Rattrapage du bac : comment bien s’y préparer ?

rattrapage du bac

À peine le bac terminé, vous sentez déjà que les résultats ne seront pas à la hauteur de vos espérances. Mais rien n’est perdu ! Il vous reste encore l’oral de rattrapage… Pour les réussir, ne ménagez pas vos efforts et commencez à vous préparer dès maintenant ! Le jour J, suivez ces quelques conseils et tout se passera au mieux.

 

Mettre toutes les chances de son côté pour le rattrapage du bac

 

Être ponctuel

 

Eh oui, la ponctualité est très importante si vous ne voulez pas partir du mauvais pied avec votre examinateur ou examinatrice ! Arriver en retard serait en effet la pire des choses à faire. Vous risquez en effet de perdre des points d’entrée de jeu ou pire, de ne pas pouvoir passer l’examen et d’avoir zéro. Mieux vaut donc faire un petit effort pour être sur place en temps et en heure, quitte à attendre quelques minutes devant la porte. Cela vous laissera l’occasion de vous préparer mentalement.

 

Soigner sa présentation

 

Hors de question de venir en tenue négligée ou trop décontractée. Même s’il fait chaud, veillez à soigner votre présentation en vous habillant de façon sérieuse et professionnelle. Exit les tenues de plage, les jeans déchirés et les t-shirts à message. Une fois que les examinateurs viennent vous chercher, affichez un grand sourire et regardez-les dans les yeux, avant de leur serrer la main et de vous présenter. N’oubliez pas que la première impression est primordiale !

 

Maîtriser son langage corporel

 

Là aussi, mieux vaut faire attention si vous ne voulez pas faire mauvaise impression. En effet, votre langage corporel peut indiquer beaucoup de choses à votre examinateur ou examinatrice. Mais il peut aussi influer directement sur votre comportement et votre moral. Veillez donc à paraître sûr(e) de vous, en confiance totale, même si ça n’est pas forcément le cas. En agissant de la sorte, vous finirez par être plus à l’aise et cela s’en ressentira lors de votre examen oral.

 

On évite donc de croiser les bras sur la poitrine ou sous la table, on ne tripote pas ses doigts, ses lunettes ou ses cheveux, et on regarde droit devant, plutôt que de fixer la table, le sol ou sa montre. Si besoin, vous pouvez d’ailleurs utiliser vos bras et vos mains pour illustrer vos propos, cela les rendra plus vivants et captivants !

 

Ne pas s’éloigner du sujet

 

C’est la pire chose à faire pendant un oral : divaguer et s’éloigner du sujet. Afin de vous assurer un minimum de points, et ce même si vous n’avez pas la réponse ou que vous n’avez pas plus d’arguments à avancer, n’hésitez pas à dire à votre interlocuteur-trice que vous n’avez rien de plus à ajouter. Il ou elle préférera vous poser davantage de questions pour peut-être vous guider jusqu’à la bonne réponse, plutôt que de vous entendre broder autour d’un sujet que vous ne maîtrisez peut-être pas.

 

Pratiquer l’écoute intelligente

 

Lors d’un oral, vous n’êtes pas seul(e) : vous avez en face de vous des examinateurs pour vous poser des questions. Afin d’apporter la réponse la plus juste possible, écoutez donc bien ce qu’ils ou elles vous demandent ou vous disent. Il y a déjà des éléments de réponse dans leurs questions ! Du moins, il y a des indications sur la manière dont ils ou elles souhaitent que vous traitiez le sujet. N’hésitez pas à répéter la question et/ou à demander qu’on la reformule pour être sûr(e) d’avoir bien compris.