[INTERVIEW] Maria Fuortes : Après avoir étudié à l’école de mode ESMOD, elle devient assistante studio chez Elie Saab

Propos recueillis par Latifa El Houari.
C’est à 20 ans que Maria Fuortes décide de quitter Rome, dont elle est native, afin de sillonner l’étranger. Elle étudiera, notamment, à Barcelone et travaillera dans une maison de mode à Londres. Après quelques années d’études en Histoire de l’Art contemporain à la fac, la jeune femme décide d’intégrer la prestigieuse école de mode de Paris, ESMOD, à l’âge de 23 ans. Son objectif ? Faire carrière dans le stylisme. Cette jeune italienne, aujourd’hui âgée de 26 ans, dotée d’une ténacité sans égal, est actuellement assistante studio chez Elie Saab. Rien que ça !  
Quel est son parcours ? Quelles difficultés a-t-elle rencontré ? Comment s’est passée son insertion dans le monde professionnel ? Elle répond à toutes nos questions. 
Rencontre. 
Première question qui nous vient à l’esprit… N’est-ce pas trop difficile de travailler dans ce domaine ? 
Malgré le fait que ce soit un domaine très compétitif, que les horaires de travail soient très durs, je pense que je suis extrêmement chanceuse de faire de ma passion mon métier. Toutes les difficultés ne sont rien comparées à la
satisfaction personnelle que j’aie d’avoir réussi à atteindre l’objectif que je m’étais toujours fixé. 
 
Quelles ont été tes craintes en te lançant dans cette formation ?
J’avais peur de la compétition et de la difficulté à trouver un emploi après l’obtention de mon diplôme. En effet, il faut se battre constamment dans ce domaine.
Comment s’est passé ton entrée sur le marché du travail ? Combien de temps s’est écoulé entre l’obtention de ton diplôme et l’obtention de ton premier emploi ? Qu’est-ce qui a fait que ta candidature a attiré l’attention de ton employeur ?
J’avais réalisé un stage chez Vanessa Bruno (célèbre créatrice de mode, connue notamment pour ses cabas à paillettes), et, grâce à mon école de mode, j’ai eu la chance de passer un entretien ou je travaille actuellement, chez Elie Saab. Je dois dire que l’aide du Pôle emploi et de mon école m’a été précieuse ! C’est grâce à eux que j’ai pu, d’abord, entrer en contact avec la somptueuse maison de haute couture, et réussir à faire ressortir ma candidature parmi des centaines et des centaines… 
Peux-tu nous expliquer en quoi consiste ton métier actuel ?
Je suis assistante styliste. Mon poste consiste à m’occuper des dessins techniques, à lancer des prototypes, et à effectuer un suivi chez les fournisseurs. J’ai, également, pour mission de rédiger les fiches techniques des créations et mises au point de broderies et d’imprimés, sélectionner les matières aux salons de tissus, ou encore, assister le studio dans les tâches quotidiennes. 
 
Quel est ton projet professionnel à long-terme ? 
J’aimerais beaucoup lancer ma propre marque de chaussures. C’est mon rêve !
 
Quels conseils pourrais-tu donner aux étudiants souhaitant travailler dans ce domaine ?
Le chemin est long, mais ça en vaut la peine ! Il ne faut rien abandonner ! Beaucoup de travail nous est demandé en école de mode, et… ce n’est que le début. Il faut vraiment réaliser un maximum de stages pour gagner en expérience, en pratique, et surtout, se donner à fond lors de notre première expérience professionnelle !
Partagez19
Tweetez
+1
Enregistrer