Santé : comment ne plus être malade en hiver (ou presque)

malade en hiver

Chaque année, c’est la même rengaine : une écharpe oubliée, un manteau mal fermé, un rayon de soleil un peu traitre ou des camarades enrhumés et paf ! Vous vous retrouvez avec le nez qui coule, la gorge qui gratte et les oreilles bouchées. Une situation qu’il est pourtant possible d’éviter en suivant quelques conseils simples, et ne plus être malade en hiver.

 

Eh oui, à la rédaction nous avons la solution pour ne plus tomber malade (ou presque) et ainsi éviter rhumes, angines, grippes et bronchites jusqu’au retour des beaux jours ! Attention, il ne s’agit pas d’une formule miracle, mais tout simplement d’habitudes saines à appliquer au quotidien.

 

Éviter le stress

 

En effet, ce dernier a tendance à fragiliser le système immunitaire. Plus vous allez stresser, plus vous serez sujet(te) aux maladies hivernales et à peine vous vous sortirez de l’une d’entre elles, qu’une nouvelle prendra sa place. Un cycle infernal qu’il est possible de briser en prenant soin de vous : alimentation saine et équilibrée, sommeil suffisant, sport pour éliminer les tensions et moments de détente entre deux devoirs ou révisions. De quoi vous éviter de trop tomber malade en hiver.

 

Se nettoyer les mains et… le nez

 

Pour éviter de tomber malade, le premier conseil que l’on reçoit et de bien se laver les mains tout au long de la journée. Et c’est vrai ! C’est le meilleur moyen d’éviter la contamination. Mais ce qu’on vous dit moins, c’est que le lavage de nez est tout aussi important. Nombreux sont les germes, virus et bactéries à se loger au creux de vos cavités nasales. Pour les éliminer, 1 à 2 lavages de nez par jour à l’eau salée suffisent.

 

Faire le plein de vitamines et de minéraux

 

Zinc, fer, vitamine C et vitamine D sont indispensables pour passer l’hiver en bonne santé : connue pour stimuler le système immunitaire, la vitamine C agit influe sur la fabrication des lymphocytes T et vous aide ne pas tomber malade. Le zinc et le fer, permettent respectivement de lutter contre les infections et de régénérer les lymphocytes. La vitamine D, enfin, encourage la production de cellules immunitaires. Et pour les trouver, il suffit de manger frais et équilibré !

 

Adopter les huiles essentielles

 

Pour atteindre le printemps sans être malade, nous ne saurions que trop vous conseiller d’utiliser des huiles essentielles, et plus particulièrement l’huile essentielle de Ravintsara qui, à raison d’une goutte sur les poignets chaque matin, renforce le système immunitaire et met à mal les virus et bactéries en tous genre. L’huile d’eucalyptus radié, quant à elle, permet de dégager les voies respiratoires et de faciliter l’expectoration. Des alliées naturelles à inhaler 4 à 5 fois par jours directement au-dessus du flacon.

 

Attention, les HE sont déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi qu’aux enfants de moins de 3 ans.