Etudes supérieures : Fac ou école privée ?

Ecole privée ou faculté ? C’est le grand dilemme auquel doivent faire face les néo-bacheliers et leurs parents. Entre les écoles privées qui promettent un enseignement de qualité hors pair, mais au prix exorbitant, et les facultés, aux frais de scolarité moindres voire inexistants, mais dont les amphi ne cessent de se remplir chaque année, c’est LE choix cornélien. Quel choix faire ? Est-ce que sortir d’une école multiplie nos chances de trouver un emploi ? La rédac’ de Campus Mag’ à décider de t’éclairer afin de réaliser ton choix et mettre à bas tous les préjugés ? 

Après le bac, l’école ou la fac ? Ce choix dépendra de la formation que tu souhaites réaliser. Dans le cas où elle ne serait dispensée que par des écoles, ton choix sera facilité et sans doute tout fait. Dans le cas où la formation que tu souhaites intégrer est disponible en fac comme en école, de nombreuses questions pourront te venir. 

Décortiquons ensemble les points positifs et négatifs des deux sortes d’établissements d’études supérieures ! 

 

L’université/ la fac

Les points +++ 

Aspect financier : Si tu es boursier, tu es exempté des frais de scolarité. Plutôt cool, non ?

La formation : La fac dispense des enseignements de qualité globalement. Par ailleurs, elle te permet d’accéder aux rattrapages gratuitement dans le cas où tu n’aurais pas eu ton semestre du premier coup. 

L’environnement : La fac connaît des va-et-viens incessant de part la pluralité des formations qui existent et donc de la multitude d’étudiants qui les composent. Rien ne t’empêche d’aller à la rencontre d’étudiants inscrits dans d’autres filières ou même d’assister à un cours qui n’est pas intégré à votre parcours s’il t’intéresse dans le cadre des unités d’enseignement qui te permettent de découvrir un cours tout en l’intégrant dans ton parcours et donc de t’apporter des points dans ta moyenne.

L’emploi du temps : Souvent, les emplois du temps sont plus fexibles sur les horaires. Tu pourras commencer tôt et terminer tôt. Oui, mais voilà ! Un emploi du temps léger ne signifie pas pour autant que la charge de travail est moindre. Cela signifie juste que le travail personnel est davantage important.

Points —

L’organisation : En première année, la difficulté de la cadence dans la prise de notes peut sembler difficile pour certains étudiants. De même pour l’organisation quant à la charge de travail. La nécessite que tu développes une certaine autonomie.

 

L’école 

Points +++

Conscience d’appartenance à une promo : Plus que jamais dans les écoles, les promotions étant moins conséquentes qu’à la fac, les étudiants on le sentiment d’appartenir à une promo. Ainsi, l’entraide quant à la recherche de stage ou d’un premier emploi à l’issue de l’obtention de votre diplôme peut t’être facilité. 

L’après-dipôme : Souvent, les écoles offrent à leurs élèves un accompagnement durant leur insertion professionnelle après obtention de leur diplôme, ce que fait moins, voire pas du tout, l’université.

Stage : Les écoles inscrivent davantage dans leurs différents cursus la partie stage que ne le fait l’université. Cela obligent les élèves à effectuer des stages contrairement à certaines formations dispensées à l’université.

Points —

Aspect financier : Le coût d’une formation peut avoisiner jusqu’à 7000 euros l’année. Tout en sachant qu’une formation peut s’étirer sur deux années voire plus. Pour celles et ceux souhaitant intégrer une école, des prêts étudiants à taux 0 existent. Nous te conseiller de te rapprocher de ta banque si tel est ton souhait. 

Rattrapages : Contrairement à la fac, certaines écoles font payer à leurs étudiants les rattrapages en cas de non validation dès la première session d’examens.

Partagez4
Tweetez
+1
Enregistrer