Syndrome de l’imposteur : comment s’en défaire ?

Nik Shuliahin / Unsplash - syndrome de l'imposteur

Tout comme le burn out étudiant, le syndrome de l’imposteur et quelque chose qui touche particulièrement la population étudiante. Et plus longues sont les études, plus présent est le syndrome… Explications.

 

Vous avez l’impression de ne jamais être à votre place ou d’être arrivé(e) là par chance ? Vous ne croyez pas vraiment en votre réussite ? Êtes-vous intimement persuadé(e) d’avoir pris la place de quelqu’un d’autre ou d’être une erreur de casting ? Vous souffrez très certainement de ce qu’on appelle le syndrome de l’imposteur. Vous n’avez d’ailleurs qu’une seule crainte : qu’on vous démasque ! Sauf qu’en fait, vous n’avez rien à craindre.

 

Le syndrome de l’imposteur, oui mais pourquoi ?

 

Aujourd’hui, on entend partout que la clé du bonheur réside dans la réussite. Qu’il faut faire de longues et difficiles études pour obtenir un travail important et prenant, pour pouvoir prétendre à un train de vie agréable et mérité. Ajoutez à cela la pression familiale, l’exigence des professeurs et la compétition permanente… Vous aurez vite le sentiment de ne pas être à la hauteur des attentes et aurez l’impression d’être une véritable imposture !

 

Dans la négation permanente

 

Selon les psychologues Jaruwan Sakulku et James Alexander, le syndrome de l’imposteur consiste à être dans la négation constante de ses capacités et de ses talents. Dans un article publié en 2011 dans l’International Journal of Behavioral Science, ils soulignent notamment que ce syndrome s’autoalimente et enferme donc la personne qui en souffre dans un cercle vicieux.

 

En effet, face à une tâche donnée, vous allez avoir deux comportements distincts : la sur-préparation ou la procrastination. Dans le premier cas, vous attribuer le succès à vos efforts. Pour le second, vous avez plutôt tendance à croire à un gros coup de chance. Dans les deux cas, vous reniez totalement vos compétences et n’arrivez pas à croire que vous y parvenez parce que vous avez le talent et/ou les capacités.

 

Comment s’en sortir et croire en soi ?

 

Pour enfin reprendre votre vie en main et mener de front des études dans lesquelles vous réussissez parce que vous avez les compétences pour, il existe quelques astuces à mettre en place au quotidien :

 

 

 

Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1