Hier soir a eu lieu le lancement officiel des ventes des dvds Avatar, le blockbuster signé James Cameron qui a pulvérisé quasiment tous les records de l’industrie du cinéma.

Réunis au Virgin Champs-Elysées, les fans ont pu assister à un compte à rebours géant avant minuit, pour acheter en exclusivité mondiale le dvd tant attendu.

Qu’en est-il du contenu ?
Un point positif déjà : pour tout achat d’un Blu-Ray (gravé au maximum de ses capacités), vous aurez également le dvd simple « à emporter partout » pour 29,99 euros. Le prix du dvd simple (seul) est lui à 19,99 euros.
LE point négatif reste quand même le nombre de bonus disponible : aucun…

Vous pourrez vous consolez facilement car il est malgré tout agréable de ‘retourner’ sur Pandora (Tagline de la promo du dvd)… Même si la qualité se perd un peu en 2D (forcément), James Cameron aurait mis 5 semaines à monter le film pour optimiser la qualité du film – au lieu des 2 habituelles. Selon le producteur Jon Landan, le réalisateur aurait également visionné les images directement sur un écran de télévision afin de se rendre compte par lui même du rendu final. Son but était principalement de conserver la luminosité originelle du film… Et c’est assez gagné à ce niveau là.

Pour ceux qui n’auraient pas vu le film (cela doit bien exister), nous suivons les aventures de Jack Sully, ex-marine, projeté sur une planète lointaine en lieu et place de son disparu de frère biologiste. Son rôle : nouer un dialogue avec les autochtones afin de les convaincre de « déménager », la machine de guerre industrielle américaine ayant besoin des ressources se situant sous leur village…
Si cela vous rappelle une quelconque actualité étrangère c’est normal, le film ne cachant aucunement ses opinions pro-écologistes (voire carrément anti-Bush). Le scénario est certes proche de nombreux films déjà existants tels que le formidable Danse avec les loups, mais sa réelle force demeure la précision du détail et la beauté de l’ensemble.

Film réalisé par James Cameron,
avec Sam Worthington, Zoé Saldana, Sigourney Weaver, Michelle Rodiguez…
En dvd et blu-ray le 21 Avril.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xd11dc_avant-premiere-mondiale-d-avatar-en_shortfilms[/dailymotion]

avatar

Thriller français réalisé par Eric Valette, avec André Dussollier, Thierry Frémont, Rachida Brakni…

Victor, un proche conseiller présidentiel, tente de faire libérer des otages français en Afrique et ce par tous les moyens. Y compris par la vente illégale d’armes à des groupuscles terroristes… Tout se déroule sans encombres, jusqu’à ce qu’un de leur avion secret explose au dessus du Golfe de Guinée. Les médias relayent l’affaire, et c’est tout le gouvernement qui est menacé.Victor fait donc appel à un homme de main, histoire de faire le ménage… Mais c’était sans compter sur l’acharnement d’une jeune officier de police.

Thriller assez efficace, Une affaire d’état tient principalement grâce aux interprétations des rôles principaux (impeccable Thierry Frémont). Le film aurait cependant gagné en efficacité à être moins long, ou à s’exporter hors des simples frontières françaises.

Bonus : Documentaire ‘Un couple inséparable : la France et l’Afrique sous la Vème République’ de Jean-Michel Djian, Making of : Du livre au film, Galerie de photos, Bande-annonce.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xaux3i_une-affaire-d-etat-bande-annonce_shortfilms[/dailymotion]

affaire

La  loi de Murphy (loi de l’emmerdement maximum)
Comédie française de Christophe Campos,
avec Pio Marmai, Karim Belkhadra, Omar Sy, Fanny Valette…

A quelques heures de la fin de sa conditionnelle Elias, aujourd’hui brancardier, ne souhaitait pas franchement revoir ses anciens « amis » débarquer, avec 10 millions d’euros en diamants, et avec un flic aux trousses… C’est pourtant ce qu’il va se passer et notre jeune héro va apprendre qu’une emmerde n’arrive jamais seule !

Cette comédie rafraîchissante voire franchement hilarante part du principe de la loi de Murphy, énonçant que  » si quelque chose peut mal tourner, alors cette chose finira infailliblement par mal tourner « . C’est cette loi qui fait que votre tartine tombe toujours du côté de la confiture, ou que des gangsters débarquent dans votre hopital, en vous demandant un petit service !

Grâce à ses seconds rôles VIP, cette production française va très loin : dialogues gratinés, action, caméra nerveuse… Un petit régal à partager entre potes !

Bonus : Un tournage à bloc : Making of du film, Teaser, Bande-annonce.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xar27h_la-loi-de-murphy-bande-annonce_shortfilms[/dailymotion]
murphy

Documentaire en couleurs mexicain et franco-espagnol de Christian Poveda,
avec les personnages du gang de La Mara 18.

Il ne fait pas bon d’être jeune et défavorisé au Salvador…
Souvent orphelins ou abandonnés, des milliers d’adolescents rejoignent les gangs des rues. Vols, viols et  meurtres sont leur lot quotidien. Mais les règlements de comptes ne cessent de toucher ceux que l’on appelle les Maras…

Film testament de Christian Poveda, La vida loca nous entraîne là où jamais aucune caméra n’avait pu se poser: au coeur des gangs. Après avoir passé 2 ans à vivre avec les Maras 18 (opposés aux Maras MS), il nous livre un documentaire choc, dépourvu de voix off, montrant le quotidien de cette jeunesse perdue qui, entre deux traffics, se rejoignent aux enterrements des amis. Tatouages, rites d’initation, enfants à charge, pauvreté… « Jamais jeunesse ne fut tant desemparée ».

Christian Poveda a été retrouvé assassiné quelques mois après le tournage, vraisemblablement par des membres du gang. Des soupçons infondés de liens avec la police ont suffi.

Bonus Collector : Livret photos de Christian Poveda (28 pages); DVD 1 : Rencontre avec Christian Poveda, Lexique des Maras, Enquête sur l’assassinat du réalisateur (émission « Envoyé spécial »); DVD 2 : « Revolucion o Muerte » genèse d’une guerrilla au Salvador, Confrontation entre deux gangs (émission « L’effet papillon »), Entretien avec Christian Poveda au Festival de San Sebastian, Clips : « La Vida Loca » Clip & « Bang Bang ».

jack

Film d’animation réalisé par David Bowers
Avec les voix US de Freddie Highmore, Nicolas Cage, Charlize Theron

Toby n’est pas un graçon ordinaire, comme il pense l’être… Il est en fait la création d’un scientifique qui l’a doté de super-pouvoirs. Vraiment déçu de réaliser qu’il n’est pas comme les autres, il s’enfuit. Mais les événements de sa ville vont peut être le faire revenir et le transformer en justicier…

Beau graphisme, histoire sympa, on passe un bon moment. Dommage que les bonus de ce film -principalement destiné aux enfants-  soient en VO.

