Warning: include(searchform.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/fgtnowu/www/wp-content/themes/planete-campus-v3/header.php on line 143

Warning: include(searchform.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/fgtnowu/www/wp-content/themes/planete-campus-v3/header.php on line 143

Warning: include(): Failed opening 'searchform.php' for inclusion (include_path='.:/usr/local/php7.4/lib/php') in /home/fgtnowu/www/wp-content/themes/planete-campus-v3/header.php on line 143

Japon : 20 mois après Fukushima, la droite pro-nucléaire reprend le pouvoir.

Les élections législatives nippones du dimanche 16 décembre ont permis aux conservateurs du Parti libéral-démocrate (PLD) de remporter la majorité absolue à la chambre des députés. 20 mois après la catastrophe de Fukushima… Comment interpréter la victoire d’une droite pro-nucléaire ? La question de l’atome s’est révélée moins décisive que celle de la relance économique : « notre première priorité sera de remettre l’économie sur la voie de la croissance », a déclaré le numéro deux du PLD  Shigeru Ishiba.

Selon la chaîne télévisée publique NHK, le PLD – vaste formation de droite placée aux commandes du Japon presque sans interruption des années 1950 à 2009 – a remporté près de 300 sièges sur les 480 en jeu au cours de ces élections anticipées. Et si la victoire de la droite nippone, renforcée par son allié centriste du Nouveau Komeito, tenait moins de ses positions pro-nucléaires que de ses promesses pour sortir le Japon de la récession ? Et si pour reprendre le chemin de la croissance les Japonais devaient refouler l’accident de Fukushima au fin-fond de leur inconscient en approuvant la relance de l’industrie nucléaire ?

En plébiscitant la formation de Shinzo Abe, probable futur Premier ministre. En évinçant le Parti Démocrate du Japon (PDJ). En ignorant sa promesse de campagne « zéro nucléaire » à l’horizon 2040. Les électeurs ont-ils implicitement avalisé le redémarrage des réacteurs nucléaires ? Oui. Avant les élections, le PLD a promis une inspection des 50 réacteurs du pays dans un délai de trois ans pour se prononcer ensuite sur leur relance. Un faux suspense qui risque fortement d’aboutir au remaniement, voire au reniement du plan énergétique du gouvernement sortant de Yoshihiko Noda.

Mais la catastrophe de Fukushima continue de hanter les esprits. Et les conservateurs du PLD doivent redéfinir leur bouquet énergétique idéal – composé pour moitié d’électricité d’origine atomique avant l’accident de mars 2011 – avec une part de nucléaire. Objectif : soustraire le Japon de sa dépendance vis-à-vis de l’étranger. La consécration du PLD, dont la position se rapproche de celle du patronat, qui estime que l’économie nippone est incapable de se passer de l’énergie nucléaire, a été saluée dans la matinée par la Bourse de Tokyo. A 3H30 (12H30 heure locale), l’indice Nikkei, 225 des valeurs vedettes, montait de 1,61%.

Réponse logique. L’arrêt des centrales atomiques – seuls deux réacteurs sont restés en service après l’accident de Fukushima – a contraint les entreprises à réduire leur consommation d’électricité, ralentissant en conséquence leurs activités dans l’archipel. La remise en marche forcée des centrales thermiques – qui fonctionnent avec des carburants importés : le gaz et le pétrole – a foré les comptes nationaux, plongeant la balance commerciale du Japon dans la zone déficitaire.

Si la décision de relance des réacteurs nucléaires qui, pour le chef de file du PLD Shinzo Abe, permettra de doper la troisième puissance économique mondiale, dépend du pouvoir politique. Le verdict de sûreté préalable, lui, sera prononcé par la nouvelle Autorité de régulation nucléaire mise en place en septembre 2012 par l’ancien gouvernement de centre gauche. Or, l’instance indépendante fixera probablement de nouveaux standards de sécurité bien plus sévères que les précédents afin qu’un drame tel que Fukushima ne se reproduise pas dans l’avenir.

Crédit photo : Le Monde


« »

  A lire aussi

  • BON-PLAN: Achetez militant et solidaire sur Label Emmaüs ! - 22 novembre 2023

    Si vous ne connaissez toujours pas le site label-emmaus.co, découvrez-le vite, vous serez surpris des trouvailles que vous pouvez faire, à tout petits prix, tout en participant à l’insertion de personnes socialement éloignées de l’emploi. Vêtements, high-tech, électroménager, livres…une fois votre choix fait, vous pouvez soit être livré soit retirer la marchandise en boutique. Le […]

    >> Lire la suite

  • La « Paris Burger week » 2023, c’est parti ! - 22 novembre 2023

    Vous avez trois semaines pour élire le meilleur burger de Paris, du 23 novembre au 10 décembre 2023. Le principe est simple : les restaurants participants au concours présenteront leurs meilleurs burgers, la liste et les photos sont sur le site parisburgerweek.fr. Il vous suffit de vous rendre dans ces restaurants pour goûter les burgers, […]

    >> Lire la suite

  • RESTO: Zapi ouvre une nouvelle pizzeria à Paris ! - 17 novembre 2023

    Zapi, c’est la référence en matière de pizzas authentiques, et chaque ouverture est  une bonne nouvelle pour les parisiens ! De la Margarita à la Diavola, en passant par la Quattro formaggi, elles sont toutes à pâte fine et croustillante, garnies de produits veramente italiani ! Vous y trouverez également de nombreuses salades de produits […]

    >> Lire la suite

  • yoga

    Yoga : 5 bonnes raisons de s’y mettre - 24 juin 2020

    Ça fait un bon moment que vous pensez à vous mettre au yoga, sans jamais trouver la motivation d’essayer. Pourtant, ce sport doux a de nombreux bienfaits pour le corps et la santé ! Voici donc 5 bonnes raisons qui devraient vous aider à vous lancer pour de bon !   Contrairement aux idées reçues, le yoga […]

    >> Lire la suite

© 2023 Planete Campus. Tous droits réservés