Bac +2 : DUT Génie Electrique et Informatique Industrielle – IUT de Nîmes

Bac +2 : DUT Génie Electrique et Informatique Industrielle – IUT de Nîmes0

latifa el-houariPublié le 21 décembre 2016 - Lu 315 fois

in

Descriptif

Ce DUT a une double vocation, former l’étudiant aux fonctions de technicien supérieur dans les métiers du GEII et le préparer à la réussite de ses poursuites d’études.

Bien que le programme d’un DUT soit défini nationalement, la formation pédagogique au département GEII de Nîmes est colorée selon les 2 axes suivants :

  • Energie électrique et automatisme : production et gestion des énergies renouvelables, véhicules électriques, supervision et gestion des procédés industriels
  • Electronique et informatique industrielle : Robotique, systèmes embarqués

Le DUT GEII est également accessible en apprentissage. L’apprentissage offre la possibilité d’allier la formation théorique et pratique dispensée à l’IUT à une formation professionnelle au sein d’une entreprise. L’étudiant/apprenti alterne alors toutes les 2 ou 3 semaines des sessions de formation à l’IUT avec des sessions chez son employeur. Ce type de formation permet d’acquérir des compétences professionnelles très recherchées sur le marché du travail. Sur la dernière promotion de 12 apprentis, il y a eu 5 CDI de signés, 3 écoles d’ingénieurs et 3 Licences professionnelles toutes par alternance et une poursuite d’étude en Angleterre.
Débouchés

Du fait des enseignements reçus, le jeune titulaire du DUT GEII possède un niveau théorique et technique ainsi que des qualités humaines qui font de lui un technicien très recherché pour ses multiples compétences. Les PME comme les grandes entreprises recrutent de nombreux DUT GEII dans des secteurs aussi divers que l’automobile (réseaux embarqués), l’énergie (production, acheminement, énergies renouvelables), la domotique (le département GEII est centre de formation KNX), l’aéronautique, l’automatique, l’électronique et l’électronique de puissance, l’informatique et l’informatique industrielle, les automatismes et la supervision ainsi que le bâtiment dans le cadre de bureaux d’études électriques. Au sein de l’entreprise, le jeune diplômé a pour vocation de progresser vers des fonctions d’ingénieur par la voie de la promotion interne ou de la formation continue.

 

Poursuites d’études

Après obtention du DUT, 4 étudiants sur 5 choisissent de poursuivre leurs études dans le domaine de l’ingénierie électrique :

  • en école d’ingénieurs (SUPELEC, INSA, EMA, Polytech’)
  • en licence générale EEA
  • en licence professionnelle
Tags:

Be Social,
Share !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Newsletter

Inscrits toi à la newsletter, reçois le magazine et les derniers actus dans ta boîte mail pour profiter ainsi des bons plans chez nos partenaires !