Bonus : « Les voix d’Astro Boy » : enregistrement des voix originales;  « La naissance d’un héros » : apprenez à dessiner Astro Boy; « La conception de Metro City » : création des décors; « Galerie d’images » : Astro Boy, du manga au film; « Le look Astro Boy » : se coiffer comme Astro Boy; Saynètes (courts métrages ) : – « Astro Boy contre les pirates » – « Une nouvelle recrue pour le R.R.F. »; Bande-annonces.

astroboy

Documentaire réalisé par Jean-Albert Lièvre & Nicolas Hulot, avec la voix de Nicolas Hulot

Le monde est un grand bateau qui coule… Et nous ? On chante !
C’est à peu près le message de ce documentaire qui dresse un bilan catastrophique de l’état écologique et humanitaire de la planète. La course à l’argent, à l’armement et à l’industrialisation a fait que l’on a oublié l’essentiel : l’homme.

Voulant tirer une sonnette d’alarme nécessaire, Hulot ne nous expose que les faits : pas d’idée nouvelle, pas de procédé scientifique du type Al Gore, que des images chocs accompagnées de vérités établies en voix off (« Nous sommes tous humain », «  Les richesses des uns pourraient subvenir au besoin des autres »…).
Un peu ennuyant, dommage !

Bonus : Emballage réalisé en carton FSC – Forest Stewardship Council Certification Imprim’vert : encres végétales et vernis sans solvants ; Film proposé avec ou sans la voix off de Nicolas Hulot ; 3 teasers ; Débat filmé à l’avant-première avec Nicolas Hulot, Elisabeth Jaskulke et Philippe Frémeaux ; Galerie photos ; Clip d’images inédites réalisées par Jean-Albert Lièvre sur le morceau « Yane » composé et interprété par Zeritu.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xai892_le-syndrome-du-titanic-bande-annonc_shortfilms[/dailymotion]

syndrtitanic

Réalisé par Xavier Giannoli,
Avec François Cluzet, Emmanuelle Devos, Vincent Rottiers, Gérard Depardieu…

L’histoire vraie d’un petit escroc qui, attiré par l’argent facile, se lance dans un projet fou : relancer les travaux d’une autoroute abandonnée. Les locaux sont tellement ravis de la bonne nouvelle, qu’ils en oublient les premières vérifications, et la machine est lancée…
L’homme lui-même se prendra au jeu, et l’on se demande jusqu’où l’arnaque va-t-elle tenir.

Intéressant car véridique, cette fable moderne nous entraîne dans la psychologie complexe du personnage principal (fabuleux François Cluzet). En redonnant de l’espoir à toute une commune, il ira jusqu’à investir son argent propre. Le pourquoi reste un mystère. L’humain ? Peut être…
 
César du meilleur second rôle pour Emmanuelle Devos.

Bonus : A l’origine, il y a une histoire vraie : images d’archives exceptionnelle ; Interview : Emmanuelle Devos & Xavier Giannoli ; « L’interview » : court-métrage de Xavier Giannoli ; Danse : Duo pour un danseur et une pelleteuse.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xapics_a-l-origine_shortfilms[/dailymotion]

origine

Thriller historique de Christan Carion, avec Emir Kusturica, Guillaume Canet, Alexandra Maria Lara.

Pierre est un jeune ingénieur français en poste à Moscou, en 1981. Sans histoire, il se voit néanmoins confier par la DST la gestion d’un espion éminemment haut placé au sein du KGB, Sergueï. Les deux hommes que tout oppose devront s’unir afin de faire tomber l’empire soviétique… Souvent à un prix familial élevé.

Basé sur une histoire vraie, L’affaire Farewell reconstitue avec précision les enjeux de l’époque. Guerre froide, arrivée de Mitterrand au pouvoir, inquiétudes de Reagan… Ce film nous prouve qu’un homme seul, porté par un sens aigu du patriotisme, peut mettre à genou un empire. Un anti James Bond, une ode aux héros des temps modernes.

Bonus : Documentaire : « Entre fiction et réalité(s) », Commentaire audio de Christian Carion, Diaporama des photos de tournage.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xaddpw_l-affaire-farewell-bande-annonce-g_shortfilms[/dailymotion]

afffarewell

Comédie romantique réalisée par Marc Webb, avec Joseph Gordon-Levitt, Zooey Deschanel, Clark Greg

Tom est un rêveur au grand cœur, qui attend de pied ferme son âme sœur. Summer est une fille joyeuse, sympathique, mais qui n’attend rien de l’amour. Evidemment ils se rencontrent, évidemment ils sortent ensemble. Mais je vous arrête. C’est là que tout se complique car nous ne sommes pas du tout dans un film classique…

Histoire d’amour contemporaine, où l’homme se pose plus de questions que la femme, et où cette dernière compte bien profiter de sa liberté sans jamais se marier…
Le monde à l’envers me direz-vous ?
Non voyons, le monde d’aujourd’hui !

Bonus : Scènes coupées, Clip, Interviews, Court-métrage « Sid et Nancy », Bandes annonces.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xaldsj_500-jours-ensemble-bande-annonce-du_shortfilms[/dailymotion]

2010-01-21_11-55-11_3d_digi_500_jours_ensemble_pdf

Film fantastique suédois de Tholas Alfredson, avec Kare Hedebrant, Lina Leandersson, Per Ragnar

La relation saignante entre un ado marginal et une jeune vampire…
Qui a dit que frisson ne pouvait pas rimer avec charme ?

Un film intéressant sur les relations hypothétiques homme/vampire.
A se demander qui est le plus monstrueux des deux…

Bonus : Commentaire, Scènes coupées, Interviews, Bandes-annonces

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x6pcjs_morse-bande-annonce_shortfilms[/dailymotion]

DIGIPACK_MORSE

Drame français de Jacques Audiard, avec Tahar Rahim, Niels Arestrup, Adel Bencherif

Ne ratez pas ce chef d’œuvre du cinéma français sur l’univers carcéral, ses groupes, ses lois claniques et ses dures réalités.

Grand prix au festival de Cannes, 9 César, nomination à l’Oscar du meilleur film étranger… What else ?

