Sécurité en France: Manuel Valls ne serait-il que dans le paraitre ? 

Manuel Valls étudie un nouveau tableau de bord ou une nette augmentation est notable en terme de violence. Le Figaro a pu se procurer certains de ses chiffres. 

Manuel Valls, le ministre de l’intérieur n’est pas dans la meilleure position. Les chiffres dévoilés font grimper le baromètre en flèche. D’août 2012 à Juillet 2013, les atteintes à l’intégrité physique ont augmentées de +2,9% et. Parmi ­celles-ci, les violences sexuelles ­(+10,4%) ; les atteintes aux biens (+3,5%), parmi lesquels les cambriolages (+9,3%) ; enfin, les infractions économiques et financières (+5,9%). Manuel Valls voulait faire baisser la violence, et augmenter le taux d’élucidation des affaires, mais il n’en est rien. Le taux de réussite d’une enquête passe de 18% à 17,7%.

Le ministre de l’intérieur pensait augmenter les missions de lutte contre la délinquance mais le total a baissé de 3,3% chez les gendarmes, et de 6,1% chez les policiers. Les heures que l’administration a économisé en diminuant la lutte, n’ont pas vraiment été répercutée ailleurs. Manuel Valls que l’on entend pas vraiment, a démenti ses chiffres publiés par le Figaro et dénonce une « tromperie inadmissible », et un « contresens complet ». Le ministère affirme : « Il est désormais établi que les pratiques de nettoyage statistique qui avaient cours jusqu’en 2012 sont de nature à fausser fortement la base de comparaison. »

En attendant, le ministre donne l’impression aux Français qu’il fait correctement son travail, même si les chiffres ne le prouvent pas vraiment.

[poll id= »164″]