Occupy Wall Street : les anticapitalistes occupent la première place financière du monde

Le 17 septembre, plusieurs centaines de personnes ont occupé la première place financière du monde, façon place Tahrir du Caire-Indignados. Les objectifs ? Se mobiliser contre la domination liée à l’argent.

Cette idée avait été lancé sur un coup de tête pendant l’été par Adbusters à Toronto. Maintenant, quatre groupes s’occupent de l’évènement : Adbusters pour diffuser l’information sur le net, et US Day of Rage, OccupyWallSt.org et NYC General Assembly qui s’occupent de la mobilisation. Il s’inspire du printemps arabe, des opérations altermondialistes espagnoles et des manifestations anti-G20 de Londres. Lors de ce «jour de la colère» (Day of Rage), entre 500 et 2.000 manifestants ont défilé devant la place de la Bourse. Depuis, quelques dizaines campent à deux pas de là, à Zuccotti Park, rebaptisé «Liberty Plaza», du nom de la rue voisine.

US Day of Rage a été fondé en mars 2011 et compte aujourd’hui plus de 700 membres. Alexa O’Brian, une jeune femme de 30 ans, a expliqué les motivations de ce rassemblement aux Inrocks : « En janvier 2010, la Cour suprême des Etats-Unis a autorisé les entreprises à financer librement les campagnes électorales. Cela laisse présager que l’élection de 2012 sera très certainement la plus corrompue que l’Amérique ait jamais connue. Se regrouper devant Wall Street est une occasion de rappeler, notamment, que ce sont les citoyens qui doivent influer sur la démocratie, et non les entreprises », explique O’Brian, avant de conclure : « Je ne suis pas persuadée que nous partageons les mêmes idéaux, les mêmes aspirations. Par exemple, je n’aime pas toujours les images que diffuse Adbusters, je les trouve parfois trop guerrières, alors que la non-violence sera évidemment de mise. Nous ne sommes pas d’accord sur tout, mais cette date du 17 septembre est une prise de position dont nous avons tous envie. Et Wall Street est un endroit idéal pour cela, tellement symbolique. »

Ce qui fascine les médias américains, c’est le groupe appelé Anonymous (qui contient parmi ses rangs quelques hackers) soutient la cause et qu’il aurait des recrues internes à Wall Street capables de plante le système informatique du Stock Exchange. Sympa, non ?

[vimeo]http://vimeo.com/29511960[/vimeo]

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=gMOfMEsQuSk&feature=relmfu[/youtube]

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Ac8LzVcasXM&feature=player_embedded[/youtube]