Bonus Collector : Making of, « Un Prophète à Chatenay », Scènes coupées, Essais de Tahar Rahim, Bande-annonce, Galerie photos.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xa7jtk_un-prophete-bande-annonce-vf_shortfilms[/dailymotion]

proph

Comédie dramatique américaine de Rebecca Miller, avec Robin Wright Penn, Julianne Moore, Winona Ryder…

Pippa, ex-junkie, est à présent mère de famille modèle. Trop peut-être…
A l’approche de l’âge de raison, elle devient de moins en moins hypocrite,
tentant de retrouver son vrai moi. Cela passera par assumer ses vies privées.

Tendre, amusant, réfléchi, ce film arrive à conjuguer sujet sérieux et ambiance légère.
C’est déjà pas mal.

Bonus : Rencontres, Bandes-annonces, Contenu DVD-Rom, Liens Internet

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=2njpkZ-3tQw[/youtube]

pipa

Drame français de Léa Fehner, avec Farida Rahouadj, Reda Kateb, Pauline Etienne

Plusieurs destins, poussés par un cadre social étouffant, seront amenés à se rendre dans un parloir de prison, devant u derrière les barreaux…

Premier film prometteur de Léa Fehner, ce long-métrage a quelques défauts mais sa puissance dramatique nous les fait vite oublier. Une cinéaste à suivre.

Bonus : Interviews, Scènes coupées, Bande-annonce, Extrait des critiques de l’émission « Le masque et la plume », Bibliographie et liens autour du parloir.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xb79dg_quyun-seul-tienne-et-les-autres-sui_shortfilms[/dailymotion]

tienne

Documentaire réalisé par Isy Morgensztern, sur une musique de Jordi Savall

Très intéressant, ce doc nous présente par le biais de spécialistes quatre thématiques religieuses perçues par les 3 mouvements monothéistes (Judaïsme, Christianisme & Islam).

Les sujets abordés sont : les Acteurs (A qui confier une mission collective ?), le Bonheur (Qu’en est-il du bonheur, l’objet de la vie ici-bas ?), le Mal (Comment vivre en sa présence ?), et la Mystique (Comment reprendre des instructions lorsque la Révélation est devenue silencieuse ?).

Autant d’interrogations qui nous rapprochent…

Un dialogue essentiel.

Jaquette 3D L'Aventure Monothéiste

Je vais te manquer
Comédie romantique française réalisée par Amanda Sthers, avec Carole Bouquet, Pierre Arditi, Anne Marivin…

Ce jour là Olivier, divorcé, emmène son enfant à l’aéroprt. Ca tombe bien, Lila (célibataire endurcie) part justement en vacances… Ce jour là, Fanny et max, amours de jeunesse ayant maintenant la soixantaine, doivent se retrouver après une vie passée sans l’autre… Mais ce jour là, Julia a aussi décidé d’en finir avec la vie.

Pour son premier film, Amanda Sthers s’en sort plutot bien.
Jouant constamment entre la comédie, la romance et l’émotion, elle filme avec douceur les destins des ses protagonistes en proie à des problématiques très contemporaines.
Un film choral beau et touchant.

Bonus : Scènes coupées commentées, Galerie de photos, Teasers, Bande-annonce.

temanquer

The Cove, la baie de la honte

Documentaire américain réalisé par Louie Psihoyos
Avec Richard O’Barry, Louie Psihoyos, Simon Hutchins…

A voir l’action de Ric O’Barry, on ne comprend pas trop au départ pourquoi s’acharne-t-il autant à défendre les dauphins…
Puis on nous explique qu’il s’agit de l’ancien dresseur du fameux Flipper. Et que si les parcs aquatiques ont explosé suite à la série c’est en partie grâce à lui. Ou plutôt à cause de lui, car les animaux marins y sont en très grande souffrance.
Capturés illégalement dans une baie à Taiji, au Japon, ils sont vendus aux parcs d’attractions à des prix exorbitants (jusqu’à 250 000 dollars pièce) pour rapporter près d’1 millions de dollars par an. Mais ce n’est pas tout. Dans cette même baie, les dauphins non-sélectionnés sont tués d’une façon atroce. Et chaque année, ce sont 23 000 dauphins qui y sont massacrés, dans le plus grand secret… Jusqu’à maintenant.

Ric O’Barry engage une équipe digne de Mission Impossible afin de révéler ce qui se cache derrière les inscriptions « Danger / défense d’entrer » et autres « Reserve Nationale » de la baie.
Monté tel un vrai thriller, ce documentaire choc ne vous laissera pas de marbre. Suite à la diffusion du film, de nombreuses vagues d’indignation ont fait -au moins un peu- bougé les choses. Enfin du cinéma comme on l’aime : militant et qui sert à quelque chose ! Nominé à l’Oscar du meilleur documentaire.

Bonus : Les avant-premières du film, Les secrets du tournage, « En apnée » : court-métrage, 5 documentaires autour du film.

thecove.jpg

Gilles Deleuze lui consacra un ouvrage monographique, le Grand Palais et très récemment la Tate Britain des rétrospectives d’envergure. L’homme, aussi torturé que ses toiles, fascine encore. Adam Low dresse un portrait sans tabou du peintre britannique Francis Bacon, « l’animal en cage ».

« Je ne trouve pas que mon œuvre soit violente. Il suffit de penser à la vie. Personne ne peut faire une œuvre aussi violente que la vie elle-même. »
Francis Bacon

Dire de Francis Bacon qu’il est un des peintres les plus importants de ce siècle ne relève en rien d’une figure hyperbolique éculée. C’est la stricte vérité. D’où surgissent ces créatures à la violente beauté, ces faces déformées, malaxées, abîmées, ces carcasses hurlantes, ces crucifixions en trois temps et ces corps tuméfiés qui évoluent en vase clos ?

« Bacon. L’homme et l’arène » se penche sans complaisance sur le personnage Francis Bacon. Son enfance, difficile, qu’il acheva assez tôt, se réfugiant à Londres après que ses parents l’aient rejeté à cause de son homosexualité. Ses amours, toujours tumultueuses, sadomasochistes avec Peter Lacy, fusionnelles avec George Dyer. Ses influences, multiples, de la peinture de Velasquez à la photographie de Muybridge. Ses solitudes enfin, insondables.

Construit autour de l’interview désormais célèbre que le peintre britannique accorda au critique d’art David Sylvester, le documentaire s’enorgueillit de nombreux témoignages de ses proches, de son entourage, de ses amants afin de brosser un portrait le plus circonstancié possible. Malgré cela, l’homme conserve ses brumes et ses mystères.

