Damien Saez : son disque interdit par la RATP

Le chanteur Damien Saez, dont le nouvel album intitulé Miami sort le 18 mars, fera l’objet de censure par la RATP. La pochette présentant les fesses d’une jeune femme sur lesquelles est posée une Bible, n’est pas du goût de tout le monde. Une interdiction qui fera sûrement un bon coup de pub pour l’artiste.

La couverture de Miami est jugée choquante pour les publicitaires de la RATP qui estiment que cette affiche peut aller à l’encontre de leur devoir de neutralité. Une jeune femme en sous-vêtements plaque une bible sur ses fesses, ce qui peut heurter la sensibilité de certains usagers des transports en commun. La régie publicitaire de la RATP justifie son choix en précisant que l’affiche « pouvait choquer une partie des voyageurs en fonction de leur conviction religieuse » et que le personnel des transports parisiens en charge de l’affichage avait « une obligation de neutralité ». Outre cette censure totale de l’affiche, celle-ci sera recouverte d’un sticker dans certains magasins de disques.

La maison de disque et Damien Saez aiment visiblement jouer sur les codes et la transgression, puisque l’affiche de son précédent album, J’accuse, a été interdite par la RATP en 2010. Elle représentait une femme nue dans un chariot de supermarché, ce qui n’a pas non plus été apprécié par les sociétés d’affichage Decaux et Clear Channel.

Si cette affiche est plutôt banale dans la mesure où elle réchauffe encore le plat sexe et religion qui n’a rien de neuf ou de transcendant, la censure peut attiser la curiosité et faire un bon coup de publicité à l’album et à son artiste.