Vidéo des Marines : Identifiés, les soldats seront punis

Largement diffusée sur Internet, la vidéo montrant quatre soldats américains en train d’uriner sur des cadavres d’insurgés afghans, probablement lors d’une opération militaire, a lancé la polémique aux Etats-Unis et en Afghanistan. Après l’ouverture une enquête pour juger de l’authenticité de la vidéo , l’armée américaine a déclaré jeudi avoir identifié l’unité et les soldats en question.

Mise en ligne mercredi, la vidéo a été diffusée sur plusieurs sites Internet et a fait le tour du monde. Rapidement, Washington a annoncé l’ouverture d’une enquête, afin de faire la lumière sur cet indicent et punir les responsables.

Les images, très choquantes, montrent quatre soldats en uniforme militaire américain en train d’uriner sur les cadavres d’insurgés afghans, tout à fait conscient d’être filmés. La vidéo semble avoir été tournée en Afghanistan lors d’une opération militaire américaine. L’un des soldats se permet même de dire à l’intention d’un des cadavres : « Passe une bonne journée mon pote. »

Cette affaire est plutôt fâcheuse pour les Etats-Unis, puisqu’elle intervient au moment où le gouvernement de Kaboul et les insurgés afghans s’apprêtent à entrer en négociation pour mettre fin au conflit. Hamid Karzaï, qui a déclaré être « profondément perturbé » par cette « profanation des corps de trois Afghans par des soldats américains« , réclame « la punition la plus sévère » pour les soldats coupables de cet acte. Néanmoins, le président afghan a assuré que cela n’affecterait en rien les négociations.

Jeudi, le corps des Marines a annoncé avoir identifié l’unité et les soldats dont il est question dans la vidéo. « Nous pensons avoir identifié l’unité. Nous ne pouvons pas dévoiler son nom pour le moment car l’incident fait toujours l’objet d’une enquête« , a déclaré le porte-parole des Marines à l’AFP. A Washington, la secrétaire d’Etat Hillary Clinton a fait part de sa « consternation » et a déclaré que « quiconque [ayant] participé ou été au courant » de cet acte « devra rendre des comptes« .

Selon différentes sources, les soldats identifiés pourraient appartenir au 3e bataillon du 2e régiment de Marines de la base de Camp Lejeune (Caroline du Nord, est des Etats-Unis) ou à une équipe de tireurs d’élite. Ces soldats seront poursuivis pour violation du code de justice militaire américain.

[youtube]http://www.youtube.com/verify_age?next_url=/watch%3Fv%3DqsRbNtphw3w%26feature%3Dplayer_embedded[/youtube]