Classement des meilleures universités… selon Tinder !

Classement des meilleures universités… selon Tinder !0

Claire LagrangePublié le 26 octobre 2017 - Lu 503 fois

Tinder à l'université

Après avoir publié la liste des meilleures plages pour draguer cet été, Tinder revient avec un classement des campus français où elle est le plus utilisée… Et visiblement, ce sont les étudiants d’HEC Paris qui matchent le plus grâce à l’application mobile !

 

Même en matière de drague, HEC parvient à se hisser à la première place ! Si ça n’est pas là son titre le plus honorifique, la célèbre école de commerce est tout de même en tête, parmi 10 campus français. Afin d’établir ce très sérieux classement, l’entreprise américaine a donc relevé et étudié l’activité de ses utilisateurs sur les lieux de vie des établissement d’enseignement supérieur français, entre septembre 2016 et septembre 2017. Rendue publique le 18 octobre dernier, cette enquête révèle donc le top 10 des universités et grandes écoles où l’on « swipe » le plus, c’est-à-dire où l’on aime le plus de profils d’utilisateurs Tinder…

 

Ainsi élevé au rang de « campus de la drague », HEC précède de peu l’Université de Toulouse – Jean Jaurès, où le ratio de personnes ayant aimé des profils est sensiblement le même. La troisième marche du podium a quant à elle été décernée à la faculté de droit de Lille II. Viennent ensuite l’université Grenoble Alpes à la quatrième place, ainsi que Paris-Dauphine, Jean-Moulin – Lyon III, Paris-Sorbonne, l’université de Strasbourg et celle de Montpellier, de la cinquième à la neuvième place. Bonne dernière, mais deuxième lyonnaise, Lumière-Lyon-II arrive à la dixième place de cet impressionnant palmarès. Étudiant(e)s célibataires, il est encore temps de changer d’académie !

 

Tinder à l'université

 

Une étude pas si sérieuse

 

Malheureusement, l’application interdite aux moins de 18 ans n’a pas révélé toutes ses données et il est donc impossible de connaître les résultats de tous les autres campus français, rendant alors l’étude caduque. En outre, Tinder a reconnu que la géolocalisation seule ne permettait pas d’évaluer le réel succès de l’application au sein de la population étudiante. Ainsi sont également comptabilisés les professeurs, le personnel administratif et toute personne de passage sur les campus. Difficile dans ce cas de savoir si ce sont les élèves ou les professeurs qui matchent le plus ! Quoi qu’il en soit, c’est toujours sympa de placer ce genre d’information dans une conversation.

 

La France, pays de la drague selon Tinder

 

Malgré des chiffres plus ou moins corrects, Tinder a cependant précisé que la France est un pays « précurseur », où l’application a plus rapidement qu’ailleurs trouvé des usagers, dans une parité presque parfaite. Autre particularité des français : le temps de latence entre un « match » et la première rencontre. Toujours selon Tinder, les habitant(e)s de l’Hexagone attendent une semaine en moyenne avant de rencontrer l’heureux ou heureuse élu(e), soit trois fois plus que dans les autres pays ! Sans doute un vestige de la célèbre galanterie française qui encouragerait les utilisateurs à entretenir leur réputation de meilleurs amoureux du monde. Et d’après les dirigeants de Tinder, c’est en ayant recours à une cour un peu plus « élaborée » qu’ils y parviendraient…

Tags: , ,

Be Social,
Share !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Newsletter

Inscrits toi à la newsletter, reçois le magazine et les derniers actus dans ta boîte mail pour profiter ainsi des bons plans chez nos partenaires !