Job étudiant : comment concilier travail et études ?

concilier travail et études

Cette année, vous avez décidé de prendre un job étudiant à côté de vos études. Que ce soit pour payer votre scolarité, ou votre loyer, vous avez de bonnes raisons pour vouloir concilier travail et études. Seulement voilà, la situation peut parfois s’avérer compliquée. Voici donc tous nos conseils pour y arriver !

 

Aujourd’hui, la plupart des étudiants sont amenés à travailler pour financer leurs études, assumer leur logement, leur nourriture, ou tout ça à la fois. Malheureusement, pour beaucoup d’entre eux, ce job étudiant prend rapidement une place trop importante dans leur vie, les obligeant à délaisser les cours – volontairement ou non.

 

Résultats, les examens sont ratés et les années non validées. Si vous voulez travailler sans pour autant mettre à mal votre scolarité, voici quelques conseils avisés… On espère que vous en ferez bon usage !

 

9 conseils pour concilier travail et études

 

  1. Évitez de travailler pendant votre première année. En effet, il vous faut le temps de prendre vos marques dans une nouvelle université, peut-être même une nouvelle ville, un nouveau logement. Ne vous surchargez pas en prenant un job étudiant !

 

  1. Privilégiez toujours l’école ou l’université. Le plus important, actuellement, ce sont vos études. Bien que votre job étudiant puisse être formateur, il ne doit pas être plus important que vos cours. Veillez donc à bien vous organiser.

 

  1. Choisissez un emploi en rapport avec vos compétences. Bien que tout travail soit bon à prendre quand on a besoin d’argent, cherchez tout de même à travailler dans un domaine vous permettant de mettre vos connaissances à profit.

 

  1. Gérez bien votre temps de travail. Le volume horaire de votre job ne devrait effectivement pas dépasser celui de vos cours. Dans le cas contraire, vous pourriez avoir du mal à étudier et risqueriez de rater votre année.

 

  1. Évitez les transports en commun. Ou plutôt, essayez d’y passer le moins de temps possible, afin de réduire la fatigue et augmenter le temps libre. Optez donc pour un petit boulot près de chez vous ou directement sur le campus.

 

  1. Faites attention aux jobs épuisants. Que ce soit physiquement ou mentalement, comme livreur à vélo ou employé de fast food à l’heure du rush. Une telle fatigue pourrait mettre à mal votre attention, et donc votre réussite aux examens.

 

  1. Bannissez le travail de nuit. Tout simplement parce qu’il faut du temps à votre corps pour se reposer, et à votre cerveau pour assimiler correctement tout ce qu’il aura appris dans la journée. Cela vous évitera également de vous endormir en cours…

 

  1. Fuyez les boulots non déclarés. Si tel est votre cas, sachez qu’en cas d’accident, vous n’êtes pas couvert et n’avez droit à aucune indemnité. Idem si vous vous faîtes licencier : vous ne pourrez pas toucher le chômage. Mieux vaut éviter.

 

  1. Demandez le statut d’étudiant salarié auprès de votre école ou université. Vous pourrez ainsi bénéficier d’horaires adaptés et autres aménagements, tels que la dispense de certains TD, notamment si vous travaillez entre 10 et 15h par semaine.
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1