Mystères aussi impénétrables que son inénarrable atelier, expression même de l’impétuosité artistique, turbulence de pots de peintures et de toiles éparses. Parmi ce fatras, Francis Bacon affiche toujours la même mine frondeuse. Eméché, il s’emporte et a l’audace et la grandiloquence de ceux qui ont l’esprit échauffé par l’alcool : « Si je ne peignais pas, je serais peut-être criminel ». Sobre, la voix traînante et molle, il se prête avec bonne volonté aux questions mais maintient son personnage dans le flou. Le menton souvent relevé en défi comme le ferait un garçonnet effronté, Francis Bacon a des airs angéliques. Des yeux immenses et avides sur une bouille ronde dont on imagine avec peine qu’elle puisse abriter un esprit capable d’une telle violence destructrice. Parfois le personnage s’assombrit et prend alors des allures caravagesques…
« Bacon. L’homme et l’arène », un documentaire éclairant sur une œuvre des ténèbres.

Bacon. L’homme et l’arène (Arte Editions)
D’Adam Low
Sortie DVD le 3 février 2010
Version originale anglaise, sous-titrée en français
Prix estimé : 20 euros
Bonus
-Une interview du réalisateur
-Francis Bacon et la photographie
-Fragment d’un portrait
-L’atelier de Bacon
-Interview du peintre par David Sylvester
-Un aperçu des œuvres de Francis Bacon

Zabou Breitman, déjà réalisatrice des admirables « L’homme de sa vie » et « Se souvenir des belles choses », nous revient avec l’adaptation d’un roman d’Anna Gavalda « Je l’aimais ». Nous en avons donc profité pour rencontrer celle dont la joie de vivre n’a d’égale que son talent.

Pourquoi avoir choisi d’adapter précisément ce livre ?

A l’origine, c’est un désir de Fabio (Conversi, le producteur) qui a acquit les droits du livre. Il était convaincu qu’il fallait l’adapter alors que moi je n’avais jamais lu de roman d’Anna Gavalda ! Je l’ai donc acheté… Au départ, je ne me voyais pas trop réaliser le film, comme si l’histoire était trop sage par rapport à mes deux premiers long-métrages. Finalement deux choses m’ont particulièrement plu : prendre à contrepied le spectateur, les emmener vers une histoire et puis tout basculer ; mais également la narration directe/indirecte qui impliquait des flashbacks permanents. C’est sur cela que j’ai le plus accroché.

Vos films parlent souvent d’histoires d’amours atypiques… Pour vous l’amour simple n’existe pas ?

Si, bien sûr qu’il existe, heureusement ! Mais la littérature parle rarement de couples classiques. Les grands livres tels que « Le rouge et le noir » n’évoquent que des histoires désespérées où les amants se jettent à corps perdus dans leur aventure, envers et contre tout. Mais il est vrai que ce que l’on appelle la passion se retrouve plus souvent dans des scénarios atypiques.

Certains plans du film en Chine font penser à « In the mood for love »… Vous êtes-vous inspiré de certains films chinois pour aborder cet univers ?

En général je ne m’inspire pas d’autres films. J’essaie de tourner en laissant mon imaginaire me guider. Vous savez, lorsque vous êtes à Hong Kong vous réalisez forcément un film chinois ! Les couleurs, les particularités des pays font que vous ressentez les choses d’un œil nouveau.

La musique est impressionnante ! Comment avez-vous travaillé avec Krishna Levy (compositeur de la bande originale) ?

Je l’ai rencontré grâce au directeur de post-production, Antoine Rabaté. Je voulais quelqu’un qui n’ai pas peur du lyrisme. En Angleterre ou aux Etats-Unis, ils n’ont pas de problème avec les grandes histoires d’amour. En France on est plus réservés, il ne faut pas en faire de trop… J’aime les consonances de l’est et j’ai complètement craqué pour Krishna. Le thème principal possède exactement tout ce que je voulais. Je suis d’ailleurs très heureuse car j’ai appris hier que la BO allait sortir pour le film !

Comment s’est déroulé le casting ?

On était d’accord avec Fabio sur Daniel Auteuil. Après plusieurs hésitations -car doutait un peu- Daniel s’est lancé. Il savait que cela allait être très dur. Un rôle comme cela nécessite un engagement complet : il faut souffrir, pleurer… C’est très difficile pour un homme je pense. Je ne connaissais pas personnellement Marie-Josée, mais je voulais qu’elle soit évidente. Et en la rencontrant cela a été une évidence. J’ai tenté montrer sa lumière, sa beauté, son regard. Un vrai soleil ! Pour le rôle de Chloé, nous avons eu beaucoup de mal… C’est un personnage hyper-délicat. La directrice de casting m’a demandé de revoir le film « J’attends quelqu’un », et Florence Loiret m’a convaincue. Elle dégage du désespoir et de la pudeur en même temps, elle est extraordinaire.

Selon vous, les nouvelles générations écoutent-elles plus leur cœur, quitte à se jeter dans l’inconnu ?

Avant, il y a deux générations, un divorce était inimaginable… Aujourd’hui cela s’est banalisé. Beaucoup tentent de vivre « bien » deux ou trois fois vingt ans que « mal » cinquante ans.

Tout quitter et partir pour l’inconnu, pour vous, c’est une force ou une faiblesse ?

Cela dépend beaucoup de chaque histoire, s’il y a des enfants en jeu ou non… Vous savez, on dit « Les choses que l’on ne fait pas sont celles que l’on regrette le plus ». C’est de ne pas choisir qui est grave, et non ce qu’on choisit. Et c’est ce qui arrive à Pierre, il ne choisit pas et laisse pourrir la situation. La vraie lâcheté c’est ça. Attendre sans rien faire.

C’est très masculin comme comportement !

Je crois… C’est ce que raconte Elisabeth Badinter dans son livre XY : il y a une sorte d’angoisse supérieure de l’homme qui n’est pas forcément rattaché à la Terre alors que la femme est un rattachement en soi. Le choix est comme une explosion dans l’inconnu. La séparation est un choix très compliqué…

La scène du restaurant est juste parfaite…

Ca me fait vraiment plaisir que vous me dites cela car c’est une scène que l’on a particulièrement travaillé. On l’aime énormément. C’est du Anna Gavalda pure. Elle l’a écrit divinement bien. D’ailleurs dans le making-of on en parle beaucoup car les acteurs y sont excellents, le serveur est très bon aussi, le tempo est impeccable, le cadre -une pizzeria un peu glauque- est parfait. D’ailleurs je voulais qu’ils mangent, car dans les films français les acteurs ne mangent pas autour de la table ! C’est une très grande scène de cinéma et cela me fait vraiment plaisir que vous l’ayez remarqué !

Vous êtes celle qui a osé filmer Bernard Campan dans un rôle dramatique (Se souvenir des belles choses)… Vous l’avez ainsi révélé.

Je l’ai rencontré dans un festival et il me manquait mon acteur principal. C’était exactement lui. Je suis parti lui parler et je l’ai trouvé absolument génial. Quelqu’un à fleur de peau, sensible, doux . Je suis contente pour lui de l’évolution de sa carrière.

