Etudes : la carte des diplômés par région

Le nombre de diplômés n’est pas également réparti sur le territoire français. En Île-de-France, 56% des jeunes entre 25 et 34 ans sont diplômés, le pourcentage descend à 36% en Corse et dans les départements d’outre-mer (source : Insee). L’Institut national de la statistique et des études économiques explique ces écarts par les « les différences de parcours éducatifs selon les milieux sociaux, mais aussi des comportements migratoires ».

De nombreux diplômés quittent leur région d’origine : 37% des diplômés et des étudiants habitent dans une région où ils ne sont pas nés. Lorsqu’on se penche sur les personnes ayant au maximum le bac, seulement un quart a quitté sa région de naissance.

La région Île-de-France accueille de nombreux diplômés puisqu’elle concentre 26% des diplômés et étudiants de France (7% viennent d’autres régions). Selon les données de l’Insee, environ un tiers des étudiants et diplômés viennent d’une autre région mais un tiers des Franciliens d’origine ont quitté l’IDF pour faire leur carrière ailleurs.

Plus au sud, l’Auvergne-Rhône-Alpes accueille 12% des diplômés et des étudiants de France dont 10% de natifs.

Un diplômé ou étudiant sur huit est né à l’étranger. La proportion monte à 20% en Île-de-France, mais descend à 6% en Bretagne. En Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées et en Provence-Alpes-Côte d’azur, on dénombre respectivement 13% et 16% des étudiants et diplômés nés hors de France.

L’étude de l’Insee révèle que le niveau de formation s’est globalement élevé au cours du temps. En vingt ans, le nombre de diplômés et étudiants du supérieur a été multiplié par 2,5. En 2012, il s’établissait à 15 millions de personnes.

Etudiez-vous dans la ville ou la région où vous êtes né ? Pensez-vous faire votre carrière dans votre région d’origine ?

Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1