Tatouages : est-ce qu’on les montre en cours ?

tatouages

Que vous soyez déjà tatoué(e) ou que vous souhaitiez sauter le pas prochainement, vous savez très certainement que vos tatouages, aussi beaux soient-ils, peuvent jouer en votre défaveur. Souvent mal vus lors d’un entretien de stage ou d’embauche, ils sont également peu appréciés de certains professeurs. Alors, en classe, on assume ou on dissimule ?

 

Selon une récente étude IFOP, plus de 14% des Français seraient tatoués et, parmi eux, 26% de jeunes entre 18 et 24 ans. De plus en plus courant, le tatouage a pourtant du mal à se débarrasser de sa mauvaise image. Avant de vous faire encrer la peau, assurez-vous donc que cela ne soit pas incompatible avec la carrière dont vous rêvez !

 

En effet, les personnes tatouées subissent plus souvent qu’on ne croit des jugements et/ou discriminations au quotidien. Perçus comme sales ou vulgaires, les tattoos sont un réel frein social selon la voie d’études choisie. En vous faisant tatouer, attendez-vous donc à faire face aux remarques, ou assurez-vous de tout dissimuler…

 

Ni pour ni contre les tatouages

 

D’une manière générale, le corps enseignant n’a rien contre les tatouages. Ils ne sont pas une raison valable de sanction. Seulement voilà, si la plupart des professeurs y sont indifférents, vous ne pouvez jamais savoir à quels profs vous allez avoir à faire… Il se peut donc que, dans certains cas, vos enseignant(e)s voient le tatouage d’un mauvais œil. Vous risqueriez donc de faire mauvaise impression en exposant vos tattoos aux yeux de tous.

 

tatouages

 

Idem lorsque vous passez un oral : vous ne pouvez pas savoir comment va réagir l’examinateur. Bien que la discrimination soit proscrite, il existe malheureusement certaines personnes capables de saquer un élève sur son apparence. Afin d’éviter toute déconvenue, préférez donc la jouer discrète et camoufler les œuvres qui ornent votre peau. Inutile toutefois de revêtir la combinaison de ski toute l’année : des vêtements classiques suffisent.

 

Choisissez la discrétion

 

Si vous choisissez de vous faire (re)tatouer, essayez donc de choisir un emplacement qui soit facilement dissimulable ! Et si vous n’êtes pas sûr(e)s de votre coup, faite confiance à votre tatoueur. La majorité d’entre eux (ou elles) vous prévient si le tattoo risque de se voir et vous propose généralement de le repositionner pour éviter tout problème. Dans cette optique, évitez également les mains, les poignets, le cou, les oreilles et le visage.

 

Vous pourrez ainsi assouvir votre passion pour les tatouages tout en vous évitant de nombreux problèmes ! Pensez à vos futurs entretiens ainsi qu’à vos oraux d’examens… Ça serait vraiment dommage de rater votre année juste parce qu’un prof n’aime pas les tatouages.

Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1