Minimalisme : et si vous faisiez de la place ?

minimalisme

Grande tendance du moment, le minimalisme est bien plus qu’une simple passade : c’est un véritable mode de vie ! Mais comment s’y mettre ? Devient-on minimaliste du jour au lendemain ? Et quels sont les bénéfices au quotidien ? Tout de suite, les réponses à vos questions !

 

En tant qu’étudiant(e), vous vous dites sûrement que le minimalisme n’est pas pour vous. Pourtant, que vous viviez encore chez vos parents, que vous soyez en colocation ou dans une chambre en résidence, il vous est possible de vous y mettre ! En effet, quel que soit le lieu où vous habitez, vous possédez un certain nombre de choses. Des possessions pas toujours utiles qui s’entassent doucement, sans que vous y fassiez attention et qui finissent par vous encombrer. Si tel est votre cas, il est grand temps de passer au minimalisme !

 

Pourquoi accumule-t-on ?

 

Les soldes qui créent des besoins superflus, les copains qui font des cadeaux marrants mais encombrants, les échantillons des magasins qui remplissent les tiroirs… Au quotidien, de nombreux facteurs vous poussent à accumuler beaucoup plus de choses que ce dont vous avez réellement besoin. Des objets ou des souvenirs que vous rangez généralement au fond d’un placard, jusqu’à en oublier leur existence. Du moins, c’est ce que vous croyez ! En effet, c’est ce qu’explique Dominique Loreau, dans son ouvrage L’art de l’essentiel : tout ce que vous possédez encombre autant votre maison que votre esprit !

 

Pour faire simple, chaque objet que vous avez un jour posé ou rangé quelque part s’est également fait une petite place dans votre esprit. De manière inconsciente, vous vous souvenez donc qu’il est là et cela prend beaucoup de place. En faisant le tri chez vous et en vous débarrassant du superflu, vous désencombrez en même temps votre esprit et vous sentez beaucoup plus léger(e) ! Vous avez ainsi plus « d’espace » disponible pour apprendre de nouvelles choses ou tout simplement profiter de la vie. En d’autres termes, moins vous possédez, plus vous êtes riche. « Less is more » !

 

Comment « pratiquer » le minimalisme  ?

 

Première chose à faire : trier pour de bon. Pour vous aider dans cette tâche, vous pouvez soit vous inspirer du MinsGame, ou ranger selon la méthode KonMari. Une fois le tri terminé, faites trois tas : à jeter, à donner/vendre, à ranger. Vous y verrez ainsi plus clair et serez à même de définir ce qui vous est utile au quotidien ou, au contraire, ce qui vous embarrasse.

 

Rapidement, vous conviendrez qu’il n’est pas nécessaire de garder ce pantalon, acheté il y a 3 ans, sur lequel vous avez laissé l’étiquette… Idem pour les couverts à salade en double et les bouquins poussiéreux que vous n’avez jamais terminés. Vous verrez, les deux premiers tas vont vite augmenter !

 

Quand vous aurez tout vidé et réorganisé, vous vous sentirez bien mieux dans votre tête, comme libéré(e) d’un poids. Et pour ne pas risquer de retomber dans l’accumulation, instaurez une nouvelle règle : si un nouvel objet entre, un autre doit s’en aller. Avant d’acheter cette belle écharpe qui vous plaît tant, réfléchissez un instant à celle que vous allez vendre ou donner à la place.

 

Une fois sur deux, vous ressortirez du magasin sans avoir rien pris. Et c’est valable pour tout ! Autre astuce, investir dans du durable : finis les accessoires de cuisine en plastique ou les étagères premier prix. Et si votre budget ne vous permet pas d’acheter du neuf, pensez à la seconde main… À vous la liberté et la légèreté d’esprit !

Partagez5
Tweetez
Enregistrer
+1