Cinéma français : la fin des comédiens trop payés ?

 Selon Les Echos, le Centre national du cinéma prévoit d’encadrer les rémunérations des acteurs les plus bankables. Pour dépendre du CNC, les cachets ne pourront pas dépasser les 990 000 € pour un film de plus de 10 millions d’euros de budget.

Mauvais nouvelle pour Jean Dujardin, Marion Cotillard et Dany Boon…Le Centre national a pris, la semaine dernière, une décision drastique : plafonner les salaires des stars du cinéma français. Désormais, les aides du CNC pourront être supprimées si un certain pourcentage du devis du film est inférieur aux salaires de l’acteur ou du réalisateur.

Par exemple, si le budget d’un film est compris entre 7 et 10 millions d’euros, la rémunération maximale ne pourra pas dépasser 5 % du devis. Pour les budgets supérieurs, la somme du salaire ne pourra pas dépasser 990 000 €.

Ce revirement du CNC n’empêchera pas les rémunérations excessives mais ce sera désormais au producteur de compléter les financements ailleurs qu’avec l’institution cinématographique. Cet encadrement des salaires intervient après la remise du rapport Bonnell sur la production du cinéma français qui critiquait entre autres l’excès des salaires des acteurs.