Fausse note, une pièce de Didier Caron

A la fin d’un de ses concerts, un grand chef d’orchestre de renommée internationale, Hans Peter Miller,  est importuné directement dans sa loge par un spectateur qui dit être admiratif du Maître, Léon Dinkel,  mais qui devient de plus en plus envahissant, oppressant et agressif . Quelle est la véritable raison de cette visite, quel secret du passé va-t-elle révéler ?

Les deux acteurs Pierre Deny et Pierre Azéma s’affrontent  dans un duel bien construit, aussi précis qu’une partition de musique. La tension monte progressivement, les dialogues qui fusent sans relâche dans un face à face féroce nous font comprendre qu’il va s’agir de vengeance, de mémoire du passé qui peut poursuivre un individu même 45 ans plus tard et le conduire au bord du gouffre. Le suspense est total, les rebondissements et les changements de rôles victime-agresseur surprennent les spectateurs jusqu’à la dernière minute.  Aussi haletant qu’un thriller, avec en fond de toile les pages sombres de notre Histoire, ce spectacle intense et émouvant, admirablement interprété,  est signé Didier Caron qui assure aussi la mise en scène avec Christophe Luthringer. (Photo Fabienne Rappeneau)

Du jeudi au samedi à 21h, le dimanche à 16h30

Théâtre de la Contrescarpe, 5 rue Blainville, 75005 Paris

Réservations : 01 42 01 81 88