Crise en Ukraine: un accord pourra-t-il vraiment éviter la guerre ?

Une issue diplomatique n’était pourtant pas le cas de figure qui semblait se profiler quand au conflit grandissant entre l’Ukraine et la Russie. Le risque de guerre civile se faisant de plus en plus menaçant, le pessimisme était effectivement de mise avant la début des négociations. Mais contre toutes attentes, les chefs de la diplomatie russe, ukrainienne, européenne et américaine ont réussi à tomber d’accord sur un plan en vue d’une désescalade de la crise et des tensions qui l’accompagnent dans l’est de l’Ukraine.

Hier à Genève, après de longues heures de négociations, un texte a donc été créé. Selon le ministre des Affaires étrangères russes, Sergueï Lavrov, il stipule notamment le désarmement des groupes armés illégaux et l’évacuation des bâtiments occupés par les pro-russes. Une amnistie doit également être accordés aux acteurs de la crise menacés de sanction, à l’exception de « ceux qui sont coupable de crime capitaux ».

Un accord sous haute tension

Cependant, malgré l’espoir de rétablissement généré par la mise en place de ce plan, le retour au calme sur le territoire ukrainien semblait jusqu’à présent compromis. Dans la nuit de mercredi à jeudi, les affrontements entre les ukrainiens loyaux envers le gouvernement de Kiev et les pro-russes ont fait trois morts. La situation apparaissait alors plus tendue que jamais.

Une issue pacifique, alors que Vladimir Poutine avait encore soufflé sur les braises d’un conflit qui menace sérieusement d’embraser l’est de l’Ukraine lors d’une allocution télévisée prononcée plus tôt dans la matinée, semblait tout bonnement irréalisable. Le chef d’Etat russe avait, en effet, à nouveau brandit la menace d’une intervention militaire de grande ampleur sur le territoire ukrainien.

Le gouvernement de Kiev et son parlement ont répliqué en proposant de rétablir la conscription obligatoire qui avait été supprimé l’an dernier. Aeroflot, une compagnie aérienne russe, a également reçu un avis officiel ukrainien stipulant l’interdiction aux hommes russes, entre 16 et 60 ans, de pénétrer le territoire. Enfin, 10 espions russes, accusés d’avoir encouragé les affrontements et les violences à l’est ont été arrêtés, a annoncé Kiev.


« »

  A lire aussi

  • BON-PLAN: Achetez militant et solidaire sur Label Emmaüs ! - 22 novembre 2023

    Si vous ne connaissez toujours pas le site label-emmaus.co, découvrez-le vite, vous serez surpris des trouvailles que vous pouvez faire, à tout petits prix, tout en participant à l’insertion de personnes socialement éloignées de l’emploi. Vêtements, high-tech, électroménager, livres…une fois votre choix fait, vous pouvez soit être livré soit retirer la marchandise en boutique. Le […]

    >> Lire la suite

  • La « Paris Burger week » 2023, c’est parti ! - 22 novembre 2023

    Vous avez trois semaines pour élire le meilleur burger de Paris, du 23 novembre au 10 décembre 2023. Le principe est simple : les restaurants participants au concours présenteront leurs meilleurs burgers, la liste et les photos sont sur le site parisburgerweek.fr. Il vous suffit de vous rendre dans ces restaurants pour goûter les burgers, […]

    >> Lire la suite

  • RESTO: Zapi ouvre une nouvelle pizzeria à Paris ! - 17 novembre 2023

    Zapi, c’est la référence en matière de pizzas authentiques, et chaque ouverture est  une bonne nouvelle pour les parisiens ! De la Margarita à la Diavola, en passant par la Quattro formaggi, elles sont toutes à pâte fine et croustillante, garnies de produits veramente italiani ! Vous y trouverez également de nombreuses salades de produits […]

    >> Lire la suite

  • yoga

    Yoga : 5 bonnes raisons de s’y mettre - 24 juin 2020

    Ça fait un bon moment que vous pensez à vous mettre au yoga, sans jamais trouver la motivation d’essayer. Pourtant, ce sport doux a de nombreux bienfaits pour le corps et la santé ! Voici donc 5 bonnes raisons qui devraient vous aider à vous lancer pour de bon !   Contrairement aux idées reçues, le yoga […]

    >> Lire la suite

© 2024 Planete Campus. Tous droits réservés