Un professeur me sacque : comment réagir ?

Un professeur me sacque

Parfois, il peut arriver qu’on ait le sentiment qu’un(e) professeur(e) nous a dans le collimateur. Si, la plupart du temps, ça n’est qu’une impression, cela peut aussi s’avérer vrai. Dans ce cas, mieux vaut réagir rapidement pour vous sortir de cette situation…

 

Mauvaises notes, punitions, remarques, critiques négatives, réflexions gratuites… il ou elle semble ne pas vous aimer beaucoup et s’acharner contre vous. Une situation dans laquelle redoutent de se retrouver tous les lycéens et étudiants. Si tel est votre cas, voici quelques conseils pour vous en sortir au plus vite.

 

Se remettre en question

 

Si ce(tte) professeur(e) ne vous aime pas, c’est peut-être parce que vous avez un comportement inadéquat. Il ou elle ne vous en veut certainement pas sans raison. Observez-vous pendant un de ces cours : êtes-vous attentif(ve) ? Participez-vous régulièrement ? Passez-vous votre temps sur votre téléphone ou à griffonner dans la marge de votre copie ? Faites-vous les devoirs qu’il ou elle vous demande ? Si tel est le cas, peut-être est-ce là ce qui dérange votre professeur(e). Essayez donc de rectifier le tir et la situation devrait vite s’améliorer.

 

En parler avec les autres

 

Si vous n’avez rien à vous reprocher, le problème vient sûrement d’autre part. Parlez-en à vos camarades de classe ou de promo. Vous vous rendrez alors peut-être compte qu’il ou elle ne vous en veut pas spécialement, mais se comporte de la même manière avec tout le monde. C’est comme ça, certain(e)s professeur(e)s n’ont pas une nature sympa, et sacquent tous leurs élèves. Il vous faudra donc faire avec. Par contre, si vous êtes sa seule cible, c’est qu’il y a bel et bien un problème avec vous.

 

Rester positif(ve) en cours

 

Dans le cas où vous seriez réellement sa bête noire, et avant de vouloir en avertir sa hiérarchie, essayez d’adopter la meilleure des attitudes possibles face à lui ou elle. Arrivez toujours à l’heure, rendez vos devoirs dans le temps imparti, soyez attentif(ve) en cours, participez dès que vous le pouvez et évitez de troubler la classe en bavardant ou en zonant sur votre portable. Si après tous ces efforts, son attitude reste la même, alors vous pourrez passer à l’étape supérieure.

 

En parler directement

 

Première chose à faire : en discuter avec l’intéressé(e). C’est en effet la meilleure chose à faire pour régler la situation de manière polie et courtoise. Demandez-lui un entretien afin d’en discuter calmement, et pas rapidement entre deux cours. Lors de cette entrevue, montrez-lui que vous êtes ouvert(e) à la critique et que vous entendez ses arguments, mais que vous avez aussi votre mot à dire concernant le traitement qu’il ou elle vous réserve au quotidien.

 

Avertir sa hiérarchie

 

Si, malgré toutes vos perches tendues et tous vos efforts, rien ne change – et que la situation s’envenime, n’hésitez pas à en parler à un(e) autre professeur(e), avec qui vous vous entendez bien. Vous pouvez également en avertir toute personnes faisant partie de l’administration de votre établissement. Votre problème sera ainsi pris en charge par quelqu’un ayant plus d’expérience et plus de poids face à ce(tte) professeur(e).

 

Il est en effet inadmissible qu’un membre du corps enseignant vous mette des bâtons dans les roues. Vous avez droit au même traitement que tous les autres, et vous ne devez pas hésiter à le signaler si vous pensez qu’un(e) professeur(e) vous empêche d’avancer…

Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1