Déconfinement : ce qu’on peut faire ou pas

déconfinement

Depuis la semaine dernière, nous avons de nouveau l’autorisation de sortir de chez nous pour autre chose que les courses, et il faut bien l’admettre, ça fait un bien fou ! Toutefois, le déconfinement ne veut pas dire que le virus a disparu. Il y a donc toujours quelques règles à respecter, et nous allons faire un point sans plus tarder.

 

Déconfinement :  faire ou ne pas faire, telle est la question

 

Les « don’t »

 

On commence avec les choses qui fâchent : les interdits ! Ou du moins les choses à limiter. Comme nous le soulignions plus haut, qui dit déconfinement ne dit pas disparition du virus. Si le gouvernement a décidé de lever les mesures de confinement, c’est parce que le pic de l’épidémie est passé, et qu’il y a de nouveau des places disponibles dans les différents services hospitaliers.

 

Mais le virus est toujours là, et les personnes asymptomatiques aussi ! Voilà pourquoi il est important de continuer la distanciation sociale, et une sorte de confinement partiel. Autrement dit, sortir oui, mais pas pour rien, et pas trop souvent, histoire d’éviter une deuxième vague épidémique.

 

On évite donc de se ruer dans les magasins non essentiels (avez-vous VRAIMENT besoin d’un nouveau jean ou d’une paire de tongs ?), et on essaye de ne pas se retrouver dans des mouvements de foule. C’est en effet le meilleur moyen pour faire repartir l’épidémie de plus belle ! Ce qui risque de conduire à un reconfinement… et ce n’est pas ce qu’on veut !

 

Les « do »

 

En cette période de liberté retrouvée, vous pouvez donc de nouveau sortir de chez vous sans attestation et allez où vous voulez. Du moment que vous prenez toutes vos précautions !

 

 

 

 

 

Si tout le monde y met du sien, les régions encore dans le rouge devraient voir leur situation se rétablir rapidement, et la vie pourrait reprendre plus ou moins normalement un peu partout. Quant à l’épidémie, on peut espérer la contenir et éviter une deuxième vague qui serait très compliquée à gérer pour tout le monde.