Quels sont vos projets ?

Je viens de finir le tournage d’un téléfilm d’Arnaud Sélignac avec qui j’avais déjà joué dans « Les vérités assassines » qui traitait d’un psychiatre d’urgence. Nous avons fait la suite, avec Catherine Jacob et Pierre Cassignard à mes côtés. J’adore le titre : « Notre Dame des barjots » ! Il fera vraiment très peur… Sinon j’ai un projet de théâtre en tant que metteur en scène, et un projet de long-métrage. Il s’agirait d’une adaptation d’un livre sur des adolescents. J’y ai vu un vrai potentiel cinématographique.

Bon courage pour tout cela !

Merci beaucoup à vous !

JE L’AIMAIS
Romance française de Zabou Breitman, avec Daniel Auteuil, Marie-Josée Croze, Florence Loiret.

Chloé va mal. Son mari vient de la quitter, et elle se retrouve seule avec ses deux filles. Pour lui remonter un peu le moral, Pierre l’emmène dans sa maison de campagne. Un soir autour du feu, Pierre lui raconte une autre histoire d’amour déchu : la sienne. Au fil des confidences, les souvenirs surgissent, entre nostalgie et regrets.

Je l’aimais vous emportera par ses images soignées, le  bon jeu des acteurs et son intrigue passionnante. La réalisatrice nous emmène une nouvelle fois sur le thème de l’humanité qui surgit d’où on ne l’attend pas…

aimais

Guess who’s back (in black) pour un Box ultimate collector, indispensable pour tout fan qui se respecte ?!

Rien que l’emballage vaut déjà le coup :

Un mini ampli aux couleurs du groupe mythique. Petit détail, cet ampli FONCTIONNE RAIMENT, et c’est lui qui contient les trésors du AC/DC Backtracks.

Dedans que se trouve le vrai cadeau :

Tout d’abord 3 CDs de raretés live et studio.

Ensuite 2DVDs : le premier DVD, “Family Jewels 3“ regroupe, toutes les vidéos sorties depuis l’album Ballbreaker (1995) et se veut le complément, aussi définitif qu’indispensable, du double DVD “Family Jewels“ sorti en mars 2005. Il inclut aussi des bonus vidéos rares, ainsi que les making-of de “Hard As A Rock“ & “Rock N Roll Train“ ; le second disc, quand à lui, contient l’intégralité du fameux concert de 2003 au Circus Krone de Munich.

Pour continuer, un livre de 164 pages de photos rares ou inédites.


Un vinyle (RHAAAA, le son incomparable du vinyle !!) de raretés studio.

Trois lithos en N&B, prises en 1977 aux studios Alberts.

Des reproductions de tickets, tracts, pass backstage et goodies de l’époque.

Et pour terminer un ensemble de ch’ti goodies, comme un médiator, un poster géant de la tournée « Let There be Rock », un tatouage temporaire, un badge, un billet de banque Dollar Australien de la tournée de 1991, un autocollant…

Bref, un « Must-have » !

Sorti depuis le 09 novembre cet objet de tous les désirs est dispo EXCLUSIVEMENT sur

www.acdcbacktracks.com.

Et, soyons clair, il risque bien de ne pas y en avoir pour tout le monde… alors VIVE NOËL !

Je sais… Je sais… Le prix vous demandez vous…

153, 09 € seulement (soit même pas le prix de l’ampli SEUL!)… Quand je vous disais que c’est Noël…

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=D2-PCqKXjb8[/youtube]

Une famille comme une autre, un repas comme un autre. Enfin presque.
Chaque semaine, Alain est contraint de dîner chez sa belle famille, avec qui il ne s’entend pas du tout. Ça tombe bien, parce que personne ne se sent à sa place autour de cette table… Il n’y a donc aucune raison pour que ça n’explose pas !

Troisième délire des deux compères Toledano & Nakache (après « Nos jours heureux »), ce film passe au crible les relations familiales, très souvent tendues… En nous faisant rire aux éclats !

Rencontre avec Omar Sy qui interprète Bruno, jeune interne en médecine, qui se fait embarquer dans une étrange famille…

C’est ta troisième collaboration avec Toledano et Nakache… Comment vous êtes vous rencontrés ?

Au départ, avec Fred, on a reçu un coup de fil nous demandant si on souhaitait tourner un court-métrage. On les a prévenus en leur disant que nous ne sommes pas comédiens… Ils nous ont répondu qu’il n’y avait pas de souci ! Alors on y a été, on s’est laissés guider et finalement ça c’est bien passé (Ces jours heureux, court-métrage de Tolédano et Nakache). Plus tard ils te rappellent, tu fais un deuxième film… Ils m’ont vraiment donné l’envie de faire du cinéma.

Quelle a été ta réaction à la lecture du script de Tellement proches ? Cela t’a-t-il rappelé des expériences familiales ?

Ça m’a fait rire, vraiment. Et à la lecture, c’est plutôt rare. Par exemple la scène du diner était formidablement écrite ! J’ai été super content qu’ils repensent à moi pour ce film. Ils ont monté d’un cran depuis leur dernier film et c’est du pur bonheur.

Les réalisateurs ont une manière spécifique de filmer, en laissant une large part à l’improvisation. Apprécies-tu ce type d’approche ?

Il y aurait 1000 anecdotes à raconter… Mais c’est vrai que c’est assez agréable. Ils nous mettent le cadre en place, on a nos limites, et ensuite on peut y aller on est plus à l’aise. Ils le font pour toi, tu le ressens vraiment et ça te rassure.

Du fait de ses origines, ton personnage, médecin, a du mal à se faire accepter par les patients de l’hôpital… As-tu personnellement vécu des situations similaires en tant qu’acteur ?

Je ne suis pas le bon échantillon car mon histoire est assez particulière : dans mon cas ce sont les autres qui sont venus me chercher. Du moins après Canal plus.  Avant, j’ai effectivement croisé quelques obstacles et difficultés, mais j’imagine que c’est difficile pour tout le monde, de toutes façons.

Le film dénonce quand même pas mal de choses. C’est vrai que si tu es black, dès que tu veux louer un appart ou avoir un job par exemple, y’a les mauvais reflexes qui reviennent encore trop fréquemment. Dans le film c’est assez drôle mais c’est malheureusement vrai…

N’as-tu jamais été tenté par un rôle dramatique ?

