Bac +3 : Licence Musicologie – Université Sophia Antipolis (Nice)

Objectifs :

Les études de musique proposent une formation complète et transversale dans de nombreux domaines de compétences (histoire, théorie, analyse, ethnomusicologie, pratique musicale) visant à donner aux futurs titulaires du diplôme les meilleures conditions pour leur intégration professionnelle et la poursuite de leurs études. La formation admet toutes les pratiques de la musique quelque soit le genre, l’époque et l’horizon stylistique.

Savoir-faire et Compétences :

La mention Musicologie inclut les enseignements permettant d’acquérir des compétences dans le domaine de l’écoute, de l’écriture musicale, de la rédaction de textes musicaux et de la création artistique, ainsi qu’une spécialisation dans le domaine de l’ethnologie des arts vivants ou de la pratique musicale professionnelle (à travers ses deux parcours spécifiques).

Les parcours Musique et Ethnologie des arts vivants sont ouverts à tous les étudiants de niveau bac ou assimilé. Toutefois, il est recommandé d’avoir une pratique musicale. On remarquera enfin que la bonne maîtrise de la technique musicale, de l’expression et de la rédaction en langue française constitueront des atouts plus qu’appréciables.

Le parcours Pratiques musicales professionnelles est ouvert sur dossier d’inscription à retirer au CNRR de Nice (http://www.crr-nice.org), avec une audition devant un jury qui se réunit à la fin du mois de juin. Il requiert, en plus du niveau bac, l’obtention préalable d’un DEM en instrument ou en Formation Musicale, ou d’un niveau assimilé au DEM.

Programme :

Le parcours Musique propose les enseignements traditionnels regroupant tous les savoirs de la musique. Il offre la possibilité d’acquérir des fondamentaux dans cette discipline en offrant une certaine polyvalence. Il prépare au master enseignement et au master recherche en musicologie, et offre la possibilité de s’inscrire également dans des filières professionnelles (gestion culturelle, métiers de la culture, bibliothécaire).

Le parcours Ethnologie des arts vivants spécialité musique (ou spécialité arts du spectacle selon le choix) est unique en France et permet d’obtenir une double diplomation, une licence mention musique (pour la filière musique) et une  licence en ethnologie du département de sociologie-ethnologie. En contrepartie, ce cursus possède un volume d’heures plus important (1700 heures sur trois ans) et demande un investissement personnel conséquent.

Enfin le parcours Pratiques musicales professionnelles est établi en partenariat avec le Conservatoire à Rayonnement Régional de Nice. Il s’adapte au rythme des étudiants de niveau DEM qui veulent garantir dans leurs études universitaires une exigence élevée de pratique instrumentale, tout en développant le sens d’une interprétation scientifiquement et historiquement informée. Ce parcours admet quatre spécialités : « Musicien interprète », « Direction d’orchestre et Direction de chœur », « Composition », et enfin « Enseignant en Formation Musicale ». Ce parcours est en outre compatible avec des inscriptions complémentaires dans d’autres structures (de type CEFEDEM par exemple).

Rythme de la formation :

Les cours théoriques sont concentrés sur le lundi, ainsi que sur deux demi-journées supplémentaires (du mercredi au vendredi). Les cours techniques (écoute et écriture de la musique) ont lieu le mardi et le jeudi matin au Conservatoire de Nice.
Poursuite d’études :

Les parcours Musique et Pratiques musicales professionnelles permettent l’inscription en Master Théorie et pratique des arts vivants parcours études musicales. Ils ouvrent la voie soit à l’option recherche, soit à l’option Enseignement Musical qui prépare aux concours de recrutement des enseignants de musique de l’Éducation Nationale. Ils permettent également d’obtenir le niveau requis pour l’entrée dans les nombreux Masters de pratiques ou de musicologie en Europe.

Le parcours Ethnologie des arts vivants permet l’inscription dans trois masters de l’UFR LASH (deux en Anthropologie et Ethnologie, l’un en Arts).

Emplois et métiers possibles :

Carrière professorale, domaine de la recherche, de la culture, dans la fonction territoriale ou dans les associations, dans le domaine de l’édition, de la direction artistique, dans le domaine du journalisme, professions de l’animation socio-culturelle ou à caractère patrimonial : postes de chargés de mission en « musiques et danses traditionnelles » (associations et institutions), métiers relevant du patrimoine (collectivités territoriales, institutions, associations), de l’édition, de la vente de disques, du journalisme spécialisé.

« »

  A lire aussi

  • bourses exceptionnelles

    Bourses exceptionnelles : quand les écoles s’engagent - 14 mai 2020

    Dans le contexte actuel, plusieurs écoles et d’établissements d’enseignement supérieur ont décidé de donner un petit coup de pouce à leurs étudiants pour la rentrée 2020. Parmi les établissements concernés, on retrouve IDRAC Business School, qui renforce son dispositif de bourses.   « Donner à tous la chance d’accéder à l’Enseignement Supérieur », voilà ce qui motive […]

    >> Lire la suite

  • réorientation

    Orientation : comment savoir si on a fait le bon choix ? - 28 février 2020

    Alors que l’année universitaire est presque terminée, vous ne savez toujours pas si vous avez fait le bon choix concernant votre orientation. Afin de dissiper vos doutes, concentrez-vous sur les signes vous indiquant qu’il faut peut-être changer de voie !   À la fin du lycée, on trouve deux catégories de futurs étudiants : ceux qui sont […]

    >> Lire la suite

  • révisions

    Révisions : 4 jeux pour les rendre plus fun - 2 décembre 2019

    On est d’accord, il y a plus palpitant dans la vie que les révisions. Mais il faut bien passer par là si vous voulez réussir votre année ! Afin de vous rendre la tâche plus facile, voici 4 jeux avec qui les révisions seront plus fun.   Qui a dit que les révisions étaient incompatibles avec […]

    >> Lire la suite

  • révisions

    Révisions : 3 bonnes raisons de faire des pauses - 27 novembre 2019

    Réviser, c’est bien. Mais réviser trop n’est jamais la solution. Autrement dit, bûcher pendant des heures sans vous arrêter à l’approche des examens ne vous aidera pas plus à réussir. Pour mettre toutes les chances de votre côté, mieux vaut donc faire quelques pauses pendant vos révisions. Explications.   Chaque année, c’est pareil : à l’approche […]

    >> Lire la suite

© 2024 Planete Campus. Tous droits réservés