Destination Finale 5 : l’épisode de trop ?

Le nouvel épisode de Destination Finale, produit par Steven Quale, est en salle depuis hier.           

 

           Dans ce cinquième épisode, la Mort est toujours aussi omniprésente et se déchaîne après qu’un homme soit victime d’une terrible prémonition, laquelle permet de sauver ses collègues de l’effondrement d’un pont suspendu. Ce groupe d’âmes innocentes n’était pas supposé survivre, et, dans une course terrifiante contre le temps, ces malheureux tentent frénétiquement de trouver le moyen d’échapper au sinistre agenda de la Mort.

Image de prévisualisation YouTube

Film interdit au moins de 12 ans

 

Comment vous l’aurez compris, Destination Finale 5 ressemble aux épisodes précédents : un groupe de personnes échappent à la mort grâce à la prémonition de l’un d’entre eux, et cette dernière va s’acharner à rectifier la situation. Seule nouveauté, les survivants peuvent prendre la vie de quelqu’un d’autre pour échapper une deuxième fois à la mort. Autrement dit, l’intrigue du film, tout aussi sadique que les autres, est assez simple : comment les survivants vont-ils mourir ?

Cette accumulation de blagues macabres émet l’hypothèse que la mort est une forme d’entité qui choisit de frapper qui, quand et où elle veut, et que personne ne peut y échapper. La mort serait alors l’ennemi de la vie, au lieu de faire partie de la vie. C’est une manière bien sceptique et cruel de voir l’existence…

La 3D et les effets spéciaux sont malgré tout de bonne qualité; les meurtres surprenants et gores. Catharsis garantie !

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer