Catalogne espagnole : bientôt la sécession ?

La Catalogne votait dimanche 25 novembre pour le renouvellement de son Parlement, et le constat est sans appel : les partis indépendantistes décrochent la majorité absolue des sièges proposés.

Cela fait déjà plusieurs mois que la colère gronde dans le Nord de l’Espagne… En septembre, les catalans descendaient dans les rues pour réclamer l’indépendance et fustiger la gestion de leur région par Madrid. Le leader des nationalistes, Artur Mas, avait proposé la tenue d’élections régionales anticipées dont il attendait un résultat en faveur de l’autonomie pour pouvoir faire pression sur Madrid.

C’est chose faite : si la coalition de Mas, Convergence et Union (CIU), n’obtient pas le score espéré (elle perd même des sièges par rapport à la situation actuelle), les trois autres partis obtiennent suffisamment de voix pour que les indépendantistes détiennent deux tiers des sièges au Parlement régional.

L’heure d’un référendum sur l’autonomie de la région devrait donc logiquement suivre prochainement. Et les Catalans sont vraiment intéressés par la situation de leur région, à en juger par les 68% de participation lors du scrutin. “C’est la plus forte participation enregistrée en Catalogne lors des huit derniers scrutins, depuis 1988″ , comme l’a d’ailleurs précisé Joana Ortega, vice-présidente de la région.

Alors, la Catalogne, partira ou partira pas ? Mariano Rajoy, le président du gouvernement espagnol, a appelé les Catalans a la réflexion : en cas d’indépendance de la région, celle-ci devra re-déposer sa candidature pour adhérer à l’Union Européenne…au risque de se retrouver seule et isolée, ne profitant avec son autonomie que d’un “billet pour nulle part.

 

 

Crédit photo : afp.com/Lluis Gene