Carla Bruni : madame Sarko reprend le micro

Le nouvel opus de l’ancienne First Lady, Carla-Bruni Sarkozy, sortira dans les bacs le 1er avril 2013. Ceci n’est malheureusement pas un poisson d’avril ! La preuve, la femme de l’ancien chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy, vient de dévoiler un extrait de l’album « Little French Songs ». Sobrement intitulé « Chez Keith et Anita », il raconte la love story du couple le plus rock’n’roll des seventies et suscite déjà une pluie de critiques acides sur la Toile.

Lundi 28 janvier, dans la matinée, l’auteur-compositeur-interprète aux cordes vocales partiellement brisées par la clope, Carla Bruni, a dévoilé le premier extrait de son nouvel album Little French Songs (Petites chansons françaises), qui paraîtra le 1er avril prochain chez Barclay. Sobrement intitulé Chez Keith et Anita, il rend hommage au couple rock’n’roll que formaient dans les années 70 le musicien le plus destroy des Rolling Stones Keith Richards et sa femme Anita Pellenberg. L’Amoureuse – pour reprendre l’une de ses précédentes chansons – de Nicolas pleurerait-elle sa passion passée, mais dont la flamme n’a visiblement pas fini de la consumer, pour un autre membre des Stones, son ancien amant Mick Jagger ?

Peut-être… Mais pour apaiser les potentielles foudres de son mari, l’ex-First Lady, Carla Bruni, lui a écrit une chanson d’amour : Mon Raymond. Dans son numéro du 24 janvier, VSD en dévoilait les meilleurs extraits : « Mon Raymond il a tout bon, c’est d’la valeur authentique, pour franchir le Rubicon on ne peut pas dire qu’il hésite. » Dans ce morceau, l’ancien mannequin s’extasie devant le physique de Nicolas Sarkozy : « Mon Raymond il est canon, c’est d’la bombe atomique ». Vous savez, les goûts et les couleurs… Ça ne se discute pas ! Ou, pour lancer une autre banalité : l’amour rend aveugle.

Carla poursuit dans le même registre : « Quand il déboule non de non, l’air en devient électrique. Mon Raymond reste dans l’axe en toute situation critique. Mon Raymond, c’est lui l’patron, c’est lui qui tient la boutique. Et bien qu’il porte une cravate, mon Raymond est un pirate ». Des paroles pour le moins bizarres lorsqu’on les associe à l’ancien chef de l’Etat. Et qui mériteraient un commentaire de texte approfondi. Malheureusement (ou pas), il faudra patienter deux mois pour entendre la suite…

En attendant le 1er avril, on pourra se laisser bercer par le single Chez Keith et Anita, sorti lundi 28 janvier. Une date symbolique : celle de l’anniversaire de Nicolas Sarkozy (58 ans). Une belle attention de la part de Carla Bruni… qui ne semble pas émouvoir les internautes. Au contraire. Ceux-ci se sont lâchés et, sur Twitter, ont lynché le premier extrait de Little French Songs.

Le Figaro – un peu maso – a relevé les tweets les plus méchants et les plus amusants : « Punaise, j’aime bien la nouvelle de Carla Bruni. Vous pouvez me lapider » (@Remirresistible n’assumant pas ses mauvais goûts musicaux), « Si comme Carla Bruni, tu sors un album, invite Florence #Cassez à déjeuner. C’est bon pour la promo » (@nagashiwa pointant la concordance entre la date du déjeuner entre Sarkozy et Cassez et celle de la sortie du single), « Carla Bruni aura commencé sa carrière en chantant pour les tout-petits, elle la termine en chantant pour les vieux, c’est raccord » (@rvjarry critiquant les sonorités vieillissantes du morceau) ou plus prosaïquement « C de la daube » (balance @kanelle77).

Et vous, que pensez-vous du nouveau titre de Carla Bruni, « Chez Keith et Anita » ?

Photo : capture écran YouTube du clip Chez Keith et Anita de Carla Bruni.