Journaliste de France 3 violée en Egypte : Elle porte plainte !

Journaliste de France 3 violée en Egypte : Elle porte plainte !4

RédactionPublié le 29 novembre 2011 - Lu 2,399 fois

Très peu médiatisée, le viol de Caroline Sinz, journaliste de France 3, ne doit pas rester impuni. Jeudi matin, alors qu’elle était en reportage au Caire sur la place Tahrir avec son cameraman Salah Agrabi, Caroline Sinz a été agressée sexuellement et violée pendant plus de 3/4 d’heure !

Au lien d’être solidaire avec Caroline Sinz, Reporter Sans Frontière a d’abords demandé aux rédactions de cesser d’envoyer des femmes journalistes sur le terrain, avant de se rétracter. Néanmoins, leur premiers propos sont scandaleux, puisqu’ils vont à l’encontre de l’égalité entre homme et femme dans l’exercice du métier de journaliste !

Le SNJ, principal syndicat de la profession, est monté au créneau pour soutenir Caroline Sinz et les femmes reporters. «  Malgré l’émotion suscitée par cette terrible agression sexuelle, ceux qui se sont empressés de mettre en cause l’envoi de femmes pour réaliser ces reportages difficiles n’ont pas raison. Non, les femmes ne sont pas des sous-journalistes, elles connaissent leur métier. Ce sont les agresseurs qu’il faut contrôler et sanctionner, pas elles ! Le SNJ, première organisation de la profession, défend et soutient les reporters qui choisissent d’aller sur le terrain exercer leur métier. Nous sommes aux côtés de Caroline Sinz pour l’aider à surmonter cette épreuve particulièrement difficile. » peut-on lire sur le site internet du SNJ.

Caroline Sinz a aussi trouvé scandaleux les déclarations de RSF : « Ca m’a beaucoup énervée parce que RSF devrait marquer sa solidarité. Les  femmes ont déjà suffisamment de mal pour aller travailler à l’étranger. On est toujours dans un milieu extrêmement machiste dans la presse, quoi qu’on en  dise, et c’est très important que les femmes soient là. On peut faire notre travail tout aussi bien qu’un homme. » Caroline Sinz a décidé de porter plainte contre ses agresseurs. Le SNJ a proposé de se porter en justice à ses côtés.

Pour écouter l’interview de Caroline Sinz sur France Inter, cliquez ici.

Image de prévisualisation YouTube

Le viol d’une consœur journaliste n’a pas l’air d’intéresser les journalistes, ou en tout cas, seulement quelques uns ! Et cela n’intéresse encore moins les français. Merci aux modérateurs de France Soir qui publient les commentaires de leurs lecteurs :

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , ,

Be Social,
Share !

Commentaires (4)

  1. jean gerard dit le
    0
    Elle avait la naiveté de penser que les arabo musulmans ne sont pas des primates Les commentaires me font vomir C’est simple; y a pas de viol mais des femmes provocantes Donc comment expliquer le viol des femmes voilées ? ,Oui oui des femmes voilées se font violer Je pense pas qu’en jean et chemise, elles aient beaucoup provoquer, et de toute facon les sous hommes pas capables de se controler devraient continuer à enfourcher leur chevres Plus on va dans le sud plus on descend aux origines de l’homme, l’animal En matière de viol, si elles ment pas elle provoque Le syndicat, mdr, donc faut arreter de faire bosser les femmes ^^ Et si on éduquait les chiens, du directeur du fmi à l’arabo musulman qui enfourche sa chevre ? En passant par le bon francais moyen qui abuse seulement des femmes ivres mortes
  2. No comment dit le
    0
    Je suis affligée par la teneur de vos propos! Cette femme est très courageuse et d’entendre les niaiseries de certains me scandalise! Elle se fait violer et c’est de sa faute???? Vous feriez mieux de vous abstenir au lieu de sortir des âneries pareilles! Vous êtes typiquement le genre de personne qui n’apporte rien à la société et au monde. Oui, l’Egypte est devenu un pays très dangereux. Ca veut dire quoi? Les femmes journalistes doivent pointer au chômage pour ne pas aller dans des pays dangereux? Mais dans quel monde vivez-vous?? La majorité des pays de cette planète sont dangereux! Cela veut-il dire que les journalistes femmes (et hommes) ne doivent se rendre que dans les zones agréables à vivre? Ah oui, c’est sûr que nous aurions une image très réaliste du monde. Juste pour info, c’est pour que nous puissions connaître le monde dans lequel nous vivons que les journalistes prennent des risques! Vous feriez mieux d’être reconnaissants plutôt que baver sur ces personnes. Je ne suis pas journaliste, mais j’ai un profond respect pour leur travail. Pendant que nous y sommes, pourquoi ne pas cracher aussi sur les humanitaires… minable.
  3. Je suis choquée par la stupidité de vos réactions. Un viol est un crime grave ! Et aucun contexte ne doit atténuer ou minimiser l’acte. C’est grâce à ces journalistes, hommes ou femmes que l’information juste et fiable arrive à vous. Respectez un peu le courage des journalistes. Ce n’est pas une couleur de cheveux, ou le respect d’une culture qui est en cause mais la barbarie de ces primates. Ah, ce n’est pas gagné la démocratie !
  4. hourialibre dit le
    0
    je suis outragé par cette agression, la encore le régime de moubarek prend d’assaut les média occidentaux cette fois ci la technique est rudimentaire mais ça roule bien, la légende urbaine dit que les arabes sont frustrés sexuellement et que ce genre de comportement lamentable colle bien sur le dos de ces derniers …il faut savoir que les agents de tantaoui et moubarek courent toujours dans les rues pour discréditer la révolution, ces quelque voyous du régime ont commencé l’agression et ça a fait boule de neige plus de curieux que de violeurs … les dollars de moubarek font rage dans la place tahrir pour corrompre et soudoyer les uns et agresser les autres . ne tournez pas le dos aux véritables révolutionnaire qui lutte sans armes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Newsletter

Inscrits toi à la newsletter, reçois le magazine et les derniers actus dans ta boîte mail pour profiter ainsi des bons plans chez nos partenaires !