La Révolte de Villiers de l’Isle-Adam

Dans cette pièce écrite en 1870, l’auteur  décrit la révolte d’une femme envers son mari mais aussi envers sa condition d’épouse obéissante et soumise, ayant pour unique occupation la comptabilité de son mari, banquier égoïste et sans état d’âme, âpre au gain, frustre et ne se préoccupant jamais du bonheur de sa femme. Elle lui annonce froidement qu’elle  va le quitter pour pouvoir enfin tout simplement « vivre », selon ses principes, ses aspirations, son idéal du bonheur. L’époux est interprété avec justesse et sincérité par Olivier Cruveiller qui écoute en victime désemparée et sans vraiment comprendre les longs monologues acerbes et tranchants de sa femme. Ses quelques interventions amènent piquant, humour et légèreté dans un univers  froid voulu par le metteur en scène Charles Tordjman. Julie-Marie Parmentier incarne avec sobriété et sans débordements – même si de façon trop appliquée et déclamatoire parfois-  une épouse  déterminée,  grinçante et glaçante, virulente dans les reproches qu’elle adresse à son mari. Arrivera-t-elle  à aller au bout de son idéal et à se libérer des conventions sociales de son époque ? Un beau texte sur l’émancipation de la femme, déjà au XIXème siècle…(photo Pascal Victor)

Du mardi au samedi à 21h, le dimanche à 15h, jusqu’au 15 juillet

Théâtre de Poche-Montparnasse

75 bd du Montparnasse, Paris 6ème – Réservations 01 45 44 50 21

Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1