sait, on devrait plutôt vous dire de ne PAS jouer en cours, et d’être un ou une élève assidu(e) tout au long de l’année. Mais on sait comme vous que, parfois, quand les journées et/ou les semaines sont longues, on n’arrive plus à se concentrer et les minutes deviennent des heures interminables. Alors […]

    >> Lire la suite

  • téléthon pour le climat

    Téléthon pour le climat : près d’1 million d’arbres replantés - 20 septembre 2019

    Le samedi 14 septembre dernier a été organisé le tout premier Téléthon pour le climat. Le but ? Récolter un maximum d’argent pour planter un maximum d’arbres. Une initiative qui s’est déroulée au Danemark, et qui a presque dépassé toutes les espérances des organisateurs…   Tout le monde connait le Téléthon, émission télévisée visant à récolter […]

    >> Lire la suite

© 2022 Planete Campus. Tous droits réservés