EDHEC : présente son nouveau plan stratégique pour 2020

Après une rentrée 2015 satisfaisante – doublement des effectifs, 100 places supplémentaires au concours Prépa – l’École des hautes études commerciales (EDHEC), a présenté son plan stratégique pour 2020. L’objectif est énoncé clairement, l’EDHEC à la vocation d’être une des grandes marques de Business School en Europe, ce qui demande une certaine qualité, de la notoriété et surtout d’être classé régulièrement dans le top 20 européen. L’école veut également mettre l’accent sur la pédagogie, développer d’innovants outils pour enseigner. Selon le directeur général de l’école, Olivier Oger, trois valeurs fondent le projet de l’école : l’innovation (créativité et entrepreneuriat par les étudiants et les professeurs), l’engagement (volonté de former des citoyens du monde qui ont le respect des hommes et de la planète), l’impact (priorité de l’école de former des personnes qui auront de l’impact, qui vont influencer le monde). Le point fort du projet pédagogique est donc de faire émerger des personnalités qui vont manager des projets et des hommes dans une économie et une société globalisées.

Les nouveautés :

Un grand plan de recrutement de professeurs va être mis en place, avec comme objectifs, recruter 10 professeurs dans la première année du, et 50 au total d’ici 2020. Sur 10 professeurs, 9 ont un profil international.

Création d’un πlab pour l’innovation pédagogique (par exemple: Immersive Learning, apprendre le management aux urgences, un parcours étudiant/entrepreneur…). L’EDHEC a également la volonté de développer l’entrepreneuriat et l’incubateur, plus de 150 nouveaux projets avaient été créées en 2014, et 100 entreprises furent créées avec 400 emplois issus de l’incubateur.

Pour les programmes masters, l’EDHEC a envie d’ancrer son positionnement dans le top 20 des meilleures écoles de commerce au monde. Pour la rentrée 2015, l’école a également apporté quelques innovations comme le Digital Certificate en partenariat avec des entreprises, ou encore des cours de modélisation financière en Blended Learning, ainsi qu’un partenariat entre l’EDHEC, ENSAM et Groupe SEB en Master of Science marketing (pour les pays émergents).

Au niveau des programmes généraux de l’école, quelques innovations également, comme le lancement d’un CSM, un Cycle Supérieur de Management (Bac+5) à Paris, puis à Lille et à Nice, avec un module spécial management et e-commerce. Pour le global MBA, mises en place de modules de renforcement en Finance et Big Data, et création d’un Master en Economic Crime Management. Enfin, ouverture à Paris d’un Master Executive MBA (EMBA) et la création de Pandora, 1er business game au monde en finance d’entreprises familiales.

 

 

Partagez2
Tweetez
Enregistrer
+1