Rennes : une épicerie gratuite pour les étudiants !

épicerie gratuite

Non, vous ne rêvez pas… Si vous faites vos études à l’Université de Rennes 2, et que vous avez du mal à boucler vos fins de mois, cette épicerie pourrait bien vous donner un sacré coup de pouce ! En effet, tout ce qui s’y trouve est gratuit pour les étudiants…

 

Depuis mi-janvier dernier, près de 200 étudiant(e)s fréquentent l’épicerie gratuite de Rennes 2, à chaque ouverture. Permettant de lutter contre la précarité, elle aide également à limiter le gaspillage alimentaire. Une vraie bonne idée mise en place par une association étudiante, sur un campus comptant 42% d’élèves boursiers.

 

Une épicerie solidaire qui a tout bon

 

Installée directement sur le campus de l’Université de Rennes 2, l’épicerie gratuite permet à 200 étudiant(e)s de s’approvisionner trois fois par semaine en produits frais. Sur place, entre les étalages de fruits et légumes, se trouvent notamment 3 réfrigérateurs, remplis de plats préparés, végétariens ou non. De quoi aider les plus démuni(e)s à manger autre chose que des pâtes et des œufs !

 

« Les premiers ont plus de choix, mais on fait attention à ce qu’il y en ait toujours pour tout le monde », expliquait Nolwen Alzas, bénévole, à nos confrères de Ouest-France en février dernier. Avec une dizaine d’autres bénévoles, la jeune femme est d’ailleurs chargée d’aller récupérer les denrées alimentaires destinées à l’épicerie.

 

Chaque lundi matin, la petite équipe fait donc le tour des supermarchés et marchés locaux, afin de récolter les produits proches de la date de péremption, destinés à être jetés. « Lutter contre la précarité étudiante mais aussi contre le gaspillage est très important », précisait Hélène Bougaud, étudiante en urbanisme et présidente de l’association Épicerie gratuite.

 

Unique en son genre, cette épicerie étudiante parvient ainsi à récolter 200kg de denrées alimentaires chaque semaine.« On ne repart pas avec énormément de choses mais ça aide à aller jusqu’à la fin du mois », soulignait Marise, étudiante en psycho, bénéficiaire de l’épicerie. Surtout « quand la bourse tarde à tomber », ajoutait alors Juliette, quant à elle en master recherche.

 

Un lieu accessible à tous

 

Pour venir faire leurs emplettes à l’épicerie, les étudiant(e)s n’ont pas à justifier leur situation. Les bénévoles de l’association n’ont en effet pas voulu imposer d’inscriptions ni demander de justificatifs particuliers, de peur de freiner la venue certaines personnes, craignant alors d’être stigmatisées. Chacun(e) est donc libre de venir s’approvisionner dès l’ouverture de l’épicerie après les cours.

 

Une initiative vitale pour certain(e)s, quand on sait que près de 20% des étudiant(e)s français(e)s vivent sous le seuil de pauvreté. À Rennes, un(e) étudiant(e) sur cinq peine notamment à se soigner et ne mange pas à sa faim. Un constat alarmant duquel se préoccupe particulièrement Olivier David, président de l’Université, qui a fourni un local et des réfrigérateurs à l’association. « L’épicerie gratuite est l’une des réponses [à cette précarité] », confiait-il à Ouest-France.

 

Forte de son succès, l’association vient d’ailleurs de finaliser un partenariat avec la mairie de Rennes. Le but ? Récupérer les plats non-ouverts de deux cantines scolaires, afin de proposer trois distributions par semaine au lieu d’une seule lors de l’ouverture. Une idée qui pourrait bien voir le jour ailleurs : plusieurs universités ont déjà contacté l’épicerie dans l’idée de monter la leur…

 

Plus d’infos sur la page Facebook de l’Épicerie : https://www.facebook.com/Epiceriegratuiterennes2/