Premier emploi : Le black-out des jeunes diplômés, et si on en parlait ?

Toi, étudiant en dernière année de BTS, DUT, licence pro, ou master, qui es pressé que la fin d’année arrive pour en terminer avec ta vie d’étudiant, tu dois savoir une chose ! Passées les effusions de joie provoquées par le diplôme qui clôt ton parcours scolaire, tu commenceras à chercher un premier emploi. Ce sera le grand saut dans la vie active ! Sauf que…tu n’es pas certain de trouver un premier emploi dans un, deux ou trois mois après ta graduation. Navrée que tu l’apprennes de cette manière… CV, lettres de motivation, ordinateur, boîte mail, La Poste seront tes nouveaux amis !

 

Le black-out des jeunes diplômés, et si on en parlait ? C’est un sujet qui n’est pas beaucoup traité par les médias et pourtant ! Nombreux sont les néo-diplômés à na pas ou plus savoir comment faire pour trouver un emploi en lien avec leur niveau et domaine d’études. Une longue période dans le flou peut alors prendre place. A la rédac’, on a voulu vous concocter un « petit guide de survie » pour cette période. Parce que tu n’es pas le/la seul(e) dans cette situation et que nous sommes tous passés par là à un moment de notre existence…

 

Première phase de cette période : la « surmotivation » ! 

Tu seras un peu Jack dans Titanic lors de cette fameuse scène sur la pointe du bateau, et tu te sentiras être le « roi du monde ». Tu enverras régulièrement tes lettres de motivation par voie « électronique » ou par voie postale ! Tu scruteras assidûment les sites Monster, JobiJoba, L’Etudiant, et j’en passe ! Le nombre de mail, de message sur Linkedin, de candidatures sur internet ou via voie postale sera incalculable.

 

Viens ensuite la deuxième phase…

Tu te demanderas si tu as bien fait de t’engager dans cette discipline dont tu es diplômé(e)… Trop de questions émergeront, et tu penseras même à devoir faire une autre formation.

 

Désillusionné, tu seras … alors que tu ne le dois surtout pas !

Tu ne comprendras pas pourquoi, 8 mois après avoir eu ton diplôme, tu ne trouves toujours pas d’emploi, et songera à la possibilité de faire carrière, jusqu’à la retraite, dans ce job alimentaire que tu as pu trouver rapidement dans le supermarché juste en bas de chez tes parents…

 

Arrivera l’heure où tu trouveras

Tu n’es pas le/la seul dans cette situation ! Bon nombre de diplômés mettent du temps à trouver leur premier emploi dans leur domaine. La crise étant, et la pénurie d’emplois en France dans certains secteurs expliquent ce long moment de « black-out »! Continue de chercher les offres d’emplois sur les plateformes qui leurs sont dédiées, à envoyer tes candidatures spontanées, à recontacter les anciennes structures où tu as effectué tes stages (qui sait ?), à mettre à jour tes profils dans les réseaux sociaux. N’hésite pas à faire fonctionner ton réseau de contacts, voire, pourquoi pas, envisager de t’exporter à l’étranger un moment afin de gagner en expérience le temps de trouver un emploi en France. Une chose est sûre, c’est que tu ne dois pas rester totalement inactif(ve) durant cette recherche d’emploi. En effet, tu peux soit décrocher un job alimentaire ou t’engager dans une association afin de gagner en savoir, savoir-faire et savoir-être que tu pourras valoriser dans ton CV et réutiliser dans d’autres emplois !

Partagez19
Tweetez
Enregistrer
+1