Garçon au pair : mythe ou réalité ?

au pair

Dans la littérature, au cinéma et même dans la vraie vie, le statut d’au pair est généralement associé aux jeunes filles. La faute au cliché qui enferme les jeunes femmes à la maison mais qui empêche aussi les garçons d’accéder à ce statut pourtant si avantageux…

 

« Au pair », qu’est-ce c’est ?

 

Être au pair, c’est tout simplement bénéficier du gîte et du couvert dans une famille étrangère, en échange de quelques tâches ménagères. Vaisselle, courses, ménage mais aussi garde des enfants de la famille en font notamment partie.

 

Une formule idéale qui facilite grandement les choses lorsqu’on arrive dans un pays étranger, et qui permet de devenir bilingue rapidement ! De quoi faire rêver de nombreux jeunes, désireux de poursuivre leurs études à l’étranger.

 

Pas de garçons au pair ?

 

Seule ombre au tableau : être au pair semble réservé aux filles… la faute à des stéréotypes sexistes. De ce fait, les garçons se persuadent que cette formule n’est pas faite pour eux, et s’interdisent de postuler. En faisant ça, ils passent pourtant à côté d’une incroyable expérience linguistique et culturelle ! Un gâchis uniquement dû aux a priori…

 

En effet, depuis trop longtemps, les tâches domestiques sont l’apanage des femmes et donc, des jeunes filles. Les hommes, quant à eux, n’ont rien à faire à la maison ! Des clichés qui ont la vie dure et qui poussent bon nombre de garçons à tourner le dos au statut d’au pair. Ceux qui, déterminés, tentent d’y accéder, doivent quant à eux faire face aux préjugés…

 

au pair

 

Stéréotypes et idées reçues

 

Malheureusement, les stéréotypes ont la vie dure et il n’est pas rare que les familles elles-mêmes refusent d’héberger un jeune homme plutôt qu’une jeune femme. « Certaines familles pensent que les jeunes filles seront meilleures cuisinières, meilleures pour les tâches ménagères et pour s’occuper des enfants… Ce qui n’est pas toujours le cas ! », confiait Anne-Laure Buteau, de l’agence Fée Rêvée, à nos confrères de Studyrama.

 

Un cliché qui transforme la recherche d’une famille en un véritable parcours du combattant, les agences spécialisées défavorisant généralement les garçons au profit des filles… Une discrimination à l’embauche qui flirte avec l’illégalité, même s’il est difficile de le prouver. Les familles ont en effet le droit d’avoir des critères, et les agences ont également le droit de respecter leurs choix…

 

Comment trouver sa place ?

 

Afin d’obtenir une place en tant que garçon au pair, il faut donc avoir un dossier béton, qui soit plus intéressant que celui des filles. Avoir le BAFA et de l’expérience en tant que moniteur de centre aéré ou en colonie de vacances peut, par exemple, avoir un certain poids. Avoir plus de 20 ans peut tout autant peser dans la balance. Attendez donc un peu avant de postuler !

 

Le fait d’être un garçon au pair peut aussi jouer en votre faveur si la famille est composée de plusieurs garçons et/ou enfants turbulents. Votre poigne sera votre atout ! Vous aurez ainsi une image de « grand frère », que certains parents recherchent activement…

 

Ne désespérez donc pas si vous souhaitez devenir garçon au pair ! Le parcours est certes plus compliqué, mais il est tout à fait possible de trouver une famille d’accueil tolérante.

Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1