Bac +5 : Master 2 Spécialité Métiers de l’archéologie – Université de Nantes

Bac +5 : Master 2 Spécialité Métiers de l’archéologie – Université de Nantes0

latifa el-houariPublié le 18 janvier 2017 - Lu 817 fois

Objectifs

Ce Master a pour objectif de former des archéologues, dotés d’une culture archéologique approfondie et d’une bonne expérience de terrain et de laboratoire, ce qui les rend capables de prendre part à des opérations archéologiques de terrain en tant que responsables de secteur ou chargés d’études, mais aussi de rédiger des rapports de fouille ou de prospection et de mettre en oeuvre des publications scientifiques ou de vulgarisation.

Pour cela, l’année est divisée en deux semestres, le premier consacré à des enseignements théoriques (octobre à février), le second à des stages de fouille et de laboratoire (février à septembre) :

– le premier semestre est axé sur une formation théorique dense qui porte autant sur la culture archéologique générale que sur la connaissance des disciplines archéométriques et des techniques et méthodes de l’archéologie.

– le second semestre vise à immerger les étudiants dans le milieu professionnel par le biais de stages de laboratoire et de fouille, collectifs et individuels, dont la durée totale atteint près de 5 mois.

Secteurs d’activité visés à l’issue du diplôme

Après obtention du diplôme, les étudiants peuvent être recrutés par l’Inrap, Institut national qui exécute l’ensemble des recherches archéologiques préventives menées sur le territoire national, mais aussi par les Services régionaux de l’archéologie (carte archéologique, postes d’ingénieurs) et les Services territoriaux d’archéologie (attachés de conservation, animateurs du Patrimoine). Ils peuvent également envisager de passer le concours de l’École Nationale du Patrimoine.Les principaux métiers identifiés sont les suivants :
– Assistant d’études, INRAP
– Chargé d’études INRAP
– Attaché de conservation, spécialité patrimoine ou archéologie, Collectivités Territoriales
– Chargé de mission, Archéologie, Collectivités Territoriales
– Ingénieur d’Études, spécialité archéologie, ministère de la Culture et CNRS.

Dans le contexte actuel, il faut ajouter à ces possibilités, celles offertes par l’ouverture de l’archéologie préventive au secteur privé et par le développement prévisible des services d’archéologie des collectivités territoriales (réforme, en juillet 2003, de la loi du 17/01/2001 sur l’archéologie préventive).

Tags: ,

Be Social,
Share !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Newsletter

Inscrits toi à la newsletter, reçois le magazine et les derniers actus dans ta boîte mail pour profiter ainsi des bons plans chez nos partenaires !