Damien Saez : son disque interdit par la RATP

Le chanteur Damien Saez, dont le nouvel album intitulé Miami sort le 18 mars, fera l’objet de censure par la RATP. La pochette présentant les fesses d’une jeune femme sur lesquelles est posée une Bible, n’est pas du goût de tout le monde. Une interdiction qui fera sûrement un bon coup de pub pour l’artiste.

La couverture de Miami est jugée choquante pour les publicitaires de la RATP qui estiment que cette affiche peut aller à l’encontre de leur devoir de neutralité. Une jeune femme en sous-vêtements plaque une bible sur ses fesses, ce qui peut heurter la sensibilité de certains usagers des transports en commun. La régie publicitaire de la RATP justifie son choix en précisant que l’affiche « pouvait choquer une partie des voyageurs en fonction de leur conviction religieuse » et que le personnel des transports parisiens en charge de l’affichage avait « une obligation de neutralité ». Outre cette censure totale de l’affiche, celle-ci sera recouverte d’un sticker dans certains magasins de disques.

La maison de disque et Damien Saez aiment visiblement jouer sur les codes et la transgression, puisque l’affiche de son précédent album, J’accuse, a été interdite par la RATP en 2010. Elle représentait une femme nue dans un chariot de supermarché, ce qui n’a pas non plus été apprécié par les sociétés d’affichage Decaux et Clear Channel.

Si cette affiche est plutôt banale dans la mesure où elle réchauffe encore le plat sexe et religion qui n’a rien de neuf ou de transcendant, la censure peut attiser la curiosité et faire un bon coup de publicité à l’album et à son artiste.

 


« »

  A lire aussi

  • Annie Duperey écrit à ses chers enfants… - 18 novembre 2022

    Dans la peau d’une grand-mère aimante mais aussi d’une femme libre avec devant elle une nouvelle vie exaltante et aventureuse, la grande Annie Duperey, dans « Mes chers  enfants » nous confie ses rêves, son présent, son passé, le tout avec la grâce, l’élégance et  la sensibilité qu’on lui connaît. Le texte et la mise […]

    >> Lire la suite

  • Le principe d’incertitude au Théâtre Montparnasse - 18 novembre 2022

    Simon Stephens,  dramaturge britannique contemporain raconte dans cette pièce la naissance d’un amour improbable entre une femme extravertie, la quarantaine – Laura Smet qui fait ses débuts sur les planches – et un boucher introverti, taiseux, septuagénaire,  interprété par celui qu’on connait plus au cinéma, Jean-Pierre Darroussin,  et que tout oppose a priori. Deux solitudes […]

    >> Lire la suite

  • A la recherche du temps perdu… - 14 novembre 2022

    …ou comment un « seul en scène » peut fidèlement évoquer l’univers du monument de Marcel Proust ! Que vous l’ayez lu ou pas, en partie ou en totalité, vous aimerez ce spectacle qui traverse son œuvre d’un bout à l’autre (un exploit en une heure quinze !). David Legras, avec des morceaux intelligemment choisis, fait jaillir les souvenirs […]

    >> Lire la suite

  • Edvard Munch : une expo, un ballet au Musée d’Orsay - 12 novembre 2022

    Dans le cadre de l’exposition du peintre norvégien Edvard Munch au Musée d’Orsay – près  d’une centaine de peintures, estampes et dessins – le Ballet National de Norvège est accueilli pour deux soirées nordiques dansantes au Musée.  Au programme des extraits d’œuvres inspirées du dramaturge Henrik Ibsen et interprétées par des danseurs qui déambuleront dans […]

    >> Lire la suite

© 2022 Planete Campus. Tous droits réservés