IDTGV au service de la culture et surtout du rire

Vous ne connaissez pas IDTGV ? Il s’agit d’une filiale de la SNCF, créée en 2004, qui s’est donnée comme ambition d’enrichir le temps de voyage et ce, en invitant la culture à bord des trains via la musique ou encore le théâtre. Une offre résolument attractive et originale que je ne pouvais pas ignorer… surtout que cette année – ce mois-ci même – IDTGV et Juste pour rire s’associent et présentent « Les Rails de l’Humour », un concours national de talents comiques. Ludovic Bonnet, directeur marketing et communication chez IDTGV, a accepté de nous en dire plus sur cette opération, une première !

Comment est née cette idée de faire de IDTGV une scène artistique ?

Ludovic Bonnet : Puisque IDTGV est un bon plan, on s’est dit qu’on allait en faire une scène mobile. On a donc lancé l’idée des voyageurs acteurs car on s’est rendu compte que nos passagers étaient plutôt des trentenaires, urbains et internautes, et que certains avaient des talents. Nous avions alors une scène à leur mettre à disposition pour qu’ils se produisent, en échange de l’offre du voyage. C’est donnant – donnant. Il y a un an et demi, 20 personnes tournaient pour nous à bord des IDTGV, aujourd’hui, il y en a une centaine.

Vous avez commencé avec la musique et vous vous dirigez aujourd’hui vers la comédie. Pourquoi ?

L. B. : Au fil du temps s’est posée la problématique du matériel pour lers chanteurs et musiciens. Nous ne pouvons proposer que des concerts en acoustique à bord. Le plus facile finalement, c’était la comédie et même l’humour plutôt, car il est difficile de jouer Hamlet dans un train (rire). On s’est dit que comme nous allions jusqu’en province avec nos trains, on allait amener des équipes de découvreurs de talents jusque là afin qu’ils puissent découvrir de nouveaux talents du rire partout en France. C’est à ce moment que le partenariat avec Juste pour rire est né.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ce concours « Les Rails de l’Humour » ?

L.B. : C’est un concours national, en partenariat avec Juste pour rire, qui a pour but de découvrir le talent comique de demain. Un site est dédié à ce concours où chacun des candidats peut déposer sa vidéo pour participer aux sélections. Bien sûr, un système de modération a été mis en place, car certaines personnes croient que l’humour passe par des blagues racistes où je ne sais quoi d’autre. Ces vidéos ne seront bien sûr pas autorisées. Chaque candidat peut s’inscrire depuis le 1er mars et ce sont les internautes qui votent pour élire leur favori. La grande finale se déroulera au Café de la Gare (vous noterez le jeu de mots) le 17 mai 2010 et le gagnant du concours pourra alors participer à un Gala de jeunes talents Juste pour rire à l’Olympia.

Quand un artiste se produit à bord, est-ce annoncé quelque part ? Peut-on réserver son billet en fonction de la présence d’un artiste ?

L. B. : Non car en général les réservations se font plusieurs mois à l’avance et ce que nous voulons éviter, ce sont les trains de fans. C’est aussi un échange avec les artistes car cela leur permet de toucher un nouveau public et surtout, il y a ce côté sécuritaire. Donc la présence d’un artiste n’est pas annoncée, par contre les voyageurs reçoivent dans leur boite mail, 72h à l’avance, leur carnet de voyage. C’est un peu la cerise sur leur gateau (rire). Mais du coup, il y a le risque que certaines personnes n’aiment pas l’artiste, mais comme celui-ci se produit dans la voiture bar, il n’y a aucune raison pour que cela importune les voyageurs.

Une animation est-elle prévue à chaque voyage ?

L.B. : Non, aujourd’hui, il y a à peu près 30% des trains, soit un sur trois, avec une animation. Il faut savoir que c’est un vrai travail supplémentaire. Nous travaillons par exemple avec des associations ou des marques aussi, à qui nous donnons la parole à bord, mais toujours d’un point de vue non commercial. Ils doivent expliquer ce qu’ils font d’une manière ludique et éducative. Cela les oblige donc à être créatifs, ce qui est très important pour nous.


« »

  A lire aussi

  • Christophe Alévêque est de la revue…. - 9 novembre 2022

    ..Comprenez « de presse », puisque, comme à son habitude, il décortique  l’actualité, l’analyse à sa manière avec ses coups de gueule ou ses coups de cœur, sans complaisance, avec humour mais aussi cynisme, colère souvent, rage parfois et sincérité toujours ! Si vous suivez cet humoriste hors-pair, engagé, pas politiquement correct, notez ces deux dates exceptionnelles […]

    >> Lire la suite

  • Un fabuleux « Menteur » au Poche-Montparnasse ! - 8 novembre 2022

    Corneille comme vous ne l’avez jamais vu au théâtre grâce à une mise en scène inventive et drôlissime de cette pièce écrite en  1644, un jeu d’acteurs impeccable et bien sûr des alexandrins toujours aussi délicieux et pertinents à écouter, encore aujourd’hui. C’est le fruit du travail de la metteur en scène Marion Bierry qui […]

    >> Lire la suite

  • Les rendez-vous humour du Point Virgule ! - 6 novembre 2022

    Envie de rire, de vous évader le temps d’une soirée tout en découvrant les nouveaux talents de l’humour : le Point Virgule vous accueille tous les jours avec des spectacles déjantés, surprenants parfois, drôles toujours, de 19h à 22h30, avec trois à quatre spectacles par soir qui s’enchaînent non-stop, et même 7 le week-end! Cela […]

    >> Lire la suite

  • King Arthur à l’Opéra Royal de Versailles - 4 novembre 2022

    L’opéra de Henry Purcell créé à Londres en 1691 est présenté dans une mise en scène flamboyante et déjantée signée Corinne et Gilles Benizio (alias Shirley et Dino !) qui tout en respectant scrupuleusement la partition et le texte racontent de façon humoristique la quête du Roi Arthur pour retrouver sa fiancée, la princesse Emmeline […]

    >> Lire la suite

© 2022 Planete Campus. Tous droits réservés