C’est déjà une question d’opportunité, ensuite il faut le sentir. On me propose des rôles puis il faut que je réfléchisse si j’en suis capable. On cueille les projets un par un, et je n’ai pas forcément de plan de carrière. Est-ce que j’ai envie de travailler avec telle ou telle personne ? Ça commence par là. Ensuite, ais-je envie de le faire ? C’est assez complexe…

Pour l’avenir justement, aimerais-tu te concentrer plutôt sur la scène, le grand écran, ou le petit ?

Jusqu’à présent j’ai laissé les choses venir… Je crois beaucoup en la réaction en chaîne : une chose après l’autre, et on verra bien où tout cela va me mener !

TELLEMENT PROCHES
Comédie française d’Eric Toledano et Olivier Nakache, avec Vincent Elbaz, Isabelle Carré, François-Xavier Demaison.
Disponible en dvd.
Bonus : Commentaire audio d’Eric Toledano et Olivier Nakache, Making of, Scènes inédites, Encore plus proches : documentaire, Galerie de photos

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=ymvPvfcbccA[/youtube]

Ce documentaire de Michael Hoff, diffusé en novembre sur France 3 dans le cadre de l’anniversaire de la chute du Mur de Berlin, choisit de narrer l’histoire du « Mur de la honte » sous un angle original : l’évasion.

Par quels moyens les civils de la RDA tentèrent-ils passer à l’ouest ? Quelles en furent les conséquences ?
Mêlant images d’archives stupéfiantes, témoignages et reconstructions en trois dimensions, « Mur de Berlin : Les grandes évasions » rappelle brièvement les origines du Mur de Berlin avant d’entamer le vif du sujet : les évasions. En effet, « emprisonnés » dans leur propre pays, les allemands de l’est cherchent à fuir le régime soviétique et tentent par tous les moyens de franchir le Mur de Berlin, au péril de leur vie.
Le documentaire retrace le parcours (au sens figuré comme littéral du terme) d’une poignée de courageux, n’hésitant pas à devenir passeurs, s’efforçant de faire passer à l’ouest plusieurs de leurs compatriotes. Construisant un tunnel souterrain passant sous le Mur, franchissant en voiture les frontières en dissimulant un passager clandestin, survolant le Mur en avion, rarement est rendu justice à ces hommes qui s’opposèrent héroïquement à l’oppression. Malheureusement, à chaque supercherie découverte, le régime soviétique renforce l’arsenal dissuasif et répressif du Mur : miradors, tranchées, chiens d’attaque, mines etc. rendent de plus en plus ardue la traversée de cette frontière nommée « Piste de la mort ».
Sans jamais verser dans le pathos, ce documentaire rapporte quelques initiatives frappantes qui, loin d’être anecdotiques, traduisent la volonté farouche des allemands de l’est d’atteindre la liberté.

Mur de Berlin : Les grandes évasions
Réalisé par Michael Hoff pour National Geographic Channel
Edité par Zylo
Prix : 19.99 euros
Durée : 50 minutes

Plan+¿te bleue - 3d ouvert

A travers cette nouvelle édition en coffret 4 dvds, (re)découvrez un film magnifique sur le trésor de notre terre, l’océan. Nous y découvrons avec émerveillement des images sublimes…
Espèces inconnues vivant à de hautes profondeurs, réunions de manchots empereurs, les jeux cruels des orques, les ballets des dauphins ou les danses majestueuses des baleines en voie d’extinction : une odyssée à la découverte du monde marin…

Dvd 1 : Le film

Dvd 2 : Au Cœur des Océans – Partie 1
Le berceau de la vie
Cet épisode d’ouverture aborde tous les sujets traités dans Au cœur des Océans, leur problématique et leur complexité.

Les abysses
Les abysses demeurent un territoire inconnu et mystérieux. C’est un monde effrayant. Les animaux y jouent à cache-cache et de menaçants prédateurs y guettent leur proie.

Le grand large
Dans ce désert marin, il n’y a pas de frontière entre le soleil brûlant et les sombres profondeurs où vivent les plus spectaculaires prédateurs de l’Océan.

Mer de glace
Pour la première fois, les mers de glace de l’Arctique et de l’Antarctique sont comparées. La température annuelle et la fonte des glaces y ordonnent les cycles de la vie.

Dvd 3 : Au Cœur des Océans – Partie 2
Des prairies sous la mer
Cet épisode explore les effets de la rotation du soleil sur la vie marine dans les zones les plus riches des océans : les mers tempérées.

Mers de corail
Baignant dans une eau tropicale transparente, les récifs coralliens sont les forêts tropicales de la mer. Découvrons leur histoire, où la formation d’un corail mène à celle d’un immense récif.

Equinoxes, marées et tempêtes
Les marées dominent la vie marine, orchestrent avec précision la vie de beaucoup d’espèces. Les grandes marées sont un des phénomènes naturels parmi les plus productifs au monde.

Rivages
Les rivages sont sans doute les espaces les plus vivants des Océans. Sans cesse ballottées par les marées, les côtes ont quelques habitants permanents

DVD 4 – Bonus
Histoire d’un tournage, Les orques, L’enregistrement de la musique.

+ Portfolio de 15 photos

 

Coffret 4 DVD Planète bleue

Comédie française réalisée par Gustave Kervern et Benoît Delépine
Avec Yolande Moreau, Bouli Lanners, Benoît Poelvoorde…

Inspiré d’un fait réel, ce film complètement déjanté nous raconte l’histoire d’ouvrières en Picardie qui voient leur usine fermer du jour au lendemain. Sans le sou, démunies, elles sont dépitées. Mais l’une d’entre elles a une idée derrière la tête : « faire buter le patron par un professionnel »…

La fine équipe de Groland sévit de nouveau et ne fait pas dans la dentelle : situations énormes, dialogues jouissifs, personnages caricaturaux au possible… Afin de dénoncer l’injustice qui règne encore souvent dans de nombreux villages, où l’avenir de tous est lié au fonctionnement de l’unique usine de la région.

 

3D LOUISE_MICHEL

 

La légende du braquage américain, John Dillinger, passée devant la caméra du spécialiste des films de gangsters: Michael Mann. Le réalisateur de Heat soigne l’esthétisme d’un film qui plonge directement dans l’ambiance des Etats-Unis durant les années 30. Dans la peau d’un personnage fier, classe mais aussi très sombre, Johnny Depp livre une performance exceptionnelle. Dommage que tout le film ne soit pas du même niveau. Le rythme, un peu lent, ne rend pas justice au destin si romanesque que fut celui de John Dillinger. De même, Christian Bale, en agent du FBI scrupuleux, déçoit un peu par la platitude de son interprétation. N’en reste pas moins un bon film d’époque dont on sort heureux d’avoir partagé le mythe de l’un des gangsters les plus célèbres de l’histoire. 

