Filières universitaires : lesquelles vous attirent le plus ?

filières universitaires

Au cours de l’année 2016-2017, les universités françaises ont accueilli exactement 1 623 500 étudiants. Ainsi, plus de 30 000 élèves ont rejoint les bancs de l’enseignement supérieur par rapport à l’année précédente. Une augmentation qui se répercute forcément sur les orientations et influence le podium des filières universitaires les plus populaires.

 

De manière générale, les effectifs étudiants ont augmenté de 2%, comme l’indique une note ministérielle publiée le 9 janvier dernier. Les cursus licence et master ont particulièrement été concernés et affichent respectivement 2,8 et 0,8% de hausse. Les nouveaux bacheliers, quant à eux, sont 1,8% plus nombreux à s’inscrire à l’université, sans compter les inscriptions obligatoires des étudiants de C.P.G.E. Un chiffre qui ne cesse de croître d’une année sur l’autre, et qui concerne principalement les disciplines générales. Toujours selon cette même note, il semblerait toutefois que les effectifs aient surtout augmenté en sciences de la terre, en sciences humaines et sociales, ainsi qu’en Staps. Le droit et le cursus AES, quant à eux, rencontrent moins de succès qu’auparavant.

 

Les sciences : filières universitaires favorites

 

Il s’avère en effet que plus d’un quart des étudiants inscrits à l’université suive un cursus scientifique. Une tendance qui se poursuit pour la troisième année consécutive ! Sur l’année 2016-2017, les disciplines générales scientifiques ont ainsi enregistré 2,6% de hausse, inscriptions des élèves de prépa déduites. Certaines, comme les sciences fondamentales et applications ou les sciences de la terre et de l’univers ont même vu leurs effectifs augmenter respectivement de 3,1 et 5,7%. Un joli bond en avant quand les plurisciences (généraliste) reculent de 13,3%.

 

Staps : une hausse constante

 

Depuis plus de 10 ans, les Sciences et techniques des activités physiques et sportives (aka Staps) font partie des filières universitaires les plus demandées. « Les inscriptions sont toujours plus nombreuses depuis 10 ans », souligne l’étude ministérielle. Une popularité qui a cependant souffert du fameux tirage au sort des dernières années… Beaucoup d’établissements ont effectivement instauré des capacités d’accueil limitées, obligeant la filière à recourir largement au tirage au sort pour départager les trop nombreux postulants. Si les inscriptions sont cependant toujours en hausse, les chiffres sont passés de +12,4% en 2014 à +2,8% en 2017.

 

Une progression timide

 

Bien qu’elle soit moins franche que pour les filières universitaires précédemment citées, la hausse du secteur de la santé est tout de même notoire. Le nombre d’étudiants y progresse en effet de 1%. En sciences humaines et sociales, les facultés enregistrent 3,8% d’augmentation, 0,7% en langues et 0,6% en sciences économiques-gestion. Les Instituts Universitaires de Technologies (IUT) quant à eux, constatent une légère évolution de 0,3% depuis 2013.

 

Derniers du classement

 

Si toutes les filières se maintiennent plus ou moins, il y a tout de même quelques rares disciplines en déclin. Les arts, les lettres et les sciences du langage en font notamment partie et observent une baisse globale de 3,5%. Mais les chiffres les plus bas concernent le droit (-2,3% à lui seul), et l’AES. Cette dernière, après une chute de 12% en 2015-2016, perd encore 1,2% d’inscrits.

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer