[METIERS DE LA MODE] : Anastasia Ruiz,  » Je ne connaissais absolument personne dans le domaine. J’ai dû travailler d’arrache-pied en cours, mais pas seulement ! »

Interview parue dans le numéro du mois de mai 2016 de notre Campus Mag’.
Propos recueillis par Latifa El Houari.
Elle n’a que 22 ans. Et pourtant ! Anastasia Ruiz, étudiante en troisième année à ESMOD en spécialité Haute couture, regorge de talents et de savoir-faire. Après un baccalauréat Economique et social, et une mise à niveau d’arts appliqués (MANAA), c’est tout naturellement que la jeune femme s’oriente vers la mode. Après deux années à ESMOD Bordeaux, Anastasia regagne la capitale afin d’y poursuivre sa formation. Pour son stage de fin d’études, qui commence au mois de mai, Anastasia le réalise chez un grand couturier français…
Pour ce numéro, Campus Mag’ a décidé de lui poser quelques questions sur son stage de fin d’études, son parcours, ainsi que sur son projet professionnel. 
Rencontre. 
Comment s’est déroulée ta formation jusqu’à maintenant ?
A ESMOD, en première année, aucun stage ne nous avait été imposé. Néanmoins, j’ai préféré réaliser un stage tout de même. J’ai eu la chance d’avoir ma première expérience professionnelle à Londres, chez une créatrice dans le
prêt-à-porter de luxe. J’avais la qualité d’illustratrice et assistante styliste. En deuxième année, les étudiants doivent réaliser un stage de trois semaines à un mois. Enfin, en troisième année, on doit faire un stage de trois à six mois.
Personnellement, je suis prise chez une maison de haute-couture française, en tant que assistante styliste, illustratrice mode. Aussi, je prépare, parallèlement, à ma formation à ESMOD, un Bachelor gestion de l’innovation dans les entreprises de mode au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM). 
Quelle est la journée type d’une créatrice au vu de tes stages ? 
Au vu de mes stages contrairement à d’autres métiers où les journées sont déterminées par des horaires fixes, dans ce domaine, il n’y en n’a pas ! Tout dépend dans le secteur, l’entreprise et le pays dans lequel vous travaillez, j’ai la chance de faire un métier qui est aussi ma passion, donc je ne compte pas mes heures. Par exemple, lorsque j’ai réalisé mon stage à Londres, on était en pleine Fashion Week. Je pouvais travailler toute la journée jusque 22 heures, voire, minuit. Toute l’équipe était réunie dans le studio, avec la créatrice, du matin au soir. Validation des derniers détails, essayages des créations avec les mannequins, shooting photo, contact avec des bureaux de presses, préparation du showroom…
Ce milieu est-il accessible pour tous ? 
Pour ma part, je ne connaissais absolument personne dans le domaine. J’ai dû travailler d’arrache-pied en cours, mais pas seulement. Par exemple, pour ma première expérience professionnelle à Londres, ce qui a fait que ma candidature soit, en partie, retenue, ce sont des travaux que j’ai pu faire en dehors de ma formation à Esmod comme de l’illustration, ou encore, de la photographie. Grâce à ESMOD, j’ai pu remporter de nombreux concours, ça m’a permis d’apprendre énormément. Dernièrement, j’ai gagné un concours qui m’a permis de collaborer avec Scultpteo qui est une entreprise proposant un service d’impression 3D en ligne. Ça m’a permis d’exposer ma collection qui lie la tradition et l’innovation, complètement imprimée en 3D, au CES( consumer electronic show) à Las Vegas en janvier dernier, ainsi que d’exposer au Who’s Next et Texworld à Paris. Tous les concours que je réalise me permettent de développer mon réseau, et surtout, de gagner en notoriété. De plus, je nourris mon site web avec mes créations afin de gagner en visibilité. 
Quel poste te fait rêver ? 
J’aimerais beaucoup être directrice artistique d’une maison de couture ou créer ma marque, car j’aime beaucoup mener plusieurs projets à la fois. En effet, à chaque collection, c’est une nouvelle histoire que l’on raconte. C’est ça qui est passionnant ! Bien sûr, c’est une ambition que j’ai pour dans une dizaine, voire, une quinzaine d’années si j’en ai les capacités !
Ton stage débute dans quelques semaines, mais tu as également un projet de fin d’études à réaliser. Peux-tu nous en dire davantage ?
Je suis en train de créer 4 silhouettes (9 pièces). ESMOD nous impose à ce que nos créations soient réalisées de A à Z par nous-même (stylisme, modélisme, couture, marketing, création de la marque, etc.). Je suis en spécialité haute
couture, donc il y a beaucoup de travail à la main. Ma collection s’inscrit dans un univers qui est un mélange entre la science-fiction et le monde enfantin. Entièrement en organza de soie, avec des matières plastiques à effet optique. On a pas mal de jeux de lumières et de couleurs avec les matériaux utilisés, et de nombreuses broderies… Mais surprise dans quelques mois !
1
2
Plus d’infos :
www.anastasiaruiz.com
Partagez2
Tweetez
Enregistrer
+1