 

Michael Mann

sortie le 24 novembre

crédit photo: cinemapassion.com 

 

Le teen-movie à la française aurait-il enfin trouvé son style? C’est en tout cas ce qu’on peut espérer après ce film très drôle de Riad Satouf. Hervé, 14 ans, a tout de l’ado benêt. Le collège, il s’en sort mais ce qui l’intéresse vraiment c’est de se trouver une copine. Et sur ce point, ça dérape souvent. C’est qu’il a les cheveux gras, des boutons d’acné et pas forcément la tchatche qui tombe à pic. Entouré par tout un tas de personnages aussi délurés qu’attachants, Hervé doit gérer le défi de sa jeunesse. Sans savoir vraiment pourquoi, il plaît à Aurore, l’une des plus jolies filles du collège. Va falloir assurer. On est loin d’American Pie – les premiers baisers se font entre appareils dentaires – et son univers dont tout le monde a rêvé. Les Beaux gosses, ça sent le vécu et ça fait d’autant plus rire.


Riad Sattouf

sortie le 12 novembre


 

 

Woody Allen est un grand optimiste et il le prouve une nouvelle fois avec cette fable faisant la part belle à l’amour. Boris Yelnikoff est un génie de la physique doté surtout d’un caractère invivable pour beaucoup. Acariâtre, misanthrope, bourru, il va pourtant rencontrer la jolie Melody qui ne sait où dormir. Cette jeune fille de la campagne, à la joie de vivre débordante, s’installe rapidement. S’ensuit une relation aussi inconcevable que drôle entre deux personnages aux exacts opposés. Puis l’histoire s’emballe. Amis, famille viennent s’immiscer dans le quotidien de ce couple impromptu avec un point commun: la recherche de l’âme soeur. Woody Allen s’amuse des différences entre tous ses personnages et signe une jolie fable à la morale positive: Whatever Works…

 

Woody Allen

sortie le 12 novembre


COFFRET 14 DVD « ETRE PSY »
Editions Montparnasse
Daniel Friedmann, chercheur au CNRS, a filmé 15 grands analystes français, une première fois en 1983, puis en 2008. Parmi les nombreuses thématiques abordées, on relève notamment de nombreuses questions : Quel est le but de la psychanalyse ? Quelles sont ses enjeux, ses défis, ses limites ? Faut-il la réglementer et si oui comment ? Qu’est-ce qu’un bon analyste ? Quelles sont les différences entre la médecine et la psychiatrie? Quelles sont les nouvelles pathologies?…

 

L’impact de la psychanalyse dans notre culture est immense, et cette édition d’anthologie (33 heures d’entretiens) passionnante et indispensable ! Le prix ? 70 euros, une séance de psychanalyse !

Sortie du coffret le 3 Novembre.

A noter :
Cycle au MK2 QUAI DE SEINE du 24/10/2009 au 14/02/2010 :
Projection des films, rencontres avec le réalisateur Daniel Friedmann et les psychanalystes au MK2 QUAI DE SEINE du 24 octobre 2009 au 14 février 2010, à raison d’une projection en matinée le samedi (11h30) et dimanche (11h).

 

psy2

Avec Billy Crudup, Malin Akerman, Patrick Wilson, Jeffrey Dean Morgan, Jackie Earle Haley…

Bienvenue en 1986 dans des USA différents : les super héros existent (et ont permis aux USA de gagner la guerre du Vietnam) mais nos hérons n’ont pas la permission d’agir depuis une loi de 1977, Nixon entame son 5e mandat, la guerre avec l’URSS semble imminente…
Suite au meurtre de l’un de ces anciens justiciers masqués, Rorschach, notre super héros masqué,et ses ex-collègues mènent l’enquête et découvrent un complot inquiétant.

Ce chef d’œuvre de la BD , qualifié de « Citizen Kane » de la BD est considéré, par le Times, comme l’une des 100 plus importantes œuvres en langue anglaise, du XXe siècle.  Ce chef d’œuvre est ainsi adapté sur grand écran et désormais en DVD. Une équation qui marche pour donner vie à la meilleure adaptation cinéma d’un comics de super héros. Et ce grâce au réalisateur de 300 qui adapte mais jamais ne trahis, le fabuleux récit de Moore et Gibbons.

IN-DIS-PEN-SABLE !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=pB3AxenYAyU[/youtube]

Dbl.DVD, Dbl.BR-D Paramount, VOST/VF 5.1, 16/9. Sup.: Docs., webisodes, vidéos virales. MAIS, contrairement aux USA, on a pas droit à la version longue (186’ au lieu de 163’) du film…

Le + planete campus : Paramount édite également « Les Contes du Vaisseau Noir », un DVD comprenant un dessin animé et un faux documentaire sur le premier Hibou (Under The Hood), permettant de mieux connaître le monde dans lequel les « Watchmen » évoluent… Passionnant (VOST/VF 5.1, 16/9. Sup. : Doc…).

Fantastique

USA

De Zack Snyder

Documentaire britannique réalisé par Nathan Rissman, avec Madonna, Bill Clinton, Desmond Tutu

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x8r9nh_i-am-because-we-are-bande-annonce_shortfilms[/dailymotion]

Au Malawi, un million d’orphelins du Sida sont tout simplement livrés à eux-mêmes, et tentent de survivre comme ils peuvent. Cette génération abandonnée du monde est filmée avec brio. Le réalisateur donne la parole aux enfants, et peu à peu ils confient leur problèmes quotidiens, leurs peines et leurs inquiétudes. Plus que jamais, l’éducation apparaît comme le seul espoir de changement et d’amélioration des conditions de vie de cette population. Indispensable.

Bonus : Interview de Madonna, Nathan Rissman, et des responsables « Raising Malawi ».

iambecauseweare

Drame allemand de Dennis Gansel, avec Jürgen Vogel, Frederick Lau, Max Riemelt

Tiré d’un fait réel, ce film choc nous raconte l’histoire d’un prof allemand qui, pour expliquer à ses élèves l’autocratie, décide d’en recréer une à l’échelle de la classe. Les répercussions seront… incontrôlables.
Indispensable, La vague prouve que même une société moderne n’est pas à l’abri de la résurgence d’un régime totalitaire.

