Warning: include(searchform.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/fgtnowu/www/wp-content/themes/planete-campus-v3/header.php on line 143

Warning: include(searchform.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/fgtnowu/www/wp-content/themes/planete-campus-v3/header.php on line 143

Warning: include(): Failed opening 'searchform.php' for inclusion (include_path='.:/usr/local/php7.4/lib/php') in /home/fgtnowu/www/wp-content/themes/planete-campus-v3/header.php on line 143

Brexit : quelles conséquences sur les échanges universitaires ?

Les débats ne sont que plus vifs concernant le Brexit (le départ ou non du Royaume-Uni de l’Union européenne). Demain, ce sera aux citoyens anglais de se prononcer sur la question. En effet, un référendum se tiendra ce jeudi 23 juin. Mais qu’en est-il des échanges universitaires (Erasmus)? 

Eléments de réponse.

Alors que demain se tiendra le référendum quant au maintien du Royaume-Uni au sein de l’Union européenne, les universitaires et étudiants se posent la question des conséquences de cette possible sortie sur les échanges universitaires (Erasmus). Le journal britannique Telegraph a tenté d’apporter, à cette interrogation, la réponse la plus claire possible.

Des pertes économique, universitaire, et culturelle 

La présence sur le territoire britannique a permis de générer plus de 3,7 milliards d’euros pour l’économie du pays, créant ainsi 34 000 emplois. En effet, selon les chiffres avancés par le Telegraph et relayés par Le Figaro étudiant, 5,5% des étudiants du Royaume-Uni étaient originaires d’autres pays européens en 2012-2013. De plus, si les citoyens anglais venaient à se prononcer en faveur du Brexit, le monde de la recherche britannique en pâtirait du fait de la suppression des fonds réservés pour celle-ci par l’Union européenne.

Une demande internationale toujours ouverte pour les étudiants… mais un visa dissuasif 

Bien évidemment, rien n’empêcherait un étudiant européen de poursuivre ses études au Royaume-Uni, la demande internationale lui étant toujours ouverte. Cependant, la demande de visa pourrait avoir un effet dissuasif. « Typiquement, à Oxford et dans d’autres universités, six universitaires sur dix viennent d’Europe et s’ils doivent faire une demande de visa pour étudier au Royaume-Uni, ce serait dissuasif », a déclaré l’ancien membre britannique de la Commission européenne, Chris Patten, dans le Telegraph. Et alors que 200 000 étudiants britanniques ont pu bénéficier du programme Erasmus depuis sa création, le même effet dissuasif s’opérerait de leur point de vue. La demande de visa ne serait pas le seul élément qui pourrait résigner les potentiels candidats. En effet, les frais, notamment, d’inscriptions pourraient s’avérer beaucoup plus conséquents. Qu’à cela ne tienne ! Si le référendum se prononcer en faveur du Brexit, d’autres destinations, afin d’apprendre la langue de Shakespeare, restent ouvertes aux étudiants européens (ex : la Suède, le Danemark).

 


« »

  A lire aussi

  • BON-PLAN: Achetez militant et solidaire sur Label Emmaüs ! - 22 novembre 2023

    Si vous ne connaissez toujours pas le site label-emmaus.co, découvrez-le vite, vous serez surpris des trouvailles que vous pouvez faire, à tout petits prix, tout en participant à l’insertion de personnes socialement éloignées de l’emploi. Vêtements, high-tech, électroménager, livres…une fois votre choix fait, vous pouvez soit être livré soit retirer la marchandise en boutique. Le […]

    >> Lire la suite

  • La « Paris Burger week » 2023, c’est parti ! - 22 novembre 2023

    Vous avez trois semaines pour élire le meilleur burger de Paris, du 23 novembre au 10 décembre 2023. Le principe est simple : les restaurants participants au concours présenteront leurs meilleurs burgers, la liste et les photos sont sur le site parisburgerweek.fr. Il vous suffit de vous rendre dans ces restaurants pour goûter les burgers, […]

    >> Lire la suite

  • RESTO: Zapi ouvre une nouvelle pizzeria à Paris ! - 17 novembre 2023

    Zapi, c’est la référence en matière de pizzas authentiques, et chaque ouverture est  une bonne nouvelle pour les parisiens ! De la Margarita à la Diavola, en passant par la Quattro formaggi, elles sont toutes à pâte fine et croustillante, garnies de produits veramente italiani ! Vous y trouverez également de nombreuses salades de produits […]

    >> Lire la suite

  • yoga

    Yoga : 5 bonnes raisons de s’y mettre - 24 juin 2020

    Ça fait un bon moment que vous pensez à vous mettre au yoga, sans jamais trouver la motivation d’essayer. Pourtant, ce sport doux a de nombreux bienfaits pour le corps et la santé ! Voici donc 5 bonnes raisons qui devraient vous aider à vous lancer pour de bon !   Contrairement aux idées reçues, le yoga […]

    >> Lire la suite

© 2024 Planete Campus. Tous droits réservés