Découvrez le niksen, l’art de ne rien faire sans culpabiliser

niksen

Saviez-vous que savoir ne rien faire sans aucune culpabilité était un art ? Cet art s’appelle le niksen, et nous vient tout droit du Danemark. Un concept qu’il est plutôt intéressant de mettre en pratique en ces temps particuliers.

 

Comme la grande majorité d’entre nous, vous êtes bloqué(e) chez vous, confinement oblige. Privé(e) de vos activités habituelles, dans l’impossibilité d’aller en cours, vous vous retrouver alors face à un problème : vous ne savez pas vous autoriser à ne rien faire. Pourtant, c’est parfois très bénéfique de glander, et laisser se passer la journée sans avoir rien fait de productif.

 

C’est en tout cas ce que prône le niksen, un art de vivre à la danoise dont nous allons vous parler aujourd’hui. Parce que vous méritez de vous reposer, sans ressentir aucune culpabilité. Attention, le chemin ne va pas être facile ! En effet, de nos jours, rares sont celles et ceux qui arrivent à ne rien faire sans s’en vouloir ensuite. Il est toujours question d’optimiser son temps au maximum, tout en culpabilisant ceux qui ne font rien ou pas grand-chose de leurs journées…

 

Sport, cuisine, activités manuelles, développement personnel… À force de voir les autres multiplier les activités, et occuper la moindre petite seconde de leur vie, vous finissez par croire que ne rien faire est mal. C’est pourtant tout le contraire : ne rien faire permet en effet de réduire le stress et d’améliorer le bien-être. En vous offrant des petits moments de déconnexion réguliers, vous serez ensuite mieux dans votre tête, et serez bien plus efficaces dans vos diverses tâches.

 

Le niksen, comment ça marche ?

 

On vous arrête tout de suite : le niksen ne consiste pas à s’avachir sur votre canapé devant Netflix, un paquet de chips à la main. Non, ici, on parle de vraie déconnexion. De ne vraiment rien faire du tout, si ce n’est laisser votre regard se perdre dans les nuages pendant que vous regardez le ciel. Un état proche de la méditation, une forme de relaxation profonde, qui va aider votre cerveau à décompresser et retrouver un certain équilibre. Autorisez-vous à glander plus souvent !

 

Vous vous en doutez, pour pratiquer le niksen correctement, on oublie le smartphone et l’ordinateur dans un coin ! Idem pour les livres, qui sollicitent trop votre intellect. Si vous avez peur de vous ennuyer, ou pour tromper votre culpabilité, vous pouvez toutefois en profiter pour faire une activité dite semi-automatique, comme le tricot, ou le coloriage par exemple. Vous aurez ainsi les mains occupées, l’impression de ne pas perdre votre temps, tout en laissant votre esprit vagabonder librement.

 

Rapidement, vous pourrez voir les effets de ces instants hors du temps : si le stress et l’anxiété auront tendance à fortement diminuer, votre corps lui aussi s’en portera bien mieux. Renforcement du système immunitaire et ralentissement du vieillissement prématuré seront au rendez-vous ! Vous serez également plus créatif(ve), et plus productif(ve), comme nous vous l’expliquions plus haut. Afin de bénéficier de tout cela, 10 à 20 minutes par jour suffisent. Alors, qu’est-ce que vous attendez ?