Agressions sexuelles : L’université du Kansas initie une exposition dénonçant la culpabilisation des victimes

“What were you wearing ?” – comprenez “qu’est-ce que tu portais ?” – c’est la question qu’entendent souvent les victimes d’agressions sexuelles. Une question qui sous-entend qu’elles sont fautives de ce qu’elles ont subies. Outre-Atlantique, une université étasunienne a décidé de dénoncer cette culpabilisation des victimes… 

A la mi-septembre, l’université du Kansas a décidé d’initier un projet artistique porteur d’un certain militantisme. Son objectif ? Lutter contre la culpabilisation des victimes d’agressions sexuelles. Durant plusieurs jours, l’université a exposé 18 tenues inspirées de témoignages de victimes. Des t-shirt, des jeans, des robes. En bref, des tenues banales démontrant qu’aucun d’entre nous n’est a l’abri d’être agressé. Et ce, quelque soit la tenue portée.  Le message de cette exposition se veut percutant et dénonce les accusations faites aux victimes voulant qu’elles aient “provoqué” leur agresseur par leur tenue !