Débouchés universitaires : la Smart City en plein essor

Le secteur de la Smart City, appelé également « ville intelligente» est en plein boom. Sous l’effet conjugué des restrictions budgétaires et des améliorations technologiques, de plus en plus de collectivités et d’entreprises se tournent vers l’éclairage intelligent, le transport autonome ou encore le tri connecté. Mais rares sont pour l’instant les cursus qui forment les futurs chargés de missions « ville intelligente ». Et pour cause : il n’existe pas a priori de formation type pour travailler dans ce secteur. Une vision globale est idéale pour les futurs candidats à ces postes, qui combine à la fois des connaissances techniques des nouvelles technologies et une approche sociale des problématiques liées au développement urbain. Cependant, quelques écoles et universités proposent des formations pluridisciplinaires destinées à ceux qui souhaitent faire de la ville du futur une cité durable, connectée et qui prend en compte les aspirations de ses citoyens. Voici un panorama des cursus à retenir pour quiconque souhaite travailler dans ce secteur.

Le mastère spécialisé Smart Cities -Ecole des Ponts Paris Tech

En partenariat avec des grands noms (Bouygues, Alstom et la ville d’Issy-les-Moulineaux notamment), ce diplôme accessible après un master 2 recrute des profils très divers. Experts en techniques et ingénieurs sont les bienvenus, tout comme les spécialistes des sciences sociales, ainsi que les architectes et urbanistes. Le cursus, qui se déroule sur un an, permet de former « des étudiants qui ont une vision intégrée de l’eau, de l’énergie, de la mobilité, des déchets et de l’interconnexion de tout cela à l’échelle d’une ville » explique le directeur du mastère, Thierry Simoulin.

Le mastère Creacity-Polytech Lille

Au programme de ce mastère (également accessible après un M2) : une culture générale sur la ville numérique et surtout des projets plus concrets, comme la participation de chaque promotion au concours MOC (Meilleur Objet Connecté) organisé chaque année par Euratechnologies. L’ambition de cette école d’ingénieur étant de façonner des futurs cadres dans le domaine des Smart Cities, avec une attention particulière accordée à l’usager, comme l’explique la directrice du master Nathalie Rolland « on étudie les technologies sans contact, le haut débit, les questions des données et du respect de la vie privée, les mécanismes de gouvernance des villes… Et on encourage nos élèves à penser en priorité à l’usager ». Un mastère compétitif donc, qui s’appuie sur des partenariats solides avec Lille Métropole, la ville de Fourmies ou encore le CITC (Centre d’Innovation des Technologies sans Contact).

Le MBA spécialisé Smart City et Management des Ecoquartiers- Institut Léonard de Vinci

Ce cursus prestigieux mis en place par l’Institut Léonard de Vinci, situé eu cœur du quartier de la Défense, propose une formation complète sur tous les aspects afférant au bâtiment intelligent, au design thinking et à la gestion globale des écoquartiers et de la ville du futur. Le diplôme s’articule autour d’une équipe pluridisciplinaire composée d’acteurs issus du monde de l’entreprise (Orange, ENGIE, Bouygues), mais aussi d’architectes (Coste architecture) et d’acteurs impliqués dans le projet du Grand Paris.

 

Partagez4
Tweetez
+1
Enregistrer