Bac +4/+5 : Master Histoire de l’Art – Université de Bordeaux Montaigne

Bac +4/+5 : Master Histoire de l’Art – Université de Bordeaux Montaigne0

latifa el-houariPublié le 13 février 2017 - Lu 370 fois

Description

Le master orientation recherche mention Histoire de l’art comprend des enseignements théoriques, méthodologiques et appliqués, tout en mettant l’accent sur une pratique effective de la recherche.

Le master s’appuie en priorité sur les activités scientifiques des enseignants-chercheurs et des enseignants des trois équipes participant à la formation.

Objectifs

Le master Histoire de l’Art de l’Université Bordeaux Montaigne est le seul offert en Aquitaine. À l’échelle nationale, il offre une formation complète à tous les aspects de la recherche et de sa diffusion, de l’Antiquité à la période contemporaine.

 Savoir mener une recherche bibliographique, webographique, archivistique et iconographique, présenter les fruits de celle-ci, tant à l’écrit qu’à l’oral, faire la synthèse et l’analyse critique de cet ensemble documentaire en prenant en compte l’évolution de la discipline, sont autant de compétences indispensables au chercheur comme à tous ceux qui se destinent aux métiers de la culture.

Le master orientation recherche en Histoire de l’Art est adossé aux laboratoires : IRAMAT–CRP2A (UMR 5060), Ausonius (UMR 5607) pour l’art antique et médiéval et le Centre François-Georges Pariset (EA-538) pour l’art médiéval, moderne et contemporain.

Les axes de recherche concernés portent sur :

  • En Histoire de l’art antique les thèmes de recherche sont centrés sur l’art alexandrin ; la couleur dans la peinture ainsi que l’architecture et la sculpture.
  • En histoire de l’art médiéval, les axes de recherche concernent principalement les arts monumentaux (architecture et sculpture) des périodes romane et gothique.
  • En Histoire de l’art moderne et contemporain, les thèmes de recherche portent sur les arts et les cultures coloniales, les objets d’art et ornements, l’historiographie, l’histoire du livre et de l’imprimé, architectures et patrimoines.

Le master est fort de plusieurs partenariats avec des musées et des institutions patrimoniales  notamment Arc en rêve architecture, l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Bordeaux et le Service du patrimoine et de l’Inventaire.

 Le master offre des possibilités de séjours à l’Ecole d’Athènes et à l’Ecole de Rome.

Organisation de la formation

Contenu de la formation

Le master 1 est constitué d’un seul parcours au sein duquel chaque étudiant est appelé à donner une coloration à son cursus par le choix d’un séminaire de spécialité dans une des quatre grandes périodes de l’histoire de l’art. Le master 2 offre quatre parcours, chacun spécialisé dans une de ces quatre grandes périodes.

Master 1

En master 1, le tronc commun est composé de quatre cours d’approfondissement en Histoire de l’art portant sur les quatre grandes périodes d’histoire de l’art. Il constitue un complément indispensable au socle de formation à la Licence. Chaque étudiant choisit trois cours au sein de cette offre qu’il complète par le choix d’un parcours recherche spécifique dans l’une des quatre périodes proposées. C’est au sein de ce parcours recherche, orientant progressivement l’étudiant vers une spécialisation, que l’étudiant engage et poursuit jusqu’à son terme son travail de mémoire. La répartition des coefficients est établie afin de valoriser la pratique de la recherche et la rédaction du mémoire. L’enseignement des langues est dispensé au sein d’un cours d’histoire de l’art conduit en anglais par deux enseignants, un historien de l’art et un anglophone. La formation s’enrichit également d’une ouverture à la recherche au sein d’un séminaire à choisir parmi ceux proposés par l’École doctorale.

Master 2

Le master 2 comprend quatre parcoursAntique, Médiéval, Moderne, Contemporain – structurés de manière identique. Le tronc commun, proposé à l’ensemble des quatre parcours, offre une ouverture sur les métiers de la recherche et de la culture par le double biais d’un enseignement de l’Histoire des politiques culturelles mutualisé avec le master mention Musées et patrimoine et de la valorisation de la recherche. Il s’enrichit enfin d’un séminaire transversal sur un thème choisi par l’ensemble des enseignants du master ; chaque année, les étudiants sont invités à y présenter leurs travaux de recherche dans des conditions semblables à celles d’un colloque (appel à contributions, sélection, présentation).

Le mémoire, premier travail de recherche complet et concret auquel l’étudiant est confronté, est situé au cœur de l’enseignement de ce master.

Tags:

Be Social,
Share !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Newsletter

Inscrits toi à la newsletter, reçois le magazine et les derniers actus dans ta boîte mail pour profiter ainsi des bons plans chez nos partenaires !