Mein Kampf : de Adolf Hitler va être publié en France

Mein Kampf : de Adolf Hitler va être publié en France1

Iris Pupella NoguèsPublié le 15 octobre 2015 - Lu 3 082 fois

Manifeste du nazisme écrit par Adolf Hitler Mein Kampf sera publié en français par Fayard en 2016, accompagné d’analyses et de commentaires de chercheurs démontant les arguments de cet ouvrage raciste prônant la violence.

Mein Kampf (Mon combat), rédigé par Hitler entre 1924 et 1925 alors qu’il purgeait une peine de prison en Bavière, va tomber dans le domaine public le 1er janvier prochain. Le Land de Bavière, qui en détient les droits jusqu’au 31 décembre, ne pourra plus s’opposer alors à de nouvelles éditions et à de nouvelles traductions. Une édition critique de Mein Kampf est déjà programmée le 1er janvier en Allemagne où il était interdit, comme aux Pays-Bas, depuis la fin de la guerre.
En France, l’éditeur Fayard , qui y pensait depuis 2011, a confirmé ce mercredi 14 octobre, qu’il allait publier l’an prochain une version critique de ce livre. « Les éditions Fayard entendent mener à bien comme prévu la publication de Mein Kampf, dans une nouvelle traduction d’Olivier Mannoni qui fera autorité« , a indiqué l’éditeur. « La publication de ce livre central dans l’histoire du XXe siècle sera accompagnée d’un appareil critique, établi par un comité scientifique d’historiens français et étrangers« , a-t-il ajouté. Aucune date précise n’a été donnée pour la sortie de l’ouvrage. L’éditeur a promis de fournir en début d’année prochaine des détails « sur le dispositif scientifique et académique encadrant cette publication, les partenaires associés à cette entreprise ainsi que sur l’institution destinataire des éventuels bénéfices.« 
Quels conséquences sur la société ?
Le président du Conseil représentatif des institutions juives (Crif), Roger Cukierman, se désole de la prochaine réédition du livre d’Hitler. « C’est une catastrophe« , dit-il à l’AFP. « On peut déjà lire tellement d’horreurs sur internet. Que va-t-il se passer si Mein Kampf devient un livre de chevet ?«  Il souhaite notamment que la Fondation pour la mémoire de la Shoah puisse être associée au travail de réédition du livre.Alain Jakubowicz, président de la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme), estime, lui, que « la prohibition du mal ne stoppe pas le mal« . La réédition de Mein Kampf est « inéluctable« , notamment pour des raisons juridiques, juge-t-il. « Cet ouvrage existe. S’il doit être republié il faut le faire pour des raisons pédagogiques, pour expliquer le mal que ce livre a produit« .
Mein Kampf est disponible en France, depuis 1934
La première édition française de Mein Kampf remonte à 1934. Le livre a été édité par les Nouvelles éditions latines (NEL), proches alors de l’Action Française de Charles Maurras. En 1938, une nouvelle édition est parue en France, sans les nombreux passages anti-français du livre. Cette édition fut d’ailleurs publiée par Fayard avec le titre Ma doctrine (plutôt que Mon combat). Aujourd’hui, le livre n’est pas interdit en Francemais ne peut être exposé dans la vitrine d’une librairie ou d’un commerce. Il continue d’être publié, dans sa version de 1934, par NEL. « Nous vendons entre 600 et 700 exemplaires de Mein Kampf chaque année« , assure à l’AFP François-Xavier Sorlot, l’actuel directeur de NEL. L’institut GfK (source d’informations sur les marchés et les consommateurs) estime,  qu’environ 2.500 exemplaires sont vendus chaque année en France. Depuis 1980, le livre est accompagné d’un avertissement de huit pages pour rappeler l’incompatibilité totale entre les thèses racistes qu’il développe et les valeurs de la République.Le livre d’Hitler, qui compte environ 800 pages, est également disponible sur Internet, mais sans aucune mise en garde. Mein Kampf reste un best-seller dans de nombreuses parties du monde, notamment au Brésil, au Proche-Orient et en Afrique du Nord. La version numérique du livre, notamment dans sa version anglaise, fait aussi recette sur internet, notamment aux Etats-Unis.
Source : culturebox.fr
Tags:

Be Social,
Share !

Commentaires (1)

  1. Dans un pays libre, il faut laisser la presse libre, laisser les gens d’avoir leur propre opinion. Totalement pour même si je ne partage pas ses opinions. Vive la liberté d’expression.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Newsletter

Inscrits toi à la newsletter, reçois le magazine et les derniers actus dans ta boîte mail pour profiter ainsi des bons plans chez nos partenaires !