Masques barrière : comment s’y habituer pendant les cours ?

masques barrière

Jusqu’ici, vous ne sortiez vos masques barrière que pour vos déplacements à l’extérieur. Mais depuis la reprise des cours, c’est une toute autre histoire et vous vous voyez obligés de les mettre toute la journée. Une situation parfois difficile à gérer…

Depuis quelques mois, nous sommes « invités » à porter des masques barrière, afin d’éviter la propagation du coronavirus. Jusqu’ici, il s’agissait de le mettre seulement pour sortir faire quelques courses. Rien d’insurmontable.

Mais depuis quelques semaines, il est également obligatoire de les porter pendant les cours. Un « accessoire » peu confortable qui peut aller jusqu’à vous déconcentrer… Pour éviter que ce dernier n’empiète trop sur votre année, voici quelques conseils et astuces pour mieux le supporter !

S’accommoder des masques barrière

Faire des pauses régulières

Première astuce pour mieux supporter le port du masque tout au long de la journée : faire des pauses plus régulièrement. Alors bien sûr, il ne s’agit pas de vous enfuir de cours toutes les deux minutes, mais de faire des pauses dès que vous en avez l’occasion.

Aller boire un coup d’eau aux toilettes, se laver les mains et se rafraîchir le visage, manger un morceau… tout est bon pour enlever votre masque quelques minutes et respirer à pleins poumons. En faisant attention de respecter les distances avec les autres.

Adopter un masque en coton

Matière naturelle, le coton permet une meilleure aération que les masques classiques en papier, en polyester ou autre matière synthétique. Ainsi, vous aurez moins la sensation d’étouffer en respirant.

Autre avantage, les masques en coton sont bien plus confortables et agréables à porter que leurs homologues, toutes matières confondues. Ils sont également lavables, ce qui vous permet de faire des économies et de faire un geste zéro déchet.

Respirer par le nez

Eh oui, parce que si on nous a demandé de porter un masque, on ne nous a pas expliqué comment bien respirer avec. En effet, afin de ne pas trop « souffrir » du port du masque, il est conseillé de respirer par le nez plutôt que par la bouche.

L’explication est simple : quand vous respirez par la bouche, cela va générer bien plus de chaleur et d’humidité que si vous respiriez par le nez. Logique, mais on n’y pense pas forcément ! En respirant par le nez, le masque devient moins inconfortable.

Petit rappel

Bien que porter des masques barrière au quotidien est parfois embêtant, n’oublions pas que ce geste est plus que nécessaire en cette période de pandémie. Plus nous nous efforceront de respecter les gestes barrière, moins le virus pourra se propager et plus vite nous pourront retourner à une vie « normale ». Alors on prend son mal en patience et on pense à des jours meilleurs ! Après tout, la Terre ne s’est pas arrêtée de tourner…