Quand jouer aux jeux vidéo est bon pour votre avenir

jeux vidéo

Vous en avez marre qu’on vous reproche de jouer aux jeux vidéo plutôt que d’aller dehors ? Vous ne supportez plus d’entendre qu’ils rendent bête ou violent ? Bonne nouvelle : vous allez désormais avoir un argument de choix pour défendre votre passion. En effet, une récente étude montre que jouer aux jeux vidéo permet de développer des compétences utiles… pour le monde du travail !

 

Bien évidemment, il n’est pas question ici de geeker toute la journée, mais plutôt de jouer régulièrement, aux alentours de 2h par semaine. Il faut tout de même consacrer un peu de temps aux autres activités que la vie d’étudiant vous impose comme aller en cours, réviser, faire vos devoirs, etc. Il n’est pas recommandé non plus de grignoter du temps de sommeil pour terminer une partie, du moins pas systématiquement.

 

Néanmoins, une pratique modérée mais régulière des jeux vidéo peut avoir un impact positif : plus vous avez l’habitude de jouer, plus vous développez des compétences que les employeurs recherchent chez les futurs jeunes diplômés. C’est en tout cas ce que révèle une enquête scientifique menée par Matthew Bart, vice-président de l’Association britannique de recherche sur les jeux numériques.

 

Dans le but de mesurer le réel impact des jeux vidéo sur le développement de certaines compétences, il a réparti des étudiants en deux groupes. Les sujets du premier groupe devaient donc jouer ensemble à des jeux vidéo et ce, 2h par semaine, pendant huit semaines. Le deuxième groupe, quant à lui, ne jouait pas du tout. À la fin de l’étude, les résultats étaient sans appel…

 

Le premier groupe avait en effet développé et/ou renforcé de multiples compétences telle que la communication, le travail d’équipe ou encore la collaboration. Le tout, grâce à des jeux multi-joueurs. Contraints de changer de jeux chaque semaine, les étudiants testés ont également amélioré leurs capacités d’adaptation. Enfin, et à force de devoir réfléchir pour élaborer les meilleures stratégies possibles, ils ont su faire preuve de débrouillardise.

 

Les jeux vidéo, bientôt conseillés comme activité extrascolaire ?

 

Autant de compétences qui valent leur pesant d’or sur le marché du travail ! « Si nous encourageons les étudiants à rejoindre des équipes de sport universitaire afin de gagner en expérience, pourquoi ne pas inclure les jeux vidéo dans la liste des activités extrascolaires intéressantes ? », soulignait Matthew Bart dans les colonnes de The Guardian. Il est vrai que les étudiants investis dans un club de sport font souvent meilleure impression.

 

Mais qu’en est-il de l’e-sport, qui permet de développer autant – si ce n’est plus, de compétences et de capacités que n’importe quel autre club ? Amoureux(ses) des jeux vidéo, il est temps de faire entendre votre voie, et d’imposer votre passion comme d’autres le font déjà avec l’écriture, le théâtre ou le sport ! Avec cette étude sous le coude, vous savez désormais quoi répondre à celles et ceux qui oseraient vous dire que jouer est une perte de temps. Profitez-en pour inviter vos ami(e)s ce week-end, pour faire quelques parties vous entraîner à développer vos compétences professionnelles !

Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1