Bonus : Interview inédite de Ron Jones, Journal Intime Vidéo du réalisateur, Fin alternative, Clip, Bandes-annonces

  • Quand Monsieur Fraize se glisse dans la peau d’une femme… - 17 octobre 2022

    …Cela donne Madame Fraize, son nouveau spectacle, tout aussi déconcertant, à l’humour décalé et parfois absurde. On le reconnaît bien Marc Fraize, même s’il a quitté son pantalon trop court et son polo rouge trop serré pour « flotter dans une robe verte et fendue ». Une manière de rendre hommage à la gente féminine ou de […]

    >> Lire la suite

  • Agnès Jaoui vous invite dans son salon ! - 11 octobre 2022

    Avec ce titre,  Dans mon salon, la scénariste, réalisatrice et chanteuse Agnès Jaoui propose un concert festif, intime et dépaysant autour des musiques qu’elle affectionne , de la chanson française à des mélodies classiques en passant par des thèmes latino-américains. Elle mêlera sa voix chatoyante à celles des artistes lyriques de l’Ensemble Canto Allegre et […]

    >> Lire la suite

  • Berlin, Berlin : une comédie virevoltante des deux côtés du mur! - 11 octobre 2022

    C’est la nouvelle comédie de Patrick Haudecoeur et Gérald Sibleras, déjà récompensée (2 Molières meilleure comédie 2022), aussi rythmée et burlesque que leurs précédentes pièces comme « t’es à la menthe ou thé citron ». C’est le talentueux José Paul qui assure la mise en scène. Berlin Est. Emma et Ludwig veulent s’enfuir et passer à l’Ouest. […]

    >> Lire la suite

  • BÉRÉNICE de Jean Racine à la Scala Paris - 28 septembre 2022

    La tragédie de Racine est proposée dans une mise en scène de  Muriel Mayette-Holtz, telle que créée au Théâtre National de Nice la saison dernière. Avec Carole Bouquet dans le rôle de Bérénice,  Frédéric De Goldfiem dans celui de Titus et   Jacky Ido dans celui d’Anthiochus. Titus et Bérénice sont amoureux de longue date. Titus […]

    >> Lire la suite

  • pandémie

    Pandémie : prendre soin de soi malgré les circonstances - 10 janvier 2022

    A l’aube d’un cinquième confinement, il est important de savoir prendre du recul, et ne pas s’oublier. En effet, la pandémie de la Covid-19 a eu de nombreuses conséquences sur nos vies. Il est donc important de prendre soin de soi, pour supporter au mieux la situation ! Alors que tout le monde attend la […]

    >> Lire la suite

  • Parcoursup

    Parcoursup : c’est l’heure des inscriptions ! - 20 janvier 2021

    Bien que la plateforme soit accessible depuis le mois de décembre dernier, c’est aujourd’hui que les choses sérieuses commencent : la phase d’inscription Parcoursup est lancée, et se déroulera jusqu’au 8 avril prochain. Ça y est, nous y sommes : l’heure des inscriptions a sonné, et vous avez jusqu’au 8 avril pour compléter votre dossier. Si tout […]

    >> Lire la suite

  • recettes de pâtes

    Recettes de pâtes : comment varier les plaisirs ? - 13 janvier 2021

    Les pâtes, c’est la vie. Surtout quand on est étudiant ! Mais à toujours les cuisiner de la même façon, on finit par se lasser. Afin de savourer chacun de vos repas, voici donc 4 recettes de pâtes à tester absolument ! Vous ne serez pas déçus. Cette année, vous avez pris comme résolution de cuisiner davantage […]

    >> Lire la suite

  • bonnes résolutions

    Les meilleures résolutions à prendre en 2021 - 6 janvier 2021

    Chaque année, vous n’y coupez pas ! Fin décembre ou début janvier, vous devez y passer et dresser la liste de vos bonnes résolutions. L’année précédente ayant été plus que particulière, voici quelques idées pour prendre les meilleures résolutions qui soient pour l’année 2021. Coutume de la civilisation occidentale, les bonnes résolutions consistent à prendre un […]

    >> Lire la suite

  • thym

    Le thym : un allié à ne pas négliger ! - 18 décembre 2020

    Bien qu’il soit arrivé tardivement, l’hiver est bel est bien présent. Et, comme tous les ans, il a amené avec lui toute une panoplie de maladies… Il existe heureusement des trucs et astuces pour passer au travers, et le thym en fait partie. Explications ! Bien que la covid-19 soit le centre des conversations, les autres […]

    >> Lire la suite

  • économiser pendant les fêtes

    Budget : comment économiser pendant les fêtes ? - 15 décembre 2020

    Noël est bientôt là, et il ne vous reste que peu de temps pour trouver vos cadeaux. Problème, vous avez un budget limité. Solution : nos conseils pour économiser pendant les fêtes ! Suivez le guide… Il n’est pas toujours facile de faire de beaux cadeaux quand on a un budget serré. Sauf si vous mettez en […]

    >> Lire la suite

  • pain d'épices maison

    Pain d’épices maison : la recette facile - 3 décembre 2020

    Bien que la situation soit un peu particulière, ça commence à sentir Noël un peu partout. Et à l’approche du jour J, vous aimeriez vous mettre un peu plus dans l’ambiance. Pour cela, rien de tel que de se mettre aux fourneaux pour préparer un délicieux pain d’épices maison ! En cette période, rien de tel […]

    >> Lire la suite

  • cours à distance

    Cours à distance : prendre soin de son corps - 25 novembre 2020

    S’il n’est pas facile de travailler de chez soi, ça l’est encore moins pour notre corps qui a tendance à s’avachir sur la chaise ou le canapé au fil de la journée. Afin de vous soulager, voici donc quelques exercices faciles à réaliser, pour que les cours à distance ne deviennent pas un calvaire ! Que […]

    >> Lire la suite

  • survivre au confinement

    Survivre au confinement dans un petit espace - 18 novembre 2020

    En ce moment, tout le monde trouve le temps long. Et c’est encore plus vrai quand on est confiné dans un petit appartement ou un studio. Afin de vous aider à survivre au confinement, voici donc quelques astuces pour rendre votre petit espace plus vivable. Pas facile d’être confiné, encore moins dans un tout petit […]

    >> Lire la suite

  • activités pendant le confinement

    Confinement : les activités créatives pour s’occuper - 12 novembre 2020

    Voilà maintenant plus de deux semaines que nous sommes de nouveau confinés chez nous. Et pour certains, le temps commence à être long ! Nous vous avons donc sélectionné plusieurs activités créatives pour vous occuper pendant ce second confinement. Rien de tel que de se retrouver enfermé(e) chez soi pour tester de nouvelles activités ! Après tout, […]

    >> Lire la suite

  • shampoing solide

    Shampoing solide : comment le faire soi-même ? - 9 novembre 2020

    Facile, rapide et pas chère, la recette du shampoing solide est à la portée de tous. Pourquoi ne pas mettre votre temps libre à profit pour vous lancer ? De quoi prendre un peu plus soin de vous et de la planète, tout en respectant votre budget serré ! Et si vous profitiez de ce second confinement […]

    >> Lire la suite

© 2022 Planete Campus. Tous droits réservés