[INTERVIEW] ZUPdeCO : L’association lance un appel aux étudiants souhaitant accompagner les collégiens en fragilité scolaire

Depuis 2007, l’association ZUPdeCO, agréée complémentaire de l’enseignement public, offre un accompagnement à des milliers de jeunes ayant des difficultés scolaires. Chaque année, afin de mener à bien ses missions auprès de ce public, l’association fait appel à des centaines d’étudiants bénévoles et volontaires en Service civique. La rédac’ de Planète Campus est allée à la rencontre de François-Afif Benthanane, directeur et fondateur de ZUPdeCO, afin d’en savoir plus sur l’asso’ !

Rencontre.

 

Quelles sont les missions que poursuit l’association ZUPdeCO ? 

Chaque année, 140.000 jeunes sortent du système scolaire sans diplôme ni qualifications. Pourtant, nous sommes convaincus que le décrochage scolaire n’est pas une fatalité et qu’il est possible d’endiguer cette spirale. Comment ? Par la prévention. C’est précisément le sens de l’action ZUPdeCO qui s’attache à agir au plus tôt, avant même que la situation d’échec ne soit constatée. En étroite collaboration avec le système éducatif et avec le parrainage de l’Education Nationale, notre association motivée par l’égalité des chances à l’école, accompagne depuis maintenant plus de 10 ans les collégiens en difficultés issus des quartiers populaires. Parce qu’il n’y a pas plus grande injustice que la situation d’un enfant confronté à des difficultés scolaires et dont les parents n’ont ni le temps, les capacités ou les moyens financiers de l’accompagner.

 

Intervenez-vous uniquement dans les collèges ?

Lors de la création de l’association en 2005, nous avons fait le choix de concentrer nos actions sur les collèges situés dans les réseaux d’éducation prioritaires (REP). Cependant, nous sommes conscients de la forte demande de familles qui aimeraient que nous puissions intervenir plus tôt, dès le primaire. Aujourd’hui, un jeune sur cinq arrive au collège sans savoir lire, écrire, compter… Agir avant l’entrée en sixième a du sens et nous travaillons à élargir notre périmètre d’intervention.

 

Comment se déroule l’accompagnement, l’aide aux devoirs ? 

ZUPdeCO intervient directement au sein des établissements, à un double niveau :

L’accompagnement aux devoirs tous les soirs : des petits groupes de 5 à 10 élèves sont pris en charge par 2 à 3 tuteurs, qui s’attachent à leur transmettre de bonnes habitudes de travail, assurent le bon apprentissage et la bonne compréhension des leçons. Ils vérifient que les devoirs ont été correctement réalisés à la fin de chaque séance.

Et pour les élèves qui connaissent de plus grandes difficultés avec une moyenne en dessous de 10, nous avons mis en place un dispositif de tutorat pour un accompagnement individuel. En binôme avec un tuteur, 2 heures par semaine, ils bénéficient d’un suivi personnalisé et retrouvent motivation et confiance en leurs compétences.

 

Cela fait plus d’une décennie que l’association existe. En tant que fondateur, quel recul avez-vous sur votre action ? 

140.000 décrocheurs par an, cela représente près de 1,5 million de jeunes en 10 ans, dont la plupart sont confrontés au chômage. Notre objectif reste inchangé depuis la création de l’association en 2005 : contribuer à la prévention du décrochage et favoriser sa diminution.

L’efficacité de notre action est observable et mesurable.  Sur la période 2009-2012, la Direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative a évalué nos actions démontrant qu’il est possible d’obtenir des résultats probants : obtenir un taux de réussite au brevet de 83% pour les élèves accompagnés de la 6ème à la 3ème versus 61% pour les élèves non accompagnés.

 

Quels profils recherchez-vous chez les bénévoles et les volontaires en service civique ? Où peut-on postuler ? 

Nous n’avons pas de profils d’étudiants privilégiés, tous les jeunes souhaitant s’engager sont les bienvenus !  Nous accueillons tous ceux qui désirent transmettre leurs connaissances et vivre une expérience humaine enrichissante. Plus ils seront nombreux à nous rejoindre et plus nous pourrons accompagner de jeunes en difficultés… Pour postuler, rien de plus simple, il suffit de remplir le questionnaire accessible en ligne : http://www.zupdeco.org/agir/.

 

Propos recueillis par Latifa El Houari.


  Article publié le 14 novembre 2016         Auteur: Planete Campus
« »

  A lire aussi

  • erreurs à éviter sur un CV

    Top 4 des erreurs à éviter sur un CV - 19 avril 2018

    Que ce soit pour un stage, un job étudiant ou un premier emploi, il va vous falloir passer par la case Curriculum Vitae. Et lorsqu’on est peu expérimenté(e), les erreurs peuvent facilement s’accumuler. Pour ne pas commettre d’impair et ne pas compromettre votre avenir professionnel, voici les 4 erreurs à éviter sur un CV !   […]

    >> Lire la suite

  • Service civique : L’expérience de Latifa à l’Afev 92 - 26 septembre 2017

    L’an dernier, après l’obtention de mon master, j’ai décidé de réaliser un service civique en relation avec le monde de l’enseignement, en cohérence avec mon projet professionnel, mais aussi, parce que j’avais besoin d’apporter ma pierre à l’édifice à cette cause du fait de mon histoire personnelle (ayant été dans des établissements situés en zone […]

    >> Lire la suite

  • [Témoignage] ZUPdeCO : Élodie, 22 ans, revient sur son volontariat en service civique au sein de l’association - 8 juin 2017

    Elodie, 22 ans, a décidé de réaliser un service civique. C’est à la suite d’un redoublement qu’elle souhaite faire une pause dans ses études et se rendre utile. Cette étudiante en première année de Master de psychologie choisit donc de faire un volontariat au sein de l’association ZUPdeCO.   Rencontre.   Planète Campus : Quelles sont […]

    >> Lire la suite

  • [Vidéo] Motivation : Quelques conseils pour rester motivé ! - 6 juin 2017

    Avoir des projets, souhaiter entreprendre des choses ne suffisent pas à ce que ceux-ci se réalisent. Vous le savez, l’une de nos citations préférées à la rédac’, c’est celle d’Einstein : « Il n’y a pas d’échec, il n’y a que des abandons. » Parfois pour mener à bien ses projets, il ne suffit pas d’être animé par […]

    >> Lire la suite